skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 227 – Les puces à noyau liquide de première génération [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 227 - Les puces à noyau liquide de première génération `{`Partie 2`}`

Cillin ramassa l’objet et le regarda. Il était légèrement plus gros qu’une puce de 2ème génération, et les résultats de son analyse lui dirent que son enveloppe était bien plus résistante que celle d’une puce de 2ème génération.

Cillin regarda le chat gris. « Quand as-tu tué un robot de 1ère génération ? »

Le chat gris se hérissa immédiatement en entendant cela. « Ce n’est pas moi qui l’ai écrasé pour le mettre dans le triste état où il était ! »

La raison pour laquelle le chat gris n’avait pas suivi Cillin dans la zone protégée et était sorti se promener plus tôt était parce qu’il avait vu certains des grands gars gisant sur le sol dans la confusion. Certains des robots avaient été détruits au-delà de toute reconnaissance, et certaines de leurs têtes avaient été complètement arrachées de leur sommet.

Sachant que Cillin avait besoin des puces à noyaux liquides, le chat gris avait sauté sur les corps à la recherche de plus de choses. Cependant, il remarqua que les puces à noyaux étaient toutes parties et vit un type de minirobot différent de tous ces générations de robots, récupérant les puces à noyaux liquides des têtes des robots et les emportant. Ils se dirigeaient vers l’ancien château. Il semblait que Frentz accordait beaucoup de valeur à ces puces à noyau liquide de 1ère génération.

Cela rendit le chat gris encore plus curieux. Il traversa certains endroits et trouva finalement un robot de 1ère génération dont la tête avait été brisée en morceaux et son corps détruit au-delà de toute reconnaissance. Il avait creusé directement pour trouver la puce à noyau liquide à l’intérieur de son cerveau et l’avait avalée.

À moins que la puce à noyau liquide ne soit crachée ou que le chat gris n’ait volontairement divulgué les informations, il n’y avait aucune chance que ces scanners puissent en glaner quoi que ce soit. C’est pourquoi Frentz n’avait rien découvert d’anormal au sein de l’Escadron Trois B et l’Escadron Six B en cherchant les trois puces à noyau liquide de 1ère génération manquantes. Il n’avait rien trouvé non plus après les avoir recherchés sur toute la planète. Plus tard, Frentz conclut que la raison derrière les puces manquantes était ‘Grim Reaper’. En effet, il avait découvert un segment déconnecté dans la section de mémoire à l’intérieur d’une puce à noyau liquide d’un robot de 2ème génération qui contenait une séquence du robot transportant les puces de noyau de 1ère génération aux membres de ‘Grim Reaper’.

Au début, le chat gris attendait que Cillin prenne l’initiative et lui demande ce qui n’allait pas. C’était parce qu’il sentait qu’il ne pouvait rien cacher devant Cillin. En réalité, Cillin avait feint l’ignorance et fait semblant de ne rien remarquer. Comme il n’avait jamais posé la question que le chat gris attendait, il avait retenu l’envie de divulguer les nouvelles tout le temps.

Quel embarras ce chat gris était pour une forme de vie demi-cyborg dite universellement rare !

En fin de compte, le chat gris ne put plus se retenir quand il vit que Cillin s’apprêtait à aller se coucher. Le câble dans sa tête se cassa, et il balança sa patte pour essayer de gifler Cillin au visage. C’est à ce moment que Cillin ouvrit les yeux et l’arrêta.

Lorsque le chat gris eût expliqué tout ce qu’il gardait enfermé dans son cœur, Cillin se tut pendant quelques secondes avant d’étirer ses mains et de frotter la tête du chat gris pendant un certain temps. Il ne s’arrêta que lorsque le chat gris fut sur le point de se hérisser à nouveau, et en rangeant la puce à noyau liquide du robot de 1ère génération à l’intérieur de son anneau en forme de feuille, il tapota la tête du chat et dit : « Dormons. Je vais te donner un repas extra large demain ! »

Le chat gris envoya instantanément les questions préparées dans sa tête avec un coup de pied à la seconde où il entendit les mots ‘repas supplémentaire’. « Je veux manger des biscuits au poisson ! »

« Très bien, ce sera des biscuits au poisson. »

Le chat gris ronronna, roula son corps en boule et se pressa contre le bras de Cillin, se préparant à dormir. Je me sens tellement mieux après avoir dit ce que j’avais enfermé dans mon cœur… mais qu’allais-je demander à nouveau tout à l’heure ? Oh peu importe. Pensons aux biscuits au poisson.

Cillin sourit en regardant le stupide chat se presser contre lui et se recroqueviller comme une boulette. Ce type !

En fait, Cillin avait pensé attaquer lui-même ces robots imbéciles. Cependant, plusieurs raisons l’avaient empêché de le faire. Premièrement, il n’était pas facile d’agir lorsque Frentz portait une attention particulière aux robots de 1ère génération. Deuxièmement, les robots de 1ère génération n’étaient pas faciles à gérer. Non seulement ils étaient énormes, mais ils étaient aussi rapides, résistants et incroyablement puissants. Il lui faudrait un certain temps pour en tuer un, et il serait difficile de justifier ses actions s’il était découvert. Il n’avait pas non plus eu le temps de les chercher après la fin des combats.

Cette puce à noyau liquide est probablement la même que celle des robots de 2ème et 3ème génération, sauf qu’elle utilise une méthode de connexion différente.

 

Cillin avait oublié l’idée d’obtenir pour lui-même des puces à noyaux liquides de 1ère génération, car il avait déjà obtenu des puces à noyaux liquides de 2ème et 3ème génération. Cependant, il ne pensait pas que le chat gris parviendrait à en obtenir une. Cela étant dit, il ne pouvait révéler qu’il avait cette puce à noyau liquide à personne d’autre. Si un moulin à paroles répandait en quelque sorte la nouvelle, il était inévitable que des frictions se forment entre la Vanguard et la famille Robert.

 

Après son réveil, Cillin mit un grand sac de biscuits au poisson dans le casier personnel du chat gris. Cillin avait spécifiquement préparé le casier pour le chat gris après que ce dernier ait montré son envie pour celui Cillin. Chaque jour, le chat gris frottait son odeur sur le casier et la grande surface autour de lui. Si Dough osait poser son regard sur son casier, le chat gris allait absolument envoyer ce caméléon glouton voler avec une claque.

Les deux commandants Falvey et Shawton étaient partis pour discuter de la suite des événements. Pour l’instant, les deux Escadrons étaient assez libres. Il y avait beaucoup de gens qui testaient leurs nouvelles armes. Ils les avaient peut-être déjà utilisées sur le champ de bataille, mais ils ne pouvaient s’empêcher de caresser les belles choses une fois qu’ils étaient devenus oisifs. C’était une démangeaison qu’ils devaient gratter.

Cillin ne suivit pas leur exemple. Il avait autre chose à faire.

Après le décès d’Enji, Cillin avait hérité de son atelier. Toutes sortes d’expériences, qu’il s’agisse d’ingénierie ou de biochimie, pouvaient être réalisées dans cet atelier. Bien sûr, il était impossible de mener une expérience à grande échelle à cet endroit. Les conditions de l’atelier étaient limitées après tout.

Cillin analysa brièvement les puces à noyaux liquides des robots de 2ème et 3ème génération qu’il avait recueilli. L’extérieur des deux types de noyaux différait par leur robustesse. Les puces liquides à l’intérieur des noyaux étaient également différentes.

Les puces à l’intérieur de la puce à noyau liquide d’un robot de 2ème génération étaient plus complexes et étaient cryptées à un plus haut degré. Leurs données contenues et leur capacité de collecte de données étaient également deux fois plus puissantes qu’une puce à noyau liquide d’un robot de 3ème génération. Cependant, c’était tout ce qu’il y avait à en dire. Peut-être qu’il ne devrait pas oublier d’inclure le fait que le matériau de construction des robots de 2ème génération était également meilleur que celui des robots de 3ème génération, mais ce n’était pas ce que Cillin espérait comprendre.

Là maintenant, Cillin voulait comprendre exactement à quel point ces puces à noyau liquide étaient différentes de celles à l’intérieur de son corps.

Du point de vue conceptuel, les puces à l’intérieur du noyau des robots de 2ème et 3ème génération partageaient certaines similitudes avec les puces liquides à l’intérieur de son propre corps en termes de conception et de construction. Toutefois, elles étaient finalement très différentes les unes des autres.

Les puces liquides à l’intérieur de la puce du noyau liquide du robot étaient principalement mécaniques. Elles étaient majoritairement constituées de métal liquide ou de matériaux non métallique qui pouvaient contenir une grande quantité d’informations et atteindre une grande puissance de traitement. Cependant, les puces liquides à l’intérieur du corps de Cililn étaient des puces liquides biologiques. Leur composition était similaire à ses propres gènes, et elles étaient capables de se conformer à son matériel génétique, de se répliquer et de s’exprimer avec eux à l’unisson.

Cillin posa une main sur son front, ferma les yeux et réfléchit après avoir regardé les données affichées à l’écran.

Un peu plus tard, il décida de réaliser une expérience.

Il sortit une variété de plans de construction de robots et de composants liés à la famille Robert et plus encore. Cillin avait acquis les plans de construction des robots de la famille Robert en les scannant directement avec ses capacités. Après avoir comparé les nombreux types de robots entre eux, Cillin apporta des modifications à certains domaines avant de fabriquer quelques petites pièces.

Ensuite, Cillin commença à assembler ces petites pièces.

Il étira un peu ses doigts. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ressenti cette sensation. Il avait l’impression d’être retourné à l’atelier de Mo Heng, et qu’il pouvait voir cet académicien senior et ce voyou croiser les jambes, tenant sa tasse de thé et le regardant assembler au moment où il leva les yeux.

Dix doigts dansèrent sans mouvements inutiles. Chaque angle et chaque force appliquée étaient parfaits chaque fois qu’il connectait les pièces ensemble. Une pièce après l’autre était projetée en l’air, attrapée et agitée par un seul doigt lorsqu’elles tombaient vers le bas. Dans l’instant suivant, elles avaient déjà été installés fermement dans la position la plus appropriée.

La puce installée dans ce petit robot était une version simplifiée créée par Cillin. Ce n’était pas une puce à noyau liquide, et sa puissance de traitement et de calcul était beaucoup plus petite. Cependant, Cillin ne plaçait pas la barre trop haut puisqu’il ne s’agissait que de son premier produit de test.

Il y avait beaucoup de pièces. Après qu’elles furent assemblés en une seule machine cohérente, Cillin vérifia les circuits et appuya sur le bouton marche.

Il n’y avait pas de testeur de précision globale dans le coin, mais Cillin était convaincu que son résultat de précision était assez bon.

Le petit robot de dix centimètres de haut qui se tenait au-dessus de la paillasse de laboratoire se déplaça immédiatement comme s’il avait soudainement pris vie. Cillin lui donna une série d’ordres, et le petit robot fit immédiatement exactement ce qu’il lui dit comme ordonné sur le dessus du banc de laboratoire. Ses mouvements étaient très fluides, mais Cillin ne pouvait pas se débarrasser du sentiment qu’il manquait quelque chose. Il n’était pas satisfait du résultat, mais il pensait que le résultat s’améliorerait une fois son noyau remplacé par une puce à noyau liquide.

Il éteignit le robot et commença à démonter les pièces. Il pourrait découvrir plus de problèmes en démontant après le processus d’assemblage initial.

Cillin modifia de nouveau une partie du plan de conception après avoir assemblé et démonté les pièces. Il essayait de construire ce robot plus près de l’idéal dans son esprit.

Enfin, il eut plus ou moins fini de concevoir le plan du robot et cette étape de sa création. À ce moment-là, il lui manquait des métaux et des métalloïdes appropriés. Les matériaux extérieurs d’un robot étaient extrêmement importants. Ils ne pouvaient pas être trop réactifs, mais ils ne pouvaient pas non plus être trop inertes. Ce n’est qu’alors qu’il lui serait possible de mouler plus de dessins dans sa création.

Cependant, quels matériaux devait-il utiliser ?

Alors que Cillin s’inquiétait de cette affaire, une transmission entrante l’informa que les deux commandants, Falvey et Shawton, avaient décidé de rechercher des ressources minérales rares.

Là maintenant, la recherche de minerais était une bonne nouvelle pour Cillin.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top