skip to Main Content
Menu

SwS – Volume 4 – Chapitre 37 – Ville quartier général de Kyoto

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Thomas

SwS - Volume 4 - Chapitre 37 - Ville quartier général de Kyoto

« L’Alliance HR, le Dojo des Limites et le Thunder Dojo. Même si mon identité sera révélée lorsque je leur vendrai des documents, je peux quand même leur dire de placer l’argent sur mon compte anonyme. Cependant, leurs hautes instances pourraient facilement révéler le fait que j’ai gagné beaucoup d’argent. » Déclara Luo Feng. « On dirait que je ne peux les vendre que par l’intermédiaire du marché noir ! »

Là où il y a de la lumière, il y a des ténèbres !

La concurrence pour l’achat de matériaux avait toujours été assez féroce. L’Alliance HR était l’alliance de nombreuses familles et groupes financiers. Même si cette alliance était en grande partie stable, la concurrence était encore très vive. Certains groupes financiers et certaines familles occupaient plus de postes dans l’Alliance HR et bénéficiaient donc de plus d’avantages.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

En raison de la concurrence, toutes sortes de services existaient.

Vous êtes un Fighter qui veut cacher son identité et vendre des matériaux ? Très bien ! Si d’autres gestionnaires ne le font pas, je le ferai !

Vous êtes un Fighter qui veut stocker de l’argent sur un compte anonyme dans un autre pays ? Très bien, tout sera fait pour vous !

Tant que vous aviez des objets de valeur, des tonnes de responsables des achats de matériaux se battraient pour eux !

Hmhm, tant de messages. Luo Feng entra dans la ‘zone de discussion des combattants Warlord’ et tapa simplement les trois mots : ‘Vendre des matériaux de monstres’. Des tonnes et des tonnes de messages apparurent alors.

La lecture du nombre énorme de réponses montrait également de la sécurité et de la crédibilité.

Je veux vendre l’œuf de dragon, l’uniforme de combat et la lame. Oui, je ferais mieux de ne pas les vendre dans la ville quartier général de Jiang-Nan. Je ferais mieux de les vendre ailleurs.  Luo Feng lut les messages un par un. Hm, celui-ci semble bon ! Pas mal de warlords célèbres répondaient à ce message. Euh, même un wargod a répondu à ce post !

Le forum de discussion de la ‘Maison des Limites’ était divisé en trois rangs : le niveau warrior, le niveau warlord et le niveau wargod.

Les warriors pouvaient uniquement afficher et publier dans la zone de discussion warrior. Les combattants au niveau warlord pouvaient visualiser et poster dans les zones de discussion warrior et warlord.

Les combattants de niveau wargod pouvaient visualiser et publier dans les trois zones de discussion. Le compte de chacun correspondait à son identifiant personnel, il ne pouvait donc pas le simuler.

Quelques personnes lui vendent leurs affaires, sa crédibilité est donc assez bonne. Il vient de la ville quartier général de Kyoto ?  Luo Feng eut un léger sourire en acquiesçant : « Wang Hou ? Ce nom sonne plutôt comme celui d’un patron, ce sera lui »

※※

Le matin du deuxième jour, Luo Feng quitta la maison pour se promener dans plusieurs endroits de la ville de Yang Zhou et acheta un téléphone portable et une carte SIM. La plupart des téléphones portables avaient besoin de votre vrai nom, mais certains magasins vendaient des cartes SIM sans avoir à vérifier votre carte d’identité. Dans ce monde, tant que vous aviez de l’argent, les gens étaient prêts à prendre des risques.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

En achetant le téléphone portable et la carte SIM, Luo Feng acheta également des lunettes, une fausse moustache, et d’autres accessoires simples.

« Bonjour. » Luo Feng était dans la salle d’entraînement de son domicile et composa le numéro de téléphone de Wang Hou à l’aide du nouveau téléphone portable.

« Bonjour. Comment allez-vous. Je suis Wang Hou. Comment puis-je vous aider aujourd’hui ? » La voix de Wang Hou était douce. Il avait laissé des informations de contact spéciales dans la zone de discussion des combattants de la Maison des Limites uniquement pour ce type de scénario. La plupart des gens qui l’appellent étaient des Fighters assez puissants, car les Fighters normaux n’avaient pas de trésors à vendre.

Luo Feng sourit : « Je veux vous vendre des choses qui vont vous époustoufler. »

« Oh ? Quel genre de trésor ? » La voix de Wang Hou, émanant téléphone, comportait un soupçon de surprise.

« D’une valeur de plus de 10 milliards ! » Déclara Luo Feng.

 

A l’autre bout du fil.

À l’origine, Wang Hou discutait avec une beauté à la peau blanche et un corps magnifique, mais lorsqu’il entendit cela, il se leva immédiatement. Ignorant la beauté, il se dirigea directement vers un coin près de la fenêtre et dit calmement : « Je peux gérer ça. Tant que vous pouvez le faire sortir, je peux le prendre ! Je suis sûr que vous avez entendu parler de ma crédibilité. Cette crédibilité a été construite affaire après affaire, vous n’avez donc pas à vous soucier du prix. »

Plus de 10 milliards !

C’était vraiment une énorme affaire. D’habitude, seuls les wargods offraient une telle affaire.

« Très bien, quand vous payerez, j’espère que vous pourrez envoyer l’argent à la Swiss International Bank. Est-ce que cela vous convient ? » Poursuivit Luo Feng.

« Absolument aucun problème. Beaucoup de Fighters qui coopèrent avec moi aiment y déposer leur argent. » Déclara Wang Hou.

Les banques internationales suisses avaient toujours été populaires même avant la période du Grand Nirvana.

Construire le nom d’une banque ou d’un groupe financier était extrêmement difficile, mais le détruire était simple. La réputation de ces banques internationales suisses s’était faite depuis si longtemps, par conséquent cela leur apportait beaucoup de travail.

« Puis-je vous demander quand vous comptez venir ? » Demanda Wang Hou.

« J’irai dans le secteur principal de la ville quartier général de Kyoto dans ces deux prochains jours. Je vous contacterai à ce moment-là. » Déclara Luo Feng.

« D’accord, d’accord. Je ne connais toujours pas votre nom. »

« Mon nom de famille est Wei. » Répondit Luo Feng.

« Oh, M. Wei, alors j’attendrai votre grande arrivée. » La voix de Wang Hou était teintée d’un peu de passion.

Luo Feng sourit en raccrochant. Il n’avait jamais tenté ce genre de chose auparavant, mais il semblait que… ce soit vraiment facile. Un seul coup de fil et tout était organisé.

Tout d’abord, je devrais ouvrir un compte dans une banque internationale suisse. Luo Feng utilisa son nouveau téléphone dans sa main pour accéder rapidement au site Web d’une banque internationale suisse et demanda rapidement un ‘compte anonyme’. Le mot de passe était simple mais sûr avec son code à triple partie fait de 12 caractères composés de caractères chinois, de lettres alphabétiques et de chiffres.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

C’est fait, maintenant je dois juste attendre pour vendre mes affaires.

Cette nuit-là, à la lumière du salon du premier étage, Luo Feng s’assit autour d’une table avec sa famille et mangea.

« Papa, maman, je sors demain pour m’occuper de certaines affaires. » Dit Luo Feng en riant. « Je rentrerai probablement après-demain. »

« Oh, où vas-tu ? » Luo Hong Guo regarda son fils avec étonnement.

Luo Feng dit en riant : « Rencontrer un ami Fighter. »

« Hong Guo, ne te soucie pas de demander. Peut-être que Feng va rencontrer sa petite amie. » Dit en ricanant sa mère, Gong Xin Lan, sur le côté. Luo Feng en fut abasourdi. Gong Xin Lan poursuivit : « Cependant, mon fils, à vrai dire, tu es assez vieux maintenant. Après l’année prochaine, tu auras 20 ans. Tu devrais commencer à sortir avec quelqu’un. Une relation a besoin d’au moins un ou deux ans avant le mariage. D’ici là, ce ne sera pas tôt. »

Le frère Luo Hua se mit également à rire sur son fauteuil roulant : « Oui, même si je suis plus rapide que toi. Tu ferais mieux d’intensifier ton jeu. »

« Toi, espèce de petit gamin. » Luo Feng secoua la tête en riant. « Oh oui, comment ça va avec ta petite amie, Nan ? »

« Que dire d’autre, bien sûr, comme d’habitude, je suppose. » Luo Hua était extrêmement heureux.

※※

Le lendemain matin. Après avoir déjeuné avec sa famille. Luo Feng portait son sac à dos gigantesque tandis qu’il quittait sa maison. Il ne monta pas dans la voiture privée du Dojo des Limites, mais prit un taxi jusqu’à la gare.

À côté de la gare se trouvait un fast-food, le ‘Kungfu’.

Les restaurants de restauration rapide comme Kungfu, KFC, McDonalds, etc. avaient toujours une quantité étonnante de personnes qui entraient et sortaient. Luo Feng entra dans le ‘Kungfu’, mangea des trucs au hasard, puis il pénétra dans l’une des salles des toilettes. Après avoir verrouillé la porte, Luo Feng dessina rapidement un maquillage de base.

Il enfila les lunettes, colla la moustache, assombrit légèrement la couleur de sa peau, mit un chapeau et agrandit ses chaussures.

Soudainement, Luo Feng sembla être une personne complètement différente.

Dans ce genre de fast-food, des centaines de personnes se trouvaient à l’intérieur à tout moment. Avec des gens qui allaient et venaient à chaque instant, qui remarquerait Luo Feng ? Après que Luo Feng ait terminé son camouflage, il quitta le ‘Kungfu’ et prit le train le plus rapide quittant la ville de Yang Zhou.

À l’heure actuelle, il était très coûteux de protéger les trains ; les personnes ordinaires quittaient donc rarement la ville. Les Figthers n’avaient rien à payer… tant qu’ils montraient leur carte d’identité de Fighter, ils n’avaient même pas besoin d’acheter un billet pour monter à bord du train. Ils pouvaient aussi descendre quand ils le voulaient.

C’était l’un des privilèges d’un Fighter.

※※

Le même jour, vers 18 heures.

« Chers passagers, le train est sur le point d’entrer dans la gare. Les passagers pour la ville quartier général de Kyoto, veuillez descendre du train avec toutes vos affaires. » Lorsque le message fut diffusé à l’intérieur du train, Luo Feng porta son sac en descendant du train.

« La ville quartier général de Kyoto ! »

Luo Feng regarda autour de lui. La ville la plus grande et la plus peuplée de Chine est aussi son centre politique ?

(NdT : dans le texte, l’auteur ou le traducteur US a situé Kyoto en Chine… Je vous vois déjà me hurler ‘Hellteach, Kyoto est au Japon, au Japon !!! T’es si nulle que ça en géographie ??? Non, non, je ne suis pas nulle du tout en géographie… Mais je vous enjoins à relire le chapitre 3 du volume 1, où l’on explique les grands cataclysmes du Grand Nirvâna, et que tous les pays constitués d’îles avaient été détruits… Je suppose donc qu’en souvenir de ces villes disparues, de nouvelles villes quartier général ont vu le jour, et qu’elles ont probablement porté le nom de ces villes. Ceci n’est que supposition de ma part, compte tenu que l’auteur n’a rien (ou pas encore) dit quoi que ce soit à ce sujet 🙂 Voilà voilà…)

Cependant, comparé à la ville quartier général de Jiang-Nan, ce n’est pas beaucoup plus grand. L’humidité est bien plus basse ici, donc il fait un peu plus froid.  Luo Feng sourit en sortant de la gare et appela un taxi. Il set dirigea tout droit vers une zone de divertissement, ‘Will Palace’, très connue dans la ville de Kyoto. C’est aussi considérablement de haute classe.

Devant la porte principale de la zone se dressaient d’innombrables beautés vêtues de toutes sortes de tenues, ce qui donnait l’impression d’être entré dans le pays des femmes.

« Monsieur… » Un homme vêtu d’un costume eut un léger sourire.

« Donnez-moi une chambre individuelle et tranquille. Je ne veux pas que quelqu’un me dérange. » Luo Feng montra son ID de Fighter, ce qui rendit le gérant de la réception beaucoup plus poli : « Compris, veuillez me suivre. »

Will Palace, chambre G 3.

« Monsieur, tout le vin est ici à l’intérieur. » Dit respectueusement le responsable. « Puis-je vous demander si vous avez besoin d’autre chose ? »

« Pas besoin, et sans ma permission, je ne veux pas que quelqu’un vienne ici. » Ordonna Luo Feng.

« Compris, il y a une liste de services et un téléphone là-bas. Si vous avez une demande quelconque, n’hésitez pas à nous la formuler. » Déclara le gérant tandis qu’il partait en souriant. Luo Feng verrouilla facilement la porte et, en même temps, balaya toute la pièce avec sa force spirituelle. Il n’y avait aucune sorte d’appareil d’enregistrement dans la chambre. La pièce avait également un beau design avec un sol extrêmement délicat fait de fourrure de monstre.

Luo Feng regarda l’écran sur le mur, qui affichait une liste de services.

« Zut, ils peuvent vraiment s’amuser. » Luo Feng secoua la tête en riant puis composa le numéro de Wang Hou.

« Bonjour, M. Wei. » Cria Wang Hou avec enthousiasme.

« Wang Hou, je suis dans la salle G 3 du ‘Lobby chinois’ du Will Palace dans le secteur principal de la ville quartier général de Kyoto. » Répondit Luo Feng.

« Bon, d’accord, je serai là dans une heure. » On pouvait entendre une pointe d’excitation dans la voix de Wang Hou.

Après avoir raccroché, Luo Feng se prépara du thé avec un sachet pris dans le placard et s’allongea sur le canapé.

« Hum ? » Luo Feng sentit son téléphone vibrer dans sa poche.

« Qui m’appelle ? » Le téléphone dans sa poche était l’ancien téléphone de Luo Feng, et non le nouveau.

Luo Feng prit son téléphone et regarda : un appel de la maison.

« Bonjour. » Dit Luo Feng en décrochant.

« Feng, ton frère, ton frère a eu un accident ! » Sa mère, Gong Xin Lan sanglotait tandis que sa voix résonnait dans le téléphone.

Luo Feng fut surpris et se leva férocement.

Crac ! La tasse se brisa en tombant et le thé se répandit par terre.

Cet article comporte 6 commentaires
  1. Merci pour le chapitre
    j espérer que c’est un accident et pas »accident » sinon dans les prochaine chapitre des personne vont chie des bulles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top