skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 226 – Les puces à noyau liquide de 1ère génération [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 226 - Les puces à noyau liquide de 1ère génération `{`Partie 1`}`

Quelque part au sommet d’une montagne en haut de la planète, un homme était assis par terre alors qu’il bricolait avec l’instrument devant lui. Il avait l’air très jeune et très ordinaire. C’était le genre de personne qui serait presque invisible dans une foule.

Il y avait les scènes de bataille de plusieurs endroits diffusées sur l’instrument. En particulier, la ville où se trouvait Cillin avait reçu la plus grande priorité.

Un oiseau-robot de 2ème génération le survola et déposa deux puces à noyaux liquides de la taille d’un œuf devant le jeune homme. Puis, il s’envola une fois de plus.

Les deux puces à noyau liquide de 1ère génération déposées par le robot-oiseau étaient parfaitement intactes. Bien sûr, il n’était pas facile d’endommager une puce à noyau liquide de 1ère génération. Après tout, l’extérieur de la puce pourrait être considéré comme la partie la plus difficile de la machine entière.

Le jeune homme éloigna son regard de l’instrument et regarda les deux puces à noyaux liquides sur le sol. Il les ramassa et les examina de près avant de les mettre dans une petite boîte spécialement préparée.

Après avoir bricolé l’instrument pendant un moment, il éteignit la machine et s’étira le dos en disant : « D’accord, c’est tout. Allons-y. »

« Pourquoi n’as-tu pas infecté les robots de 4ème et 5ème génération ? » Demanda une personne assise derrière le jeune homme.

« Ce n’est pas la peine. Que ce soit un acte de miséricorde dans cet incident. » Dit l’homme empaquetant les instruments d’un ton compatissant.

La personne derrière le jeune homme se tordit les lèvres. L’expression sur son visage pouvait être déchiffrée en deux lignes : Miséricorde, mon cul ! Seul un idiot te croirait !

Après qu’il eut fini d’emballer les instruments, le duo monta dans la navette spatiale stationnée non loin d’eux et partirent.

De l’autre côté, l’Escadron Trois B et l’Escadron Six B aidaient les robots de la 1ère génération à lutter contre les rebelles. Les équipes à la périphérie comme Cillin s’en sortaient relativement bien, et dans l’ensemble aucune victime n’était à déplorer grâce à l’équipement de haut niveau fourni par Frentz. Ceux qui n’étaient pas trop blessés étaient également restés sur le champ de bataille pour se battre.

En réalité, le chat gris voulait beaucoup se transformer en sa forme de machine, mais il ne voulait pas non plus être découvert par Frentz. Par conséquent, il n’avait pas d’autre choix que de supprimer temporairement ces pensées dans son esprit. Pourtant, le chat gris était plus que capable de transpercer l’enveloppe des robots de 3ème génération et de les tuer sous sa forme de chat. Les robots de 2ème génération étaient légèrement plus gênants, mais ils ne présentaient pas non plus trop de menace. De plus, il n’y avait pas beaucoup de robots de 2ème génération à cet endroit.

Cillin utilisa et la lame et le pistolet dans la bataille. Son tir presque sans défaut faisait ressembler les balles éblouissantes tirées de son pistolet à énergie à des feux d’artifice explosifs. Il ne faisait pas que traîner au même endroit et tirer non plus. Sa silhouette se brouilla parmi les robots et sa lame légère laissa échapper un bourdonnement constant alors qu’elle traversait les corps mécaniques encore et encore.

Non loin de là, Vent Écarlate récupérait les puces à noyau liquide avec ses griffes de l’intérieur des têtes des robots que Cillin avait détruits. Si un robot s’approchait de lui pendant qu’il travaillait, alors Vent Écarlate le liquidait sans pitié. Il ne manquait pas quand il s’agissait de combattre les robots de 3ème génération, et sa méthode de mise à mort préférée était de les déchirer.

Pendant le combat, Cillin découvrit que les réactions de ces robots devenaient de plus en plus lentes.

« La personne qui contrôle les virus est partie et l’équipe de Frentz n’a pas cessé de travailler pendant tout ce temps. Ils reprennent lentement mais sûrement le contrôle des robots. » Déclara le chat gris. Il avait analysé et extrait toutes ces informations des signaux qu’il recevait. Le chat gris devenait de plus en plus impressionné par ses propres capacités d’analyse. Je savais que j’étais une existence incomparable et irremplaçable !

C’était comme le chat gris l’avait dit. Peu de temps après, les robots de 3ème génération ralentirent comme un jeune qui était soudainement entré dans la vieillesse. À présent, tout le monde avait remarqué qu’il y avait un changement dans la situation.

La voix de Shawton sortit du communicateur que Cillin portait sur ses oreilles. Cela prouva que la cause du ralentissement était plus ou moins exactement celle décrite par le chat gris.

Lorsque les robots de 2ème et 3ème génération cessèrent soudainement de bouger comme si leur alimentation avait été coupée, tout le monde suspendit ce qu’ils faisaient conformément aux ordres de Shawton. Cependant, ils ne baissèrent pas encore leur garde.

Cinq minutes plus tard, les robots se mirent en formation selon leurs catégories respectives. Frentz annonça officiellement qu’ils avaient repris le contrôle des robots.

Le chat gris renifla dédaigneusement alors qu’il s’accroupissait au-dessus de l’épaule de Cillin. « Ceux qui ne connaissent pas la vérité pourraient être dupes de penser que Frentz avait réalisé un grand exploit ! Si l’ennemi n’était pas parti de lui-même, il n’y a aucune chance qu’il ait pu reprendre le contrôle si facilement avec son niveau de compétence ! Miaou, je le méprise. »

Cillin effleura les oreilles du chat gris avec son doigt et dit : « Ne dis pas cela devant Frentz, tu as compris ? Nous n’avons pas encore obtenu nos récompenses de sa part. »

Le chat gris se tut immédiatement à l’instant où il entendit le mot récompense. Cependant, sa queue continua à être dressée d’une manière incroyablement fière.

Lorsque Cillin et tous les autres revinrent au château, Frentz les attendait déjà à l’entrée. L’ancien château d’avant s’était déjà transformé en robot, encerclant Frentz et les autres dans une zone de protection et les isolant des robots de 2ème et 3ème génération avec ses bras pour éviter tout accident inattendu.

Cillin entra dans cette zone protégée, mais le chat gris ne le suivit pas. Cillin ne le força pas non plus à le suivre.

Les deux commandants n’approfondiraient pas trop la question sur la cause de cet incident. Ils avaient achevé leur mission et il était temps que Frentz tienne ses promesses.

Contrairement à ce que l’on pouvait attendre d’un personnage comme Frentz, il avait agi rapidement et sans délai. Il transféra les articles qu’il avait préparés il y a longtemps à Falvey et Shawton. En réalité, Frentz savait également que les deux escadrons avaient collecté pour eux-mêmes des puces à noyaux liquides, mais cela ne le dérangeait pas. Il y avait une technologie qui n’était accessible qu’aux membres de la famille Robert, et il était convaincu que la Vanguard ne serait pas en mesure de comprendre les puces qu’ils avaient obtenues malgré leurs tentatives à faire des recherches dessus. Au mieux, ils créeraient une copie inférieure, comme beaucoup d’autres qui avaient tenté de voler la technologie de la famille Robert. N’oublions pas non plus qu’il y avait encore beaucoup de gens qui avaient acheté les robots de la famille Robert partout dans l’AG malgré leurs prix élevés. Ces gens n’avaient rien compris malgré le fait qu’ils n’aient pas raté la chance d’extraire les puces à noyaux liquides pour les étudier, n’est-ce pas ?

À l’heure actuelle, Frentz était soucieux d’empêcher un deuxième piratage par un autre virus similaire à celui qui les avait attaqués. Après cet incident, il ordonnerait que la connexion au noyau de chaque robot de cette planète soit construite de la même manière que celle des robots de 1ère génération. Il en informerait également sa famille et expliquerait les tenants et les aboutissants de cet incident. Frentz pensait que son statut au sein de la famille augmenterait après cet incident. Après tout, les planètes de quelqu’un d’autre auraient été anéanties si elles avaient fait face à une situation similaire.

Frentz avait le droit d’être fier de lui, mais Shawton et Falvey n’eurent pas la patience de discuter avec une personne fière et arrogante comme Frentz pendant longtemps. Frentz n’était pas le seul à avoir le droit d’être méprisant ; ils regardaient Frentz de haut également !

Après que les deux escadrons eurent reçu leur paiement et tout vérifié, ils se retirèrent de la planète sans hésitation.

Les vaisseaux spatiaux à l’extérieur de la planète tentaient d’entrer en contact avec ceux au sol depuis le début. Après le départ de ‘Grim Reaper’, ils avaient rétabli rapidement la connexion et avaient déjà envoyé plusieurs navettes spatiales pour les ramener dans l’espace.

Cillin savait que quelque chose n’allait pas avec le chat gris dès qu’il avait sauté sur son épaule. Cependant, Cillin feignit l’ignorance et ne dit rien à ce sujet.

Après leur retour dans le vaisseau, les soins furent immédiatement administrés au personnel blessé. C’est à ce moment que l’ajout de Tico et Rikulab à l’équipe révéla ses grands effets. L’amélioration des médicaments, des opérations médicales et des traitements progressait en douceur et efficacement avec eux.

L’Escadron Trois et l’Escadron Six étaient s’étaient beaucoup plus acclimatés les uns aux autres après l’incident. Après tout, ils s’étaient tous battus ensemble sur le même champ de bataille et avaient partagé les mêmes joies et les mêmes difficultés. Personne n’avait d’objection à la répartition de leurs bénéfices, et les membres des deux Escadrons s’étaient même regroupés pour boire un verre.

Une fois la célébration du succès de cet incident terminée, tout le monde retourna dans son Escadron respectif pour se reposer.

Vent Écarlate fut forcé de boire beaucoup d’alcool par Cary, donc en ce moment il dormait comme un loir. Cillin lui-même allait se coucher, mais le chat gris sauta par-dessus le lit et tourna en rond. Il avait l’air si nerveux que sa queue était enroulée et ses oreilles étaient tournées vers l’arrière. De temps en temps, il se grattait même les griffes contre le lit à grand bruit.

Cillin se retourna et regarda le chat gris qui était sur le point de le gifler. « Monsieur le chat, sérieusement, quelqu’un t’a énervé ou quelque chose ? »

Les moustaches du chat gris tremblèrent et sa bouche s’ouvrit. Cependant, il ne savait pas trop quoi dire. Au lieu de cela, il mit une patte sur le nez de Cillin et appuya vers le bas.

Pousse, pousse, pousse !

 

Cillin repoussa la patte du chat gris et la souleva en l’air : « Tu as deux minutes pour te préparer. Si tu veux dire quelque chose, dis-le, car je n’écouterai rien une fois le temps écoulé. Ne viens pas pleurer que tu ne peux pas chier pendant quelques jours à cause de ça plus tard ! »

Le chat gris bougea ses oreilles et dit : « Je n’ai pas besoin de chier en premier lieu. »

Ce qui suivit après cela fut le silence.

« Il reste une minute. » Rappela Cillin, car ce stupide chat pouvait rêver jusqu’à ce que Vent Écarlate se réveille.

Pfff, tellement stupide. Il ne peut même pas mentir ; il ne peut même pas empêcher son inquiétude de se manifester. Comment peut-il y avoir une telle forme de vie véritablement cyborg si stupide dans ce monde ?

Le chat gris se lécha le nez et fixa Cillin. Ensuite, il recracha un objet de la taille d’un œuf de sa bouche.

Ce n’était autre que la puce à noyau liquide dans le cerveau des robots de 1ère génération de Frentz.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top