skip to Main Content
Menu

TKA Tome 2 Chapitre 140

Merci à toute l’équipe !

Chapitre 140 — Trouvez-moi à côté

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels en partenariat avec Chireads.

« Regardez ça ! » dit Ye Xiu, tout en profitant d’un nouveau trou dans les compétences de Cloudy Heavens pour attaquer. Il continua en silence, la laissant observer par elle-même ce qu’il lui montrait.

Après deux mouvements brusques, Cloudy Heavens fut projeté dans les airs. Xiao Yun se rembrunit. Il venait de comprendre ce qu’il se passait réellement. Soft Mist avait eu deux faces cachées, il y avait eu un changement de joueur, car le style de combat avait complètement changé entre temps. De plus, en entendant Ye Xiu bavarder, il comprit aussi qu’il avait été utilisé comme partenaire d’entraînement, puis comme accessoire de frappe.

Il essaya de se dégager, mais à chaque fois que son angle de vue changeait, son adversaire se déplaçait et restait invisible.

Un pas fuyant ! Encore !

Xiao Yun détestait vraiment cela. Il était incapable de se sortir de cette situation. Cela voulait tout simplement dire qu’il n’en avait pas les capacités et que son adversaire était plusieurs niveaux au-dessus de lui. Il se rappela que ses coéquipiers le regardaient et voulut mourir. Heureusement, Ye Xiu ne fut pas aussi vicieux que la dernière fois. Même en utilisant le pas fuyant, il s’arrêta après quelques coups et le jeta au sol avec un balayage circulaire.

Xiao Yun utilisa immédiatement la récupération rapide pour se redresser. Cependant, contrairement à ce qu’il craignit, il fut à l’abri de toute réplique. Soft Mist ne bougeait plus et Ye Xiu bavardait encore. Il expliquait visiblement ce qu’il venait de se passer à quelqu’un.

Un mannequin ! Xiao Yun était pris pour un mannequin d’entraînement qui servait à enseigner des techniques sans risque. Furieux, il attaqua de plus belle, mais tous ses efforts furent vains. Ye Xiu échappait à ses assauts tout en commentant ce qui n’allait pas à un endroit, ce qui devait être fait ensuite…

Xiao Yun perdait de plus en plus le contrôle de lui et sa colère ne fit qu’augmenter. Ses mouvements ne furent plus les mêmes, car à cause de son impatience il s’exposait et laissait de nombreuses ouvertures.

« Xiao Yun ! Retirez-vous ! », ordonna soudain Wang Jiexi.

Les spectateurs avaient observé l’échange tout du long. Eux aussi remarquèrent le changement de joueur. Ils ne purent que constater la modification de l’état d’esprit de Xiao Yun, sans pouvoir intervenir. Devenu trop féroce, il n’écoutait quasiment personne et se contentait de lancer des attaques au hasard.

Malgré cela, il restait concentré sur le combat et ignora toute intervention extérieure. Il n’entendit pas son capitaine l’appeler et continua jusqu’à ce que Zhou Yebai, assis à côté de lui, ne pose sa main sur son épaule pour l’interrompre.

« Xiao, le capitaine t’a demandé de te retirer. »

Cette fois, il comprit et ne put qu’obéir. Après avoir regardé son écran un moment, il se retira du combat en s’éloignant et se plaça à côté de son capitaine. Dans ces moments-là, celui-ci tenait à leur parler un instant, c’était comme une coutume pour eux.

« Écoutais-tu ce que disait Ye Xiu ? »

Xiao Yun regarda Wang Jiexi avec un regard vide. Bien sûr qu’il l’avait entendu. Il l’avait tellement entendu qu’il s’était senti traité comme un vulgaire mannequin. Mais il ne savait pas ce que son capitaine sous-entendait réellement.

« Je savais déjà tout ce qu’il expliquait… » tenta de se justifier Xiao Yun. Aucune des mécaniques qu’il avait expliquées n’était secrète. Même les joueurs normaux connaissaient ces bases, cependant, certains n’étaient pas capables de les mettre en pratique, contrairement aux professionnels.

« Dans ce cas, si tu n’as pas eu besoin de l’écouter, pourquoi as-tu pris ses explications pour des bavardages ? » dit Wang Jiexi, avant de le laisser réfléchir seul.

 

« Capitaine ! Laissez-moi essayer ! » demanda Liu Xiaobie. Celui-ci avait déjà affronté Ye Xiu une fois, mais la situation était différente maintenant qu’il n’avait plus son personnage non spécialisé. Ce serait probablement plus simple à gérer, tout le monde voulait essayer.

« Laissez-moi y aller aussi ! supplia Liang Fang, l’autre joueur qui avait été tué un peu plus tôt.

– Hé ! Hé ! les interrompit Ye Xiu en s’approchant. Ne sommes-nous pas ici pour faire des duels ?

– On dirait que tu as quelqu’un à côté de toi que tu conseilles, dit Wang Jiexi.

– Ouais, mais je n’en ai pas autant que toi, rétorqua Ye Xiu.

– Quel genre de personne ?

– Une collègue du cybercafé.

– …

– Je vais récupérer mon compte », termina Ye Xiu avant de partir et de rendre Soft Mist à Tang Rou. Il se reconnecta sur Lord Grim et sortit du bâtiment de terre où il s’était déconnecté. Les onze joueurs maintenant au complet l’attendaient dehors. Pendant quelques instants, ils ne furent plus certains de ce qui allait arriver.

« Vous ne trouvez pas que cela ferait un bon titre ?

– Quel titre ?

– L’équipe championne devient partenaire d’entraînement d’une employée de cybercafé. Cela ferait la une des journaux n’est-ce pas ?

– Cette fille dont tu parles, c’est Soft Mist, n’est-ce pas ?

– Correct !

– C’est visiblement une nouvelle joueuse. Tu ne crois pas que c’est un peu trop d’affronter des pros directement ?

– Ha ! Ha ! Pour elle, ça lui convient très bien, dit Ye Xiu en riant.

– Mais je ne vois pas en quoi s’entraîner avec elle nous apportera quoi que ce soit.

– Si vous ne pouvez pas la battre, alors vous n’avez pas la moindre chance contre moi. » Wang Jiexi resta sans voix un moment, avant de se reprendre :

« Ce sera facile pour nous.

– C’est pour ça que vous n’y perdrez pas. À moins que vous ne préfériez continuer à jouer à cache-cache avec moi tous les jours. Vous êtes très occupés, vous avez vraiment autant de temps à perdre ?

– Direction l’Arène », conclut Wang Jiexi en parlant plus fort pour que tout le monde l’entende. Immédiatement, Fiery Blaze fit demi-tour et se dirigea vers la zone indiquée.

« Ces joueurs sont tous des experts ? demanda Tang Rou en s’approchant de Lord Grim.

– Ouais.

– À quel point ?

– Ils sont pires que moi » dit Ye Xiu. Certains l’entendirent et toussèrent, manquant de s’étouffer. Ye Xiu les ignora et demanda :

« Si tu perds souvent, vas-tu pleurnicher ?

– Qu’en penses-tu ?

– De toute manière, ça te préparera mentalement.

– Je n’y crois pas, tu exagères ?

– Ouais, mais mieux vaut t’y attendre. » Ye Xiu alluma une cigarette, puis rejoignit le groupe devant l’Arène.

« Puis-je utiliser mon non spécialisé ? » demanda Ye Xiu, impitoyable.

Chez Tiny Herb, le silence régna à nouveau. Ce n’était pas une question évidente. En cas de refus, cela voudrait dire qu’ils avaient peur, mais s’ils acceptaient, alors ils auraient vraiment peur. C’était très dur pour eux d’affronter un personnage non spécialisé.

Finalement, c’est leur capitaine qui répondit :

« De quoi tu t’inquiètes ? Si tu ne peux pas t’en sortir, va te reposer. »

Gagner ou perdre n’avait pas d’importance. Wang Jiexi le leur avait déjà expliqué, mais il espérait que ses coéquipiers montreraient qu’ils pouvaient dépasser cette peur inhérente et progresser en apprenant de leurs erreurs. Il leur était presque impossible de gagner face à un non spécialisé à ce niveau, encore plus face à Ye Qiu. Dans cette situation, il verrait qui aurait le courage d’affronter la mort pour avancer.

Le groupe était silencieux. Peu importait leur état d’esprit, personne n’allait se porter volontaire comme cela.

« Qui veut commencer ? demanda Wang Jiexi.

– Moi : Liu Xiaobie fut le plus rapide et s’avança.

– Nous avions convenu que vous deviez d’abord l’affronter, rappela Ye Xiu en faisant allusion à Tang Rou.

– Ce sera rapide. » Liu Xiaobie était confiant. Il créa une instance de combat, et ses camarades le rejoignirent en spectateur. Ye Xiu entra aussi puis laissa un message avant de ressortir : si tu gagnes, viens me trouver à côté ; mot de passe 15951.

Combien de temps va-t-elle tenir ? Ye Xiu réfléchissait. Il avait créé une autre salle de combat et attendait. Étant donné que Tang Rou n’était plus à côté de lui, il ne pouvait pas voir ce qu’elle faisait, mais essayait de deviner comment cela allait se dérouler.

Liu Xiaobie était un adversaire coriace pour Tang Rou. Elle avait l’habitude de se battre contre des joueurs moins rapides qu’elle. Cependant, son opposant était connu pour être le plus rapide sur la scène pro, ce qui était à son avantage. Tang Rou n’avait donc plus aucun avantage sur lui, que ce soit sa vitesse de frappe, de réaction ou ses connaissances, tout lui faisait défaut.

« Hum… peut-être 40 secondes. », estima Ye Xiu.

Finalement, le match dura 43 secondes. Ye Xiu avait vu juste et n’était pas tombé très loin. Liu Xiaobie avait engagé le combat immédiatement et s’était montré sans pitié. Il était impatient et ne voulait pas perdre de temps face à cette débutante.

Tang Rou s’était sentie impuissante pour la première fois. Jamais elle n’avait vécu une telle sensation avant aujourd’hui, à cause de son avantage de vitesse mécanique. Contre Cloudy Heavens, elle s’en était plutôt bien sortie, car elle était plus rapide. Toutefois, ce maitre des lames était le meilleur et il l’avait complètement dominé sans qu’elle ait la moindre chance de contre-attaquer.

Tout le monde sortit brusquement et Tang Rou fit de même, décontenancée. Elle voulut rejoindre Lord Grim dans la pièce à côté, mais ne trouva pas la salle indiquée.

« Tu es où ?

– Trouvez-moi à côté.

– Je suis à côté, mais je ne te vois pas.

– Trouvez-moi à côté est le nom de la salle… » Tang Rou resta sans voix. Elle chercha de nouveau et le rejoignit comme spectatrice. Lord Grim était encore seul à l’intérieur. Les autres avaient probablement aussi bloqué sur le jeu de mots.

« C’était comment ?

– Il était vraiment fort.

– Il vient juste de te dominer…

– Peu importe qui il est, je vais le battre.

– Ce serait formidable si tu y arrives.

– J’y arriverai. »

Ils continuèrent à discuter quelques instants, jusqu’à ce qu’un premier membre de Tiny Herb n’arrive. Les autres suivirent peu après.

« Pour quelle raison… ? » se plaignit Wang Jiexi, qui n’appréciait guère le jeu de mots de Ye Xiu.

Tout le monde était en mode spectateur. Ils s’apprêtaient à regarder Liu Xiaobie entrer sur le terrain, mais celui-ci ne vint pas immédiatement. Après quelques instants, il apparut comme spectateur et demanda :

« Que se passe-t-il ? Je ne peux pas entrer.

– Fais attention aux conditions pour rejoindre la bataille, le prévint Ye Xiu.

– Je l’ai déjà battue.

– Je parlais de la configuration du système.

– La configuration du système ? »

Wang Jiexi fut à nouveau le plus rapide à comprendre :

« Un match avec pari ?

– Bien sûr ! C’est un jeu de hasard !

– 40 Soies d’Araignée Forte ?

– Je ne pense pas que vous ayez des matériaux de haut niveau non plus. » En réalité, Ye Xiu n’avait rien d’autre sur lui. Il avait utilisé tous les matériaux récemment obtenus. Ces soies d’araignées fortes étaient tout ce qu’il lui restait de ses premiers donjons. Les enjeux étaient maintenant hypothéqués par le système.

« Nous n’en avons pas non plus, répondit Wang Jiexi, agacé.

– Alors, trouve un moyen. Si vous n’en avez pas, peut-être qu’un échange équivalent vous conviendrait ? Voulez-vous que je donne une liste ? »

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels. Soutenez le site officiel !

Soutenez EdeN !

Tous les dons sont utilisés pour payer les coûts du serveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top