skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 212 – Le Rendez-vous de Nata [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 212 - Le Rendez-vous de Nata `{`Partie 1`}`

Les autres membres de l’Escadron Six B qui étaient venus avec Dias dans le Secteur E pour recevoir les traitements envoyèrent leurs notifications successivement, acceptant de se retrouver un jour plus tard au spatioport de la planète et de partir ensemble pour le Secteur K.

Après avoir discuté avec tout le monde, Dias demanda à Cillin de rechercher Tico avec lui. Le reste du groupe se reposerait dans la salle de repos de l’infirmerie de Dias. Asiya partit pour s’occuper de la procédure de décharge du centre de récupération.

Dias faisait preuve de beaucoup plus de retenue depuis que lui et Asiya étaient devenus un couple. Il n’agissait plus aussi indécemment qu’avant, ou du moins c’est ce que cela semblait être à la surface. Il ne lançait pas de clin d’œil ou de sifflement aux belles infirmières et ressemblait généralement à un gentleman.

« Tu t’es beaucoup modéré. » Le taquina Cillin.

« Ahem, ce n’est pas comme si j’avais le choix. C’est la vie impuissante d’une personne qui a de la famille. » Dit-il, mais il avait l’air extrêmement ravi.

Heureux mon cul !

 

Cillin lui jeta un regard dédaigneux avant de continuer : « Si tel est le cas, quand organisera-tu une cérémonie de mariage appropriée ? Votre relation a peut-être été cimentée, mais vous avez toujours besoin d’un statut approprié. Les coutumes d’Asiya attachent beaucoup d’importance à de telles choses, n’est-ce pas ? Après le mariage, nous pourrions l’appeler belle-sœur correctement. »

« Mm, ça va de soi. Mais Asiya n’a d’abord qu’elle-même et le seul parent de sang que j’ai est mon frère aîné. Nous en avons parlé un peu et avons décidé d’organiser une cérémonie à la base de l’Escadron Six B, au quartier général de la Vanguard. »

Après un soupir, Dias poursuivit : « J’ai peut-être perdu ce bras pour l’amour d’Asiya, mais Asiya ne m’a jamais quitté, surtout quand je suivais la phase d’induction directionnelle de mon traitement de base. Il y avait des jours où je ne pouvais pas bouger un muscle, et Asiya a pris soin de moi personnellement sans jamais dédaigner son travail. Dis-moi ; quoi de plus gratifiant que d’avoir quelqu’un qui s’occupe de toi avec soin et attention, en particulier lorsque des personnes comme nous, qui marchons souvent au bord du danger, s’allongent sur un lit de malade ? J’ai mes propres raisons pour ne pas vouloir assumer le rôle de Lieutenant-Commandant, mais il ne faisait aucun doute que c’était à cause de moi qu’Asiya a abandonné son poste de Lieutenant-Commandant. »

« Au début, je comptais lui faire visiter les célèbres sites pittoresques de chaque Secteur après notre mariage. J’ai vu ce ‘petit jardin’ que Qiuqiu et vous avez visité, et j’aurais aimé le visiter moi-même. Les plans ont cependant changé, et l’intention d’Asiya est d’attendre que la situation se stabilise complètement et qu’une opportunité se présente. Nous ne pouvons pas prendre le risque. »

Cillin acquiesça. Pour le moment, ils ne savaient pas ce que le Secteur S était devenu. Les Escadrons A n’avaient pas encore annoncé publiquement de nouvelles et les médias de l’AG n’avaient révélé que des notes très brèves. Le cœur de l’actualité était très flou.

Dias se souvint soudainement de quelque chose et s’arrêta. Il déboutonna les deux boutons supérieurs de sa chemise, tira et révéla un tatouage sur sa poitrine.

Le coin de la bouche de Cillin se crispa : « Est-ce que c’est… »

Le nom d’Asiya était tatoué sur la poitrine de Dias. À en juger par la police, cela ne ressemblait pas à l’écriture de Dias.

Les sourcils de Dias semblaient si heureux qu’il pourait voler. « Asiya l’a tatoué elle-même ! »

« Cela signifie… »

« Cela veut dire qu’elle a également écrit le tatouage de mon nom au même endroit ! »

Seigneur Dieu que c’est ringard !

 

Cillin secoua la chair de poule sur son corps et fit mine de ne pas remarquer l’expression sur le visage de Dias qui disait : ‘Tu ne m’envies pas ? Tu ne me jalouses pas ? Tu ne m’admires pas ?’

« Oh oui, il y a quelque chose que je dois te demander. » Le visage de Dias se redressa soudainement en posant sa question.

« Quoi ? »

« Connais-tu Yu Linglung de la famille Yu ? »

Cillin fronça les sourcils et hocha la tête, quelque peu impuissant.

« Tu connais les gens de la famille Yu, n’est-ce pas ? »

« Pas tant que ça. Autrefois à Seven Lights, je savais seulement qu’elle s’appelait Linglung, mais pas que son nom de famille était Yu. J’en ai appris un peu plus sur elle après cela. Je sais seulement que la famille Yu a une énorme influence sur les cercles politiques de l’ensemble de l’AG. »

« Ce ne sont pas que les cercles politiques. La famille Yu est également intimement liée au monde militaire, commercial et universitaire. Selon la rumeur, l’un des Quatre Généraux du Décret Céleste se nomme Yu ! »

Les pupilles de Cillin s’étrécirent. C’était la première fois qu’il entendait quelque chose d’un peu plus en profondeur sur les Quatre Généraux du Décret Céleste. S’il y avait vraiment une personne nommée Yu parmi les Quatre Généraux du Décret Céleste, la famille Yu était bien plus complexe que ce qu’il avait imaginé. Pas étonnant que Lung n’ait pas voulu provoquer leur colère.

Après avoir dit cela, Dias jeta un regard prudent à Cillin avec une expression étrange sur le visage : « Ton apparence actuelle n’est pas belle et, en fait, tu es encore moins beau que moi. Qu’est-ce que cette petite princesse de la famille Yu a vu en toi ? Serait-ce les méfaits de la première impression ? Tu ressemblais beaucoup à un joli garçon auparavant. »

Cillin ne disait rien. Il ne souhaitait pas être empêtré dans ce sujet.

Cillin pourrait ne pas vouloir aborder le sujet, mais Dias n’était pas prêt à le laisser s’échapper : « Hé, gamin. Cette fille de la famille Yu nous a beaucoup aidés. C’est en partie grâce à elle que nous avons été en mesure de recevoir un traitement aussi doux et silencieux. »

La meilleure région médicale du Secteur E n’était que cette grande région et la plupart des traitements de base y étaient essentiellement administrés. Considérant qu’il y avait tellement de personnes dans l’ensemble de l’AG, Dias et les autres auraient dû connaître beaucoup de petites frictions, même s’ils n’auraient pas nécessairement rencontré de gros problèmes. Cependant, Dias avait rencontré Yu Linglung alors qu’il se faisait soigner dans le Secteur E. En fait, c’est Yu Linglung qui avait offert de l’aider d’elle-même. Aucun membre de l’Escadron Six B, à l’exception de Dias et d’Asiya, n’était au courant de l’apparence de Yu Linglung. À un moment donné, ils avaient eu du mal à comprendre pourquoi leur traitement s’était passé si facilement.

Cillin soupira intérieurement en écoutant les paroles de Dias. Je suppose que j’en dois une à cette fille.

« Je sais que cette fille nous a aidés uniquement à cause de toi. Sinon, compte tenu de son milieu, elle n’aurait peut-être même pas besoin de faire des politesses même aux Quatre Grands, et encore moins aux personnes qui ne sont même pas membres de l’Escadron A comme nous. Bien que, à ses yeux, l’Escadron A ne soit pas nécessairement plus respectable que nous. » Dias laissa échapper un petit rire avant de tapoter l’épaule de Cillin. « Pas mal, gamin. Je ne pensais pas que tu mettrais la main sur un membre de la famille Yu. »

« Grand Frère, ton usage des mots est redevenu vulgaire. »

« Ahem, c’est bien d’être vulgaire de temps en temps. J’ai une famille et je ne peux donc pas toujours être vulgaire. Cela étant dit, alors que la situation de la famille Yu est incroyablement complexe, les émotions ne sont pas quelque chose avec lesquelles quiconque puisse interférer. Comme tu le sais, même si je ne suis bon en rien, j’ai un bon œil pour les gens. Cette fille de la famille Yu est sérieuse avec toi. Ne sois pas troublé par ce que les Escadrons A penseraient à l’avenir. Si tu l’aimes vraiment, ne t’inquiètes pas du point de vue de quelqu’un d’autre. »

« … Parlons de ça plus tard. »

Ils ne discutèrent plus de Yu Linglung. Dias l’avait seulement parlé à ce sujet à Cillin parce qu’elle l’avait aidé une fois. Yu Linglung les avait aidés en guise de geste envers Cillin. La fille serait amèrement déçue s’il ne disait rien du tout.

Tico et les autres médecins habitaient dans un bâtiment isolé de plus de cent étages. Le traitement des médecins comme elle était plutôt bon et la surface de l’appartement était également grande.

Quand Dias et Cillin vinrent rendre visite à Tico, elle venait de se lever de sa sieste.

Avant cela, dans l’imagination de Dias et Cillin, l’appartement d’une femme célibataire inspiré par le comportement et le style de Tico devrait privilégier la propreté et une présentation très pragmatique.

En réalité, son appartement était propre et pratique. Il n’y avait aucun objet criard à trouver.

Cependant, le type de propreté de Tico suscita une peur considérable dans les cœurs de Cillin et Dias.

Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top