skip to Main Content
Menu

TOTB – Chapitre 45 – Tactiques de l’Enchanteresse – Round Un

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice : Hellteach
Checkeur : KTA007

TOTB - Chapitre 45 - Tactiques de l'Enchanteresse - Round Un

Bien que Wang Tong ait parlé à la légère de sa vie sur Norton, ses difficultés avaient grandement perturbé les filles. Cela commençait également à faire la lumière sur le côté de Wang Tong qui était auparavant inconnu de Ma Xiaoru, la laissant émerveillée par la bravoure de celui-ci.

« Ils disent que la cicatrice est l’insigne d’honneur d’un homme. Peut-être qu’un jour je pourrais me battre à tes côtés. Santé ! Pour la victoire sur les Zergs ! Haha ! » Hu Yangxuan leva sa coupe de champagne et rayonna d’un sourire allant d’une oreille à l’autre. Il montrait son émotion à la vue de tous, qu’il s’agisse de joie ou de remords. C’était un trait que Wang Tong aimait beaucoup.

« Haha, très bien. Je vais te suivre là-dessus, bravo ! Haha ! » Les souvenirs de Norton avaient attiré le goût du feu et du sang dans la bouche de Wang Tong, remplissant son corps d’excitation comme s’il était de retour sur le champ de bataille et prêt à déchirer les Zergs, membre par membre. Il laissa échapper une rafale de rire qui attira le cœur de Ma Xiaoru plus près de lui. Pour Ma Xiaoru, Wang Tong n’était plus un élève de classe F modeste, mais un gros et dur macho, avec des poils de poitrine et tout et tout.

Un sourire narquois apparut sur le visage de Samantha ; elle pouvait presque entendre les battements de cœur lourds et irréguliers de Ma Xiaoru, comme un petit oiseau impuissant battant des ailes et essayant d’échapper à un piège de sa propre fabrication.

« Pourquoi ne nous montres-tu pas ce que tu as appris sur Norton ? Voir c’est croire. Nous sommes tous très curieux de savoir à quel point tu es un bon combattant, spécialement notre principal. » Dit Hu Yangxuan tandis qu’il se frottait les mains d’anticipation.

« Bonne idée ! Xiaoru, pourquoi ne pas t’entraîner avec lui. Voir à quel point tu es rouge après seulement une coupe de champagne m’a aussi fait douter de ta force. À vrai dire, parfois je me demande si tu as été expulsée de l’école de formation privée de la famille Li à cause de ton relâchement. »

« Frangine ! Il se trouve que j’étais l’une des disciples les plus accomplies de la famille Li. » Ma Xiaoru fit une moue de ses lèvres inférieures. La teinte rouge rosé qui persistait sur sa joue il y a quelques instants prenait une couleur plus prononcée de seconde en seconde. Elle jeta ensuite son regard sur Wang Tong.

« Wang Tong, acceptes-tu mon défi ? »

« Oui ! J’ai toujours voulu assister à la Tactique de l’Enchanteresse, c’est une opportunité que je ne peux pas laisser passer. »

Tous les quatre entrèrent dans la salle d’entraînement de Ma Xiaoru. Même si cette salle était destinée à une seule personne, elle était beaucoup plus grande que le gymnase de l’école. Un simulateur de gravité était installé carrément au milieu de la pièce ; le simulateur lui-même aurait coûté autant qu’un gymnase entier. La Maison Ma n’avait évidemment épargné aucune dépense lors de l’entraînement de Ma Xiaoru, mais à la surprise de Wang Tong, la plupart des équipements étaient concentrés sur l’entraînement physique au lieu de l’EMF.

Ce qui était inconnu de Wang Tong était le fait que lorsque la plupart des cultivateurs avaient eu du mal à repousser leurs limites EMF, les cinq grandes maisons avaient abandonné cette route et s’étaient concentrés plutôt sur la puissance GN. Il ne fallut pas longtemps avant qu’ils découvrent la relation inextricable entre la force physique et la sortie de force GN, et par conséquent, ils avaient depuis souligné l’importance de l’entraînement physique.

Quelques serviteurs apportèrent un râtelier d’armes. Ma Xiaoru prit une épée et fit signe à Wang Tong : « S’il te plaît, sers-toi. »

Il était bien connu que les Li étaient maîtres du jeu de l’épée, car il était également bien connu que les Dower étaient les maîtres du maniement des lances. Tous deux étaient considérés comme la quintessence des combattants de leurs races : les Terriens et les Ivantiens. La renommée et l’influence des deux familles avaient été au coude à coude jusqu’à il y a quelques décennies, lorsque les Dower n’avaient pas réussi à transmettre leurs tactiques du Roi Deva. Cela étant dit, les rumeurs récentes voulaient qu’un garçon de la plus jeune génération des Dower faisait preuve d’un talent exceptionnel, certains prétendant même qu’il était le deuxième humain ‘parfait’ après son ancêtre le général Rilangalos.

Wang Tong eut un sourire en prenant une épée sur le support, la pesa dans sa main et hocha la tête de manière satisfaisante. Si Miao Xiu et Luv Ma étaient ici pour voir son choix d’arme ; ils seraient très probablement choqués. Il allait sans dire qu’une épée serait un obstacle plutôt qu’une aide à Wang Tong qui utilisait déjà son bras droit comme arme.

« S’il te plaît. » Ma Xiaoru redressa son dos et leva l’épée au niveau de sa taille. Wang Tong pouvait ressentir une vive belligérance émanant du corps tendu de Ma Xiaoru. L’air devint soudain sombre et se mêla de glace ; elle était prête à frapper.

« S’il te plaît. » Répondit galamment Wang Tong tout en gardant les yeux fixés sur son adversaire. Bien qu’il soit excité à propos de ce combat comme n’importe qui, il se souvint de marcher avec précaution parce que ce à quoi il était sur le point de faire face était l’une des tactiques les plus mortelles de la Confédération.

Les deux combattants se tenaient sans bouger, patiemment, et réfléchissaient soigneusement à leur premier mouvement. L’anticipation gardait Hu Yangxuan sur le bord de sa chaise.

Que cache Wang Tong sous sa façade ? Quelle est la puissance de la Tactique de l’Enchanteresse, est-elle à la hauteur de son battage médiatique ? Comment cela se compare-t-il aux tactiques des Templiers de l’Hexa Solaris ?  Des questions anciennes et nouvelles surgissaient dans son esprit, et les réponses, estima Hu Yangxuan, se trouveraient bientôt devant ses yeux.

Samantha ne put pas réprimer un ricanement après avoir vu à quelle vitesse Wang Tong avait mordu à l’hameçon. L’appât est toujours l’ingrédient clé de tout piège.  Un air suffisant se glissa sur le coin de ses lèvres. Et il se trouve que j’avais la plus jolie. Pensa-t-elle. On disait que les humains étaient trop intelligents pour leur propre bien, et Samantha était l’exemple le plus brillant.

Alors que Ma Xiaoru commençait à puiser son pouvoir intérieur à travers la Tactique de l’Enchanteresse, l’air autour d’elle prit soudainement une qualité d’un autre monde, comme si l’énergie de son âme avait déchiré le tissu même de la réalité et se matérialisait sous les yeux de Wang Tong. Dans un brouillard d’étrangeté, le corps de Ma Xiaoru commença à devenir flou, puis plusieurs copies de sa silhouette semblèrent apparaître à différents endroits. Wang Tonga essaya de se concentrer sur l’une des nombreuses apparitions floues, mais elle disparut avant qu’elle ne réapparaisse au coin de ses yeux.

Cette technique s’appelait la ‘Tromperie de l’Enchanteresse’. C’était une attaque psychologique pour confondre les sens visuels de l’adversaire, pour perturber son équilibre intérieur, et finalement, pour le faire s’effondrer de l’intérieur. Cependant, alors que Ma Xiaoru se précipitait pour frapper l’adversaire supposément affaibli, elle révéla une empreinte infiniment petite de sa vraie forme, et c’était plus que suffisant pour Wang Tong puisse voir à travers l’illusion visuelle. Il poussa ensuite son épée sans aucune hésitation pour répondre à l’attaque imminente.

Le fait que Wang Tong ait pu voir à travers la Tromperie de l’Enchanteresse choqua Samantha d’une manière très agréable. La chance m’a favorisé après tout. Se dit-elle.

Les deux combattants chargèrent l’un vers l’autre avec des styles radicalement différents. L’avance apparemment désinvolte de Ma Xiaoru avait caché plus que ce qu’elle révélait, dans les airs, mais trompeuse. D’un autre côté, Wang Tong avait tout placé sous la vue de tous, mais il avait réussi à ne rien cacher de moins, grâce à son exécution chaotique et désordonnée.

Lorsque les deux épées entrèrent finalement en collision, l’impact envoya un cliquetis bruyant qui transperça l’air. La première attaque de Ma Xiaoru n’était qu’une tentative de sonder la force de Wang Tong. Cette surdose de prudence n’était pas entièrement sans motifs personnels. Incertaine de son imagination teintée d’engouement, elle avait craint que le vrai Wang Tong ne la laisse tomber et craignait encore plus qu’elle puisse blesser les sentiments de Wang Tong si elle libérait toutes ses forces et le battait avec facilité.

Cependant, l’engourdissement dans la paume de Ma Xiaoru lui apprit quelque chose sur la vraie force de Wang Tong, mais cela la réconforta également.

« Frère Wang, maintenant nous allons nous battre. »

Sa prise se resserra, blanchissant ses jointures, elle déplaça son poids de gauche à droite avant de reculer d’un demi pas et de se recroqueviller dans une position qui était indéniablement la position de départ de la technique de l’épée : l’Épée de l’Enchanteresse.

Un coup de vent balaya la pièce alors que Ma Xiaoru explorait plus profondément la source de son pouvoir. Elle tourna dans une demi-pirouette, souleva la poignée de l’épée au niveau de son visage et pointa la pointe acérée directement sur Wang Tong. Au milieu d’un autre vent glacial qui était apparemment sorti de nulle part, elle exécuta une pirouette complète dans la direction opposée, et tout en coupant le tranchant de l’épée vers le bas, la pointe de l’épée traça un arc dans l’air. Le changement de direction soudain entraîna une ondulation qui commença à partir du centre de l’épée, se propageant jusqu’à la pointe même, et faisant que la pointe trace deux arcs dans le premier. C’était la technique puissante de l’Épée de l’Enchanteresse : le Triple Arc de l’Enchanteresse.

Ma Xiaoru termina le mouvement dans un mouvement rapide et élégant, d’une beauté éblouissante. La puissance de sa frappe n’était pas moins grande que sa beauté. Même la moindre distraction aurait engendré la mort de Wang Tong, et l’apparence enchanteresse de Ma Xiaoru ne l’aidait sans aucun doute pas à cet égard.

Il était moins d’une fraction de seconde plus lent qu’il n’aurait dû, et son épée avait été presque arrachée par la force de l’impact. Presque immédiatement, Wang Tong enregistra que la force meurtrière de Ma Xiaoru ne sortait pas de son seul Dantian, mais aussi de son corps tenace.

L’esprit de Wang Tong s’emballa et soudain il vit le simulateur de gravité. Entraînement physique. Wang Tong hocha légèrement la tête. C’est ce qui l’a rendue tellement plus lourde que les autres.

Malgré l’apparence souple de Ma Xiaoru, l’entraînement rigoureux l’avait transformée en une combattante redoutable, capable d’exécuter les manœuvres les plus exigeantes physiquement et de libérer des forces GN d’une ampleur inégalée.

Wang Tong pouvait sentir sa gorge séchée par la fumée de belligérance à l’intérieur de lui, lui donnant soif de plus de frisson de combat. À vrai dire, Ma Xiaoru était l’adversaire le plus fort que Wang Tong ait jamais affronté depuis son retour de Norton. Wang Ben aurait pu prendre ce titre sans son opération ratée.

La deuxième attaque de Ma Xiaoru s’ensuivit rapidement ; elle arriva si vite que Wang Tong n’eut pas le temps de s’échapper, le forçant à bloquer l’assaut à bout portant.

Le souffle de Hu Yangxuan était coincé dans sa gorge. Il doutait que Wang Tong puisse en sortir indemne.

Wang Tong tira maladroitement son épée pour tenter de bloquer l’attaque. Les deux épées cliquetèrent et Ma Xiaoru recula, son corps secoué par la force de l’impact. Wang Tong avait contré son attaque combo sans trop d’effort.

« Ma Xiaoru, s’il te plaît, ne conserve pas tes forces. Sinon, tu ne pourras pas me vaincre. » Wang Tong se tenait fièrement. Indépendamment de l’intention de Ma Xiaoru de conserver son pouvoir, ce n’était pas le combat qu’il voulait.

« Mes excuses, mon frère. » Le sérieux traversa le visage de Ma Xiaoru. La douleur l’avait finalement réveillée de son engouement et elle avait compris que Wang Tong était peut-être encore plus fort qu’elle.

Ma Xiaoru frappa de nouveau, et cette fois elle le fit de toute sa force. Elle imprégna sa lame de puissance GN, et alors qu’elle coupait l’air, le bord de la lame provoqua un vent glacial. Le bout de l’épée vibra violemment, ce qui rendit le blocage impossible.

Wang Tong se rapprocha, mais au lieu de bloquer, il manœuvra brusquement à ses côtés. Le brusque changement de direction prit Ma Xiaoru au dépourvu, et son coup rata la cible.

Avant qu’elle n’ait le temps de se stabiliser, elle enregistra la contre-attaque de Wang Tong alors qu’un coup de vent sauvage lui frôlait la nuque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top