skip to Main Content
Menu

SwS – Volume 5 – Chapitre 9 – Un Frère

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Thomas

SwS - Volume 5 - Chapitre 9 - Un Frère

Puisqu’il quittait la Chine et se dirigeait vers le siège mondial du Dojo des Limites à la fin du mois, Luo Feng était resté chez lui avec sa famille presque tous les jours depuis son retour. Même si le père Luo Hong Guo, la mère Gong Xin Lan et le frère Luo Hua étaient tristes, ils ne voulaient pas changer le grand avenir de Luo Feng.

Le 12 mars, Luo Feng se réunit avec les membres de son Escadron Marteau de Feu. La première chose qu’ils firent fut de vendre les matériaux des monstres qu’ils avaient obtenus la fois précédente. Comme c’était la dernière fois que l’Escadron Marteau de Feu allait vendre ses matériaux, Luo Feng suggéra que chacun reçoive une part égale. Les matériaux furent vendus pour environ 800 millions.

Techniquement, Luo Feng avait fait le plus gros travail, alors il aurait dû recevoir le plus. Il aurait reçu environ 300 millions.

Cependant, tout le monde savait que Luo Feng était sur le point de quitter l’Escadron Marteau de Feu. Et les membres plus âgés, Chen Gu, Wei Tie et Wei Qing, étaient sur le point de prendre leur retraite. L’Escadron Marteau de Feu allait être dissout ! Luo Feng était resté dans ce groupe pendant presque un an, tandis que Gao Feng, Chen Gu et les autres étaient restés dans le groupe beaucoup plus longtemps.

Tout le monde avait des sentiments compliqués.

Gao Feng accepta immédiatement la suggestion de Luo Feng de partager les bénéfices de manière égale. Même si Luo Feng et Gao Feng étaient supposés en recevoir l’essentiel, ils acceptèrent tous les deux. En voyant cela, Chen Gu, Wei Tie et Wei Qing ne dirent rien de plus, et tout le monde reçut un peu plus de 100 millions.

Après cela, l’Escadron Marteau de Feu but toute la nuit jusqu’à 3-4 heures. Ils prirent le train pour rentrer chez eux l’après-midi du lendemain.

Avec cela, l’Escadron Marteau de Feu fut officiellement dissout ! Chen Gu, Wei Tie et Wei Qing allaient prendre leur retraite, Luo Feng se dirigeait vers le siège mondial et Gao Feng continuerait à se battre dans un autre escadron !

※※

Le 21 mars, le soleil brillait et le temps était magnifique.

Ville du siège de Jiang-Nan, zone universitaire du secteur de la ville principale. Cette université était gigantesque et les huit instituts de recherche de la ville de Jiang-nan étaient tous réunis ici.

Devant l’une des universités, l’école militaire ‘Jiang-Nan n° 2’, des caractères attrayants brillait sur le portail de l’entrée principale. À cette heure-là, de nombreux étudiants et étudiantes sortaient rapidement de l’école. Certains d’entre eux étaient sortis en couple, d’autres en groupes énormes.

Il y avait un adolescent, vêtu d’un simple t-shirt bleu foncé, qui était appuyé contre les barreaux du portail pendant qu’il regardait les étudiants partir.

« Eh, Luo Feng ! » Une voix claire résonna au loin.

Luo Feng tourna la tête vers l’origine de la voix et vit un adolescent maigre courir sur la route. Cette personne qui semblait douce était en effet son bon frère ‘Wei Wen’ qui jouait avec lui depuis leur enfance.

« Wen. » Luo Feng sourit en courant. « Je t’attendais même devant la porte, pourquoi est-ce que tu apparais ici. »

« J’ai terminé mes cours de culture cet après-midi, alors je suis retourné dans mon dortoir. Notre dortoir est assez loin de l’école. » Expliqua Wei Wen.

« Oh, la zone de l’école est séparée du dortoir ? Cela ouvre certainement les yeux de cette personne qui n’est jamais allée à l’université. » Déclara Luo Feng en riant.

« Putain, tu es un Fighter et tu te moques encore de moi. » Rigola Wei Wen et il ne put pas s’empêcher de frapper Luo Feng à la poitrine. « Nous venons d’entrer dans le printemps, donc il fait encore un peu froid. N’as-tu pas froid en portant seulement un t-shirt ? Héhé… juste ce que l’on peut attendre d’un Fighter ! » Wei Wen était clairement beaucoup plus couvert que Luo Feng.

Luo Feng regarda autour de lui : « Allons trouver un endroit pour nous asseoir. »

« Haha, j’ai enfin rencontré un énorme mouton gras, alors je dois le tuer cruellement. Je veux aller au… ‘Vénitien’. »  Poursuivit Wei Wen.

« D’accord, montre-moi simplement le chemin jusqu’à ce Vénitien ou je ne sais quoi. » Dit Luo Feng en riant. Comme il était habituellement dans la région sauvage, il était toujours un peu prudent lorsqu’il traitait avec les autres Fighters de la base de ravitaillement. En sortant avec Wei Wen, Luo Feng se sentait détendu, comme s’il était revenu au collège et au lycée.

Le Vénitien, un restaurant avec des prix moyens. Le repas qu’ils mangèrent coûta entre 300 et 400 dollars chinois.

Cependant, pour les étudiants sans source de revenu, il s’agissait déjà de dépenses très extravagantes. Pour les Fighters, c’était extrêmement, extrêmement commun.

« Messieurs, combien de personnes ? » La serveuse les reçut avec enthousiasme.

« Deux. » Luo Feng regarda autour de lui. « Trouvez-nous un endroit tranquille. »

Cette serveuse travaillait ici tous les jours et avait vu toutes sortes de gens. Avec juste un coup d’œil, elle pouvait dire que Luo Feng était différent des autres étudiants autour de lui. Ce regard vif lui avait suffi pour faire battre son cœur. Elle baissa donc naturellement la tête et déclara : « Il y a une pièce privée à l’étage, suivez-moi s’il vous plaît. »

« Héhé, une pièce privée. Je n’y suis pas encore allé. Je ne suis venu ici que quelques fois avec ma petite amie, et c’est dans le hall du premier étage. » Wei Wen et Luo Feng montèrent les escaliers.

« Une petite amie ? Je ne t’ai pas entendu dire quoi que ce soit à ce sujet pendant le Nouvel An. Depuis combien de temps ça dure ? » Demanda Luo Feng quand tous les deux entrèrent dans la salle privée à l’étage et eurent rapidement commandé des plats et une boîte de bière du menu. Wei Wen reposa le menu en riant : « Au cours du Nouvel An, ma relation avec ma petite amie n’était pas entièrement établie. Ce n’est devenu sérieux que lorsque nous avons repris l’école après le Nouvel An ! »

« Félicitations, félicitations. » Luo Feng ne put s’empêcher de rire. « Cela ne fait même pas un an que tu es entré à l’université et tu as déjà eu une petite amie, BIEN JOUÉ ! »

« J’ai eu de la chance, ma petite amie vient de l’université Shifan qui est voisine. » Wei Wen fit sauter la capsule de la bouteille de bière. « Tu sais aussi qu’il y a plus de garçons que de filles dans notre école. La quantité de filles est si petite que ça fait peur. ”

« Alors c’est pour ça que tu es allé chercher dans une autre école ? » Luo Feng ne put s’empêcher de rire.

« Très bien, faisons tout d’abord ceci. » Wei Wen tenait sa bouteille de bière.

Luo Feng tenait également sa bouteille de bière et but deux gorgées.

« Luo Feng, cette histoire de petite amie n’est pas facile. » Ne put s’empêcher de dire Wei Wen après avoir bu pas mal de bière ; sa peau était déjà rouge. Il secoua la tête en soupirant : « Maintenant, tout le monde est juste en compétition. Les gens comparent la beauté de leurs copines, et c’est même des petites choses ! La chose la plus importante est… l’atmosphère ! »

« L’atmosphère ? » Demanda Luo Feng d’un ton confus.

« Par exemple, si je n’emmène pas ma copine dans un endroit agréable quand nous mangeons…. Ma copine a un bon caractère, alors elle ne dit rien. Mais …… ses amies vont commencer à parler de ça. » Wei Wen secoua la tête. « Tu ne sais pas que les conneries qui se passent entre les filles sont bien plus dramatique que les nôtres à nous les gars ! »

« Son petit ami est un enfant riche, son petit ami est un membre élite du Dojo, son petit ami est ceci et cela, elles comparent toujours tout ! »

« Pour le bien de l’apparence de ma petite amie, je dois l’emmener dans un endroit agréable. » Dit Wei Wen sans pouvoir s’empêcher de secouer la tête.

Luo Feng se figea.

Il n’était jamais allé à l’université, alors Luo Feng ne comprenait vraiment pas tout cela. Cependant, au lycée, certaines filles faisaient déjà cela.

« Tu sais que manger à l’extérieur coûte cher, et je dois parfois acheter des cadeaux à ma petite amie. Cela fait seulement un mois et j’ai déjà dépensé 4 000. » Wei Wen but le reste de sa bière d’un trait et ses yeux étaient un peu rouges. « Et parfois, je dois payer la totalité de la note quand je mange avec elle. »

Luo Feng fronça légèrement les sourcils.

« Ma petite amie et moi sommes des gens normaux. Notre loyer est déjà assez cher ! Même si je suis tuteur maintenant, je ne suis pas un membre élite du dojo. Les tuteurs ne gagnent pas beaucoup d’argent. » Wei Wen secoua la tête. « Je comprends assez bien maintenant. Les gens ne vivent que pour leur apparence ! »

Luo Feng soupira intérieurement.

La famille de Wei Wen était un peu mieux lotie que sa famille autrefois. Quand ils étaient au collège et au lycée, Wei Wen devait lui prêter de l’argent.

« En seulement un mois, je suis déjà fauché. »

« Tout se résume à ce mot : statut ! »

« Nous sommes dans un monde sans pitié. Si votre famille est riche, il y aura toujours des gens qui vous suivront et des filles vous voleront dans les bras ! Et les gens forts, les ‘Fighters’, sont également respectés ! Certaines personnes essaient toujours de passer du temps avec d’autres personnes ayant suffisamment de connexions en espérant que ces derniers les aideront ! »

« Argent, autorité, force. »

« Les gens qui ont cela ont un statut. »

« Les gens avec un bon milieu social ont autorité et statut. »

« Les Fighters ont naturellement aussi un statut. »

Wei Wen ouvrit une autre bouteille de bière : « Alors, ce monde est simple. Les gens respectent ceux qui ont un statut élevé et méprisent ceux qui ont un statut inférieur. »

Luo Feng ne put s’empêcher d’acquiescer.

Luo Feng avait toujours pensé que Wei Wen était intelligent. Même si ces mots étaient un peu durs, ils expliquaient clairement à quoi ressemblait cette société.

« Si un riche manque d’argent, c’est fini pour lui. »

« Si une personne occupant un poste important perd ce poste, son autorité disparaîtra probablement aussi. »

« La position et l’argent sont externes, seule votre force est vraiment fiable. »

« Donc, en conclusion : la meilleure chose reste votre force ! Les Fighters, même s’ils deviennent handicapés, ont encore assez de pouvoir pour devenir des instructeurs de dojo. » Déclara Wei Wen en riant : « Cette histoire d’amour m’a aussi permis de solidifier mes pensées. Je dois devenir un Fighter ! »

« J’ai la chance de devenir un ‘membre élite du dojo’ cette année. J’espère que je pourrai devenir Fighter au moment où j’obtiendrai mon diplôme ! » Wei Wen leva sa bouteille de bière. « Allez, santé ! »

Les inquiétudes de Luo Feng disparurent une fois qu’il vit que Wei Wen n’était plus découragé.

« Santé ! » Luo Feng souleva sa bouteille de bière.

Les deux frères discutèrent en buvant. Après avoir fini de boire, ils commandèrent du thé et bavardèrent jusqu’à 16 heures. A ce moment-là, Luo Feng raccompagna Wei Wen à son dortoir.

A l’extérieur des dortoirs.

« Va tout droit sur cette route et après deux feux de circulation, tu verras l’université de Jiang-Nan. » Wei Wen pointa son doigt en avant.

« Très bien. » Dit Luo Feng en sortant son téléphone.

« Tu appelles Xu Xin ? » Ricana Wei Wen sur le côté.

Soudain, Wei Wen sentit son téléphone vibrer et le sortit. Il soupira : « C’est probablement ma copine qui demande à dîner ensemble, pffff, je vais encore devoir dépenser de l’argent. » Il ouvrit son téléphone et après avoir regardé, il vit un court message : « Votre carte se terminant par 0306 a reçu 6 000 000 dollars à 16h51 le 21 mars. Solde positif : 6 002 100 (message de votre banque). »

« Six, six, six millions ? » Les yeux de Wei Wen s’écarquillèrent.

C’était un nombre astronomique pour lui.

« Qui a transféré cet argent ? » Wei Wen pensa immédiatement à quelqu’un, le Luo Feng à ses côtés ! Parmi tous ses amis et parents, seul Luo Feng pouvait retirer autant d’argent sans changer d’expression.

« Luo Feng, c’est ton… » Wei Wen leva la tête et regarda Luo Feng.

Luo Feng caressa l’épaule de Wei Wen : « Wen, puisque tu veux devenir un Fighter, travaille pour cela de tout ton cœur. Ne perds pas ton temps à être tuteur. Pense simplement à cet argent comme un cadeau de ton frère te félicitant pour ta première relation. Voyons ce que les amies de ta petite amie vont dire maintenant. Les hommes doivent toujours se tenir devant leurs copines avec le dos bien droit. »

Les yeux de Wei Wen commencèrent rougir de manière incontrôlable.

« Tu déconnes ? Tu vas te mettre à pleurer ? » Les yeux de Luo Feng s’élargirent, comme s’il venait d’assister à quelque chose d’extrêmement étrange.

« Pourquoi je pleurerais, putain. » Wei Wen ne put s’empêcher de rire.

Cet argent n’était en effet rien pour Luo Feng. Il gagnerait plus de dix millions après avoir cherché au hasard un monstre de niveau commandant moyen.

« Très bien, je vais maintenant aller à l’université de Jiang-Nan. » Luo Feng fit un signe de la main et commença à se diriger vers l’université.

Wei Wen regarda le message sur son téléphone et l’étonnante somme de six millions. Il avait l’impression que tout cela n’était qu’un rêve. Auparavant, il était inquiet intérieurement alors qu’il gardait un sourire sur son visage tandis qu’il parlait avec sa petite amie. Qui aurait su qu’en un clin d’œil, il recevrait une telle somme.

Cet article comporte 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top