skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 202 – Le Star Net de ‘Grim Reaper’ [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 202 - Le Star Net de 'Grim Reaper' `{`Partie 1`}`

Logiquement, la salle de stockage d’énergie devrait être assez bien défendue. Hormis l’intérieur de la prison et le système de défense principal, la salle de stockage d’énergie disposait également d’un système de défense séparé et avait été spécialement construite pour éviter les fuites d’énergie. En effet, sa valeur de menace potentielle était plus élevée. Après tout, si certains facteurs instables provoquaient la déstabilisation de grandes quantités de blocs d’énergie, alors l’explosion qu’ils avaient provoquée serait suffisamment importante pour détruire plus de la moitié de la prison.

Cependant, ils ne rencontrèrent aucun robot gardien lors du passage vers la salle de stockage d’énergie. La salle de stockage d’énergie était classée dans la catégorie des zones fortement irradiées. Il était donc normal que certains robots sentinelles surveillent les chemins menant à celle-ci. Cependant, mis à part un certain nombre de condamnés gisant sur le sol, ils ne trouvèrent pas le moindre robot gardien.

Lung vérifia l’affichage de son scanner de signes vitaux et secoua la tête vers Cillin, indiquant qu’aucune forme de vie n’avait été détectée dans cette région pour l’instant.

Aucune autre forme de vie ?

La façon dont ces condamnés étaient morts ne ressemblait pas au travail d’un robot.

Après avoir examiné son environnement avec soin, Cillin s’accroupit et posa la main sur un condamné qui n’avait pas de blessures à la surface de son corps, même s’il était mort.

« Son cœur est écrasé. » Dit Cillin d’un ton lourd.

Il vérifia ensuite deux condamnés sans plaies et constata que leurs conditions étaient les mêmes que celles du condamné précédent. La grande majorité des condamnés à l’intérieur de ce passage étaient morts de cette façon.

Un humain l’avait fait et pas un robot, mais Cillin et Lung étaient perplexes. Qui, sur terre, avait la capacité d’écraser facilement le cœur de ces forçats sans entamer leur peau ?

Était-ce quelqu’un de ‘Grim Reaper’ ? Ou était-ce quelqu’un d’autre ?

Cillin et Lung se dirigèrent vers la salle de stockage d’énergie avec encore plus de prudence qu’auparavant. Ils n’osaient pas trop compter sur le scanner de signes vitaux, car les machines aussi ‘mentaient’ parfois.

La porte de la salle de stockage d’énergie était ouverte et il n’y avait aucune trace d’une entrée par effraction. L’épaisse porte de cabine fabriquée sur mesure s’ouvrit avec obéissance, et des fluctuations d’énergie émanaient de l’intérieur de la salle de stockage d’énergie au même moment.

Ces fluctuations d’énergie n’étaient pas importantes. On pouvait même dire que c’était très docile. Mais c’était précisément pour cette raison que Cillin et Lung étaient devenus encore plus nerveux.

Ce n’étaient que des fluctuations d’énergie dociles provenant de l’intérieur de la salle de stockage. Il n’y avait rien d’autre là-dedans ; pas même les bruits de respiration d’un humain. Était-ce vraiment un robot ?

Cillin et Lung arrivèrent près de la porte et entrèrent immédiatement. Lung libéra un petit détecteur en forme de boule et l’objet vola vers l’entrée de la salle de stockage d’énergie. Cependant, lorsque le détecteur arriva devant la porte, son programme fut instantanément interrompu et il s’enfuit aussi vite que possible.

Lung : « … »

Cillin fit un geste de la main. Il allait entrer et vérifier les choses en premier.

Lorsqu’il se redéploya soigneusement vers l’entrée, Cillin put évidemment sentir le changement de champ magnétique entourant la porte de la salle de stockage. Pas étonnant que le scanner de Lung ait connu une interruption de son programme. C’était probablement la raison pour laquelle il n’y avait pas de robot sentinelle ici.

Cependant, lorsque Cillin vit la personne dans la pièce, il n’eut plus l’envie ni la pensée de réfléchir aux robots sentinelles et au changement de champ magnétique.

C’était en fait un être humain !

Lung se dirigeait rapidement vers Cillin lorsqu’il le vit debout, le corps tendu, mais n’avait subi aucune sorte d’attaque. Il regardait vers la salle de stockage. Quand il vit la personne à l’intérieur, les pupilles de Lung rétrécirent également en un instant.

Les boîtes contenant les blocs d’énergie avaient déjà été ouvertes et le dos de l’homme leur faisait face. Une de ses mains était placée directement sur les minerais d’énergie. Contrairement aux blocs d’énergie contenus dans les appareils électriques domestiques de petite taille, ces blocs d’énergie mesuraient un mètre de haut et étaient empilés en tas. Cependant, Cillin pouvait voir clairement que les blocs d’énergie à côté de l’homme étaient déjà épuisés.

L’homme absorbait de l’énergie !

Il pouvait effectivement absorber de l’énergie directement à partir des blocs d’énergie sans aucun médium ?!

Cela étant dit, Cillin se rappela que lui-même semblait avoir fait quelque chose de similaire.

L’homme ne bougea jamais ni ne se retourna, conservant sa posture et semblant n’avoir pas du tout remarqué l’arrivée de Cillin et Lung. Cependant, Cillin aurait oser parier que cet homme les avait absolument remarqués depuis longtemps.

Cette personne n’avait pas pu être détectée avant d’être vue car il manquait trop de présence. Cependant, ceux qui le voyaient vraiment ressentaient plutôt un sentiment d’absurdité. Il était comme un amalgame de contradictions.

Cillin et Lung se comprirent tacitement et n’empêchèrent pas l’homme d’absorber de l’énergie. Ils ne tentèrent pas non plus d’attaquer ni de voler les blocs d’énergie pendant qu’il était occupé. Cependant, s’ils quittaient cet endroit immédiatement, il n’était pas possible de savoir s’ils seraient tués immédiatement. À tout le moins, Cillin avait le sentiment que l’homme les assassinerait finalement s’ils essayaient de le faire. Autrement, il n’y aurait pas autant de condamnés morts dans le secteur.

Cillin jeta un coup d’œil à Lung, indiquant qu’il serait préférable qu’ils n’agissent pas imprudemment.

Il ne fallut pas longtemps avant que d’autres condamnés ne se soient rendus à cet endroit. Quand ils virent les blocs d’énergie, ils arborèrent tous un regard cupide.

Cillin et Lung s’étaient introduits dans un coin de la salle de stockage et avaient évité de tomber la tête la première dans un conflit avec les condamnés. Pendant ce temps, les forçats qui s’y étaient rendus avaient clairement décrit l’homme absorbant les blocs d’énergie comme leur cible principale.

Plusieurs condamnés levèrent leurs armes et tirèrent rapidement sur l’homme. Les armes avaient toutes été enlevées de force aux gardes de la prison. Le signe des gardiens de prison sur les pistolets le prouvait. Il semblait que les gardiens de prison se comportaient aussi extrêmement mal.

Bang bang bang !

Cependant, les balles tirées semblaient avoir rencontré une grande résistance lorsqu’elles s’approchèrent de cet homme. Quand elles atteignirent un demi-mètre de cet homme, leur vitesse tomba à zéro directement.

Après quelques coups de feu, les forçats comprirent que cet homme n’était pas quelqu’un à qui ils pouvaient faire face. Il y avait une personne qui s’apprêtait à sortir une arme à haute énergie de type amplificateur, mais elle s’effondra immédiatement avant de pouvoir faire quoi que ce soit avec. Cillin pouvait sentir que le cœur de la personne était écrasé, tout comme les condamnés du couloir.

Personne n’avait vu comment il avait tué la personne. En fait, il n’avait jamais fait de mouvements supplémentaires le moins du monde. Mais le condamné à plus de vingt mètres avait quand même été tué.

Les autres condamnés voulurent s’échapper, mais ils se s’effondrèrent au moment même où ils s’échappaient.

Lung déglutit et regarda Cillin. Qu’allons-nous faire ensuite ?

Gardons cette impasse pour le moment,
pensa Cillin.

 

Plus de gens arrivèrent au milieu de l’impasse, mais le résultat était toujours le même. À ce moment-là, plus de vingt personnes gisant à l’entrée étaient mortes de la même cause.

Cinq minutes plus tard, la fluctuation d’énergie se calma lentement, posément et sans hâte. À présent, les blocs d’énergie à l’intérieur de la boîte étaient déjà faibles et sans lumière. L’homme retira sa main, se retourna et regarda vers Cillin et Lung.

Il n’y avait aucune intention meurtrière ni de malice affichée dans son expression. En fait, l’homme arborait même un léger sourire sur son visage. Il dégageait un sentiment doux et cultivé, mais c’était cette personne qui avait tué tant de gens sans le moindre bruit.

Cillin et Lung pouvaient sentir tous les poils de leur corps se hérisser lorsque l’homme les regardait fixement, avec un léger sourire un peu poli et cordial. Plus il agissait de la sorte, plus il était dangereux à leurs yeux.

Dans son esprit, Lung avait déjà rangé directement cet homme dans la catégorie des monstres. Ces gens dont l’extérieur et l’intérieur étaient unis par une nature absolument tordue étaient tous des monstres parmi les monstres, sans compter que ce monstre était le genre qui tuait avec un sourire aux lèvres. Lorsque les condamnés étaient décédés, ils n’avaient probablement même pas perçu l’intention meurtrière de cette personne.

Jiada jeta un coup d’œil aux deux petits garçons qui se tenaient non loin de lui. C’est ce qu’il pensait des jeunes de 20 ans de son point de vue.

Il avait découvert Cillin et Lung depuis longtemps. Une couche de charge électrique avait été imprégnée sur les parois supérieure, inférieure et latérale des passages s’étendant vers l’extérieur depuis la salle de stockage. Jiada était capable de détecter quiconque entrait dans cette zone. Il pouvait même déterminer la puissance de l’intrus à partir de ces charges électriques.

Jiada était curieux quand Cillin et Lung étaient entrés dans son domaine. Il ne les avait pas tués immédiatement et surveillait leurs réactions pendant qu’il absorbait l’énergie. De toute évidence, les réactions du duo n’avaient pas motivé son intention de tuer.

« Qui êtes-vous, petits garçons ? » Demanda Jiada. Même sa voix était douce.

Petits garçons…

Cillin et Lung voulaient rugir : est-ce que ce gars était un super vieux monstre ou quelque chose comme ça ?

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top