skip to Main Content
Menu

TSW – Tempest of the Stellar War – Volume 4 – Chapitre 2

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice :
Checkeur :

TSW - Volume 4 – Chapitre 2 – La Fumée du Rat de Bibliothèque

Généralement, Canberra était extrêmement célèbre. Il était bon en tout, le meneur des étudiants de l’Apollo College, et un commandant polyvalent, et tout cela l’avait mené à devenir l’un des étudiants les plus forts de la Terre en ce moment.

D’une part, c’était une rencontre, et d’autre part, cela permettait aux participants des compétitions de cette fois, de se familiariser les uns avec les autres. Après tout, l’amélioration des étudiants avait la priorité sur la rivalité.

Mais en fait, tout cela n’était que non-sens. La rivalité avait la priorité, puisque tout le monde voulait gagner !

Pendant les quelques jours qui suivirent leur arrivée, les étudiants des autres collèges avaient la permission d’assister à n’importe quel cours de leur choix à l’intérieur de l’Arès College. Les professeurs étaient extrêmement concentrés, car il devaient montrer leur propre style et également éviter les moqueries des autres collèges.

Ce n’était pas un problème qui était particulier à l’Ares College ; être l’hôte de la compétition signifiait que les invités sortiraient tous leurs loupes. De plus, les étudiants qui étaient arrivés étaient tous des élites, et ils étaient là pour trouver des défauts. Si l’on découvrait qu’un professeur avait été ridiculisé par un étudiant, cela deviendrait une vaste plaisanterie.

Et c’était là un des grands préférés des reporters, puisque les interactions entre les trois collèges feraient certainement les gros titres.

En tout cas, cette complication avait émergé la dernière fois que l’Ares College avait été le site hôte. Un professeur avait été séché par la question d’un étudiant, ce qui fit qu’il fut renvoyé. Bien que ce genre de problème ne soit pas important, lorsque que cela arrivait dans une situation spéciale, il y avait des chances que l’on saute. Après tout, l’estime du collège était en jeu dans cette situation.

Naturellement, il y avait aussi des personnes qui ne s’en préoccupaient pas, comme par exemple Xiao Fei.

Réellement, elle s’en fichait royalement, car on pouvait facilement dire qu’elle était invincible dans le Système Solaire. Il était plus juste de dire que celui qui oserait essayer de l’embêter dans cet endroit n’était pas encore né.

Ses cours étaient très recherchés après tout, car c’était considéré comme ce que l’Ares College pouvait offrir de mieux.

Les cours de Xiao Fei étaient toujours très vivants. Comme Aina et Wang Zheng étaient au centre de l’attention durant les cours de physique, ces deux là s’étaient arrangés pour rechercher un coin inaperçu.

Pour éviter d’être stimulés, Yao Ailun et Chen Xiu avaient choisi de rester à leur place habituelle.

Xiao Fei manquait de moyens pour contrôler Wang Zheng, et elle se sentait impuissante à gérer un étudiant inattentif comme lui. Cependant, elle savait que Wang Zheng étudiait dans des modules sélectifs, et étudier un sujet déjà appris était une sorte de torture pour les génies, par conséquent, elle avait choisi de fermer les yeux sur ce sujet.

Un groupe d’étudiants apparemment étrangers étaient assis en-dessous, que Xiao Fei identifia comme étant des étudiants des autres collèges. Même comme cela, elle ne se préoccupa pas d’eux et continua son cours sans faire aucun ajustement sur son programme.

A en juger par leurs uniformes, deux des étudiants semblaient venir de l’Apollo Collège et les trois autres du Zeus College.

Initialement, Wang Zheng ne s’était pas préoccupé d’eux, mais c’est alors qu’il resta bouche bée en identifiant la seule femme parmi les trois étudiants du Zeus College.

Yue Jing !

Elle avait été transférée au Zeus Military College, cependant, il semblait qu’elle n’était pas dans le Département de Physique.

A ses côtés, il y avait deux hommes. De part leur aura, ils ne semblaient pas être originaires de la Terre, mais ils avaient plutôt l’air de venir de la Lune.

« Quelle magnifique dame te captive donc autant  » dit Aina d’une petite voix.

Wang Zheng eut un sourire amer, et répondit : « Notre ennemie à moi et à Xiaosu. »

L’Etudiant Wang se sentait vraiment impuissant. On lui avait seulement donné la tâche de livrer une lettre, et il n’arrivait toujours pas à comprendre quel était le problème avec Yue Jin qui semblait le haïr encore plus que Xiaosu.

Concernant Yue Jin… l’impression qu’elle avait laissée sur Aina était triviale et n’était pas suffisante pour qu’elle se souvienne d’elle jusqu’à ce que Wang Zhang la lui rappelle. Pour elle, une telle personne était aussi insignifiante qu’un grain de sable. Cependant, dans le monde de Yue Jin, elle était la princesse suprême incomparable.

Yue Jin se sentait complètement différente maintenant qu’elle était revenue ici. Elle avait été envoyée au loin, alors que ces deux salopards, Yan Xiaosu et Wang Zheng s’étaient arrangés pour entrer à l’Ares College. Elle avait aussi entendu dire que récemment, ils étaient devenus très proches de Ye Zisu. Comment pouvait-elle avaler une telle chose.

La destinée était quelque chose qui pouvait se réaliser uniquement par le biais du travail acharné de quelqu’un. Elle et sa famille avaient réussi à se remettre d’un désastre en se reposant sur une famille plus grande, alors elle voulait récupérer tout ce qu’elle avait perdu précédemment.

Avant d’arriver, elle avait fait une enquête sur la situation actuelle de Wang Zheng et de Yan Xiaosu. Wang Zheng était dans le Département de Physique, et recevait à première vue les éloges des professeurs. Le rebut avec un score génétique de 28 s’était réellement débrouillé pour entrer dans le Département de Physique ; est-ce qu’on était dans le rêve d’un idiot ?

Yue Jing ne pouvait pas croire que Wang Zheng était réellement capable d’entrer dans un endroit qui demandait autant de spécialisation à haut niveau comme le Département de Physique. Elle avait l’impression qu’il y avait une histoire derrière cela, qui était au moins reliée à 80 % à Xie Yuxin. En plus d’être le frère juré de Wang Zheng, Xie Yuxin était le petit fils du Directeur, Gu Te.

Quant à cette Xiao Fei ? Peut-être qu’elle n’était pas aussi arrogante et distante qu’elle le montrait à l’extérieur. Pour être devenue un professeur à un si jeune âge, il y avait très certainement un genre de bénéfice donné.

Il était impossible qu’un rebut au rang le plus bas pendant quatre années d’école revienne d’entre les morts comme un poisson salé.

Elle haïssait Yan Xiaosu, Wang Zheng, Ye Zisu, l’Ares College, tout le monde !

C’était uniquement en écrasant chacun d’entre-eux sous son pied qu’elle serait capable de se nettoyer de l’humiliation par laquelle elle était passée.

Le premier pas, c’était de causer des problèmes à l’Ares College. Comment un collège aussi minable pouvait même oser se mesurer au Zeus College !

Le temps passant, le son des applaudissements à l’intérieur de l’amphithéâtre semblait ne jamais se terminer. Lorsqu’on était face à un professeur à la fois intelligent et beau, la plupart des étudiants avaient tendance à réagir avec ferveur.

« Kao Yisi, Gong Jin, c’est l’heure de votre performance. Ne décevez pas Lear. »

On pouvait dire d’un simple coup d’œil que Kao Yisi et Gong Jin n’étaient pas des premières années. Toutefois, ils traitaient tous les deux Yue Jing avec le plus grand respect.

Lorsque le moment des questions arriva, Kao Yisi leva la main, incitant Xiao Fei à hocher la tête.

Kao Yisi se leva et regarda nonchalamment l’auditoire avant de dire : « On dit souvent que le Professeur Xiao est une autorité sur le sujet de la physique spatiale, et vous avez travaillé continuellement ces dernières années sur le problème de l’utilisation des sauts en distorsion pour le transport. Ce sujet est en ce moment l’un des plus difficiles à résoudre dans le champ de la science. La question, toutefois, est celle-ci : après cinq ans, avez-vous, Professeur Xiao, réussi à trouver une solution concernant le problème des états de vélocités instables lorsque l’on utilise des sauts en distorsion ? »

Après avoir dit cela, il fixa Xiao Fei. Voyager en utilisant l’hyperdrive pour relier différents systèmes solaires ensemble était devenu le pilier en navigation interstellaire. Cependant, l’humanité a toujours voulu avancer d’un pas supplémentaire, donc l’utilisation des sauts en distorsion pour le transport était devenu la principale direction des recherches. Et c’était parce que cela augmenterait énormément la portée des transports.

Le problème était que l’espace à l’intérieur des sauts en distorsion était une dimension alternée, ce qui signifiait que le saut ne pouvait pas être stabilisé, à moins que les coordonnées soient définies.

Il y avait aussi une opposition à l’intérieur des secteurs financiers, car ils pensaient que la direction vers laquelle ils se dirigeaient était fausse. Cela signifiait principalement qu’ils essayaient de causer un tumulte puisqu’ils avaient le sentiment que leur argent était dépensé sur un produit sans substance.

Lorsqu’un étudiant voulait attaquer un professeur, essayer de rivaliser dans les détails concrets était inutile. Par conséquent, Kao Yisi avait envisagé d’utiliser le prestige de la communauté de physique pour lancer son attaque.

« Professeur Xiao, à la fois le Professeur Matthew et le Professeur Andrew sont des autorités sur le sujet de la physique spatiale. Ils ont déjà conduit de nombreux débats et discussions et ont conclu que cette méthode était du bavardage insensé. Bien que les scientifiques doivent avoir de la créativité et un sens pour l’innovation, ils ne doivent pas oublier les bases. Proposer un sujet fantastique, mais irréalisable attirerait certainement l’attention, mais cela ne se conforme pas à l’essence même de la communauté scientifique ! » dit Gong Jin, en faisant intervenir des autorités qui avaient un prestige similaire à celui de Xiao Fei dans le monde de la physique.

Toutefois, il était certainement vrai que les jeunes génies étaient voués à recevoir plus de critiques que la normale.

Ce débat durait déjà depuis très longtemps, comme les luttes académiques avaient tendance à le faire. Lorsqu’elle était face à une légère opposition, Xiao Fei l’ignorerait complètement, car elle pensait qu’ils n’avaient rien d’autre à faire. Ils pourraient même résoudre le problème puisqu’ils avaient autant de temps libre. Au lieu de cela, ils creusaient ici et là, comme si c’était la seule manière de justifier leur existence.

Lorsqu’elle fut face à la provocation de ces personnes, Xiao Fei serait toujours extrêmement impolie. Cependant, en tant que professeur, il aurait été peu convenable de se disputer avec un étudiant.

Après avoir repéré Wang Zheng dans le coin, Xiao Fei ne put s’empêcher de rire sous cape. Ce gars avait été très bien traité par ces derniers jours. C’était un mystère de savoir comment il avait pu courtiser avec succès une fille aussi belle.

« Wang Zheng, les vues de l’Etudiant Kao Yisi et de l’Etudiant Gong Jin sont très bonnes. En tant que mon assistant, quelles sont tes vues sur le sujet ? »

Xiao Fei retourna directement la situation et l’envoya à Wang Zheng.

Un léger dédain pouvait être lu sur les bouches de Kao Yisi et Gong Jin. Xiao Fei n’avait en fait pas répondu à la question et avait utilisé un bouc émissaire. Pour qui donc se prenait ce gamin ? Il ne pouvait certainement pas résoudre le problème le plus difficile auquel le monde de la physique était confronté.

Yue Jing fixa Wang Zheng, et son joli visage commença à devenir sérieux. Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi celui qu’elle haïssait le plus n’était pas Yan Xiaosu, mais Wang Zheng. Ce comportement était clair comme de l’eau de roche et cette réserve perçait son cœur profondément. Elle n’arrivait pas à comprendre comment cette personne avait été capable de trouver une telle petite amie, et en plus la fille assise à côté de lui était définitivement une beauté d’un autre monde.

Aina découvrit qu’elle était devenu trop méconnaissable. Avoir teint ses cheveux en noir n’était pas suffisant car ses pupilles étoilées étaient trop uniques, donc elle portait des lunettes pour les camoufler… Se faisant, il était devenu encore plus difficile de la reconnaître, et en premier lieu, personne n’aurait jamais pensé que la princesse d’Aslan se serait assise ici comme une personne normale.

Wang Zheng se leva alors que le reste des étudiants parlaient à voix basse. Les étudiants de l’Apollo College fixaient également Wang Zheng, car ils n’avaient jamais entendu parler de lui auparavant. Cette personne n’était même pas venue à la rencontre entre les associations variées des écoles, donc il ne pouvait pas faire partie des élites de cette école.

L’objectif principal de la rencontre entre les trois grand collèges portait sur la puissance militaire. Bien que tout le reste soit un peu plus informel, cela avait néanmoins attiré les élites des collèges variés.

Wang Zheng ne se souciait pas de Yue Jing, car pour lui, c’était déjà du passé. Yan Xiaosu avait une bien-aimée, donc tout était pour le mieux.

Toutefois, si ces personnes voulaient créer des troubles sur le terrain de l’Ares College, ils méritaient d’être giflés à mort.

Quant à cet aspect, il en avait déjà discuté avec le Vieux Marchand auparavant, c’était un sujet qu’ils abordaient communément… Une grande part de leurs discussions étaient des marmonnements du Vieux Marchand, qui révélaient souvent ses regrets. Il s’exclamait qu’avec assez de temps, ce problème serait résolu par lui, ce qui donnait l’apparence que la question sur laquelle il faisait ses recherches était encore plus profonde.

« Tout d’abord, le transport spatial par saut en distorsion est une possibilité réelle ! »

Wang Zheng avait révélé sa conclusion finale au moment où il commença à parler, ce qui le fit paraître tout à fait autoritaire.

Les étudiants du Département de Physique étaient habitués à ce gars inhabituellement calme et sérieux qui à l’occasion affichait quelques actions étonnantes. Cependant, les étudiants étrangers ne purent s’empêcher de jurer et de ricaner.

Un ton tellement important.

Wang Zheng pensait certainement ce qu’il disait, car il était extrêmement direct.

« Cet étudiant, tu es certainement assez capable pour donner l’impression que la question qui taraude toute la Fédération de la Voie Lactée est juste du gâteau à résoudre. J’adorerais réellement que toi, en tant qu’assistant du Professeur Xiao, tu éclaires ma lanterne. Utilise n’importe quelle méthode que l’Ares College possède, quoi que tu considères faisable ! »

Kao Yisi avait le sentiment que c’était une plaisanterie. Un minable première année avait effectivement osé se vanter de façon si éhontée.

Wang Zheng se fendit d’un léger sourire avant de parler. « La manière de résoudre le problème des coordonnées spatiales est en fait très simple. L’univers est constamment en mouvement – ce n’est pas parce que nous pouvons pas le voir clairement que cela signifie que ce n’est pas là. La méthode actuelle de transport que nous utilisons peut être classifiée comme étant élémentaire, car elle n’utilise seulement que la troisième dimension. De manière à utiliser un saut en distorsion, il conviendrait de s’impliquer dans la septième dimension. Si le problème que nous avons à résoudre est celui des coordonnées spatiales, alors ce que nous devons faire est d’utiliser une méthode unique à la septième dimension pour établir les coordonnées spatiales. »

Immédiatement après ça, on pouvait entendre des chuchotements partout dans l’amphithéâtre. Personne n’avait jamais entendu cette explication avant, mais ils avaient tous le sentiment que c’était une possibilité de réussite.

Kao Yisi montra une expression dubitative alors qu’il disait : « Ce n’est pas que tes vues n’aient pas été considérées auparavant, toutefois, ça reste un concept. Après tout, établir des coordonnées spatiales à travers la septième dimension est franchement impossible ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top