skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 209 – L’ange en blanc qui mange des Pieds de Porc embellis [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 209 - L'ange en blanc qui mange des Pieds de Porc embellis `{`Partie 2`}`

Le lapin avait l’air un peu étourdi même après l’avoir mis sur le dessus de la table. Il venait probablement de se réveiller.

Après que l’ange en blanc eut reposé le petit lapin, elle commanda quelques plats à un robot de service qui se dirigea vers elle. Peu de temps après, le robot de service lui servit ses plats.

En réalité, seulement trois assiettes furent servies sur la table.

Il y avait une assiette de carottes fraîches, de radis blancs, de carottes rouges, etc. et de nombreux autres types de radis formant une collection. Il y avait aussi une simple assiette de petits pains de blé cuits à la vapeur. Enfin, il y avait une grande assiette de pieds de cochon embellis qui n’appartenait pas à cet endroit.

Ils ne savaient pas de quel type de porc il s’agissait, mais un seul pied était aussi gros qu’une pastèque. Il y avait au moins huit pieds dans l’assiette et ils étaient tous aspergés de sauce. Le plat était censé être très beau, mais Cillin et les autres ne pouvaient s’empêcher de ressentir une légère douleur à l’estomac.

Le petit lapin s’anima après avoir vu la collection de radis. Il sauta joyeusement à côté de l’assiette et commença à manger et à broyer sa nourriture avec ses petites dents et sa bouche emblématique à trois lèvres. Il mangeait très énergiquement.

Pendant ce temps, cet ange en blanc prit un petit pain cuit à la vapeur et l’avala d’un coup. Puis, elle prit son couteau et sa fourchette et commença à manger les énormes pieds de porc embellis.

Il fallait admettre que les doigts de l’ange en blanc était très beaux et que la façon dont elle utilisait son couteau de table était un art en soi. Agilement, elle coupa la viande du gros pied de porc avec le couteau de table avant de ramasser la viande avec la fourchette et de la lui remettre dans la bouche.

Beaucoup de gens n’utilisaient pas de couteaux de table lorsqu’ils mangeaient des pieds de porc parce qu’ils trouvaient cela plus gênant que d’en utiliser. Cependant, la façon dont cet ange en blanc utilisait un couteau de table pour les manger semblait plutôt agréable à l’œil, donnant l’impression que c’était ainsi que les gens étaient censés manger les pieds de porc en premier lieu. Bien sûr, ce ne serait pas le cas si elle était une personne différente. La raison pour laquelle cette scène était remplie de beauté esthétique était due à la personne qui utilisait le couteau de table.

Le groupe s’occupa essentiellement en regardant l’ange en blanc et son petit lapin en train de manger leur repas. Leurs propres repas sur la table furent à peine touchés.

Une demi-heure plus tard, toute le plat de pieds de cochon embellis était nettoyé et entièrement mangé. L’ange en blanc prit gracieusement une serviette, s’essuya la bouche et commença à boire la boisson servie par le robot de service. En face d’elle, le petit lapin n’avait pas encore fini le dernier quart de ses radis, et ce serait probablement fait avant qu’elle ait fini de boire.

« Salut mignonne ! » Xiao Shang était assez simple et il salua la femme dès qu’elle se retourna pour regarder leur direction. Cependant, sa salutation était incroyablement frivole.

« Salut, mes mignons ! » L’ange en blanc répondit avec un sourire. Bien qu’il s’agisse visiblement d’un type de salutation similaire, son aura était tellement dominante que le sourire de Xiao Shang était un peu raide.

« Bonnes compétences avec le couteau. » Cillin leva sa tasse en portant un toast et finit la boisson alcoolisée à l’intérieur d’un coup.

L’ange en blanc sourit simplement et prit une gorgée négligente de son verre en réponse.

Cillin ne se soucia pas du geste et se tourna plutôt vers Rikulab. Il savait ce que Rikulab pensait en ce moment. Il semblait que la soi-disant zone de récupération ne soit pas aussi paisible qu’il le semblait.

« Vous venez de terminer une opération ? » Demanda Rikulab. Au lieu de sourire, il fronça légèrement les sourcils. « Pourquoi une opération de sauvetage d’urgence comme celle-ci est-elle encore nécessaire dans la zone de récupération ? »

L’ange en blanc le regarda avec une expression quelque peu surprise après avoir entendu les paroles de Rikulab. Elle pouvait tirer des expressions du groupe que Cillin et Rikulab avaient bien deviné qu’elle venait de terminer une opération, alors que Cary et les autres étaient surpris par la révélation.

L’ange en blanc acquiesça : « Oui, en réalité, il n’y a pas d’absolu, même dans la zone de récupération. Bien qu’en théorie, on considère qu’un patient a échappé au danger et qu’il ne lui reste plus qu’à subir un traitement supplémentaire et des exercices de rééducation à un stade avancé, rien n’est absolu dans ce monde. Le résultat dépend et varie en fonction de la personne. »

« Cela signifie que vous êtes un très bon médecin. » La complimenta Cillin.

Bien que la femme ait changé de blouse, l’odeur de produits chimiques était toujours présente. L’odeur révélait que l’opération qu’elle avait pratiquée était du type des interventions chirurgicales majeures et des opérations de secours d’urgence. De plus, une telle opération était extrêmement épuisante et ne pouvait être prise en charge par des robots. Il n’était pas étonnant que la femme ait mangé une si grande assiette de nourriture après l’opération.

Cillin devina toutefois que cette femme était probablement le chirurgien de l’opération. Même si elle ne l’était pas, elle serait une assistante très importante. Il faut dire qu’il était très rare de trouver une personne ayant de telles capacités à un tel âge. Elle débordait littéralement de talent.

L’ange en blanc n’agit pas de façon modeste et hocha la tête devant les éloges de Cillin avec un petit sourire sur son visage. Ensuite, elle continua à boire sa boisson.

Cary et les autres se sentaient plus impressionnés qu’autre chose. Bien que le groupe ne soit pas disposé à entendre des mots comme médecin, etc., la plupart du temps, ils étaient vraiment impressionnés par ses capacités. De plus, en tant que membres du personnel de combat, ils étaient souvent blessés au combat. Ils savaient donc à quel point un bon médecin était précieux.

Cary, Xiao Shang et les autres jetèrent un regard significatif à Cillin. Amène-la de notre côté, Lieutenant Commandant ! C’est une personne talentueuse et nous manquons cruellement de personnes talentueuses !

Même si Rikulab jouait parfois le rôle de médecin, son véritable métier était celui de fabricant de médicaments. Les chirurgies étaient quelque chose qu’il réalisait rarement. C’est la raison pour laquelle il était tout à fait d’accord pour qu’ils absorbent également un médecin dans leurs rangs. Mais ce tableau idyllique ne l’était en réalité pas tout à fait. Même si elle était un médecin très expérimenté, si elle était disposée à abandonner son travail ici et à rejoindre la Vanguard, et si son statut moral était à la bonne place, c’était là des questions très importantes à considérer.

Un bon docteur avec des mains astucieuses pourrait prendre une vie sans que personne ne le remarque. Il pourrait aussi faire ressembler la mort à un accident et s’exclure complètement du cercle de responsabilité.

Naturellement, Cillin savait ce qui était en jeu ici, de même que Cary et les autres. C’est pourquoi ils n’avaient pas poussé la question plus loin.

C’est à ce moment qu’une clameur parvint des environs.

Il était évident que plusieurs jeunes attaquaient un vieil homme et un jeune garçon.

Le chef des jeunes visait une tache sur sa manche et parlait fort et de façon dominatrice. Les obscénités qui jaillissaient de sa bouche étaient si fluides qu’il disait probablement de telles choses assez souvent chaque jour.

Les jeunes frappaient le vieil homme par terre. Le vieil homme protégeait un enfant sur ses genoux et l’enfant étouffait déjà dans ses sanglots.

Personne n’était sorti pour assurer la médiation même si beaucoup de gens voyaient ce qui se passait. Ils n’osèrent même pas regarder dans les yeux le jeune homme qui dirigeait le groupe et partirent à la hâte.

« Bordel, comment peut-il y avoir une personne aussi horrible ! »

Cary se leva et était sur le point de se diriger vers l’endroit en question. Xiao Shang et les autres se préparèrent également à se lever.

« Je vous conseille de ne pas vous précipiter et de causer des ennuis, sinon plus de personnes en souffriront. » Dit l’ange en blanc.

« Pourquoi donc ? » Demanda Cillin.

Quiconque ayant un œil averti saurait que l’incident était vraiment trivial. C’était probablement le gamin ayant frappé accidentellement avec un ballon sur les manches du jeune homme et l’avait sali par la suite. C’est pourquoi il avait été battu terriblement.

« Si vous n’intervenez pas, l’incident passera après qu’il se soit évaporé. Aucune vie ne sera menacée et, en fait, le vieil homme et le jeune enfant bénéficieront d’un traitement encore meilleur qu’avant. Cependant, si vous intervenez, non seulement vous ne réussirez pas à sauver ce vieil homme et ce jeune enfant, mais vous vous attirerez beaucoup de problèmes. »

Cary était tellement troublé par cela que ses sourcils étaient devenus soudés. Il n’avait jamais aimé de tels rebondissements.

Cillin tapota l’épaule de Cary pour le faire s’asseoir. Xiao Shang et les autres reprirent également pris leur place alors qu’ils observaient avec insatisfaction l’événement qui se déroulait de l’autre côté.

L’ange en blanc jeta un coup d’œil surpris à Cillin. Elle ne pensait pas qu’un garçon incroyablement jeune comme lui dirigerait ces personnes, sans compter qu’il était beaucoup plus calme que quiconque dans le groupe. Soudain, elle sembla se souvenir de quelque chose alors qu’elle scrutait Cillin et les autres au point de commencer à se sentir mal à l’aise.

« Ahem, euh, qui est ce salopard ? » Dit Cary afin de détourner son attention.

La belle vêtue de blanc détourna son regard et sourit avec mépris : « Il est le ‘prince’ de ce district. Il a trop batifolé avec les femmes au point de se mettre dans les ennuis jusqu’au cou et son père l’a envoyé se réfugier ici. Eh bien, il s’est réfugié et n’a pas eu de problèmes, mais les gens du centre de récupération en ont souffert par contre. »

« Si j’étais son père, j’aurais étouffé sa vie il y a longtemps ! » Dit Cary sans pitié en bougeant ses doigts comme s’il pouvait réellement sentir le cou de cet enfoiré.

« Il y a beaucoup de gens qui veulent l’étrangler, mais aucun n’a réussi. » L’ange en blanc désigna les robots planant dans les airs. Certains d’entre eux étaient des robots de service, d’autres des robots de navigation. « À certains moments, ces robots deviennent des gardes du corps zélés. Après tout, ce centre de récupération a été créé par son père et il est très protecteur envers son fils bien-aimé. En outre, ils partagent beaucoup de liens avec les hauts responsables de ce célèbre grand hôpital du Secteur E, dont il est la filiale. Par conséquent, tant qu’il ne tue pas quelqu’un, ces personnes ne diront pas un mot. »

« Cela ne signifie-t-il pas qu’ils ont déjà écouté nos critiques ? » Beaver regarda autour de lui et découvrit que les yeux des robots de service du restaurant brillaient de lumière. Cependant, leur attention était principalement concentrée sur le brouhaha de l’autre côté et non sur les personnes assises aux tables.

« Ça va. Tant que vous n’agissez pas, rien n’arrivera. Il y a d’innombrables personnes qui disent du mal de lui. »

« Dans ce cas, pourquoi y a-t-il encore tant de personnes qui viennent ici pour suivre un traitement de rétablissement, alors même qu’elles étaient au courant de son statut moral ? » Demanda Cillin.

« Pour les patients, les frais sont peu coûteux ici. Pour les médecins, le salaire est élevé. » Répondit la belle en blanc.

C’était une question très pragmatique. Pour les personnes qui manquaient de moyens financiers et de qualifications, cet endroit était sans aucun doute un très bon choix.

« N’y a-t-il pas un dicton qui dit que le mal a ses rétributions ? » Tang Qiuqiu prit la parole. C’était un idiome qu’elle avait appris après son arrivée à la Vanguard. Bien que cet idiome oblige beaucoup à être incrédules, elle s’en souvenait très bien.

« Le mal a ses rétributions ? » La belle en blanc sourit alors que ses yeux brillaient d’une signification insondable. Elle dit à voix basse : « Peut-être. »

Le passage à tabac de l’autre côté était enfin terminé et le vieil homme et le jeune garçon furent emmenés par quelques membres du personnel médical. Selon les paroles de la belle en blanc, ces personnes bénéficieraient d’un meilleur traitement gratuitement.

Le jeune homme qui dirigeait le groupe continua à jurer tout en parlant, et il accepta un verre d’eau de son subordonné et le versa brusquement dans sa gorge. Cependant, comme il avait bu l’eau trop rapidement, il s’était étouffé. Il ne put pas arrêter dès le moment où il avait commencé à s’étouffer. À la fin, l’étouffement était devenu si grave que le personnel médical le précipita dans l’Unité de Soins Intensifs.

Au sommet de la table de la belle femme en robe blanche, le petit lapin tira sur ses oreilles tombantes et sauta sur la chaise. Ensuite, il sauta sur le sol et jeta un coup d’œil à la belle en blanc. Enfin, il quitta la scène.

La belle vêtue de blanc regarda les restes de radis dans l’assiette et ignora le petit lapin qui s’était éloigné d’elle. Cependant, le coin de ses lèvres s’était légèrement recourbé et ses yeux étaient sereins et aux profondeurs cachées.

Cary était sur le point de dire quelque chose tandis qu’il observait le lapin. Cillin attira son attention des yeux et secoua la tête. Il continua ensuite à manger son repas.

Cinq minutes plus tard, une perturbation éclata de l’autre côté. Tout le monde, que ce soit les médecins ou les infirmières, portait des expressions qui semblaient faire face à la fin du monde. Pendant ce temps, le petit lapin était revenu avant même qu’ils s’en rendent compte, sautant sur la chaise et la table avant de nettoyer le reste de ses radis.

Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top