skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 208 – L’ange en blanc qui mange des Pieds de Porc embellis [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 208 - L'ange en blanc qui mange des Pieds de Porc embellis `{`Partie 1`}`

Pour le voyage d’accueil de Dias et des autres, l’équipe de Cillin fit vraiment profil bas. Ils n’avaient placé aucun signe représentatif sur l’avion, et l’insigne qu’Udoze lustrait chaque jour était accroché à une chaîne et porté à l’intérieur de ses vêtements, à l’instar de Tang Qiuqiu.

Ce n’était pas qu’ils aient peur. Il était simplement préférable de minimiser le plus possible les conflits à un tel moment.

« Nous devons garder un profil bas cette fois. » C’était ce que Cillin leur avait dit avant leur départ.

Même s’ils devaient exécuter cette mission avec discrétion, l’enthousiasme d’Udoze était palpable puisqu’il s’agissait de sa première participation à une mission. Rikulab avait initialement prévu de poursuivre ses recherches sur les antibiotiques à la base de l’Escadron Six B. Mais, comme Cillin et les autres partaient aussi, il décida également de suspendre ses recherches de façon temporaire et de visiter le Secteur E en cours de route. Il s’était passé tant d’années. Jusqu’où le Secteur connu pour sa science médicale s’était-il développé ?

Vent Écarlate était vêtu d’un vêtement d’enfant très mignon. C’étaient les vêtements que Cary avait achetés en chemin, alors qu’il achetait de nouveaux vêtements pour Tang Qiuqiu. La taille de Vent Écarlate était presque la même que celle de Tang Qiuqiu, et comme les vêtements étaient plutôt beaux, il les avait achetés avec ceux de cette dernière. Après les avoir enfilés, ils semblaient bien convenir à Vent Écarlate.

Il fallait bien admettre que Cary avait eu tendance à devenir un papa-poule.

À l’heure actuelle, les deux petits camarades portant des vêtements pour enfants, Vent Écarlate et Tang Qiuqiu, se parlaient. Tang Qiuqiu parlait de Dias à Vent Écarlate avec Snowball pendu à son dos. Il semblait qu’il ait bien l’habitude de cette posture, sachant qu’il n’était pas encore tombé de son dos.

Ils avaient déjà informé Dias et, dès leur arrivée, celui-ci aurait probablement déjà réuni les hommes. Le plan d’opération avait l’air assez simple, mais personne ne pouvait voir s’ils risquaient de jouer de malchance.

L’équipe de Cillin arriva sur une planète de district du Secteur E en suivant les coordonnées fournies par Dias. Ce n’était pas la partie la plus centrale du Secteur E. Bien que Dias ait reçu son traitement dans la zone centrale, il avait été transféré sur cette planète une fois son traitement de base terminé. Cela signifiait également qu’ils évitaient certaines des complications qui auraient pu se produire s’ils s’étaient rendus dans la zone centrale. Après tout, Dias était l’ancien Lieutenant-commandant de l’Escadron Six B de la Vanguard. Avec Asiya, un autre ancien Lieutenant-commandant à ses côtés également, ils pourraient se trouver face à de plus grandes complications si quelqu’un qui était hostile à la Vanguard avait des pensées malignes à leur égard. Ils pourraient aussi bien trouver un endroit plus calme pour recevoir leur traitement et récupérer en paix.

Après avoir garé le vaisseau dans la zone de stationnement du port et payé les frais de sécurité, Cillin dirigea l’équipe vers l’endroit indiqué par Dias.

À la seconde où Rikulab descendit du vaisseau, il fronça les sourcils. « Quelle forte odeur chimique. »

Udoze haussa les épaules et dit : « Je ne sens rien, mais j’ai un peu froid. »

En réalité, le soleil était assez fort aujourd’hui. Mais pour une raison quelconque, ils ne pouvaient s’empêcher de se sentir un peu solennels, opprimés et froids malgré le beau temps.

« Voici comment se présente le Secteur E. C’est comme un immense hôpital et vous venez de franchir la porte d’entrée. » Dit Cillin.

Cary et les autres tremblèrent inconsciemment à ses mots. Ils détestaient entendre le mot ‘hôpital’ au plus haut point. Ça donnait l’impression de ne pas se sentir bien.

Cette planète était légèrement plus silencieuse que les quelques planètes par lesquelles ils étaient passés. Il n’y avait pas beaucoup d’hôpitaux sur cette planète et la plupart d’entre eux étaient des filiales de grands hôpitaux réputés. Ils étaient principalement axés sur le post-traitement.

Les couleurs principales de la planète étaient le blanc et le vert. C’était le blanc de la propreté et le vert de la vie.

Après avoir quitté le port, le groupe devint beaucoup plus calme. Personne ne savait si c’était à cause de l’atmosphère de la planète. En réalité, cette planète était déjà bien meilleure que les autres. On pouvait voir des séparations et des réunions partout sur les planètes principalement axées sur les traitements de base et les sauvetages d’urgences. Là, la mort remplissait chaque coin et recoin à chaque instant. Les personnes qui hurlaient de douleur et d’impuissance affectaient l’humeur des autres.

Fidèle à son environnement médical, la nourriture ici mettait davantage l’accent sur la nutrition et la récupération. Bien que leur goût ne soit pas forcément excellent, l’important était qu’ils soient en bonne santé. Certains additifs n’étaient pas autorisés dans cet endroit.

Ils prirent un train en ligne circulaire et descendirent à une gare. Ils n’avaient besoin que de marcher pour le reste de la route. Il était interdit à toutes les voitures volantes, à l’exception des véhicules à usage hospitalier, de pénétrer dans la zone de post-traitement.

Au début, Vent Écarlate était un peu nerveux. Après tout, il pensait qu’il était quelque peu différent des gens qui l’entouraient. Cependant, il se calma progressivement.

Bien que certaines personnes aient trouvé l’apparence de Vent Écarlate un petit peu nouvelle, elles ne lui prêtèrent aucune attention supplémentaire. Après tout, il y avait beaucoup de races différentes dans un endroit avec un meilleur développement comme celui-ci. Personne ne jeta un second regard sur les six bras exposés de Ba Dao, et d’innombrables personnes portaient une queue dans le dos. Bien que l’humain moyen soit la population humaine dominante sur cette planète, personne ne prêterait trop d’attention à un étranger, à condition qu’il ne paraisse pas trop inhabituel.

Vent Écarlate commença à s’animer après avoir compris qu’il ne serait pas traité comme un monstre. Il regarda curieusement les bâtiments environnants, ces robots blancs à fonction unique et les voitures volantes en l’air.

« Oh, c’est ici. » Dit Cillin en désignant une grande porte.

La plaque sur la porte donnait des indications très claires. Ce n’était nul autre que le centre de récupération subsidiaire que Dias leur avait indiqué. Dias et quelques autres jouissaient de leur postcure à cet endroit.

Le groupe de Cillin entra dans le centre de récupération après avoir scanné leurs identités.

« Néanmoins, ce centre de récupération n’est-il pas un peu trop grand ? » Xiao Shang fixait tout du regard.

Une vaste pelouse s’étendait à perte de vue. Les bâtiments étaient dispersés sporadiquement à travers le terrain. Il y avait des supports en bambou, des forêts, des bancs en bois et des jardins, etc. Quand les patients s’ennuyaient, ils sortaient pour soulager leur ennui et faisaient un peu d’exercice.

« On dirait que ces patients se sentent tous très bien. » Dit Xiao Shang.

Ba Dao lui jeta un coup d’œil. « Tu peux venir ici souvent à l’avenir, alors. »

« Dans ce cas, laisse tomber. »

En suivant l’adresse précise que Dias leur avait fournie, après que le groupe de Cillin eut appris la répartition des bâtiments grâce à un robot de navigation, ce dernier les conduisit ensuite dans la zone 16 où Dias résidait.

Le centre de récupération comportait de nombreuses zones et chaque zone comportait un ensemble correspondant d’infirmeries, de personnel, etc.

En réalité, les zones n’étaient cloisonnées que par de petites clôtures. Ils n’étaient pas trop enclavés, et parfois des gens de différentes régions se réunissaient pour interagir entre eux. Le centre de récupération étant déjà un endroit plutôt monotone, il pourrait devenir ennuyeux s’il n’y avait personne avec qui discuter.

Le robot de navigation partit après les avoir conduits dans la zone 16. Cillin rechercha la chambre avec le numéro de plaque de porte que Dias lui avait fourni, mais ne trouva personne à l’intérieur. Après avoir interrogé les responsables de cette zone, ceux-ci déclarèrent qu’il était probablement parti faire des affaires ou n’était pas encore rentré de son voyage en plein air. Ici, dans le centre de récupération, les règles concernant les patients n’étaient pas strictes tant qu’ils étaient hors de danger. Les patients bénéficiaient également d’une grande liberté à cet endroit, bien qu’ils fussent tous obligés de revenir la nuit.

« Sortons quelque part et installons-nous. Nous pouvons manger quelque chose en attendant. » Dit Cillin en vérifiant l’heure.

Le groupe accepta, mais ne semblait pas avoir beaucoup d’appétit. Après tout, même si cet endroit n’était qu’un centre de récupération, ils n’étaient pas complètement non affectés. Ils ne pouvaient pas s’empêcher de se sentir oppressés par leur environnement.

La zone 16 avait une cafétéria spécialisée, mais il n’y avait pas beaucoup de monde à l’intérieur car ce n’était pas l’heure du déjeuner. Le groupe de Cillin trouva une grande table près d’une forêt et commanda quelques plats à savourer dans l’intervalle.

Le groupe n’avait pas bavardé longtemps avant qu’une personne ne vienne à une petite table ronde située non loin d’eux.

Plus précisément, cette personne était une femme belle, grande et mince. Ses longs cheveux étaient négligemment attachés ensemble dans le dos et son visage avait l’air un peu abstrus. Le petit tiraillement vers le haut au coin externe de ses yeux lui donnait l’air de sourire tout le temps, et elle portait avec elle un esprit héroïque au lieu de la délicatesse d’une femme ordinaire. Son allure était assez forte. Elle portait un manteau blanc à usage médical et ressemblait davantage à un médecin qu’à une infirmière.

« Wah, un ange en blanc ! » Dit Xiao Shang comme s’il cachait un grand secret.

« Elle a une très jolie silhouette. » Cary et les autres firent également écho à ses paroles.

L’ange en blanc de l’autre côté releva la tête et jeta un coup d’œil au groupe de Cillin. Sans expression, elle détourna son regard et s’assit sur son siège. Elle tendit la main dans une poches et la tripota un peu, sortant un minuscule lapin blanc de la taille d’une paume. Les oreilles du lapin étaient tombantes. Il avait probablement été élevé de cette façon.

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top