skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 290 – Le prince peu fiable [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 290 - Le prince peu fiable `{`Partie 2`}`

Bel continua à parler en postillonnant partout. Puis, il jeta un coup d’œil à la sucette que Chang Huit léchait, puis au sac que Cillin portait, et enfin Cillin lui-même.

Après que Cillin lui ait passé sur le sac, Bel choisit une saveur qu’il aimait sans hésitation. Ensuite, il commença à rivaliser avec Chang Huit pour voir qui avait la langue la plus longue, qui pouvait lécher plus vite et qui avait la meilleure technique de léchage.

Cillin commençait un peu à regretter sa décision de faire venir ce type. Pourquoi était-il si stupide ?!

Cillin rangea correctement les articles achetés après leur retour à la boutique. Bien qu’il se soit posé des questions, le Vieux Chang ne demanda pas pourquoi Cillin avait acheté autant de pièces d’occasion immédiatement. La présence de Bel lui fit aussi mieux réfléchir que de tout raconter devant un inconnu.

Cillin parla brièvement de Bel avant de prendre les triplés et Chang Cinq pour partager les collations. Le chat gris trouva le fait qu’il n’y avait pas de biscuits de poisson en vente ici un peu regrettable, et il mâcha à contrecœur les biscuits pour enfants pour se faire les dents.

De retour à Bel. Après avoir inspecté un peu son travail, le Vieux Chang découvrit que le jeune homme avait en fait de vraies compétences et connaissances. Il connaissait également très bien le principe et la structure des voitures volantes. Dans le passé, le Vieux Chang n’avait pas embauché un assistant parce qu’il n’avait pas l’argent disponible pour payer le salaire. Mais la demande de salaire de Bel n’était pas élevée et il déclara que le Vieux Chang pouvait payer son salaire final après avoir déduit la nourriture, la pension et d’autres dépenses. De plus, Bel ne travaillait que 30 jours et il y avait aussi des pièces vides dans la maison. C’est pourquoi le Vieux Chang fut tenté de l’embaucher. Si tout se passait bien, le Vieux Chang pourrait même embaucher d’autres personnes pour l’aider à la boutique après le départ de Bel.

Bel était ravi de pouvoir rester, et il exhorta le Vieux Chang à le laisser faire les travaux de réparation. Le Vieux Chang acquiesça à plusieurs reprises en regardant Bel travailler.

 

Dans la zone la plus prospère de la ville, à l’intérieur du salon luxueux d’un grand et vaste bâtiment, un couple de chefs du gouvernement planétaire était assis docilement sur leurs sièges. Deux personnes étaient assises à la place élevée du salon : l’une arborait une expression raide et l’autre arborait un sourire de bonne humeur sur le visage. Cependant, personne du gouvernement planétaire n’osait les regarder au cas où ils déclencheraient accidentellement leur colère.

Il y avait des gardes debout autour de la salle de réception. Ils portaient des uniformes identiques et leurs vêtements portaient l’insigne et les motifs qui les identifiaient comme membres de l’Aigle Flamboyant. C’étaient de vrais soldats subordonnés à la famille royale de l’Aigle Flamboyant, et il ne fallait pas être un génie pour savoir qui était meilleur entre eux et les gardes planétaires.

Quelques heures plus tard, les gens appartenant au gouvernement planétaire sortirent avec le dos courbé. Ils ne purent pas le redresser pendant longtemps avant d’être loin, très loin de l’endroit. Ils essuyèrent tous la sueur sur leur front.

« Dites, pensez-vous que ces deux-là sont vraiment en train de passer pour une simple inspection ? » Demanda l’un d’eux.

Une autre personne essuya la sueur qui avait coulé dans le coin de ses yeux. Le jeu du ‘bon-flic-mauvais-flic’ que ces deux hommes avaient mis en place tout à l’heure les avait sérieusement effrayés, et même maintenant, ils ne pouvaient toujours pas se débarrasser de la peur : « Qui s’en soucie ? Observons et voyons si ces deux-là décident de faire quelque chose. Nous devons simplement nous assurer que rien de grand n’explose pour l’instant. »

« Vous avez raison. Je vais revenir en arrière et organiser quelque chose pour montrer à quel point notre ville s’est développée. »

 

Pendant ce temps, après le départ du personnel principal du gouvernement planétaire, les deux personnes présentes dans le salon se débarrassèrent de l’air qu’elles arboraient et poussèrent un soupir à l’unisson. Ils échangèrent un regard et déplorèrent l’impuissance derrière le regard de l’autre.

« Je sens que je suis devenu hagard une fois encore. » Soupir, pourquoi cela devait-il être ‘encore’ ?

Le gars qui arborait un sourire plus tôt n’avait plus qu’un air impuissant sur son visage maintenant.

Le type avec une expression raide n’avait pas non plus l’air complètement raide maintenant. Il pressa son front et dit : « C’est un gars sérieusement gênant. »

La raison pour laquelle ils s’étaient envolés vers cette zone de roturiers était pour inspecter les activités récentes du prince. Sinon, qui s’ennuierait assez pour patrouiller dans un tel endroit ?

« Nous avons couru ici et là derrière les fesses du prince pendant plus de dix ans, n’est-ce pas ? Dites, pensez-vous que cela va finir un jour ? »

« Je voudrais bien le savoir aussi. »

Le roi actuel de l’Aigle Flamboyant n’avait qu’un fils et une fille. Peu de temps après que leur fils ait grandi, il avait exprimé son manque d’intérêt pour le trône et cherché à poursuivre sa propre liberté personnelle. En conséquence, le roi de l’Aigle Flamboyant avait donné à son garçon une bonne quantité de raclées, mais il n’avait jamais réussi à faire sortir la décision de la tête de son fils. Et ainsi, la vie tragique d’un certain groupe de personnes avait commencé.

La personne sur le trône ne devait pas nécessairement être le fils biologique du roi actuel. Quiconque avait le sang de l’Aigle Flamboyant Vogel en lui était qualifié pour succéder au trône. Cependant, les candidats qui souhaitaient succéder au trône devaient passer par une période de sélection stricte et longue. Aucune erreur n’était permise lorsqu’il s’agissait de la personne qui régnerait finalement sur toute la famille royale de l’Aigle Flamboyant.

Puisque son fils n’avait aucune intention de succéder au trône et que des années d’encouragement n’avaient également donné aucun résultat, le roi actuel n’avait pas d’autre choix. Plus son fils grandissait, moins il était capable de le maîtriser. En fin de compte, il avait dû abandonner et sélectionner quelques excellents jeunes à cultiver en tant que futur roi.

Il n’y avait aucun besoin de douter du tout du caractère actuel du roi et de la reine. Le roi de l’Aigle Flamboyant était absolument un excellent dirigeant, et sa reine était aussi une femme douce et distinguée.

La reine avait déjà réfléchi à la façon d’élever ses enfants en d’excellentes personnes depuis la naissance, mais la réalité avait malheureusement décidé de verser un seau d’eau froide avec des glaçons sur sa tête à la place. Avant qu’elle ne s’en rende compte, la fille élégante et gracieuse dont elle rêvait dans sa tête avait creusé un nid d’oiseau, participé à une course de voitures volantes et chassé des ours de cinq mètres de haut dans la forêt avec un bâton plus épais que son propre corps.

Le fils sur lequel elle avait placé de grandes attentes s’était également développé de manière anormale. Le nombre de fois où il avait séché des cours à l’école était absolument plus grand que le nombre de fois où il les avait réellement fréquentés. Parfois, le muscle étrange nommé ‘non fiable’ dans son cerveau tremblait et incitait le jeune homme à faire des choses que personne n’aurait pu imaginer jusqu’à ce qu’il les fasse réellement.

Au début, le prince avec de grandes attentes sur ses épaules avait simplement ignoré les opinions de ses parents et s’était rendu sur d’importants champs de bataille pour agir en tant que correspondant de guerre. Plus tard, il était devenu un espion sur un coup de tête, et ce qui était étrange, c’est que personne parmi les terroristes n’avait jamais soupçonné qu’il était un espion même après la fin de la bataille. Peut-être même les terroristes pensaient-ils que quelqu’un d’aussi stupide que lui ne pouvait pas être un espion.

Alors que le prince était occupé à jouer à l’espionnage ailleurs, ses pairs qui suivaient des études supérieures faisaient de leur mieux pour obtenir des notes élevées à l’école et ouvrir la voie à leur avenir. Était-ce vraiment ainsi qu’un prince devrait agir alors que les autres jeunes de la famille royale liés par le sang s’efforçaient de se surpasser ?

Oubliez le roi actuel, même le roi précédent était tellement énervé qu’il avait détruit quelques navette spatiales. Rien n’y avait fait. Les oreilles du prince avaient un filtre parfait qui filtrait tout ce qu’il ne souhaitait pas entendre à chaque fois qu’il faisait face au roi, à la reine et aux autres anciens. Même les coups étaient inutiles parce qu’il était devenu immunisé contre eux après tant d’années de la même punition. Une chose était certaine, et c’était que sa résistance physique était bien meilleure que celle de tous les autres jeunes de la famille.

Quoi qu’il en soit, le fait était que le prince peu fiable avait fait beaucoup de choses qui mettaient en colère le roi de l’Aigle Flamboyant. Ni la punition ni les coups ne s’étaient avérés efficaces devant l’entêtement absolu du prince.

Le Roi de l’Aigle Flamboyant : « Abandonne donc ! »

Le prince : « Donc ! Puis-je m’en aller maintenant ? »

Le Roi de l’Aigle Flamboyant : « … »

Un passage à tabac induit par l’idiotie plus tard.

Le Roi de l’Aigle Flamboyant, avec une expression glaciale : « C’est la dernière fois, tu entends ? »

Malheureusement, dans la plupart des cas, son avertissement ‘c’est la dernière fois tu entends’ était une blague complète. 1 est suivi de 2, et 2 est suivi de 3. Naturellement, le prince à moitié mort sur le sol filtrait automatiquement les mots avant même qu’ils n’entrent dans son cerveau.

Chaque fois que le Roi de l’Aigle Flamboyant forçait le prince à écrire une lettre de repentir, celui-ci affichait un talent littéraire stupéfiant qui ne faisait que s’améliorer à chaque lettre. Toutes sortes de figures de style figuraient dans ses lettres, et si l’on regardait uniquement l’écriture de la lettre, ils lui auraient sans doute donné un A. Malheureusement, le contenu réel de la lettre était une connerie complète. Peu importe le nombre de paragraphes de mots touchants et de regrets à l’intérieur de la lettre, ils ne pouvaient jamais trouver la ligne ‘je ne le referai plus jamais’ ou quelque chose de similaire à l’intérieur.

Ce ne fut malheureusement pas différent cette fois-ci. Une fois de plus, une fois les examens terminés, le muscle cérébral de ce prince s’était contracté dans le mauvais sens alors qu’il prenait la décision de vivre la vie d’un citoyen de la classe inférieure dans un endroit minable et pauvre comme celui-ci.

Quelle absurdité débitez-vous, prince ! Vous avez déjà plus d’expériences de vie que chacun de vos subordonnés réunis !

Sa pauvre mère, la reine soupirait au moins 3 fois par jour. Elle ne pouvait tout simplement pas comprendre comment son fils et sa fille avaient évolué comme ils étaient malgré leur éducation par quelqu’un ayant son caractère et celui du Roi de l’Aigle Flamboyant, et dans le domaine de l’Aigle Flamboyant.

En fin de compte, la reine conclut qu’il s’agissait d’un problème d’héritage génétique et d’histoire intergénérationnel. La raison pour laquelle elle était arrivée à cette conclusion était que le grand-père du prince avait un tempérament similaire, ce qui expliquait pourquoi le grand-père s’était également retiré de son combat pour le trône il y avait longtemps.

Naturellement, le grand-père biologique du prince levait les deux mains pour soutenir les actions du prince. En fait, le vieil homme s’était entendu avec le prince à plusieurs reprises pour commettre certains délits, ce qui avait conduit l’actuel Roi et l’ancien Roi de l’Aigle Flamboyant à travailler ensemble et à séparer le duo. Ces deux hommes étaient vraiment les excentriques de la famille de l’Aigle Flamboyant Vogel, et s’ils leur étaient autorisés à travailler ensemble, ils pourraient même renverser le ciel !

Tant que le prince ne recherchait pas son grand-père, le Roi de l’Aigle Flamboyant se contentait de le laisser s’amuser comme il le souhaitait. Et c’est ainsi que les deux gars chargés de courir après le prince, de le protéger et de gérer les conséquences étaient devenus aussi hagard qu’ils l’étaient.

Pendant que les deux hommes à l’air hagard soupiraient face au sort de l’autre, le prince atteint de la maladie de l’idiotie intermittente était occupé à réparer une voiture volante avec Cillin.

Tout comme Cillin l’avait prédit, de nombreux commerçants étaient allés en ville dans l’espoir d’avoir de la chance. Après avoir constaté que les visages familiers de la Rue des Garagistes étaient partis pour la ville, de nombreux clients étaient plutôt venus dans leur atelier pour des réparations. Par conséquent, tous les ateliers de réparation encore ouverts étaient en plein essor. À ce stade, personne ne se souciait du prix des réparations ; ce qui importait, c’était la rapidité des réparations et la qualité du travail. S’ils étaient en retard ne serait-ce que d’une seconde, un autre propriétaire de magasin pourrait profiter de leur absence. Comment pourraient-ils permettre que cela se produise ?

À ce stade, les mains du Vieux Chang tremblaient de fatigue juste après avoir reçu les commandes. Cillin et Bel étaient essentiellement les deux gars qui faisaient tous les travaux de réparation, tandis que le Vieux Chang effectuait l’inspection finale une fois les réparations terminées. La bonne nouvelle était que Cillin et Bel avaient parfaitement réparé toutes les voitures, et parfois leurs résultats étaient encore meilleurs que les siens. De plus, ils avaient tout terminé en moins de temps que d’habitude.

Avant aujourd’hui, il n’était pas nécessaire de travailler trop vite, donc Cillin ne faisait pas tout son possible en termes de vitesse. Mais pour le moment, les commandes arrivaient les unes après les autres et il ne pouvait plus se permettre de cacher ses compétences. En conséquence, l’heure qu’il fallait normalement pour réparer une voiture volante avait été réduite de moitié. En fait, il pouvait faire le tour d’une voiture volante en aussi peu que deux minutes, mais ce serait trop évident. Cillin n’était pas un homme insouciant.

La vitesse de réparation de Bel n’était pas non plus lente. Il réparait également une voiture par demi-heure. Ce résultat mit un grand sourire sur le visage du vieux Chang, et le vieil homme pensa qu’il avait trouvé un autre trésor.

Personnellement, Cillin pensait que Bel pouvait travailler plus vite que la vitesse qu’il montrait. Cependant, il avait probablement les mêmes pensées que Cillin et ne voulait pas trop sortir du lot. Et donc le duo termina tacitement les réparations à peu près au même moment.

Il y avait beaucoup de gens qui faisaient la queue pour des réparations, mais ils se déplaçaient à une vitesse incroyable. À ce jour, plusieurs ateliers de réparation avaient déjà augmenté leurs prix, mais pas celui du Vieux Chang – pas tellement que c’était évident, du moins.

Même le chat gris n’avait pas eu la capacité de parler des programmes avec Chang Cinq aujourd’hui. Au lieu de cela, il avait calculé le revenu d’aujourd’hui avec Chang Cinq. En regardant les chiffres gonflés, le chat gris pensa que ses biscuits au poisson bien-aimés nageaient droit vers lui.

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top