skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 223 – La 1ère génération s’active [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 223 - La 1ère génération s'active `{`Partie 2`}`

Les deux escadrons dans le grand hall étaient un peu impatients de voir qu’il y avait de plus en plus de robots rassemblés à l’extérieur. Ils continuaient à entendre les bruits de craquement de robots ouvrant le feu sur eux de l’extérieur. Maintenant, ce n’était que les robots de 3ème génération. Une fois que les robots de la 2ème génération apparaîtraient, il serait impossible de savoir si l’ancien château résisterait encore contre eux.

En ce moment, Falvey était extrêmement en colère car ils n’avaient pas accepté de protéger leur acheteur sur le contrat. Le problème était que leur accord actuel n’était pas encore terminé, et bien que le prix ait été négocié et que les marchandises aient été examinées, ils n’avaient pas encore obtenu leur argent. À en juger par les circonstances actuelles, il était peu probable que Frentz les paie jusqu’à la fin de la crise.

C’était un désastre complet dans lequel eux, les spectateurs innocents, avaient été entraînés contre leur gré.

Étant donné que les marchandises avaient déjà été remises, elles devaient être payées à la livraison. De plus, il ne semblait pas que Frentz allait demander leur aide non plus.

Par conséquent, Falvey expliqua sa situation directement à Frentz. C’était le problème de Frentz, et les deux escadrons étaient des passants purement innocents qui avaient été entraînés dans ses ennuis. Ils prendraient leur salaire et partiraient, tandis que Frentz ferait tout ce qu’il fallait pour faire face à la situation. Ni Falvey ni Shawton n’étaient des idiots ; ils savaient que Frentz devait avoir son propre atout. Dans ce cas, pourquoi devraient-ils sacrifier la vie de leurs propres hommes aux problèmes de robot de quelqu’un d’autre ? Bien qu’il soit relativement difficile de sortir de l’encerclement, cela ne deviendrait plus difficile que s’ils attendaient que les robots de 2ème génération apparaissent. Ils pourraient aussi bien partir maintenant, monter dans les navettes spatiales et s’envoler de cette planète.

Cependant, ce qui avait surpris Falvey, c’est que Frentz avait souhaité qu’ils restent, et il était disposé à payer deux fois la rémunération des minéraux T13 en récompense.

Pourtant, peu importe combien d’argent il offrait, ils devaient être vivants pour pouvoir le dépenser. De plus, en raison d’un certain nombre de règles que Frentz avait fixées à leur arrivée, ils n’avaient apporté que des armes simples et portables. Il leur serait extrêmement difficile de lutter contre ces gars inhumains avec l’équipement qu’ils possédaient actuellement. Une simple comparaison des chiffres montrerait qu’ils étaient totalement désavantagés.

« Deux heures ; j’ai seulement besoin que vous restiez ici pendant deux heures. Dans deux heures, je travaillerai avec mon peuple de l’autre côté de la planète et trouverai un moyen d’éliminer le virus. Si nous n’avons pas trouvé de moyen d’ici là, alors j’activerai les robots de 1ère génération pour les combattre… »

« … et suivre les traces des robots de 2ème génération ? » Dit Falvey d’un ton un peu moqueur.

« Non, les robots de 1ère génération sont différents des autres générations. Ils sont le travail dont je suis le plus fier. Ils ne seront pas envahis par le virus. » Dit Frentz avec certitude.

Falvey jeta un coup d’œil à Shawton, et Shawton sembla un peu dubitatif : tous les membres de la famille Robert étaient-ils si aveuglément confiants en eux-mêmes ?

« À l’heure actuelle, les défenses du château sont plus que suffisantes pour retenir les robots de 2ème et 3ème génération. Je ne dis pas que le château tiendra pour toujours, mais deux heures ne sont pas un problème. »

Maintenant, cette déclaration était légèrement plus crédible pour Shawton et Falvey. La couche extérieure de l’ancien château était protégée par des boucliers énergétiques, et les murs extérieurs et intérieurs étaient si durs que même Carl ne pouvait pas les percer.

Pour être honnête, Shawton et Falvey avaient compris que c’était une bonne occasion de partir s’ils voulaient être en sécurité. S’ils restaient, il était tout à fait possible que la situation échappe à leur contrôle plus tard. D’un autre côté, s’ils refusaient d’aider Frentz maintenant, alors la nouvelle que la ‘Vanguard’ avait peur de ‘Grim Reaper’ et des robots de la famille Robert se répandraient dans le monde en peu de temps.

Bon sang, quelle situation merdique !

 

Après que Falvey et Shawton aient discuté de la question, ils acceptèrent la suggestion de Frentz et signèrent un nouveau contrat. Les deux parties étaient beaucoup plus à l’aise après la signature du nouveau contrat.

Frentz retourna à son bureau pour travailler, et Shawton et Falvey restèrent également dans le bureau de Frentz. Et si cet homme décidait de changer d’avis et s’échappait ?

Frentz ne s’opposa pas au séjour de Falvey et Shawton dans son bureau. Il était sûr qu’ils ne comprendraient pas le langage de programmation exclusif de la famille Robert avec leur QI et leur niveau de connaissance de toute façon.

Peut-être que Falvey et Shawton auraient fait sauter la cervelle de Frentz s’ils pouvaient réellement entendre l’évaluation interne qu’il faisait d’eux.

En ce moment, les deux escadrons traînaient dans la grande salle. Un certain nombre de personnes errait partout à l’intérieur de l’ancien château car il n’y avait aucun robot pour les restreindre de toute façon. Frentz n’avait pas émis d’objection contre leurs activités non plus, qui étaient que ces gens qui s’ennuyaient à cause d’un manque d’activité se promenaient et vérifiaient le château. Ce n’est pas tous les jours qu’on pouvait visiter un château.

« Putain, les portes sont toutes verrouillées. Ici, je pensais que nous pourrions voir quelque chose de rare ! » Cary fit la moue et se plaignit après avoir exploré le château une fois.

« Il n’y a rien que nous puissions y faire. Après tout, c’est le domaine de la famille Robert. C’est peut-être un château, mais c’est aussi l’œuvre d’une famille d’experts en robotique. Sinon, pourquoi pensez-vous que Frentz nous laisserait traîner ici sans s’inquiéter ? » Eudy ricana.

« N’oubliez pas les fusils qui sont apparus des murs partout et ont aussi sorti les robots à l’intérieur du château un peu plus tôt. Ce château est les ‘yeux’ de Frentz. » Ajouta Beaver.

Vent Écarlate et Tang Qiuqiu n’avaient aucun intérêt pour de telles choses. Snowball tirait Tang Qiuqiu par la main et parlait de ses glorieuses réalisations de la bataille précédente. Vent Écarlate jouait avec ses propres griffes, tandis qu’Udoze se rapprochait pour mieux voir les griffes avec curiosité. Comment ces griffes avaient-elles réussi à déchirer ces robots en deux ?

« Hé, à quoi penses-tu, Cillin ? » Cary lui donna un petit coup de coude.

Cillin et le chat gris étaient silencieux depuis le début.

Le chat gris était allongé sur l’épaule de Cillin, les yeux fermés, comme s’il dormait. Cependant, Cillin savait qu’il traitait les données des nouvelles ondes électromagnétiques qu’il avait reçues et les signaux que Frentz avait transmis. Tout cet ancien château avait révélé trop d’informations, et alors que les autres n’en savaient rien, pour le chat gris qui avait réussi à déchiffrer le langage de programmation exclusif de la famille Robert, les informations contenues dans cet endroit étaient massives.

Quant à Cillin, il n’avait pas réfléchi à la même question pendant trop longtemps puisque sa maîtrise du langage machine ne pouvait se comparer à celle du chat gris. Il analysait autre chose. Lorsqu’il entendit la question de Cary, Cillin leva les yeux vers lui et les autres.

« Saviez-vous que les bâtiments du village et de la ville que nous avons traversés plus tôt – que ce soit les grands, les petits, les luxueux ou les humbles – étaient pour la plupart intacts même si certains d’entre eux ont été détruits ? Même les bâtiments pris entre deux feux entre les robots de 4ème, 5ème génération et de 3ème génération sont toujours intacts. Ces bâtiments sont presque les mêmes que l’ancien château dans lequel nous nous trouvons.

Lorsqu’il entendit les paroles de Cillin, Cary y repensa et jeta un coup d’œil aux écrans d’affichage sur les murs de la grande salle. Les écrans montraient des images sous divers angles de vue, bien que l’objectif principal ait été placé dans les zones entourant le château. À partir de ces images, il pouvait voir qu’il était vrai que certains bâtiments n’avaient pas été endommagés par la bataille qui avait suivi. Même si les robots de la 3ème génération s’étaient enfoncés ici et là, seuls quelques morceaux et fragments étaient sortis des bâtiments.

« C’est vrai… »

« Quel est le délai estimé avant l’arrivée de la 2ème génération ? » Demanda Cillin.

Beaver et Eudy sortirent quelques petits instruments portables et firent des calculs.

« Au plus vite, ils arriveront dans dix minutes. » Beaver pointa du doigt les robots-oiseaux sur le panneau. Ces robots étaient également les plus rapides du genre. « Il ne faudra pas longtemps aux autres robots pour apparaître également. Une fois que ces escouades pionnières auront atteint leur destination, les autres arriveront successivement.

Cillin hocha la tête. « Que savons-nous d’autre ? »

Beaver dit avec une expression amère sur le visage : « Nous sommes coupés de tout. »

« Les signaux entrants et sortants dans ce château ont été coupés. Seuls Frentz et son peuple peuvent continuer à émettre et à recevoir leurs propres signaux. » Dit Eudy en éloignant la queue de Dough de son bras.

Cillin grogna un accord et ferma les yeux. Il s’appuya contre la chaise et ne dit rien.

« Hé, tu ne peux pas vouloir dormir dans cette situation ? » Cary poussa un étrange cri.

Cillin ne prit même pris la peine d’ouvrir les yeux : « Je ne peux rien faire même si j’ouvre les yeux. Je peux aussi profiter de cette occasion pour me reposer un peu. Une bataille difficile pourrait bien être imminente. »

Cary ouvrit la bouche, mais il ne dit rien. Il continua à regarder Eudy et Beaver travailler sur leurs statistiques.

Les yeux fermés, les signaux entrants et sortants dans les environs apparurent dans son esprit. Il pouvait même distinguer ces symboles inconnus, mais il ne savait pas ce qu’ils signifiaient. Il aurait probablement besoin de l’aide du chat gris pour les traduire une fois le moment venu.

Dix minutes plus tard, le premier groupe de robots de 2ème génération arriva au château. Ils pouvaient sentir très clairement que le château était sous un feu encore plus intense qu’auparavant.

Bien que le château lui-même n’ait pas été endommagé, les ondes de choc qui se produisaient sur les boucliers énergétiques affectaient le bâtiment lui-même. Par conséquent, les gens à l’intérieur de la grande salle étaient tous tendus car ils craignaient que les boucliers énergétiques ne s’effondrent dans l’instant suivant.

La bonne nouvelle était que le bouclier énergétique avait tenu pendant deux heures. Bien qu’il soit sur le point de s’effondrer à la fin, ils avaient survécu aux deux heures.

La mauvaise nouvelle était que Frentz et les autres membres de la famille Robert sur cette planète n’étaient pas en mesure de trouver un moyen d’éliminer le virus. Le virus était trop rusé, et plus il comprenait, plus il en savait sur sa complexité et sa cruauté. Une erreur et chaque robot infecté pouvait s’autodétruire en même temps. Si cela arrivait, cette planète serait vraiment détruite. Les plusieurs dizaines d’années de dur labeur de Frentz seraient également perdues.

Deux heures plus tard, l’expression dans les yeux de Frentz s’était beaucoup atténuée. Tout comme ils en avaient discuté plus tôt, il n’avait plus qu’une seule méthode à utiliser maintenant.

Frentz se leva et se dirigea vers le mur derrière la chaise non loin de son bureau. Il plaça sa main sur le mur comme auparavant. Alors qu’un écran lumineux et un panneau de contrôle apparaissaient sur le mur, il entra une série de symboles et subit une série d’inspections telles que le scan d’identité, la vérification génétique, etc. Enfin, Frentz déclara : « 1ère génération, activation. »

La 1ère génération était la génération de robots sur laquelle Frentz avait consacré le plus d’efforts. Contrairement aux robots de 2ème génération qui étaient placés dans la zone montagneuse, ces robots étaient en fait juste à côté de Frentz et des autres membres de la famille Robert sur cette planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top