skip to Main Content
Menu

Chapitre 10 : La colonie humaine est toujours loin.


Trad: Magycio

Edit: Ptit Lu

Check: Ptit Lu


Après ça, il s’est passé deux jours. Quoi qu’il en soit, toute la journée était si riche en émotion que j’en avais des nausées. J’ai réalisé à quel point ma vie lycéenne était paisible et calme.

Les orcs des hautes terres semblaient s’être adaptés à Asora. Lors de mes pauses de l’après-midi et celle de mes repas du soir, lors de ces deux moments, j’ai demandé au début comment cela se passait à Ema-san et quelques autres.

Il n’y avait aucun problème dans les besoins quotidiens, ils sont absurdement reconnaissants. Et je n’ai pourtant rien fait.

Shen semble vouloir sérieusement essayer de créer une télévision.

Elle tente de créer un dispositif qui projette les souvenirs. Lors des fois où nous prenons des pauses à Asora, elle est plongée dans ses pensées.

Des choses comme des enregistrements, des disques durs et des DVDs, de façon surprenante, elle avait quelques idées à leur sujet, et dans une décision spontanée, elle allait chercher ce dont elle avait besoin. C’était un cristal transparent qui semblait avoir un nom. Je pouvais sentir que c’était vraiment de bonne qualité.

Sa capacité d’agir pour une certaine raison me fait avoir un mauvais pressentiment en ce qui concerne l’avenir.

Par ailleurs, est-ce que les souvenirs d’une personne peuvent être convertis en images ? Avec cette question à l’esprit, j’ai demandé à Shen.

Shen dit que les choses appelées “souvenirs“, les gens oublient juste l’endroit où ils les ont rangés, les souvenirs enregistrés par soi-même ne se détériorent pas.

Donc ça signifie qu’elle seule peut interférer avec les souvenirs et faire en sorte qu’ils ne soit pas perdus.

C’est possible pour elle de faire resurgir les souvenirs que la personne elle-même a oubliés. Quel pouvoir utile elle a…

Et je suis le maitre de celle qui contrôle ce pouvoir, Shen. Je suis heureux de l’avoir empêché de les piquer quand elle veut.

En mettant de côté ça, je pensais au volcan où nous allions arriver.

Il semblait y avoir des nains là-bas.

Enfin des types humanoïdes.

C’est vrai, maintenant, Shen aussi à une apparence humanoïde.

S’ils sont comme je les imagine, ils auront une barbe abondante et seront des forgerons. Si c’est vrai, je pressens que Shen va leur demander de lui fabriquer un katana. Je les plains…

Quand j’ai vu les orcs des hautes terres être commandés par elle et faire de leur mieux pour lui coudre un kimono… j’ai senti comme une envie de pleurer.

Le plan de Shen pour augmenter la population d’Asora, ce plan dont elle m’a fait part avant…

Si nous continuons comme ça, lorsque nous sortirons des confins du monde, je crains de finir avec une armée des races de ces confins.

Cet endroit est non seulement célèbre, mais il couvre aussi une bonne partie du monde, un désert qui est appelé les confins.

Dans cet environnement inhospitalier, ceux qui y vivent sont soit les brutales bêtes démoniaques ou alors les demi-humains qui ont une particularité ou deux.

Chaque race des confins est habituée à y vivre et leur capacité offensive est toujours, dans une certaine mesure, élevée. Si nous les faisons sortir d’ici, l’équilibre de puissance de ce monde s’effondrera.

« Eh bien, en prenant en compte que les nains utilisent les volcans comme leur quartier général, je pense qu’il n’y aura sûrement pas de problèmes. Je voudrais juste éviter les quêtes d’extermination autant que je le peux. »

Nous sommes arrivés à ce point, et le peuple nain ne demande pas à être sauvé. Et leur lieu de vie est ces volcans, ouais, un endroit approprié. Ça devrait bien se passer, très bien se passer.

Shen pourrait faire quelque chose, mais franchement, sans signal ou une chose du genre, je vais avoir la chair de poule, peu importe ce qu’il se passe.

Cette fille qui me parle d’une ville mirage et de vieux dramas, ainsi que d’un paquet d’autres choses qu’elle veut, je n’ai juste pas l’énergie pour la stopper.

De toute façon, maintenant, je suis en train de tâtonner. Je n’ai aucun objectif après avoir atteint la colonie humaine.

Même si je reste à Asora, tout ce que je fais est de confirmer l’étendue de mon pouvoir.

Je suis effondré, vraiment.

Le pouvoir que j’utilise en m’utilisant comme centre et en créant une zone, je continue à l’explorer, avec plus ou moins de succès.

Comme on pouvait s’y attendre, la portée et la puissance de ce pouvoir sont inversement proportionnelles. Et puis, quand je l’active, le mana alentour reste inchangé. Même Shen ne peut pas sentir quand je l’active.

Quelle discrétion et quel Cheat. Je l’ai dit plein de fois, mais je remercie vraiment ce Miko qui a pris tout son pouvoir et me l’a donné.

En fait, j’ai appelé un orc qui avait été blessé, crée une petite zone pour deux personnes et lui ai donné une propriété curative. J’ai pu voir la plaie se refermer et disparaître sous mes yeux. C’était plus efficace que ce que je pensais.

Lorsque j’ai fait en sorte que la zone couvre seulement moi, je lui ai donné une propriété d’amélioration et ai coupé un arbre avec un couteau. Ça s’est pas arrêté là, les arbres et arbustes de la zone ont été coupés comme du beurre.

Ajoutant l’amélioration en utilisant du mana, j’ai pu arrêter la lame de l’épée d’un guerrier orc des hauts plateaux avec mes mains. L’amélioration qui utilisait du mana avait vraiment une bonne affinité avec mon corps, c’était vraiment facile à utiliser.

Pour le moment, j’ai décidé d’appeler ce pouvoir “Zone“.

Là, je peux seulement le déployer sur une partie de mon corps. Ce qui veut dire que pour l’utiliser pour une attaque directe, il y a des limites.

Je suis comme ça, donc l’amélioration est très bien.

J’ai aussi obtenu une arme.

Même si je dois dire que c’était juste un arc rudimentaire et une dague de cérémonie.

Ils sembleraient que les orcs soient plus portés au corps-à-corps, de sorte que dans le village, c’est plutôt la dèche, question arc.

C’était mieux que rien cependant, donc je les ai pris avec reconnaissance. C’était un arc que je pouvais utiliser si je me retenais quand je tirais donc ça avait plusieurs utilités.

Le brid que j’ai utilisé sur Shen, je l’ai pratiqué encore plus et si je devais utiliser une arme alors je voudrais le réutiliser. Peut-être est-ce parce que j’ai compris le sens derrière les incantations, mais je sentais que l’entrainement portait ses fruits.

Se pourrait-il que la “compréhension“ que cette salope de déesse m’a donnée soit plus utile que je le pensais ?

Quand j’ai essayé de questionner celle qui m’a appris la magie, Ema, elle m’a dit qu’elle chantait juste des mots prédéfinis et qu’elle ne comprenait pas leur sens. Que moi, je puisse comprendre, il y a une chance que ça soit grâce au pouvoir que la déesse m’a donné, “compréhension“.

De plus, parmi les choses que j’ai reçues des orcs, plus que l’arc, c’était la dague qu’ils m’avaient demandé respectueusement d’accepter. Eh bien, cette dague semblait être un objet de haut niveau.

C’était un objet incrusté d’ornement qui n’avait clairement pas été fabriqué par les orcs.

Ce n’était pas au point que l’on soit capable de voir à travers la lame mais c’était une dague bleue qui avait été fabriquée avec un métal ayant une incroyable transparence. Quand je le tenais à la lumière du soleil, il était magnifique.

La poignée et la lame de la dague étaient faites avec des matériaux de qualité. Pour du métal, je l’avais vraiment bien en main, et si c’était en pierre, alors je n’avais jamais rien vu d’aussi beau. C’était des matériaux que je ne connaissais pas.

En regardant le design, les ornements et les motifs qui avaient été gravés sur la lame, le tout devait faire 15 cm. Le tranchant faisait le tour de la lame, donc ça devait faire environ 30 cm.

Les orcs m’ont dit qu’il était utilisé pour les cérémonies ou les trucs du genre, donc c’est évidemment une dague de cérémonie, mais je ne préfère pas imaginer à quoi elle servait. Ça doit être ce qu’on appelle un athamé.

Son tranchant est également assez bon, donc je vais l’utiliser en combat rapproché. Mais je suis un peu hésitant de l’utiliser de toutes mes forces. Avec ses motifs et dessins, c’est quasiment une œuvre d’art.

Le fourreau était translucide et semblait être fait dans un matériau blanc, je pouvais voir que cette partie était aussi le fruit d’une conception délicate. Je pense que c’est probablement fait en os ou quelque chose comme ça.

Pour une dague qui est utilisée normalement, elle était très bien faite, je l’ai appelé un athamé, mais il y a aussi d’autres aspects plus pratiques. Dans les périodes de besoin, je pourrais le vendre pour avoir de l’argent, donc je dois en prendre soin.

« Pour l’instant, je devrais juste voyager en coopérant avec Shen. Le problème est ce que je vais faire après avoir rencontré des hyumains et voyagé dans ce monde. »

Je fais un cercle en l’air, encore et encore, avec l’index de ma main droite. À la pointe de celui-ci flottait une boule de 4 couleurs, rouge, noir, bleu et jaune, suivait le mouvement du doigt.

J’ai essayé de combiner tous les éléments en un brid et ça a donné ça.

Eh bien, on dirait qu’il y a un large éventail de façons de l’utiliser.

Brid était à la base une boule de feu qu’on pouvait lancer sur son adversaire mais j’ai essayé de développer des propriétés comme l’explosion en plusieurs petites boules, comme la chevrotine d’un fusil à pompe. Quand j’ai réarrangé l’incantation pour répondre à ces critères, c’est devenu une compétence complètement différente.

Juste en altérant les effets du brid et son processus, je pouvais le changer en autant de compétences intéressantes que je voulais.

Mais on dirait que ça reste quand même dans le domaine des lois naturelles, le genre “rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.“

Depuis plusieurs jours, je n’avais rien à faire donc j’étudiais tout le temps et j’ai découvert qu’il existait une formule commune pour créer de la lumière et brid.

J’ai pensé à ça il y a un moment, mais si l’essence de l’incantation de brid est d’invoquer du feu alors celle de l’invocation de lumière, de la lumière. [NDT : ça sonne stupide, je sais, mais le mot japonais qu’il utilise est raito qui veut dire littéralement lumière. Donc oui, ça sonne vraiment stupide.] Cependant, même si j’ai changé l’incantation de “feu“ en “lumière“, ça ne devenait pas de la lumière. Il y a encore des choses que je ne comprends pas, visiblement…

On ne m’a pas enseigné les bases de la magie de soin donc je n’ai pas encore essayé mais juste comme ça, je peux être capable de changer guérison en désintoxication.

J’étais certain que les incantations magiques étaient préétablies et étaient des règles immuables de la magie, donc j’étais un peu effrayé d’essayer, mais ça a donné de bons résultats.

Avoir une idée de formule et voir qu’elle marche, ça me fait me sentir bien. Dans mon ancien monde, je n’étais pas vraiment en bon terme avec la science mais on ne sait jamais ce qui peut piquer notre intérêt dans le futur.

Voir son travail porter ses fruits de ses propres yeux est une chose amusante. Ça aurait été bien que je sois comme ça à l’école.

Oups, il ne restait encore plus que la couleur bleue, le reste ayant disparu. Donc c’est dans cet ordre, jaune, rouge et noir ?

Je ne pouvais pas du tout créer l’élément vert du vent. Il semblerait que mon affinité avec le vent soit la pire. Mais j’ai aussi du mal à contrôler l’élément de la foudre (ou du moins, je pense que c’est celui-là).

J’ai testé mon affinité avec les éléments et il semblerait que celui qui me convient le mieux est l’élément bleu. L’eau. Le suivant est les ténèbres. Puis il y a le feu et en dernier le foudre. En ce qui concerne la foudre, je pouvais sentir que je pouvais un peu l’utiliser mais il y avait encore un long chemin pour la pratique.

Il y en a aussi quelques autres, mais celle avec laquelle j’ai le plus d’affinité est l’eau, il n’y a aucun doute là-dessus.

Notez. Même si mon mana est un cheat, on dirait que ce n’est pas le cas pour affinité élémentaire.

À Asora, je passais mes journées dans une tente à pratiquer la magie.

Quand je pensais pouvoir aider les orcs, Shen m’arrêtait et maintenant, je n’avais donc rien à faire !

Tsh… un jour, je trouverai une occasion et je serais libre !

On m’a mis en place comme un seigneur féodal, mais je ne suis pas digne d’être le type qui domine la classe ouvrière.

De plus, les maisons sont toujours en construction et nous vivons donc maintenant dans des tentes. C’était pas comme si je vivais dans l’opulence comme un seigneur.

Les orcs des hautes terres ont emmené leur village avec eux donc, sans compter ceux dont la maison était endommagée, tout le monde avait un toit. Seulement Shen et moi avons eu à vivre dans une tente.

Dans la tente où je suis, pour certaines raisons, il y avait des images de vieux dramas et des projections un peu partout. C’était le fait de Shen.

« Hein ? »

Ces images…

Il y en a qui n’ont aucun lien avec les dramas.

« Une photo de ma famille, hein… »

C’était une photo de la famille Misumi au grand complet.

C’était une photo prise devant l’entrée de chez nous. Je me souviens que chaque année, papa faisait des pieds et des mains pour qu’on en prenne une. Et nous avions toujours fini par en faire.

En réalité, il ne nous laissait jamais sortir avec nos amis pour la Saint Sylvestre et le Nouvel An. C’est quelque chose qui nous a toujours paru bizarre. Eh bien, maman était aussi comme ça.

“Si vous voulez sortir, alors inviter vos amis chez nous“ c’était ce qu’ils disaient toujours. C’était comme ça en janvier et à Noël. Ça me rend si nostalgique…

Dessus, nous étions alignés, tout à gauche, c’était papa puis Yukiko-neesan, au centre, c’était ma petite sœur Shinri, puis moi et enfin maman.

C’est la nouvelle. La photo qui a été prise cette année.

« Je vois, ça aussi, il n’y en aura plus. C’est la dernière photo, hein. »

C’est mauvais. Je pensais déjà avoir tourné la page.

Même si c’était récent.

Je pouvais comprendre que les humains ne pouvaient pas vivre seuls.

En pensant aux gens autour de moi et à l’avenir, je pouvais sentir les regrets grimper.

Ma famille, naturellement, mes amis de l’école, mes camarades du club.

« Stop stop ! Ce genre de pensée ne mène à rien. »

Il n’y a pas de raison d’y penser. Ça va seulement me faire déprimer.

Non, attends une seconde…

Je vois. Si je suis capable d’obtenir une photo de ma famille comme ça…

« Ça serait intéressant de savoir ce que ma famille a fait dans ce monde. »

Voilà ce que je ferai après avoir quitté les confins du monde. Pour l’instant, je vais juste ignorer les paroles de la déesse, j’ai déjà décidé de tourner le dos à ces terres désertiques de toute manière.

En utilisant ça comme base, je vais demander à quelqu’un de faire un dessin d’eux et marcher sur les traces de mes parents. Si je me procure une photo d’eux, c’est encore mieux.

Oh, ça devient intéressant.

Je sais maintenant ce que je ferai tout en voyageant à travers le monde. Je ne devrais pas m’ennuyer.

« Maintenant que c’est décidé. »

Je devrais commencer par trouver une personne qui dessine correctement. Je vais d’abord trouver un orc qui semble être en mesure de réaliser un croquis. Si ça ne va pas, alors j’ai juste à trouver un hyumain pour lui demander de les dessiner avec précisions. Je suis vraiment nul en art plastique, donc je n’ai jamais été une option. La classe d’art plastique de mon collège est un sujet gênant à mentionner.

Mmh mmh. J’ai trouvé quelque chose à faire.

« C’est un peu rapide, mais partons aujourd’hui♫ »

Quand je quittai la tente, je me dirigeai vers la porte que Shen avait faite. Même si je dis porte, ça n’avait rien à voir avec la construction. C’était juste un brouillard scintillant.

« Maitre~ »

C’est Shen. Ah, c’est vrai, je devrais lui trouver un nom bientôt.

Elle est tellement bruyante que je lui ai proposé de garder Shen, mais elle a refusé de toutes ses forces. Je ne pense pas que ce soit un mauvais nom, pourtant.

En prenant compte son affinité avec les mirages, Phantom Illusion, c’était un peu boiteux, Dream Mirage, c’est ce que j’ai suggéré l’un après l’autre, mais tout aussi férocement qu’avant, elle a tout refusé en bloc.

Qu’est-ce qui se passe avec ce lézard volant ? En bref, tu me dis que tu veux un nom du style japonais ? Toi ? Japonais ? Non, t’es juste une droguée de dramas.

Si juste quelque chose qui sonne pareil suffit, alors je devrais lui donner le nom de Kiyohime1 ?

Bon bon…

« O~ qu’est-ce qui se passe ? Vous allez bientôt partir ? »

Je tourne la tête dans la direction d’où la voix provient.

Dans cette direction se tenait Shen.

Elle portait quelque chose qui était clairement gravement blessé et qui était couvert de poil. Une beauté de haute taille tenant comme une princesse un vieil homme très poilu.

C’est vraiment une scène étrange.

Quel regard.

J’ai instinctivement détourné mon visage.

Ah~ j’étais impatient de partir, tu sais ?

Les ennuis peuvent se tenir tranquilles un moment ?! J’ai déjà fait un combat contre un boss, j’ai le droit de souffler, non ?!

« Je pense qu’il serait préférable que vous partiez plus tard. »

« C’est cette personne la raison ? »

Extrêmement désagréable. Je pense que c’est impoli, mais je pointe du doigt le vieil homme.

« Ouais, c’est vrai. Quelle perspicacité. »

Shen ne semblait même pas être inquiète.

« C’est quoi, cette fois ? »

« Une attaque ennemie. »

Elle a sorti soudainement une connerie.

Attaque ennemie~ Attaque ennemie~ c’est ce qu’elle a dit ?!

« Attends, c’est pas ton monde ? Comment quelqu’un pourrait venir ? »

C’est Asora. Un autre monde dans un autre monde.

Comment une attaque ennemie peut arriver ? Vraiment, tu peux me l’expliquer de manière à ce que je comprenne, s’il te plaît, toi qui étais jadis un serpent ?

Mes plus plates excuses à tes parents faisans et serpent ! (Car je pense que là est l’origine de Shen)

« Eh bien, elle est un peu spéciale. Comme elle est toujours affamée… Oh, elle vient. »

« Comment tu peux dire ça comme si c’était rien ?! »

« Maitre… »

Toi, réponds à mes questions ! Attends, maitre ? Est-ce qu’elle parle de moi ?

« Là. »

« Eh ? »

Des pattes noires impressionnantes fendaient et perçaient la zone, essayant d’y pénétrer.

Quand un certain nombre de pattes passèrent à travers, dans les ténèbres emplissant la fissure qu’elles avaient causée je pouvais voir des crocs semblant appartenir à une fourmi ou à une guêpe.

Cette vision me plongea dans un état second.

« Essayer de me bouffer à nouveau ! On me voit juste comme ça ici ?! »

Ai-je crié devant cette situation ressemblant à celle avec Shen.

<<Précédent<< >>Suivant>>

Cet article comporte 7 commentaires
  1. Apparaît silencieusement sors un kukuri et très vite attrape sa cible la secoue lui met l’arme a la gorge la personne en face avec une simple pression il pouvait lui brisait le larynx et lui beugle au visage –  » HUUUUAAAA DONNE MOI LE PROCHAIN CHAPITRE OU JE TE VENDS COMME ESCLAVE SUR LE BON COIN. HUUUAAA »- Jette la chose au sol, brise le miroir avec le kukuri et s’enfuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top