skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 139 – Les Hunters et Tout le Toutim sont Vraiment Exaspérants

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 139 - Les Hunters et Tout le Toutim sont Vraiment Exaspérants

Le manoir était situé près de la mer, donc on avait vue sur la mer simplement en ouvrant une fenêtre.

Toutefois, les gens qui venaient dans le Secteur H appréciaient être près de la mer plutôt que de la regarder de loin.

Les gens qui étaient arrivés au manoir avant le groupe de Cillin appartenaient aux partenaires de coopération de la famille Feniers dans le Secteur H, la famille Binger. Bien que l’influence de la famille Binger ne soit pas comparable à celle de la famille Feniers dans toute l’Alliance Galactique, il ne fallait pas minimiser leur influence à l’intérieur du Secteur H. La famille Binger était originaire du Secteur H, et ils étaient de gros joueurs bien avant que la famille Feniers ait étendu son influence au sein du Secteur H.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Les deux familles avaient travaillé ensemble pendant quelques centaines d’années, et leurs relations ne pouvaient être décrites autrement qu’intimes. Ce qui valait la peine d’être souligné, c’est que la femme de Kirk était un membre de la famille Binger, et que ces deux enfants étaient ceux du frère de la femme de Kirk. En d’autres termes, ils étaient le neveu et la nièce de Kirk. Leur âge n’était pas loin de celui de Tobo, et ils jouaient souvent ensemble, donc ils partageaient une bonne relation entre eux.

Le garçon s’appelait Rost Binger, et il était plus jeune d’un an que Tobo. La fille se nommait Emma Binger, et elle avait le même âge que Rost. Ils étaient jumeaux, et la ‘certaine petite princesse d’une certaine famille’ que Kirk avait mentionné plus tôt était nulle autre qu’Emma Binger.

En ce moment même, les trois enfants jouaient sur la plage. Ils utilisaient le sable pour construire des châteaux, et Emma avait y avait même placé de nombreux jolis coquillages pour les décorer.

Comme le manoir était près de là, la région maritime environnante était strictement gardée et fortifiée avec une sécurité étroite. Qui plus est, les gardes du corps suivaient et protégeaient les enfants sur la plage, donc normalement, il ne devait y avoir aucun danger.

Les gardes du corps sur la plage déplièrent des pavillons de plage pour les enfants, mais les trois petits gars n’apprécièrent pas le geste et les jetèrent après les avoir repliés. Lorsqu’ils étaient fatigués ou assoiffés après une période de jeu, ils appelaient leur gardes du corps respectifs pour qu’ils leur apportent leur serviette et du jus de fruit.

Non loin des trois petits gars, Tang Qiuqiu avait déplié un pavillon de plage pour elle. Tendis qu’elle était étendue sur un fauteuil inclinable, elle tira le plateau du pavillon et y plaça un jus de fruits glacé. Elle appréciait la paix et la quiétude tout en jouant aux jeux vidéos et buvant son jus de fruits.

Emma et Rost avaient regardé plusieurs fois Tang Qiuqiu et posé des questions à Tobo au sujet de son identité. Tobo ne s’ennuya pas à dire grand-chose sur elle, et leur dit simplement qu’elle était son garde du corps et qu’ils ne devaient pas faire attention à elle.

Après avoir entendu l’évaluation de Tang Qiuqiu par Tobo, Emma et Rost la regardèrent avec un léger dédain et du dégoût sur le visage. Il y avait d’innombrables personnes qui les approchaient pour s’attirer leurs bonnes grâces à cause de leur identité, et leur mère leur avait dit une fois que ce genre de personnes ne s’intéressaient qu’à la richesse de leur famille et les traitaient bien parce qu’ils avaient des arrière pensées. Naturellement, ils avaient catégorisé Tang Qiuqiu comme l’une de ces personnes, puisqu’elle n’avait pas l’air d’un garde du corps ordinaire de toute manière à cause de son âge. En fait, elle avait plutôt l’air d’être quelqu’un qui était simplement ici pour parasiter Tobo.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Quant à Tang Qiuqiu, elle pouvait tout ignorer tant qu’il ne s’agissait pas d’un regard rempli de meurtre.

Non loin de là, Cillin avait aussi déplié un pavillon de plage pour lui et lisait un e-book tout en étant étendu sur son fauteuil inclinable. Le chat gris était parti chasser de la nourriture dans la mer. Le bord de mer ne contenait rien d’intéressant, donc il était parti loin dans les profondeurs de la mer. Cillin n’était pas inquiet pour lui ; il croyait totalement en les capacités de ce glouton.

« Lieutenant Commandant Cillin. »

Une voix résonna près de lui, et Cillin tourna la tête pour regarder. C’était un garde du corps responsable de la sécurité de Tobo nommé Steele. Il prenait probablement ses ordres de Castella.

Steele pouvait bien être la personne principale en charge de la sécurité de Tobo, mais lui-même n’était pas une personne solennelle. Contrairement aux autres gardes du corps, il n’arborait pas un visage de marbre pendant toute la journée.

Lorsqu’il entendit Steele, Cillin répondit : « Il y a quelque chose, M. Steele ? »

Steele déplia une chaise et s’assit près de Cillin. « Pourquoi n’avez-vous pas accepté ce travail de garde du corps ? Vous êtes le Lieutenant Commandant de l’Escadron Six B de la Vanguard. Votre rémunération aurait été drôlement élevée. »

« Cela ne m’intéresse pas. Je préfère m’occuper de mes enfants et jouer avec eux. » (NdT : il parle de Tang Qiuqiu et de Wheeze ^^)

Steele regarda Tang Qiuqiu qui jouait à ses jeux vidéo et sourit. « Tang Qiuqiu est certainement l’un des enfants les plus spéciaux que j’ai jamais vu. »

Steele avait été témoin des compétences en tir de Tang Qiuqiu auparavant, et Castella avait aussi dit que ce n’était pas tout le monde qui avait un instinct pour les armes à feu comme elle. Même des tueurs expérimentés n’atteignaient pas nécessairement ce niveau d’efficacité. Castella lui avait même dit de ne pas regarder Tang Qiuqiu de haut uniquement parce qu’elle avait dix ans ; le nombre de personnes qui étaient mortes devant le museau de son arme ne pouvait être décrit que comme nombreux.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Ils avaient tous environ dix ans, mais lorsque Steele regardait Tang Qiuqiu, et ensuite les petits gamins qui jouaient dans le sable, il ne pût se dire qu’une chose : bordel de merde, la différence est énorme.

Cillin n’exprima pas d’opinion quant aux commentaires de Steele. Il jeta un œil à Emma et à Rost qui décoraient leur châteaux de sable et dit : « Vous pourriez rencontrer de grandes difficultés dans votre travail cette fois. »

« Oh ? » Un éclat sévère brilla dans les yeux de Steele. « Qu’avez-vous deviné, Lieutenant Commandant Cillin ? »

« Deviné ? Est-ce que vous ‘devinez’ tout le temps pendant que vous protégez la personne à votre charge ? » Cillin posa l’e-book et fixa au loin la surface de la mer tout en posa la tête sur son bras. Ahh, la mer est tellement bleue.

 

« Que voulez-vous dire par là ? » Steele fixait Cillin d’un regard intimidant comme s’il essayait de confirmer si ce jeune Lieutenant Commandant avait réellement deviné quelque chose.

« Vous voulez savoir ? Dites-moi votre prix. »

Les muscles du visage de Steele tressaillirent. Dire… Dire un prix ?  C’était définitivement le style d’un Hunter : sauter sur n’importe quelle opportunité pour gagner des sous.

 

Comme Steele ne disait rien, Cillin ne dit rien non plus. Il ferma les yeux et apprécia la brise marine, se sentant tellement à l’aise qu’il pourrait s’endormir à n’importe quel moment.

Finalement, Steele ne put plus se retenir et demanda : « Avez-vous découvert quelque chose sortant de l’ordinaire ? »

« Votre sécurité n’est pas mauvaise, et vous avez choisi de surveiller les bonnes cibles également. Cependant, je crois que vous n’avez toujours pas découvert un certain point important jusqu’à présent. » Cillin gardait les yeux fermés tout en répondant paresseusement.

Un peu plus tôt, le fait que Castella ait baissé les paupières signifiait que l’ennemi allait très certainement prendre avantage de la présence d’Emma et de Rost pour aller plus loin dans leurs propres opérations. Cependant, Cillin aurait parié que Castella ne devinerait certainement pas les méthodes de l’ennemi.

Steele réfléchit. Ils avaient surveillé de près chaque personne de la famille Binger, et ils avaient porté une attention toute spéciale sur Emma et Rost, suivant les ordres de Castella. Après tout, Tobo traînait avec eux, donc Steele avait aussi surveillé en secret les gardes du corps de la famille Binger près d’Emma et de Rost. À la seconde où quelque chose hors de l’ordinaire se produirait, ils seraient tués sans pitié.

Cela dit, la sécurité n’avait pas eu à travailler jusqu’à ce point. Bien que Steele ne doutât pas du jugement de Castella, il était vrai qu’il n’avait entendu parler de rien d’anormal de chaque côté.

Maintenant qu’il avait entendu les déclarations de Cillin, l’esprit de Steele devint immédiatement agité. Après avoir réfléchi pendant deux secondes, il dit alors : « Le prix devrait être proportionnel au niveau d’importance de vos renseignements, Lieutenant Commandant Cillin. »

Cillin ouvrit les yeux et leva un doigt. « Dix millions, en crédits AG. »

Steele : « … » Pouvait-il filer une raclée au type devant lui ?

« Tout va bien. Prenez votre temps. Mais il n’est pas de ma responsabilité si la validité de ces renseignements expire. »

En voyant que Cillin était sur le point de s’endormir à nouveau, Steele serra les dents en disant : « Très bien. »

À la seconde où Steele avait dit ‘très bien’, Cillin sortit immédiatement une facture de sa poche et la lui passa. Il était évident qu’il l’avait préparée à l’avance. « Signez ici. »

Steele rugit intérieurement tandis qu’il fixait des yeux les chiffres scintillants. Les Hunters et tout le toutim étaient vraiment exaspérants !

Une fois qu’il eût mis la facture de côté, Cillin ne gaspilla pas ses mots et sortit son e-book. Une fois qu’il avait feuilleté pour arriver à la bonne page, il le passa à Steele.

Steele l’accepta. En premier, Steele était un peu confus quant à ce qu’il voyait. Mais il avait été auprès de Castella pendant de nombreuses années et donc avait élargi ses horizons de manière importante. Plus il lisait, plus il devenait pâle, et après avoir lâché la phrase « J’emprunte votre e-book pendant un moment ! » il se retourna et fit mine de s’en aller.

Cillin agita les mains en disant : « Prenez-le. La location du livre est calculée séparément au fait. Ce sera dix mille par heure. »

Steele vacilla sur ses pieds et sortit de force ces mots entre ses dents : « Très bien ! »

Puisque la situation était sérieuse, et qu’il était pressé de faire son rapport à Castella, Steele n’hésita pas à accepter la requête de Cillin.

Après le départ de Steele, le chat gris sortit en courant de la mer et s’ébroua. Il ouvrit la bouche. Il semblait avoir apprécié son repas.

« Cillin, il y a quelque chose qui est en train de se passer dans la mer. »

Cet article comporte 7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top