skip to Main Content
Menu

WMW Chapitre 219 : Captivité totale

Traducteur Français : Tatyr
Édition : TATYR
Check : En attente

Chapitre 219 : Captivité totale

Pendant qu’il regardait le Mage ennemi en charge de la défense, Leylin leva la main droite et frappa.

* Weng! *

D’innombrables figures noires émergèrent des ombres, se chevauchant les unes les autres alors qu’elles se multipliaient continuellement. Avec l’accumulation des ombres, une petite lumière est apparue devant son doigt qui forma un vortex à petite échelle qui semblait être capable d’aspirer son esprit.

Devant Leylin, une couche de fer gris verdâtre apparut instantanément sur la peau de ce Mage.

C’était «Iron Skin», un sort de solidification d’élément terrestre inné que les Mages de rang 1 aimaient utiliser.

*Ondulation ! *

Le doigt de Leylin semblait se déplacer extrêmement lentement, bien qu’en réalité il approchait très rapidement. Alors qu’il tapait sur la peau de fer du Mage, le bruit de l’eau ondulante pouvait être entendu.

Devant le doigt de Leylin, la peau de fer du Mage se décollait petit à petit comme une peau de serpent. Une expression d’incrédulité apparut sur le visage du Mage, et après avoir été rapidement frappé sur le front par Leylin, ses yeux roulèrent en arrière et il s’évanouit.

« Laura ?! » Le chef d’équipe était furieux.

Peu de temps après, un parchemin est apparu dans ses mains et Blake, qui était à côté du chef, produit un petit bouclier de la taille d’une paume.

D’énormes ondes d’énergie ont été émises par ces deux éléments, indiquant qu’ils étaient prêts à être activés à tout moment.

« Vous pouvez m’attaquer ensemble ! »

Face à cette vue, Leylin sourit simplement et griffa des deux mains.

* Tssss! *

Des courants d’air noirs étaient émis par ses doigts, et chacun des dix courants noirs était comme de petits serpents alors qu’ils entouraient ces deux mages.

Là où les deux mages s’étaient précédemment tenus, deux cocons noirs étaient maintenant visibles. De ces cocons, des sifflements de serpent occasionnels pouvaient être entendus.

Quelques secondes plus tard, la brume noire se dissipa, laissant derrière lui deux mages qui s’étaient évanouis sur le sol.

Il y avait une couche d’impressions vagues qui ressemblaient à des serpents noirs errant d’avant en arrière sur leurs visages.

* Pak! *
Après avoir pris soin de ces trois mages, Leylin fit repliés les lianes d’ombre obstruant le ciel dans son ombre.

« Je le sens maintenant ! Avec la stimulation constante de ma lignée, mon contrôle sur l’obscurité devient de plus en plus fort ! »

L’obscurité dans les pupilles de Leylin est devenue plus profonde.

Après avoir attaché les trois prisonniers mages, Leylin attendu encore quelques minutes.

*Zoom!*

Deux figures humaines non identifiables, se précipitaient vers Leylin rapidement. Même Leylin n’a pu voir que des images rémanentes.

*Bruit sourd ! *

Les deux personnages en noirs portaient quelque chose sur leurs épaules et vinrent à Leylin, jetant les choses sur le dos sur le sol.

« Maître ! » Le numéro 2 et le numéro 3 s’agenouillèrent sur une jambe, le saluant.
« Conformément à vos ordres, nous les avons tous capturés. Aucun ne s’est échappé ! »

Les deux mages qui s’étaient échappés tout à l’heure étaient actuellement allongés par terre.

Plusieurs blessures si profondes que des os pouvaient être vus sur les corps des Mages. Ils étaient extrêmement pâles, ce qui était le résultat d’une perte de sang extrême. Il n’était pas difficile d’imaginer que ces blessures étaient le résultat d’une bataille acharnée.

« Bien ! Tu as bien fait ! » Leylin exprima son approbation envers ses subordonnés.

Ces deux mages étaient nouvellement avancés, et donc les plus faibles parmi les mages. Les numéros 2 et 3 ont pu les vaincre en raison de l’immense pouvoir des Epeistes de marques, une subdivision des anciens mages.

C’était peut-être le résultat évident de la grande consommation de potentiel et de vitalité des numéros 2 et 3.

Pour obtenir du pouvoir, Leylin n’avait d’autre choix que d’accélérer les choses et d’appliquer de nombreuses méthodes taboues sur leur corps. Cela leur a permis de dépasser leurs limites et de devenir des épéistes de marque en peu de temps.

Pour cette raison, leur vitalité était consommée à un rythme plus rapide. Basé sur les calculs de l’IA, ils n’avaient plus que deux mois à vivre.

« Apportez-les. Allons-y ! » Leylin poussa un soupir de soulagement en désignant les cinq mages de l’Académie de la forêt d’os abyssal gisant sur le sol.

Il avait encore de nombreuses questions auxquelles seules ces personnes pouvaient répondre.

De plus, il n’a pas été facile d’obtenir des esclaves mages et des cobayes mages.

Leylin avait encore beaucoup d’idées et de conjectures concernant les épéistes de marque et il avait besoin de les tester sur ces mages.

Après tout, dans les temps anciens, les épéistes de marque étaient une subdivision des mages, pas des chevaliers !

Par conséquent, avec des grands chevaliers comme cobayes, Leylin sentait toujours qu’il lui manquait quelque chose, même avec l’aide de l’IA. En fin de compte, tout ce qu’il a produit était les numéros 2 et 3, qui étaient des versions incomplètes.

Cela pourrait être dû à leur absence de force spirituelle que possédaient les Mages, ce qui entraîna des difficultés pour les numéros 2 et 3 à manipuler les particules élémentaires dans l’air. C’étaient plusieurs fois plus difficile que prévu.

Leylin examina certains scénarios avant d’amener les cinq mages dans une zone cachée sécurisée. Après les avoir interrogés, il a immédiatement commencé à vérifier ses doutes concernant les épéistes de marque.

Leylin n’a osé être aussi peu scrupuleux que parce que c’était une période de guerre et qu’il faisait cela à ceux du camp ennemi.

Dans le cas contraire, utiliser des mages comme cobayes entraînerait très certainement le mécontentement de la société et il aurait des répercussions négatives.
……
Sur un terrain élevé rempli de fleurs blanches.

Dans le brouillard épais, un grand château qui ressemblait à un cône à l’envers existait.

Ce château n’avait qu’un seul point qui était connecté au sol, et pourtant il était capable de soutenir le corps principal du château au sommet. Le regarder a donné une idée fausse que le monde était à l’envers.

Il semblait que ce château était normalement debout, mais quelqu’un l’avait renversé.

Dans l’allée pavée de marbre blanc, une vieille femme aux cheveux argentés portait une lampe à huile, déambulant lentement.

* Ka-cha! * Une porte métallique avec des courants électriques bleus étincelants à la surface a été poussée vers l’avant.

* Tssss! * De grandes quantités de gaz blanc glacé commencèrent à se condenser en entrant en contact avec l’extérieur. Il remplit l’allée derrière elle d’une couche de givre blanc.

La vieille dame entra dans la maison, qui était pratiquement un monde de glace et de neige. Il faisait moins de 0 degrés, et si l’on était un humain régulier, il leur serait impossible de rester ici plus de quelques secondes.

Au cœur de la maison, des vrilles de vapeur blanche émanaient constamment de deux cercueils de glace.

À travers les cercueils translucides, on pouvait voir un homme costaud dans l’un, et une fille allongée tranquillement dans l’autre.

Les deux avaient les yeux fermés, un regard de douleur et des signes de lutte apparaissant occasionnellement sur leurs visages. Chacun avait une rune avec un serpent se tortillant sur le cou et la main droite.

« Désolé pour le problème, docteur Hyder! »

La vieille femme s’éloigna et un mage avec une tête de cheveux argentés apparut derrière elle.

Ce mage avait l’air très vieux, avec des rides sur son visage. Cependant, ses yeux étaient brillants et il avait un sourire bienveillant sur son visage.

« Les malédictions sont une partie très pénible des sorts. Ils impliquent beaucoup de choses étranges et cruelles et les mages du continent qui connaissent ce type de magie sont rares. Je ne peux rien garantir, je ferai de mon mieux. »

Hyder, un mage spécialisé dans la guérison, ne s’est pas approché immédiatement des patients, mais parla d’abord à la vieille femme.

« Vous êtes un expert dans ce domaine. Si vous ne parvenez pas à résoudre ce problème, je ne sais même pas à qui d’autre m’adresser. »

Elle eut un rire amer.

« Bien ! Je vais tout donner !  » Hyder hocha la tête. Habituellement, il n’accepterait certainement pas de tels emplois. Non seulement ils étaient dangereux, mais il était facile d’offenser le mage qui avait produit la malédiction.

Cependant, il était en bons termes avec cette famille et leur devait quelques faveurs. Par conséquent, il n’avait d’autre choix que de venir.

Hyder s’avança et regarda les cercueils de glace de haut en bas, puis hocha la tête.

« Lorsqu’elle n’est pas en mesure de traiter une maladie, la congélation de la victime est une très bonne méthode ! »

Il déplaça son attention au-delà de la couche de glace et en voyant les runes maudites à l’intérieur, il haleta.

L’expression de Hyder est immédiatement devenue sérieuse et une atmosphère étouffante imprégna l’air.

Il sortit plusieurs articles bizarres de ses vêtements, qui semblaient être utiles pour tester la nature et les effets de la malédiction.

La vieille femme se tenait derrière lui dans un souffle retenu, n’osant même pas dire un mot.

Un bon moment plus tard, Hyder posa le stéthoscope dans ses mains et essuya la sueur froide sur son front.

« Comment c’est ? » Elle demanda immédiatement.

« C’est gênant ! Non, c’est extrêmement gênant !  » Hyder avait l’air anormalement solennel.

« De cette rune, j’ai ressenti une aura ancienne. Il est possible que ce soit une malédiction transmise depuis les temps anciens, et il n’y a fondamentalement aucun autre modèle de celui-ci sur le continent. De plus, cette technique est très compliquée et sans une grande quantité d’expérimentation, essayer de la traiter à ce stade ne fera que rendre la malédiction berserk dans le corps. Le résultat final est quelque chose qu’aucun de nous ne veut voir… »

Maintenant, après avoir vu à quel point cette malédiction était exigeante et astucieuse, même Hyder regrettait sa décision. Cela valait-il la peine de rembourser une faveur et, à son tour d’offenser un terrifiant mage noir ?

« Une malédiction ancienne … hss … » haleta la vieille dame.

En tant que famille avec une longue histoire, elle a naturellement compris la difficulté de faire face à cette malédiction.

Briser la malédiction avec force n’entraînerait pas la mort que si le mage qui avait lancé la malédiction décidait d’arrêter de poursuivre l’affaire.

« N’y a-t-il pas d’autres méthodes ? » Avec une lueur d’espoir dans ses yeux, elle regarda Hyder.

« Il serait préférable de faire un échange avec le Mage qui a lancé la malédiction. Sinon, j’aurais besoin de grandes quantités de cobayes et de tests pratiques pour trouver un moyen et briser la malédiction. »

Hyder inclina la tête et réfléchit un instant avant de parler.

« De plus, il y a une limite de temps pour la malédiction. D’après mon test, il reste au plus un mois avant qu’il n’éclate complètement ! » Hyder lâcha une autre bombe sur elle.

En entendant cela, la vieille dame trembla puis elle respira profondément, un regard résolu sur son visage.

« Peu importe ce qui arrive à Manla, mais rien ne peut arriver à Jenna! C’est ma limite ! »

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top