skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 295 – Déménagement [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Hellteach

SRH - Chapitre 295 - Déménagement `{`Partie 1`}`

À l’origine, le corpulent propriétaire du magasin prévoyait d’attendre ici la fermeture de la boutique. Cependant, quelle qu’en soit la raison, le nombre de personnes qui fréquentaient le magasin aujourd’hui était exceptionnellement élevé. La file d’attente resta longue même jusqu’à tard dans la soirée.

Plus tard, le gros propriétaire du magasin comprit finalement que ces gens étaient là pour le voir. Il ne s’était certainement pas attendu à être regardé comme un animal dans un zoo quand il était venu sur un coup de tête.

Le grassouillet était peut-être resté quelques années sur le marché des pièces détachées, mais en raison de sa véritable identité distincte, il n’était pas en mesure de comprendre les sentiments de ces roturiers. Pourtant, il n’avait rien à perdre. Il pouvait aussi bien penser à traiter son séjour temporaire comme une publicité pour cet atelier de réparation.

Comme le grassouillet s’y attendait, de nombreuses personnes qui s’étaient présentées étaient là pour le voir. Ici, quiconque avait un ami ou un parent dans la ville devenait un objet d’envie, de jalousie ou de haine. Ajoutant au fait que le grassouillet avait produit quelques voitures volantes pour les enfants, la nouvelle s’était instantanément répandue dans toute la rue des Garagistes comme une traînée de poudre. Même les gens à plusieurs rues de là étaient venus jeter un œil au grassouillet.

À l’heure actuelle, le vieux Chang n’avait aucune idée de la meilleure façon de réagir à cette situation ; il devait répondre aux mêmes quelques questions à plusieurs reprises lorsqu’il recevait les commandes. En même temps, le vieux Chang lui-même pensait : si j’ai une connexion à l’intérieur de la ville, sera-t-il plus facile d’obtenir son traitement à Chang Five ?

Le grassouillet était un homme têtu, alors il attendit littéralement que le magasin ferme la nuit.

Après avoir dîné, le grassouillet appela Cillin et Bel pour qu’ils lui fassent part de leurs opinions. Outre les quatre petites voitures volantes qu’il avait offertes aux quatre enfants, le grassouillet avait encore trois voitures volantes. Bien que ces trois voitures volantes aient presque la même apparence que les quatre petites voitures volantes, elles étaient essentiellement différentes les unes des autres. Ces trois voitures volantes étaient les vraies créations qu’il avait créées en travaillant de tout son coeur.

Le vieux Chang ne participa pas à la discussion la nuit parce qu’il était vieux, et il faisait des heures supplémentaires depuis plusieurs jours. De plus, il connaissait très bien sa propre profondeur. Après avoir observé à la fois Cillin et Bel pendant un certain temps, il avait compris que les deux hommes étaient des experts qui n’avaient pas du tout montré la véritable profondeur de leurs compétences dans la norme.

Tout en regardant le modèle de voiture volante dans ses mains, Cillin ouvrit ses portes, vérifia l’intérieur et observa attentivement chaque partie du modèle.

« Une voiture volante triphibienne ?! »

Il n’aurait pas pu s’en rendre compte s’il n’y avait pas prêté attention, mais la soi-disant voiture volante jouet que Cillin tenait dans ses mains était en fait une mini voiture volante fonctionnelle. Si elle était agrandie à la taille d’un véhicule normal, elle serait absolument qualifiée de luxueuse voiture volante triphibienne. Il serait dommage d’appeler cette machine un jouet étant donné que ses matériaux, ses pièces, ses circuits et son travail d’assemblage étaient tous de premier ordre.

« C’est vrai, c’est le modèle de voiture volante triphibienne que votre serviteur a vraiment conçu ! » Le grassouillet était très fier de son propre travail.

Bel n’avait pas regardé la voiture volante d’aussi près que Cillin, mais il approuvait beaucoup son design extérieur. « Le design extérieur de cette voiture volante est assez discret. »

« C’est vrai. Elle ne semble pas différente des autres voitures volantes si vous ne regardez que sa surface. On n’apprendra sa beauté intérieure qu’après avoir vu sa construction intérieure. » Le grassouillet hocha la tête en souriant. Il regardait aussi la voiture volante comme s’il regardait son propre enfant.

Bel sentit la chair de poule ramper sur sa peau quand il vit le regard du grassouillet. Il pensa : Pas étonnant que ton fils ne soit pas proche de toi ; tu as déversé tout ton amour paternel dans tes voitures volantes.

De nombreuses personnes plaçaient la vitesse comme priorité absolue lors de la conception et de la modification d’une voiture volante. Mais après avoir inspecté sa conception, Cillin savait que le grassouillet avait placé la sécurité au premier rang des priorités avant toutes les autres fonctions lors de la conception de la voiture volante.

La tâche de concevoir une voiture volante triphibienne mettait à rude épreuve les compétences d’un concepteur, mais le grassouillet était absolument à la hauteur de la tâche et plus encore. À tout le moins, cette voiture volante était l’une des deux meilleures voitures volantes qu’il ait vues de sa vie. Les voitures volantes qu’il avait vues chez Udoze étaient complètement incomparables à celle-ci, et la voiture volante de Lung était la seule qui puisse s’y comparer. Cependant, ils ne partageaient pas le même style.

En termes de prix, la voiture volante de Lung était certainement plus chère, mais en termes de praticité, elle était à peu près la même. Les deux voitures volantes avaient également une cote de sécurité extrêmement élevée.

Bel fit tourner la voiture volante une fois avant de triturer le coin de ses lèvres. Puis, il eut un sourire démoniaque : « Je me demande à quel point cette voiture est résistante ? »

Bel enroula immédiatement sa paume autour de la voiture volante et tordit le modèle !

Crac – –

Il y eut un bruit strident et à l’extérieur, la voiture volante avait l’air d’avoir été tordue en forme de beignet torsadé. Mais en y regardant de plus près, on remarquerait qu’une minuscule poche de sauvetage avait entouré les sièges à l’intérieur du véhicule. La torsion du véhicule n’avait pas fait éclater la poche de sauvetage, ce qui signifiait que la personne à l’intérieur de la voiture devrait être relativement en sécurité si la taille de la voiture était à une échelle normale.

« Pas mal. »

Bel reposa la voiture volante au sol. Très vite, le véhicule tordu se mit à reprendre sa forme d’origine et, deux minutes plus tard, il avait plus ou moins la même apparence qu’avant sa torsion. Apparemment, la voiture avait été fabriquée avec des matériaux composites à super mémoire !

En inspectant le système de contrôle, ils découvrirent que le système de sauvetage d’urgence de la voiture volante était parfaitement fonctionnel.

« Dans ce cas, je ne peux rien dire d’autre sur cette voiture volante. Qu’est-ce que tu cherches d’autre, grassouillet ? » Bel regarda le gros propriétaire de la boutique.

Ce dernier se gratta les cheveux courts sur sa tête et déclara : « Elle déjà assez bien, mais pour confirmation, je veux toujours voir cette voiture volante démontée et remontée. En effet, la série de voitures basée sur ce type de voiture volante sera légèrement différente à l’intérieur. Même si ce sont toutes des voitures volantes triphibiennes, différentes séries de voitures porteront l’accent sur différentes choses. La démonter et la remonter me permettra de mieux comprendre ma conception. »

Cillin et Bel comprirent immédiatement ce qu’il voulait dire.

« C’est pour ça que tu es venu chez nous ? Tu espères que nous pourrons démonter et remonter ta voiture volante ? »

« C’est à peu près ça. Lorsque j’ai travaillé moi-même sur la voiture volante, j’ai dû faire beaucoup d’efforts et j’ai utilisé plusieurs robots pour l’assembler. Je peux me fier à la même méthode, mais j’ai toujours le sentiment qu’une touche humaine est meilleure dans ce cas. »

Cillin joua avec la petite voiture volante avec ses mains et sentit sa structure pendant un moment. « N’as-tu pas peur que nous détruisions le sang de ton cœur ? »

« Nan ! Attendez-moi, je vais chercher les outils pour vous tout de suite. Ils sont encore dans la voiture. » Le grassouillet gloussa et s’enfuit pour saisir la boîte à outils.

Bel ramassa la voiture volante qu’il avait tordue avant qu’elle ne se rétablisse. Puis, il commença à la démonter en utilisant la panoplie d’outils à côté de lui. Ces outils étaient utilisés pour réparer des voitures volantes normales, mais Bel était en mesure d’utiliser ces outils bruts sans avoir l’air de se tromper comme s’il s’agissait d’outils professionnels. Cela montrait à quel point les compétences de Bel étaient bonnes.

Quand Bel eut fini de démonter l’extérieur de la voiture volante, il leva les yeux pour voir comment Cillin se débrouillait. Il perdit immédiatement son sang-froid.

Les pièces étaient alignées une à une à côté des mains de Cillin. En fait, Cillin commençait déjà à démonter les pièces essentielles de la voiture volante.

Un problème : le fils de pute n’utilisait aucun outil pour démonter la voiture volante !

Du point de vue de Bel, les pièces semblaient tomber d’elles-mêmes de la voiture volante chaque fois que la main de Cillin passait sur le véhicule.

Sur le côté, le grassouillet, tenant une boîte à outils, sentit ses yeux sortir de leurs orbites alors qu’il fixait le travail de Cillin. La graisse épaisse de son visage se tordit encore et encore à la vue. Il pensait que la capacité de Bel à démonter sa voiture volante avec ces gros outils de réparation était déjà assez incroyable, mais le gars à côté de lui était encore plus incroyable que lui !

Bel lui-même arrêta d’essayer de démonter sa voiture volante. Tout comme le grassouillet, il fixa le travail de Cillin sans ciller une seule fois.

Mo Heng avait décrit un jour les mouvements d’assemblage et de démontage de Cillin comme une forme d’art, et il n’exagérait pas du tout. Un profane penserait que ses compétences étaient divines, et un vétéran penserait que cela allait littéralement à l’encontre des lois de la nature. Ces mains étaient-elles vraiment humaines ? Était-ce vraiment possible pour un humain de faire ça ?

Le chat gris allongé paresseusement sur le dessus de l’armoire laissa échapper un bâillement en regardant la scène en dessous. Tsk, regardez-les faire des histoires pour rien !

Bel regarda l’heure après que Cillin eut fini de démonter la voiture. Bordel de merde, seulement 10 minutes s’étaient écoulées !

Si c’était lui qui devait démonter cette petite voiture volante, il lui faudrait au moins une demi-heure, n’est-ce pas ? Et cela supposait qu’il s’exécutait au-delà de ses normes habituelles aussi. Mais comment ce type avait-il réussi à terminer cette tâche si facilement ?

Quand Cillin eut terminé, la première chose que Bel et le grassouillet firent ne fut pas d’inspecter les pièces classées. Au lieu de cela, ils tirèrent chacun sur une des mains de Cillin, les inspectèrent minutieusement et administrèrent quelques pressions. En fait, on aurait dit qu’ils étaient sur le point de mordre les mains de Cillin.

Cillin retira ses bras et leur donna à chacun un coup de poing à la tête.

Bel se frotta la tête et demanda : « Tes bras n’ont pas l’air différents des miens. Comment diable as-tu fait cela ? »

« Je l’ai fait comme ça. » Cillin ne tenta pas d’expliquer son exploit. Au lieu de cela, il pointa du doigt les pièces démontées et déclara : « Si tu prévois de construire quelques séries pour cette voiture volante, son empennage rotatif devra certainement être différent. Je crois que tu auras également besoin d’un plus grand empennage rotatif et d’une hélice pour voyager dans les airs. En outre, le rapport des matériaux anti-pression de l’eau dans cette voiture volante est trop grand ; sache qu’une voiture volante de série pour voyager dans l’eau sera certainement inférieure à une voiture volante de série pour voyager dans les airs lorsqu’elle voyagera en l’air… »

Cillin avait réussi à attirer leur attention sur les voitures volantes alors qu’ils commençaient à discuter de la différence entre les séries et la différence des ratios d’assemblage. Même le grassouillet avait mis de côté la question des mains de Cillin et s’était plutôt concentré sur la prise de notes.

Au moment où ils terminèrent, le ciel était déjà brillant. Une longue file de clients les attendait à l’extérieur.

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top