skip to Main Content
Menu

TKA Tome 2 Chapitre 139

Merci à toute l’équipe !

Chapitre 139 — Qui est partenaire d’entraînement ?

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels en partenariat avec Chireads.

Fiery Blaze était toujours connecté et attendait devant le troisième bâtiment qu’ils avaient visité. Après avoir été interpellé, il entra dans le bâtiment pour vérifier que personne n’était présent. C’était bien le cas, mais qui avait alors parlé juste avant ?

À l’extérieur, ses coéquipiers se posaient la même question. Ils trouvèrent rapidement la réponse, car quelqu’un s’approchait : Soft Mist. La nuit dernière, ce personnage avait fait partie de l’équipe qui avait écrasé la leur.

Le lieu où ils se trouvaient était commun dans les Terres Désolées. Il n’était pas rare de voir passer des joueurs, car de nombreux monstres apparaissaient à cet endroit. Tiny Herb montait la garde en attendant que Lord Grim se reconnecte, mais ils n’étaient pas très attentifs, en particulier lorsque leur capitaine s’adressa à eux. Même si certains restaient concentrés sur leur écran, ils regardaient le personnage, Fiery Blaze, à défaut de regarder le capitaine dans la réalité.

Soft Mist avait ainsi réussi à s’approcher sans qu’ils ne s’en aperçoivent. Parmi les professionnels, seuls les remplaçants reconnurent le personnage, les autres ne l’ayant jamais affronté essayèrent de comprendre qui c’était.

« Vous êtes vraiment très patients. » Même si le personnage était féminin, la voix qui s’exprimait était celle d’un homme, celle de Ye Xiu.

Il avait pris le contrôle du compte de Tang Rou et avait rejoint le lieu de son précédent affrontement. Pendant ce temps, elle s’était assise derrière lui et mangeait tranquillement.

« Qui sont-ils ? Pourquoi reviennent-ils ? demanda-t-elle.

– Mouais… c’est sans fin » éluda Ye Xiu.

Tang Rou avait reconnu l’équipe qui les avait attaqués la veille au soir. Cependant, ils étaient plus nombreux, comme s’ils avaient réuni plus de monde pour se venger.

Comme ils pouvaient être entendus de toute part, Ye Xiu parlait peu pour éviter de trop dévoiler d’information. Les membres du club firent de même et attendirent les instructions de leur capitaine, qui l’interrogea rapidement :

« Mage de combat ?

– Ouais ! »

Ye Xiu brandit la lance de Soft Mist ostensiblement. Même s’il était capable de jouer toutes les classes du jeu avec efficacité, le mage de combat restait la classe qu’il avait le plus utilisée. C’était aussi celle qu’il aimait le plus et avec laquelle il était le plus familier.

« Xiao Yun, vas-y !

– Ah ? » Xiao Yun avait perdu toute motivation.

Ils jouaient la même classe, mais il était au niveau 26 alors que son adversaire était au niveau 28. La différence n’était pas la même qu’avec Lord Grim, mais il restait un écart qui l’inquiétait.

« Ne sois pas nerveux. N’oublie pas que tu fais partie de l’équipe championne en titre ! » dit Wang Jiexi pour le motiver. Il ne pouvait pas répéter que victoire ou défaite importait peu, car ce discours était plutôt destiné à remonter le moral de l’équipe quand il était au plus bas. Ici, il devait booster son égo, pas le réconforter. Ils ne devaient pas aborder les affrontements avec ce genre de mentalité, même si le combat n’était là que pour l’entraînement. S’ils se battaient, ils devaient toujours le faire sérieusement, avec la victoire comme objectif.

« Allez ! Tu peux le faire ! » l’encouragèrent ses camarades.

Xiao Yun reprit du poil de la bête. Il affrontait le joueur au sommet de sa catégorie. Avec cette classe, Ye Qiu était en effet considéré comme la pièce maîtresse de toute équipe théorique. Mais il n’était plus sur le devant de la scène, alors que lui-même était une pièce montante. Pourquoi devait-il avoir peur d’un retraité ?

« Ha ! Ha ! Alors c’est toi ! » rit Ye Xiu.

Sur ces quelques mots, Xiao Yun perdit alors le peu de confiance qu’il avait en lui. Ye Xiu semblait se moquer en lui rappelant l’expérience tragique qu’il avait vécue la nuit dernière.

« N’as-tu pas besoin de quelques marques avant de commencer ? »

Ye Xiu enfonçait le clou et Xiao Yun sentit un peu plus d’embarras le saisir. Il s’était préparé à l’avance, mais n’avait pas eu la chance d’utiliser ses marques. Être incapable d’utiliser les compétences spécifiques de sa classe était une honte pour un tel joueur.

Xiao Yun voulut répliquer lorsqu’il entendit son capitaine crier :

« Xiao Yun ! Ne perds pas de temps en bavardages ! »

Des bavardages ?

Déstabilisé, il passa un instant à réfléchir avant de comprendre. Dans cet univers, les railleries et provocations entre joueurs étaient appelées des bavardages lorsqu’ils discutaient dans les canaux écrits. Mais ici, ils pouvaient parler librement avec leurs micros et n’avaient pas besoin d’écrire. Les bavardages étaient toujours faits délibérément à leur niveau. Cela permettait d’irriter l’adversaire et de lui faire perdre le contrôle de lui. Peu de monde aimait vraiment dire de telles obscénités, mais cela restait une tactique d’assaut psychologique. Les professionnels s’entraînaient donc à gérer ces situations.

Xiao Yun ne fit pas exception. Il prit une grande inspiration pour se calmer, car il savait qu’il n’existait pas beaucoup de manières d’esquiver le problème. La première manière était d’être meilleur que l’adversaire et de répliquer plus fortement. La seconde était de l’ignorer et de rester calme.

Huang Shaotian était expert dans ce type d’affrontement, d’abord parce qu’il parlait tout seul et n’avait pas besoin que l’autre côté réplique, mais aussi parce que cela collait avec son style de jeu. Ses attaques étaient brèves, impitoyables et touchaient le groupe adverse dans sa totalité.

Ce type d’attaques étaient un défi que les nouveaux joueurs devaient prendre au sérieux. Par exemple, Gao Yingjie était sous pression, car il était considéré comme le successeur de Wang Jiexi. Malgré son excellent niveau de compétence, il n’avait jamais encore participé à un match officiel. Il était encore trop timide et introverti. Sa personnalité était encore friable sur ce plan et s’il avait dû affronter Huang Shaotian, il ne faisait aucun doute qu’il se serait effondré.

 

Une fois repris par son capitaine, Xiao Yun remit de l’ordre dans ses idées, et pour peu que Ye Xiu ne continue à le déstabiliser, il leva sa lance et passa à l’attaque. Soft Mist fit de même et le duel commença.

Ses coéquipiers s’approchèrent pour mieux observer la bataille.

« Vous tous ! Enregistrez-le ! » ordonna Wang Jiexi avant d’ouvrir son logiciel de capture lui aussi.

L’affrontement entre ces deux joueurs de même classe fut moins fantaisiste et aléatoire. Ils connaissaient tous deux leur classe sous toutes les coutures. Mais la manière dont ils se battaient habituellement était malgré tout trop prévisible pour qu’ils s’en contentent.

Xiao Yun commença en enchaînant les trois compétences suivantes : croc du dragon, frappe céleste, paume de la fleur tombante ; puis il termina avec un balayage circulaire. Aucune de ses attaques ne toucha Soft Mist, qui répliqua de la même manière, sans plus de résultat. En connaissance de cause, il s’en sortait beaucoup mieux dans une situation normale.

Alternant attaques et esquives, les deux mages de combat ne cessèrent de se tourner autour sans arriver à se toucher. Les marques de combats spécifiques à leur classe n’avaient pas encore été formées.

Plus le temps passait et plus Xiao Yun prenait confiance. Il devint plus énergique et découvrit que Ye Qiu, sans sa classe non spécialisée, n’avait plus la même aura. Bien, c’était toujours un professionnel à la retraite, mais sa manière de combattre était très ordinaire. Malheureusement pour lui, ce n’était qu’un match d’entraînement à bas niveau. En situation de compétition, ils ne se seraient pas affrontés de cette manière avant que leurs coéquipiers ne soient tous morts et qu’eux seuls restent en lice pour la victoire.

Soudain, il repéra quelque chose, une ouverture !

Ne laissant pas passer cette occasion, il envoya Cloudy Heavens frapper de sa lance comme une vipère. Il toucha Soft Mist de plein fouet et une marque apparut autour de lui. Immédiatement, il continua avec une frappe céleste, bénéficiant enfin de l’effet de sa marque. Cette dernière explosa, augmentant ses dégâts magiques et sa vitesse d’attaque.

Malheureusement, il n’eut plus assez de compétences pour suivre, et au moment où il aurait dû continuer, Soft Mist s’était déjà relevée. N’étant plus bloquée, elle répondit en pointant vers Cloudy Heavens pour s’approcher. Réalisée à la va-vite, cette attaque était plus lente et il l’esquiva sans peine en sautant en arrière. Il s’avança ensuite et frappa avec une paume de la fleur tombante. Soft Mist s’envola, mais il n’attendit pas et poursuivit avec un balayage circulaire. Soft Mist fut saisie et projetée au sol.

Xiao Yun se sentit très fier d’avoir réussi à prendre le dessus, comme s’il allait être déclaré MVP. Il se précipita pour continuer à mettre la pression. Il crut entendre quelque chose à ce moment.

« … mon tour… »

Toutefois, n’ayant pas le temps d’y réfléchir, il attaqua Soft Mist, qui était toujours allongée au sol. Soudain, son capitaine cria :

« Attention ! »

Xiao Yun hésita et Soft Mist roula sur le côté pour s’échapper. Cloudy Heavens la poursuivit avec confiance, jusqu’à ce qu’elle se relève et ne saute pour esquiver sa lance. Elle enchaîna ensuite avec une frappe céleste qui le poussa à s’écarter précipitamment.

Après être retombée au sol, Soft Mist l’attaqua avec un croc du dragon, puis continua en alternant des compétences et des attaques normales. Durant tout ce temps, Cloudy Heavens esquiva avec discernement, puis il entendit Ye Qiu parler :

« Tu vois ? Il est préférable d’utiliser quelques attaques normales entre les compétences pour changer ton rythme. Tu dois tenir bon et garder le plus de compétences possible pour cela. Par exemple, si tu essayes de mettre toutes tes compétences à la suite, même si l’effet sera très puissant, tu seras démunie ensuite quand elles se rechargeront. Cela réduira les choix possibles et ton adversaire pourra en tirer profit. Et ce n’est pas vrai qu’au début du jeu, même plus tard quand tu auras plus de compétences, tu verras que les temps de recharge seront plus longs sur celles de haut niveau. Tout mettre d’un coup n’est pas très intelligent dans un combat.

– OK ! » répondit Tang Rou. Elle s’était battue contre ce joueur la veille et avait remarqué qu’il était plus difficile à affronter qu’elle ne le pensait initialement. Ye Xiu lui avait montré un exemple hors norme, ce qui l’avait bluffé.

« Quand toutes tes compétences sont prêtes, c’est là que tu deviens la plus dangereuse. Inversement, tu dois faire attention au nombre de compétence que l’adversaire a utilisée. Quel est le temps de recharge de sa compétence ? Tu vois, il vient d’utiliser une paume de la fleur tombante, donc pendant quatre secondes il ne peut plus la refaire. Utilise ce temps pour te rapprocher. En plus de la paume, les compétences des mages de combat sont des attaques en ligne droite ou sur un point, donc nous choisissons de nous avancer avec un certain angle. Regarde, il n’a plus aucune compétence pour nous repousser maintenant. »

Juste à cet instant, Ye Xiu était proche de Cloudy Heavens, qui utilisa une nouvelle paume de la fleur tombante, tout en sautant en arrière pour s’éloigner. Soft Mist fit de même pour ne pas subir ce contre.

« Oups ! J’ai trop parlé, elle est revenue. Donc c’est à nouveau sous CD.

– Que faites-vous ? Avec qui parlez-vous ? », cria Xiao Yun, exaspéré.

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels. Soutenez le site officiel !

Soutenez EdeN !

Tous les dons sont utilisés pour payer les coûts du serveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top