skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 284 – De nombreuses mains rendent le travail léger [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 284 - De nombreuses mains rendent le travail léger `{`Partie 2`}`

La réparation du système d’alimentation de cette voiture volante n’était pas difficile, c’était quelque chose qui pouvait être fait parfaitement avant le dîner. Mais avec l’aide de Cillin, le temps nécessaire pour le réparer fut raccourci de deux heures complètes, et le travail lui-même était devenu beaucoup plus facile parce qu’il était là pour partager le fardeau du Vieux Chang. Le Vieux Chang était vraiment heureux intérieurement, pensant qu’avoir un assistant faisait toute la différence.

Après avoir réparé le système d’alimentation de la voiture volante, Cillin comprit finalement comment le véhicule avait réussi à durer pendant dix longues années après avoir vu ses systèmes de contrôle principal et secondaire. La plupart des voitures volantes n’avaient qu’un seul système de contrôle, et les voitures volantes avec un système de contrôle secondaire étaient ‘plus intelligentes’ que les autres. Il déduisit donc que le propriétaire du véhicule avait investi beaucoup d’argent dans la voiture volante lors de son achat.

Cependant, d’après ce qu’il avait appris alors qu’il était couché au repos, le système de commande principal et secondaire de la voiture volante était obsolète depuis très longtemps. En fait, le système de contrôle secondaire remontait à vingt ans. Il n’était pas étonnant qu’une voiture volante qui entrait dans ses années d’automne ne soit pas très agile. C’était peut-être la vraie raison pour laquelle le propriétaire de la voiture avait éraflé son véhicule contre celui de quelqu’un d’autre. Des commandes qui répondaient mal feraient certainement cela à une voiture.

Cillin inspecta un peu le système de contrôle principal installé dans la voiture. Il était impossible de le mettre à niveau dans son intégralité car cela coûterait plus cher que le propriétaire de la voiture était prêt à payer, sans compter que la compatibilité serait également mauvaise.

Le Vieux Chang connaissait très bien les réparations qui impliquaient des pièces, mais il n’était pas très doué en termes de programmation ainsi que d’amélioration et de nettoyage d’un système intelligent de contrôle interne. Ce n’était pas non plus quelque chose dont les gens de cet endroit étaient conscients parce que leur niveau d’éducation était relativement bas. Par conséquent, personne n’avait pris la peine de se familiariser avec les instructions de programmation confuses.

Le système principal et secondaire du véhicule étaient très simples, il ne fallut donc que dix minutes à Cillin pour nettoyer toutes les erreurs de programmation et les instructions inutiles causées par l’incapacité du programme à suivre son temps. Il pensait que le véhicule serait plus agile à partir de maintenant, ou du moins mieux par rapport à l’état où il était hier.

Le Vieux Chang n’empêcha pas Cillin de bricoler le système de contrôle interne et s’assit simplement sur le côté, en regardant. Il pouvait voir la confiance suinter de la personne de Cillin, et c’était une confiance qui appartenait à un véritable ingénieur de maintenance. Après que Cillin eut terminé les réparations, il démarra la voiture et lui fit faire un essai pour vérifier les résultats. Comme prévu, la voiture se comportait beaucoup mieux.

« Compétences impressionnantes, mon garçon ! »

« Je ne sais pas grand-chose, vraiment. Je ne connais que peu les réparations automobiles. »

« Pas besoin d’être humble. Viens, travaillons sur la prochaine commande et essayons de la terminer avant l’heure du dîner ! »

Le séparateur fut abaissé après. Les triplés et le chat gris remarquèrent que le Vieux Chang avait terminé les réparations. Ils arrivèrent avec le sourire et continuèrent à aider en passant les outils et les pièces nécessaires au travail.

De nombreuses mains rendent le travail léger, donc la deuxième commande fut terminée aussi avant l’heure du dîner. Le Vieux Chang contacta ses clients pour venir chercher leurs marchandises tandis que Cillin emmena les triplés et le chat gris pour préparer le dîner. Les triplés travaillaient pendant que Cillin regardait sur le côté. C’était un simple dîner capsule comme d’habitude.

Le revenu du Vieux Chang s’élevait aujourd’hui à un total de 200 MB, une récolte impressionnante. (NdT = MB = Mist Bothistava, la monnaie de l’empire) Le propriétaire de la voiture put sentir que sa voiture était devenue beaucoup plus jeune lorsqu’il sauta dans le véhicule et se souleva dans les airs.

« Tu t’améliores, Vieux Chang ! Je reviendrai vers toi la prochaine fois que j’aurai besoin d’une réparation ! »

Le Vieux Chang rit simplement joyeusement et ne dit rien.

Ce propriétaire de voiture avait travaillé dur pour recommander le magasin du Vieux Chang à ses connaissances après son retour chez lui, disant que son vieux véhicule était devenu beaucoup plus jeune après la réparation. Cependant, peu de gens le croyaient parce que c’était une chose courante d’attirer des clients pour un visage familier. Par conséquent, la plupart ne répondirent que par une réponse superficielle.

Le Vieux Chang donna à Cillin 50 des 200 MB qu’il avait gagnés aujourd’hui. Cillin n’a pas – ne pouvait pas – refuser car c’était une chose sur laquelle ils s’étaient mis d’accord plus tôt.

Chang Sept avait l’air très excité pendant le dîner : « Grand-père, grand-père ! Cinq devrait rentrer demain, n’est-ce pas ? »

« Mmm. Nous irons le chercher demain. » Le Vieux Chang ne put s’empêcher de soupirer intérieurement lorsque le sujet de son petit-fils malade fut abordé. La plupart de son sourire avait disparu quand il pensait à lui.

Chang Cinq avait failli mourir pendant l’accouchement parce qu’il avait été affecté négativement par un rayonnement électromagnétique à grande échelle. Il avait fallu beaucoup d’efforts pour lui sauver la vie. Cependant, cet incident lui avait également donné un corps faible. En conséquence, Chang Cinq tombait souvent malade et était un visiteur fréquent de l’hôpital.

Cilin avait vu l’image que Chang Sept lui avait montrée, et il ne faisait aucun doute que Chang Cinq était un enfant très fragile. Il avait l’air apathique et ses yeux n’avaient pas l’innocence naturelle d’un enfant. Il n’y avait que du silence et de la morosité en eux, et cela peignait un contraste saisissant entre lui et les triplés.

Si Chang Cinq était né dans une autre famille, il aurait été abandonné depuis longtemps. Le Vieux Chang était une personne d’une rare morale à garder l’espoir si longtemps, mais même dans ce cas, les gens de la rue ne voyaient pas bien les chances de Chang Cinq. Normalement, les enfants comme Chang Cinq ne pouvaient pas vivre après l’âge de dix ans s’ils n’étaient pas traités pleinement alors qu’ils le pouvaient encore. Chang Cinq avait déjà sept ans et les risques de maladie ne faisaient qu’augmenter avec le temps. Par exemple, il devrait se rendre à l’hôpital pour recevoir à nouveau des soins peu de temps après son retour actuel. La quantité de pilules qu’il prenait dépassait le nombre de capsules qu’il mangeait.

Toutes les connaissances de Cillin sur Chang Cinq provenaient de la bouche des triplés. Les triplés comprenaient très bien leur frère tranquille et s’occupaient souvent de lui. Contrairement au Vieux Chang, ils avaient beaucoup parlé de Chang Cinq à Cillin.

En ce moment, l’objectif de la vie du Vieux Chang était de subvenir à leurs besoins de base et d’économiser de l’argent pour le prochain traitement de Chang Cinq, retardant l’inévitable aussi longtemps qu’il le pouvait. Indépendamment de ce que les autres pouvaient dire, il y avait encore de l’espoir tant qu’il était en vie.

Le Vieux Chang erra à l’intérieur de l’atelier après que les triplés se soient couchés. Il était normal qu’il reçoive une commande tous les jours, et il devrait remercier ses étoiles de la chance aujourd’hui d’en avoir reçu deux. Par conséquent, le Vieux Chang n’avait rien à faire même s’il avait envie de travailler tard dans la nuit.

Dans la chambre de Cillin, le chat gris balançait sa queue de temps en temps avant de bâiller. « Je pense que ce vieil homme pleure. »

L’atelier avait CCTV, mais ce n’était pas nécessairement un système conçu pour surveiller les clients. Un CCTV était une installation de base dans un atelier, et il avait de nombreuses utilisations au-delà de la surveillance apparente. C’est à travers la caméra que le chat gris avait remarqué l’expression actuelle du Vieux Chang.

Cillin gratta le bas du menton du chat gris : « Nous leur devons une faveur, alors faisons tout ce que nous pouvons pour l’aider. Demain sera meilleur. »

« Mm, allons gagner de l’argent. Mes biscuits au poisson me manquent déjà, je me demande si Snowball et les autres se sont faufilés dans ma cache. » Ce qui avait vraiment attiré l’attention du chat gris, c’est la dernière phrase de Cillin.

Le lendemain, le Vieux Chang alla à l’hôpital pour récupérer Chang Cinq tandis que Cillin était chargé de surveiller la boutique et les triplés. Dans le passé, le Vieux Chang fermait à clé toutes les portes de la boutique et invitait les triplés à faire attention encore et encore. La sécurité publique n’était pas très bonne ici, et la sécurité n’était pas une garantie même si sa famille était pauvre.

Aujourd’hui, c’était la première fois que les triplés pouvaient s’asseoir ouvertement à l’entrée du magasin et attendre le Vieux Chang et Chang Cinq.

« Hein ? Où est le Vieux Chang ? » Une voiture volante s’était arrêtée devant l’entrée du magasin. Le propriétaire de la voiture était évidemment quelqu’un que la famille Chang connaissait alors qu’il demandait après avoir parcouru le magasin.

« Mon grand-père est déjà sorti. » Répondit Chang Six.

« Est-il parti chercher Chang Cinq ? » Le gars était évidemment très familier avec la famille. Après être descendu de la voiture volante et être entré dans le magasin, il avait saisi l’occasion de pincer le visage joufflu des triplés.

« Tu nous maltraite à nouveau, oncle Haas ! » Les triplés pointaient d’un air accusateur l’homme à l’unisson, mais avec de grands sourires sur leurs visages. Il était évident que les deux parties se connaissaient très bien.

Haas gloussa et prit le plus jeune du lot, Chang Huit, la jetant en l’air. Chang Huit était si heureuse qu’elle balançait ses bras et criait.

Chang Six et Chang Sept se précipitèrent à quelques pas de Haas.

Cillin était surpris. Il savait que les trois gars aimaient beaucoup être projetés en l’air, alors pourquoi avaient-ils l’air réticents maintenant ?

Haas posa Chang Huit après l’avoir lancée deux fois en l’air. Chang Huit courut ensuite derrière Cillin et lui tira la langue.

« Yo, vous frimez déjà devant votre nouveau patron !? » Haas avait l’air très amusé.

Il se dirigea vers Cillin et demanda : « Êtes-vous un nouvel assistant ? »

« Non, non ! Frère Cillin est le fils de l’ami de notre papa ! » Répondirent les triplés devant Cillin.

Le mensonge était l’idée du Vieux Chang. Il avait suggéré que Cillin se présente comme le fils de l’ami de son fils, et qu’il était venu les aider temporairement parce que quelque chose s’était passé au sein de sa famille.

« Bonjour, avez-vous besoin de réparer votre voiture volante ? » Cillin n’avait pas besoin d’ouvrir le capot. Il savait ce qui n’allait pas juste en écoutant le son de la voiture volante lorsqu’elle volait.

« Il y a un petit problème. »

Cillin aida Haas à pousser sa voiture à l’intérieur après avoir obtenu sa confirmation. Plus tard, Haas sortit une boîte de pièces détachées du coffre. C’était les pièces de rechange pour remplacer les pièces cassées de la voiture.

Haas était un vendeur de pièces détachées. Il changeait toujours les pièces de sa voiture à chaque fois qu’elle commençait à tousser. Il pensait que changer des pièces était le seul moyen de résoudre complètement un problème de voiture.

Après avoir conversé un instant, Cillin comprit très bien du comportement de Haas qu’il ne faisait pas confiance à ses compétences en réparation. Il mentionna spécifiquement qu’il ne devrait être contacté qu’après le retour du Vieux Chang. Ce n’est qu’alors qu’il expliquerait en détail ce qui n’allait pas avec la voiture.

Cillin ne ressentait aucune insatisfaction face à son attitude. Ils étaient étrangers l’un à l’autre, sans oublier que Cillin était aussi un très jeune étranger. Personne ne lui aurait donné sa voiture bien-aimée pour la réparer car la personne qu’ils cherchaient vraiment était le Vieux Chang. Il était tout naturel pour eux de se sentir inquiets et réticents à laisser leur véhicule entre les mains d’autrui.

Après le départ de Haas, les triplés expliquèrent finalement à Cillin pourquoi ils avaient eu peur plus tôt : « Frère Cillin, savez-vous qu’une fois l’oncle Haas n’a pas réussi à attraper un enfant parce qu’il était ivre et lui a cassé la jambe ? Nous l’avons vu de nos propres yeux ! »

Cillin comprit finalement compris la raison sous-jacente alors qu’ils expliquaient avec des regards sérieux sur leurs visages. C’était probablement une fois tous les trente-six du mois pour Haas, ratant la prise parce qu’il était ivre. Malheureusement pour lui, les triplés avaient été témoins de l’accident, alors cela avait profondément marqué leurs jeunes esprits.

Le chat gris était actuellement allongé à côté de l’étagère des pièces et somnolait. Il bâilla dédaigneusement après avoir jeté un coup d’œil à la voiture volante : qu’est-ce qui est si précieux dans une poubelle comme celle-là ?  Il se recroquevilla en boule et se rendormit.

Lorsque le Vieux Chang rentra finalement en portant Chang Cinq sur son dos, Cillin fut finalement témoin de ses propres yeux de l’enfant qui avait été en proie à de nombreuses maladies et de nombreux obstacles toute sa vie. Il avait l’air pitoyablement mince et pâle de visage. Il était bien plus léger que les triplés qui avaient deux ans de moins que lui. Ses yeux étaient aussi sombres que ceux qu’il avait vus sur la photo, et ils ne s’éclairèrent qu’un instant lorsqu’il vit les triplés. La morosité revint dès qu’il vit l’étranger, Cillin.

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top