skip to Main Content
Menu

SRH Chapitre 225 – Puces à noyau liquide [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH Chapitre 225 - Puces à noyau liquide `{`Partie 2`}`

Une fois le contrat signé, la foule se précipita pour attraper une arme avec impatience.

« Cette chose est connue pour être un produit de luxe d’un million de crédits ! » Cary caressa soigneusement le brassard dans sa main.

S’il était vrai que ces articles pouvaient être vendus pour des millions de crédits à certains endroits, leurs coûts étaient en fait beaucoup moins chers. Par conséquent, Frentz n’était pas désolé de les donner. Des gens comme lui appréciaient l’amélioration technologique plutôt que l’obsession de l’argent.

Cillin suivit le mouvement de Cary et mit lui-même un brassard, et il découvrit immédiatement qu’il s’accordait assez bien avec son bras. Ce n’était pas compatible à cent pour cent, mais quatre-vingt pour cent n’était pas hors de question.

Déplacer les armes sur le brassard était aussi simple que de bouger ses propres doigts. Cillin testa et vérifia les différentes sortes d’armes installées à l’intérieur du brassard. Il y avait des armes blanches telles que des lames tranchantes similaires aux lames de poignet, des cordes extrêmement minces mais possédant une capacité de charge incroyablement élevée, ainsi que des armes de type excitation. Le brassard lui-même offrait une grande protection.

Cillin attrapa un objet semblable à une armure et le mit sur Tang Qiuqiu car sa constitution ne pouvait pas se comparer à celle des autres. Cette armure de protection était très légère, possédait une grande capacité défensive et pouvait se plier avec son corps. Cela pourrait mieux défendre la vie de Tang Qiuqiu.

Vent Écarlate jouait avec un brassard qui ressemblait presque à celui de Cillin et se sentait incroyablement mal à l’aise quand il le portait. Il l’enleva et le jeta de côté directement, sans plus prêter attention à l’équipement.

Cillin ne le força pas à le porter contre son gré. Après tout, Vent Écarlate était différent des autres.

Frentz leur avait également fourni des pistolets plus puissants. Chacun fit ses choix en fonction de ses goûts et de ses besoins.

Cependant, il y avait un petit problème, et c’est que la navette spatiale produite par Frentz ne pouvait être qualifiée que de taille mini. Après avoir examiné les véhicules et discuté brièvement avec Falvey, ils décidèrent que chaque petite équipe prendrait soit une navette spatiale soit un véhicule blindé. Ils agiraient en équipe et maintiendraient la communication les uns avec les autres.

Le véhicule choisi par Cillin était la navette spatiale. Il allait partir de la périphérie.

Après que toutes les équipes aient fait leurs préparatifs, elles commencèrent à agir.

Les gens qui étaient plus des combattants comme Udoze choisirent de piloter un chasseur immédiatement.

Un chasseur était très petit et ne pouvait accueillir qu’une seule personne. En fait, ceux qui étaient légèrement plus grands ne rentraient pas entièrement dans le siège. Heureusement, la taille d’Udoze était parfaite. Après s’être assis à l’intérieur du chasseur, un simple coup d’œil sur le panneau de commande fut suffisant pour faire bouillir le sang d’Udoze d’anticipation.

Le chasseur d’Udoze vola à côté de la navette de Cillin. Ils liquidèrent des robots volants de 2ème génération en cours de route.

Les robots de 2ème génération étaient assez agiles et rapides. Une erreur, et on pourrait être abattu en plein ciel.

Cependant, après qu’Udoze se soit lentement familiarisé avec les commandes du chasseur, il devint de plus en plus habile à le piloter et fut même capable de réaliser plusieurs mouvements super flexibles.

Le groupe de Cillin avait volé jusqu’à la périphérie depuis une haute altitude, donc ils n’avaient pas rencontré de nombreux oiseaux-robots de 2ème génération en cours de route. Il ne fallut pas longtemps avant qu’ils atteignent leur emplacement désigné.

Il y avait encore des robots de 4ème et 5ème génération luttant contre les robots de 3ème génération à cet endroit. Le groupe principal des robots de 2ème génération avait totalement couru dans la ville. Comme il n’y avait pas beaucoup de robots de 2ème génération à cet endroit, aucun robot de 1ère génération ne put pas y être trouvé.

« Les proies ici sont à nous. » Dit Cary en lançant un regard à son brassard, en jouant avec ses armes.

« Je veux que tout le monde soit vigilant à notre arrivée. Vous n’êtes pas autorisé à agir seul et, à tout le moins, vous devez agir par paires pour éviter d’être pris au piège quelqu’un pour couvrir vos arrières. » Insista Cillin.

« Snowball, reste à côté de Qiuqiu et couvre ses arrières ! Vent Écarlate, suis-moi ! » Cillin hocha la tête en direction de Snowball et de Vent Écarlate. Le reste des gens avaient fait leur propre sélection quelque temps auparavant.

Après avoir brièvement communiqué avec Udoze sur le chasseur, Cillin agita la main et déclara : « Commencez ! »

Depuis le départ de la 1ère génération, l’ancien village se retrouvait dans un champ de ruines. Il y avait des impacts de balles, des marques de brûlures et des marques de coupe causées par des armes laser partout au milieu des maisons effondrées.

Ils pouvaient voir que la planète était toujours en train de se transformer. Sinon, ce terrain aurait été mécanisé comme il l’était dans la ville.

Le rôle de Tang Qiuqiu était de rester à l’intérieur d’un nid de tireurs d’élite et de tirer sur les robots, tandis que Snowball détruisait les robots à proximité qui l’approchaient. Cary, Beaver et Eudy avaient déjà foncé pour détruire les robots. Le trio coopérait très bien, et il en allait de même avec Tico et Rikulab. Dans les airs, Udoze grandissait de plus en plus, alors qu’il mettait au défi les robots de se verrouiller sur ses techniques à chaque instant. Il n’y avait personne dans l’équipe, à l’exception des deux jeunes Vent Écarlate et Tang Qiuqiu qui exigeât l’inquiétude de Cillin.

Bang !

Cillin envoya un robot de 2ème génération voler avec un seul coup de poing, mais il avait seulement réussi à provoquer une bosse peu profonde dans son placage. Il n’avait pas été brisé directement comme les robots de 3ème génération. Le robot de 2ème génération rampa rapidement pour se remettre sur ses pieds après être tombé au sol. Il dirigea un tube incandescent en direction de Cillin.

Cillin esquiva et, lorsque le robot ouvrit le feu sur lui, Vent Écarlate bondit sur le robot par l’arrière. Lorsque le robot eut tourné la tête, ses griffes lui transpercèrent les yeux et remuèrent deux fois. Les mouvements du robot ralentirent encore plus comme si un bug était apparu dans son programme. Cillin dût lancer un autre coup de taille pour finalement le faire cesser de bouger.

Il traîna le robot dans un endroit isolé et utilisa une lame de découpe à particules pour lui ouvrir la tête, révélant l’objet à l’intérieur.

Il y avait un objet dur de la taille d’une cacahuète à un certain endroit dans la tête du robot. Cet objet dur était entouré de nombreux fils semblables à des fibres qui fonctionnaient comme l’équivalent des nerfs humains. Cependant, ces fils n’étaient pas aussi fragiles que les nerfs humains. Même si ces fils étaient coupés, les mouvements du robot ne seraient pas trop affectés.

Lorsque Vent Écarlate avait remué ses griffes dans la tête du robot à l’instant précédent, il avait dû couper plus de la moitié des fils autour de cet objet de la taille d’une cacahuète avant que le robot ne ralentisse enfin.

Les fils qui étaient connectés à l’objet dur à l’intérieur de son cerveau étaient des nanofils et des super microfibres, et l’objet dur était la création spéciale de la famille Robert, les puces à noyau liquide.

Étant donné que cet objet de la taille d’une cacahuète n’avait pas été endommagé, cela signifiait que les puces à noyau liquide à l’intérieur étaient toujours intactes.

Cillin sortit une lame composite et coupa l’objet. La lame en matériaux composites spéciaux ne réussit pas à ouvrir la coque résistante en une seule tentative, et Cillin dût effectuer quelques essais supplémentaires avant de finalement réussir à créer une petite ouverture.

Crack !

 

L’enveloppe extérieure robuste entourant les puces à noyau liquide se brisa et un liquide de type mercure s’échappa de l’intérieur. Ce liquide était les véritables puces à noyaux liquides.

Cillin fit l’expérience d’un moment de distraction instantané en fixant le liquide du regard. Il avait l’impression d’être retourné sur la table d’expérimentation dans le laboratoire et qu’on lui injectait à nouveau ce tube de liquide. Cela ne ressemblait-il pas presque à ces puces liquides ?

Ce fou d’Horay pourrait-il aussi être membre de la famille Robert ?

Mais cela ne pouvait pas être vrai. Cillin avait enquêté sur Horay après cet incident, et il n’y avait pas non plus une telle personne dans la famille Robert. Après tout, personne dans la famille Robert n’avait un génotype aussi faible que celui d’Horay. Après être entré en contact avec Frentz, Cillin savait également que l’ADN et les informations génétiques du duo étaient complètement différents.

La famille Robert avait inventé cette technologie de puce liquide depuis plusieurs centaines d’années. À l’époque, il n’y avait aucun reportage sur quiconque ayant réussi à faire des recherches sur un nouveau type de puce liquide en plus de la famille Robert. Tous les sujets de recherche étaient des produits qui avaient été étudiés par la famille Robert depuis longtemps.

Dans ce cas, Horay avait-il inventé cette version améliorée de la puce liquide en imitant la technologie des puces liquides de la famille Robert ?

Le chat gris se rapprocha et renifla et même lécha la mare de liquide. C’était bien comme nourriture, mais ce n’était rien une fois que le sens de la nouveauté s’était dissipé. Le chat gris secoua une patte sous les yeux de Cillin après l’avoir vu regarder la mare de liquide sans parler. « Qu’est-ce qui se passe ? »

Cillin secoua la tête. « Rien. »

Après une pause, il poursuivit : « Si tu peux obtenir un noyau intact comme celui-ci ici, » indiqua Cillin en direction de l’objet de la taille d’une cacahuète, « alors apportes-en autant que tu le peux. Je sais quoi en faire. »

Vent Écarlate n’avait aucune objection à formuler. C’était une tâche relativement facile pour lui car tout ce qu’il devait faire était de mettre une main dans la tête de ces robots et de remuer.

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top