skip to Main Content
Menu

TSW – Volume 6 – Chapitre 3 – La Guerre de l’Aveugle

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice :
Checkeur :

TSW - Volume 6 - Chapitre 3 - La Guerre de l’Aveugle

Ce fut seulement à ce moment que tout le monde se souvint. On disait que Lin Huiyin avait écrit une nouvelle chanson sur son chemin vers la Terre.

Précédé par le titre phare, ‘Not Afraid’, tout le monde avait de hautes attentes concernant le nouveau morceau.

Lorsque le mot était passé qu’une nouvelle chanson allait sortir, les gens étaient dubitatifs. Écrire une chanson requerrait une bonne inspiration et d’y mettre toute son âme. Le style unique de la chanson avait obtenu beaucoup d’attention, mais la question était : était-il si simple d’imaginer une nouvelle chanson ?Ce chapitre a été honteusement copié-collé chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Combien de compétences une petite fille comme elle pouvait bien posséder ?

Les lumières étaient encore tamisées lorsque les grands écrans s’animèrent.

C’était comme un monde d’obscurité.

Le monde devint lumineux petit à petit. Un soldat revêtu de l’uniforme de l’Alliance de la Terre apparut. Il semblait appartenir aux forces spéciales. À en juger par les médailles qu’il arborait, il avait participé à de nombreuses guerres. Tout soudain, il fut prisonnier d’un champ de bataille sombre et souterrain. Toute la section était cernée par les ennemis et il n’y avait pas d’autre choix que d’activer l’arme nucléaire. Et lui, le soldat, le chef de l’équipe, exécuta la tâche finale.

Lorsque tous ses camarades de la section eurent évacué, son Mecha explosa. Bien qu’il ait survécu à l’épreuve, son monde était devenu obscur. Il était aveugle.

Qu’est-ce que cela signifiait pour un soldat ? Un guerrier ?

Il s’appelait Johnson. Il était un soldat.

Ces vidéos provenaient d’enregistrements de guerre. À l’instant même, la narration débuta. Une voix basse dit : « Pour les soldats, seule la mort est la fin. Le combat ne finit jamais. »

Les écrans changèrent pour montrer une scène de combat de CT.

Wargod N°1 contre Dark Lord.

Tout le monde était surpris. Quel était le sujet de ce concert ?

Mais très rapidement, les spectateurs furent ébahis. C’était la fierté finale d’un guerrier aveugle. Il combattait d’une manière différente.

Il était plus habile que jamais. Personne n’aurait pu penser que ce rôle principal était un guerrier de la Terre ! Ça faisait leur fierté !

La chanson commença, accompagnant le combat déroutant.

Si je pouvais voir, je ferai la différence entre le jour et la nuit

Je tiendrai ta main dans la foule

Si je pouvais voir, je t’emmènerai balader partout

Si je pouvais voir, ma vie ne serait pas la même

Mais ce que je veux…

L’obscurité que je vois n’est pas obscure. La lumière que tu décris, qu’est-ce que la lumière ?

Personne n’aurait pensé que la nouvelle chanson de Lin Huiyin soit aussi lyrique.

Pourtant, c’était différent du sentiment rafraîchissant du passé. Sa voix douce résonnait à leurs oreilles, mais ce que leurs yeux voyaient, c’était une guerre sur un champ de bataille.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Comment une personne aveugle pouvait-elle réussir cela ?

Mais son adversaire n’était pas moindre que lui. Piloter un Wargod N°1 pour combattre dans un environnement souterrain aussi complexe ?

La chanson et le combat. Une paire ultime. La tension sur le champ de bataille était à son pic. Johnson fit un mouvement.

Ce fut aussi à ce moment que la chanson arriva soudainement à son point d’orgue.

Tu es mes yeux, tu m’emmènes au travers des changements des saisons.

Tu es mes yeux…

Même s’il s’agissait d’une nouvelle chanson, à ce moment, les spectateurs entrèrent en éruption. Mais qu’est-ce que c’était que ça ?

Détermination. Persévérance. Un clash des titans. C’était la signification de la vie !

Lorsque la dernière phrase de ‘Tu es mes yeux’ s’évanouit, le Wargod N°1 salua son adversaire sur le grand écran.

Un tel échec était, d’une certaine manière, un succès.

Lin Huiyin salua en s’inclinant profondément. « Merci à tous. La Terre est une planète magnifique. Tout ici m’a laissé une profonde impression. Cette chanson est pour vous, et pour tous les courageux guerriers ! »

Tous ses fans devinrent dingues. La foule continua à l’acclamer pendant longtemps après qu’elle eût quitté la scène.

Si ‘Not Afraid’ exprimait une rébellion profondément enracinée, cette nouvelle chanson était d’un tout autre niveau. Lin Huiyin avec commencé à regarder à la véritable nature de l’humanité.Lisez votre novel directement à la source chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Il y avait quantité de journalistes et de commentateurs présents. Seulement en regardant la réaction de ses fans, on pouvait affirmer que Lin Huiyin avait fait passer son message avec succès.

Sans aucun doute, ceci allait faire les gros titres des pages de couvertures des magazines.

La voix changeante et irrésistible d’un ange !

Pendant les rappels, une rangée d’hommes nus arriva en courant. Ils épelèrent le nom de Lin Huiyin en langage Aslanien, surmontés d’un énorme cœur.

En voyant que la caméra était sur eux, ces hommes bien bâtis prirent la pause pour faire jouer leurs muscles tout en criant sauvagement le nom de Lin Huiyin.

Les hommes et les femmes étaient tous en train d’applaudir. L’excitation des spectateurs s’atténua pas. Tout était déjà parfait lorsque ‘Not Afraid’ avait été jouée, et personne n’aurait pensé qu’une surprise viendrait là-dessus, comme une cerise sur le gâteau.

En juste ces quelques moments, le taux d’audience de la diffusion en direct arriva au top annuel partout dans le Système Solaire. Beaucoup d’autres endroits dans la Voie Lactée avaient aussi eu une diffusion en direct du concert de la Terre. Ce nouveau single sans titre fut connu simultanément de tout le monde.

En l’espace d’une heure, le dernier titre de Lin Huiyin, ‘La Guerre de l’Aveugle’, avait reçu 8 millions de précommandes.

Quelques pays lointains dans l’Alliance de la Voie Lactée commencèrent aussi à prêter attention à cette planète en marge.

Les membres du Skeleton Corps avaient perdu la tête. Les personnages principaux du clip vidéo étaient Skeleton et Johnson, le vice capitaine du Corps.

La chanson et leur histoire étaient inséparables.

Johnson ne pouvait pas voir clairement. Tout autour de lui n’était que du flou, mais il pouvait clairement entendre la voix. La voix avait touché son âme, la voix qui avait chanté ses désirs.

À cet instant, son Skylink se mit à sonner.

« Johnson, pour célébrer votre performance exceptionnelle, la nation voudrait supporter tous les coûts de votre chirurgie de réparation. »

La procédure toute entière était extrêmement coûteuse. Cela impliquait de la reconstruction des organes. Johnson n’entretenait aucun espoir, ni n’avait proféré un seul mot de plainte. Il y avait simplement bien trop d’hommes qui étaient comme lui dans l’armée. En tant que soldats, ils ne se plaignaient jamais. Pas depuis le moment où ils avaient enfilé l’uniforme.

Maintenant, il y avait de l’espoir pour lui… il y avait une chance qu’il puisse à nouveau voir la lumière.

Il aurait donné n’importe quoi juste pour remettre son uniforme et piloter de nouveau un Mecha.

Son esprit aurait continué à brûler même si son corps avait été détruit.

 

Wang Zheng avait entendu le nouveau single aussi. Sur le chemin du retour, de nombreux piétons et des véhicules maglev s’étaient arrêtés dans leur élan pour écouter cette chanson.

Les chansons précédentes avaient mis les hommes de bonne humeur. Elles proposaient un exutoire aux gens pour qu’ils s’expriment confortablement. Mais cette chanson était à un tout autre niveau. Elle émouvait les gens. Elle touchait leurs âmes.

Wang Zheng écouta la chanson entière en silence. Il avait changé d’avis concernant Lin Huiyin. Il pouvait ressentir qu’il y avait quelque chose d’admirable chez cette fille pour qu’elle soit capable de composer un morceau comme celui-là.

De retour au dortoir, Wang Zheng se mit à étudier les choses que le Vieux Marchand lui avait donné. Il avait seulement préparé les formules à l’étape un et il ne pouvait que prendre part aux étapes qui restaient. Wang Zheng croyait qu’avec les capacités de Xiao Fei, elle n’aurait besoin que d’un peu de temps pour faire fonctionner le plan. Mais avec l’aide du Vieux Marchand, cela fonctionnerait définitivement à 100  pour cent.

Le Vieux Marchand avait donné les trois étapes finales de la formule. Ce n’était pas seulement un guide pour la navigation spatiale, mais aussi une introduction à la téléportation.

En ayant passé autant de temps avec le Vieux Marchand, Wang Zhang était aussi devenu drogué à l’arithmétique et pouvait facilement travailler sur de tels types de calculs. Ces derniers jours seulement, Wang Zheng idolâtrait vraiment le Vieux Marchand. Il était à la hauteur de sa réputation.

Comment en était-il venu à faire ses calculs de cette manière ?

L’étudiant Wang se sourit à lui-même tandis qu’il faisait des maths. Les théories nécessaires pour cela, le Vieux Marchand les lui avait déjà enseignées.

En réalité, il n’était pas utile que Wang Zheng soit trop dur avec lui-même. Même si Alan Tucker avait fourni la formule nécessaire, il n’y aurait pas plus de dix hommes dans toute la Voie Lactée qui pourraient la résoudre.

Il y avait un type particulier de génie, qui pouvait se tenir fièrement parmi les héros. Alan Tucker était l’un d’eux.

Wang Zheng était tellement absorbé par son étude qu’il perdit la notion du temps. Des bruits de pas écrasants se firent entendre, et toute sortes de gémissements et de lamentations provenaient des couloirs.

Les portes s’ouvrirent. Yao Ailun et compagnie s’engouffrèrent, se jetant immédiatement sur Wang Zheng.

« Mais bon sang où étais-tu passé ? Laisse-moi te dire une chose : rater un concert aussi excitant, tu vas le regretter toute ta vie ! » s’exclama Yao Ailun.

Zhang Shan ne pouvait pas oublier le concert. « Wang Zheng, tu aurais vraiment dû venir ! J’ose dire que Lin Huiyin va devenir la plus grande musicienne de cette génération ! »

« Bien entendu ! C’est une déesse – ma déesse ! » Les joues et les yeux de Chen Xiu étaient tout rouges. On aurait dit qu’il avait pleuré.

« Non mais regarde-toi ! Elle est notre déesse à tous ! Wang Zheng, es-tu un homme ? Tu as vraiment raté le concert de Lin Huiyin ! »

Yao Ailun secoua la tête et soupira. Le gamin qui se tenait devant lui était sans espoir. Zhang Shan et Chen Xiu regardèrent aussi Wang Zheng, comme s’ils doutaient de son orientation dans un domaine particulier.

Wang Zheng était sans voix. Qu’est-ce qui n’allait pas chez ces gens ! Est-ce qu’être obsédé par Lin Huiyin était dans la nature humaine ? Même si les œufs étaient délicieux, ce n’était pas la peine de faire ami-ami avec la poule qui les avait pondus !

« Merde. Depuis quand est-tu devenu un étudiant aussi acharné ? »

Il y avait une pile de travaux mathématiques sur le bureau de Wang Zheng.

« Non mais t’es sérieux ? Tu ne t’es pas montré au concert de Huiyin et tu t’es enfermé ici pour faire ces choses ? Quel hypocrite ! »

Zhang Shan était hystérique. Ce type avait passé beaucoup plus de temps dans le Département Mecha que dans celui de Physique. Bientôt, on s’attendait à ce qu’il passe encore plus de temps à l’entraînement spécial, et maintenant il s’essayait au calcul ?

Yao Ailun ne pouvait pas s’arrêter de regarder après qu’il ait jeté un œil à la première page. Il se pouvait que ce soit la défonce post-concert qui ait fait fonctionner son cerveau mieux que d’habitude.

« Seigneur… Tout Puissant… Mais bon sang qu’est-ce que c’est ??? »

Chen Xiu se joignit à lui. Tous les deux avaient des standards drôlement élevés, et Xiao Fei avait pris un intérêt spécial à prendre soin d’eux. Mais ils pouvaient à peine trouver du sens sur le travail de Wang Zheng. Ça avait l’air de…

Parce que Zhang Shan avait complètement tourné ses intérêts vers les Mecha, et parce qu’il était plus lent que les autres, il ne pouvait pas comprendre la moindre chose.

« Qu’est-ce c’est que ça ? Je n’ai jamais vu certaines de ces formules. Est-ce que c’est la Règle de Bolre ? C’est applicable ? »

Zhang Shan arborait un regard incrédule. Il savait que ce Wang Zheng se comportait comme un monstre. Se pouvait-il que ce soit… ?

Yao Ailun feuilletait les pages. « Ne me dis pas que tu as… »

« Je n’ai pas terminé. Mais on dirait que c’est possible. » expliqua Wang Zheng. Il avait réalisé la première étape à lui tout seul, mais il valait mieux ne pas leur dire. Ça leur ficherait les jetons.

Tous les trois s’entre-regardèrent et se mirent à hurler.

 

Xiao Fei était aussi au concert. Elle était une invitée spéciale. Elle avait des places de première qualité et pouvait même prendre des photos avec Lin Huiyin après le concert.

Elle était fan de Lin Huiyin, et Lin Huiyin était fan d’elle. Des industries différentes, mais chacune une star dans son propre domaine.

Lin Huiyin était aussi ravie que son spectacle sur Terre se soit aussi bien passé. Dès le moment où elle était arrivée sur Terre, elle avait eu de grandes inspirations et avait finalement passé un cap. Elle n’était plus ‘une voix magnifique’ maintenant qu’elle pouvait créer de la musique avec une âme.

La musique racontait des histoires. Les histoires venaient des gens. Maintenant que sa musique incarnait les gens, elle avait des histoires et des âmes. Sa musique pouvait maintenant faire passer plus de messages. Les sentiments uniques qu’elle évoquait pouvaient franchir les frontières, franchir les barrières raciales, et même franchir les générations.

 

Cet article comporte 15 commentaires
    1. Merci à toi ! Quelle coïncidence, il est aussi dans mon top 3 (ou 4 suivant le nb de projets que je traduis :D)
      Mais blagues à part, c’est définitivement un très bon LN 🙂
      Je ne les traduis pas, (pas encore, hein ^^) mais ce LN fait partie d’une trilogie. Cette trilogie commence avec Tempest of the Steel Mecha, puis Tempest of the Battelfield, pour enfin se terminer avec Tempest of the Stellar War. Les trois novels peuvent se lire indépendamment les uns des autres, mais on retrouve certains liens. Comme le nom de Wang par exemple 🙂 Et d’autres indices semés ici et là ^^

    1. Petit malin va ^^
      En fait, j’y ai pensé sérieusement figure-toi 😀 Mais je n’arrive pas à trouver une version anglaise pour Tempest of the Steel Mecha… D’ailleurs, si quelqu’un en trouve une, qu’on me donne le lien SVP ^^

  1. Les autres titres se passent avant cette histoire ? – Avec ses histoires de SF, on ne peut jamais être sur… -.

  2. Merci pour le chap la trad de ce chapitre ma donné des frissons je pense que la chanson si elle existe doit être vraiment excellent

  3. Merci pour le chapitre
    La nouvel chanson me fait pense a une chanson de KOKIA battle of destiny
    la second parti de la formule de wang Zheng est 10=8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top