skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 200 – Le ‘parrain’ de ‘Grim Reaper’ [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 200 - Le 'parrain' de 'Grim Reaper' `{`Partie 1`}`

Cillin choisit un lieu temporairement sans personnel légèrement plus éloigné de la prison et utilisa immédiatement une téléportation spécifique pour se rendre sur place. Quant au vaisseau spatial, il garda un profil bas et resta invisible tout en traînant dans une certaine zone de la planète.

Cillin et Lung ne se séparèrent pas cette fois-ci. La dernière leçon leur avait appris que chaque planète-prison du Secteur S était mortelle. Ils ne pourraient pas sauver l’autre partie à temps s’ils étaient très éloignés.

En ce qui concernait le chat gris et Vent Écarlate…

« Wheeze, ta tâche principale cette fois-ci est d’amener Vent Écarlate et de le familiariser avec un environnement de champ de bataille. N’agissez pas imprudemment et accordez la priorité à la dissimulation et à l’observation. » Dit Cillin.

« Observation ?! » Les moustaches du chat gris se redressèrent alors qu’il s’apprêtait à exprimer son opinion, mais lorsqu’il pensa à quelque chose, il dit à contrecœur en tournant ses oreilles en arrière : « D’accord. »

« Enseigne quelques-unes de tes techniques de combat à Vent Écarlate, en particulier en ce qui concerne les appareils électroniques et les armes à feu. L’ancien environnement dans lequel il vivait n’en avait aucun. Cela ne devrait pas être un gros problème pour toi, non ? »

« Pas de problème. » Répondit le chat gris, les oreilles pendantes. « Pas de problème. »

Cillin l’attrapa par la peau du cou, le souleva jusqu’au niveau de ses yeux et dit : « Promets-moi que tu n’agiras pas imprudemment ! »

« Je te le promets ! »

Après avoir informé Vent Écarlate en deux phrases simples, il leur dit de mettre leur propre sécurité en priorité. S’ils mouraient ici, il les abandonnerait et s’ils causaient des ennuis, ils pourraient oublier de venir avec eux à l’avenir. Ils se séparèrent finalement après avoir obtenu leurs promesses.

Alors que Cillin regardait les deux personnages partir rapidement, il soupira : « Je ne peux pas m’empêcher de penser que ces deux-là vont causer des problèmes. »

« Il ne devrait pas y avoir trop de problèmes tant qu’ils n’attaquent pas en premier dans un environnement aussi chaotique. En plus, ils ne sont pas faibles tous les deux. » Lung tapota Cillin dans le dos. « Allez, allons voir qui nous pouvons rencontrer cette fois-ci. »

Les personnes qui étaient apparues dans le Secteur S n’étaient cette fois pas des personnes qu’ils pourraient rencontrer à tout moment au-delà du Secteur S. Elles étaient toujours en mesure d’obtenir des informations très importantes lors de chaque examen approfondi qu’elles menaient. C’était l’une des raisons pour lesquelles Cillin et Lung avait quand même choisi de venir malgré les risques encourus.

Cillin et Lung s’infiltrèrent lentement vers la prison. Il y avait des personnes impliquées dans une bagarre désordonnée dans certains des bâtiments près de la prison. Ils étaient essentiellement tous des condamnés qui s’étaient échappés. Leurs cibles étaient des bêtes fonctionnant comme des gardiens vigilants et des gardes robots. Les gardes de la prison étaient actuellement occupés par des problèmes internes à l’intérieur de la prison et ne pouvaient pas être dérangés par ce qui se passait à l’extérieur.

Le duo évita soigneusement la bagarre entre les forçats et les gardes. Une bête gardienne les découvrit en cours de route, mais elle reçut une balle dans le cerveau et fut tuée par Cillin avant qu’elle ne puisse émettre un grognement.

« Bon tir. » Dit Lung en souriant.

« Bon pistolet. » Cillin rangea son arme et continua se déplacer furtivement.

Le pistolet qu’il utilisait avait été fourni par Lung. Le pistolet spécialement créé par la famille Andrea n’était pas comparable à un pistolet normal.

La puanteur du sang se répandait partout. Il y avait du sang humain, du sang de bête et des robots détruits émettant des sons crépitants en chemin.

Comparé à la prison de premier niveau précédente, les défenses étaient beaucoup plus compliquées. Cependant, l’effondrement du système de défense principal avait presque enlevé les bras figuratifs de la prison. Cela rendait la tâche de maîtrise de la situation des gardiens beaucoup plus difficile.

Cillin se dirigeait vers la prison quand il s’arrêta soudainement et leva les yeux sur un point particulier.

Il n’y avait pas d’immeubles trop hauts sur une planète-prison, mais il y avait beaucoup d’immeubles de deux à trois étages. Ils n’étaient pas des bâtiments civils normaux, mais des immeubles de location qui étaient loués très cher à ceux qui venaient rendre visite aux condamnés, et une résidence temporaire pour les manutentionnaires. Cependant, ce n’était pas encore le moment de réapprovisionner et il n’y avait pas beaucoup de visiteurs sur la planète-prison. La plupart des bâtiments étaient vides et à l’heure actuelle, ils étaient complètement détruits par les condamnés, les robots et les bêtes gardiennes.

Cillin fit un geste de la main à Lung avant de se diriger vers une direction particulière. Il y avait une salle de bain verrouillée où il se rendaient.

Ouvrir une serrure comme celle-ci était un jeu d’enfant pour Lung. Il sortit un décodeur et, avec un bip, déverrouilla rapidement et ouvrit la porte de la salle de bain. Cillin y vit un jeune homme trempé de sang. De nombreuses parties de son corps avaient été pénétrées et elles ne semblent pas avoir été transpercées par des armes tranchantes.

« Je ne peux pas croire qu’il respire encore avec une blessure comme celle-ci. » Dit Lung après avoir jeté un coup d’œil.

Les organes internes de cette personne, en particulier son estomac, avaient été gravement blessés. Cela était évident à la vue des plaies et de la membrane muqueuse et de petits morceaux de chair s’écoulant avec son sang. Cependant, malgré ce degré de blessures, la force vitale de la personne avait été préservée et tendait même vers un rétablissement. Son taux de récupération était extrêmement lent, mais il se remettait quand même.

« Il ne ressemble pas à un condamné d’ici. » Cillin regarda l’équipement de la personne. « Hein ? »

Bien qu’il y ait beaucoup de trous dans le corps de la personne, Cillin vit un tatouage à côté d’un trou ensanglanté à l’estomac. Cillin tendit la main et ouvrit les vêtements qui couvraient son ventre. Le tatouage était principalement gravé autour de la taille de la personne.

C’était le tatouage d’un papillon extrêmement sinistre et étrange avec des ailes à motifs floraux.

Papillon Fantôme !

Cillin et Lung étaient à la fois étonnés et perplexes.

Ils étaient étonnés de voir un membre de Ghost Butterfly apparaître dans un tel lieu et étaient perplexes devant l’identité du mystérieux assaillant qui avait réussi à le blesser. Cette personne devrait être assez forte à en juger par sa constitution.

Tandis que Cillin et Lung étaient perplexes, le jeune homme assis contre le mur ouvrit soudain les yeux. L’intention de tuer qui avait éclaté en un instant provoqua une chute brutale de la température ambiante.

Cependant, l’intention meurtrière s’estompa rapidement lorsque l’homme regarda Cillin et Lung avec doute.

« Papillon Fantôme Dix-sept ? » Dit Lung à voix haute. Il y avait le numéro 17 dans le tatouage de papillon fantôme. Cela représentait aussi son identité.

Ce jeune homme n’était autre que le Papillon Fantôme Dix-sept qui avait agi avec Papillon Fantôme Zéro. Après le départ de Papillon Fantôme Zéro, il s’était allongé dans les environs et attendait le début de l’opération. Ce à quoi il ne s’attendait pas, c’est qu’il tombe lui-même dans le pétrin.

Voyant que Cillin et Lung n’avaient manifesté aucune intention meurtrière alors qu’ils connaissaient son identité et qu’ils ne ressemblaient pas à des condamnés qui s’étaient échappés de prison, Papillon Fantôme Dix-sept acquiesça de la tête sans rien dire. À ce moment-là, il n’avait pas l’énergie de parler et le fait qu’il commence à peine à se rétablir était déjà une aubaine.

« Il ne semble pas qu’il puisse parler. » Lung fronça les sourcils. « Ses cordes vocales ne sont pas endommagées cependant. »

Le visage de Papillon Fantôme Dix-sept se contracta. Bien sûr, mes cordes vocales ne sont pas endommagées, mais mes poumons et d’autres organes le sont !

Papillon fantôme Dix-sept regarda le duo. Ses yeux n’avaient peut-être pas l’intention de tuer, mais ils ne semblaient pas vouloir l’aider non plus.

Et les deux parties se regardèrent.

Même les coups de feu et les bruits de combats à l’extérieur n’empêchèrent pas le trio de maintenir le contact visuel.

Finalement, Cillin déplaça son regard et regarda Lung. Quand il vit le regard de Cillin, Lung se saisit de la poitrine et dit : « Avec une constitution animale comme la sienne, un médicament normal suffit ! C’est trop de gaspillage d’utiliser des médicaments de haute qualité sur lui ! »

« D’accord, mon médicament habituel est celui-là. » Cillin s’accroupit et regarda Papillon Fantôme Dix-sept : « Faisons un échange. Je peux te donner ce médicament d’appoint, et cela augmentera ton taux de récupération. Mais en retour, tu signeras une reconnaissance de dette et achèteras cela pour un million de crédits chacun et tu nous diras ce qui se passe ici. Qu’en penses-tu ? Fais un signe de tête si tu es d’accord avec ça. »

Le visage de Papillon Fantôme Dix-sept était un peu raide. Un million pour un médicament d’appoint normal ??? Si ce n’était pas une fraude, alors qu’est-ce que c’était ?!!

Mais Papillon Fantôme Dix-sept n’avait pas le choix. Sa vie était en jeu et la bataille à l’extérieur était féroce. S’il ne rencontrait pas Quatorze et les autres, il mourrait absolument avec son taux de récupération actuel.

Le visage de Papillon Fantôme Dix-sept, qui était déjà pâle à cause de la perte de sang, devint plus pâle. Il acquiesça en serrant les dents et pensa : Une fois que je serai guéri, je vais vous battre à mort tous les deux !

Cillin chercha l’article avant de finalement sortir un flacon de médicament. « C’est peut-être petit, mais ses effets sont plutôt bons. »

Papillon Fantôme Dix-sept avait envie de se suicider lorsqu’il vit le petit objet dans la main de Cillin. Le volume d’un médicament d’appoint normal n’était-il pas un millilitre cube ? Depuis quand était-ce juste dix microlitres ?!

Cela étant dit, même si la quantité de médicament était petite, ses effets étaient plutôt bons. Papillon Fantôme Dix-sept était manifestement en train de récupérer beaucoup plus rapidement après avoir consommé le médicament.

Deux minutes plus tard, ses blessures s’étaient déjà transformées en croûtes.

Lung ne pouvait s’empêcher de commenter : « Ceci est vraiment la constitution d’un animal ! »

Papillon Fantôme Dix-sept leva les yeux au ciel avant de se lever et de prendre une profonde inspiration. Il se sentait beaucoup plus à l’aise maintenant.

« Tout mon équipement a été détruit et je n’ai pas un million avec moi pour le moment. Comment vous appelez-vous et comment puis-je vous contacter ? Je vous enverrai l’argent plus tard. »

« J’allais te faire signer une reconnaissance de dette, mais nous pouvons ignorer ce processus. Avec ton identité de Papillon Fantôme Dix-sept, je pense que le Blue Butterfly devrait être digne de confiance. Ils sont l’un des Quatre Grands après tout. » Dit Cillin avec une expression de grande tolérance en lui jetant une pilule nutritive. L’homme avait trop épuisé ses forces après une récupération améliorée et il devait reprendre un peu d’énergie.

« Merci. » Il l’avala après avoir accepté la pilule. Il était extrêmement tendu en ce moment.

« Mais pas du tout. Ce sera cent mille crédits. »

« … »

Les paupières de Papillon Fantôme Dix-sept tressautèrent encore et encore, « Bien, je vais cracher ton fric. »

Quand il vit Cillin et Lung le regarder avec une expression qui disait clairement : « Es-tu un idiot ? », Papillon Fantôme Dix-sept eut l’impression que son QI avait dégénéré à la suite de ses blessures.

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top