skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 197 – Le départ, Vent Écarlate [2ème partie]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 197 - Le départ, Vent Écarlate `{`2ème partie`}`

Cillin avait deviné qu’il s’agissait d’organisations terroristes, mais il ignorait l’existence de ‘Mist’ et de ‘Merciless’ dont Lung avait parlé.

Lung lui-même déclara qu’il ne connaissait pas grand-chose à leur sujet : « Ils ont cessé de se montrer pendant cinquante ans. Après cet incident, il y a cinquante ans, les deux plus grandes organisations de tueurs à gages avaient fait profil bas également. La décision était vraiment assez déroutante, car ils n’étaient apparemment pas impliqués dans cet incident. Bien sûr, ils auraient pu y participer, c’est juste que personne ne le savait. »

« Ah, au fait ! » Lung demanda à Cillin avec enthousiasme : « As-tu rencontré plusieurs personnes des deux forces ? »

Cillin acquiesça : « Leur cible n’était cependant pas moi, alors nous ne nous sommes jamais vraiment affrontés. Cette femme à la peau bleue a finalement essayé de nous tuer, mais quelque chose s’est passé à ce moment-là. C’était probablement l’arrivée d’une personne de l’autre force. »

« Ils sont vraiment forts, n’est-ce pas ? »

« Tout à fait ! » Cillin ferma les yeux et se souvint de la scène de ce moment-là, expliquant brièvement ce à quoi il avait fait face. Le chat gris et le petit chien de l’enfer tendirent également leurs oreilles, couchés par terre en l’écoutant.

« Nous ne pouvions pas du tout lutter contre cette femme à la peau bleue. Nous ne pouvions que nous échapper. Cependant, même cette femme à la peau bleue a été touchée par ce coup final. Il y avait donc manifestement une personne encore plus puissante à l’intérieur. Tu sais, j’ai toujours pensé que je pouvais supporter au moins un coup ou deux, mais quand on m’a ramené dans le couloir à ce moment-là, je me suis vraiment senti très mal. »

Lung comprit ce que ‘vraiment très mal’ voulait dire. Une seconde, vous pensiez avoir échappé au bourbier, et la seconde suivante, vous étiez entraîné encore plus profondément dans l’abîme sans pouvoir résister du tout. C’était un coup non dissimulé à l’esprit.

« Ça va. À tout le moins, tu as survécu à l’incident. De plus, on dirait que tu te portes plutôt bien mis à part un peu de léthargie. » Lung donna un coup de coude à Cillin.

« Je vais beaucoup mieux maintenant, mais à ce moment-là, beaucoup de mes os étaient cassés et mes organes internes étaient gravement endommagés. Si j’avais été incapable de le supporter, je serais mort tout simplement comme ça. »

« … »

Lung cessa de dire quoi que ce soit. Même son père ne s’était peut-être pas attendu à ce que ‘Mist’ et ‘Merciless’ apparaissent à un endroit aussi inattendu. S’il l’avait su, il aurait absolument ramené Lung chez lui et l’aurait enfermé, lui interdisant de s’impliquer dans le Secteur S sans que Lung n’ait quoi que ce soit à dire.

Si les autres forces qui arrivaient dans le Secteur S avaient à peu près la même force que ‘Mist’ et ‘Merciless’, quelle était alors la probabilité de pouvoir rentrer chez eux en toute sécurité ?

Mais même s’il savait qu’il était encore à des lieues des élites, même s’il savait que ces personnes étaient très fortes, Lung n’avait pas vraiment peur pour le moment. Cinquante ans équivalaient à une génération d’hommes et, en tant que représentant actif de la génération actuelle, Lung ne souhaitait pas que son contact devienne trop limité en raison des problèmes et des personnes environnants.

Il était encore jeune et la jeunesse elle-même était une sorte de capital. Ce qui lui manquait, c’était l’expérience et les opportunités, et il devait reconnaître qu’à chaque fois qu’il traînait avec Cillin, il rencontrait quelque chose de spécial. Il y avait beaucoup de planètes pénitentiaires dans le Secteur S, et il y avait au moins des centaines de planètes pénitentiaires de premier niveau, mais l’incident s’était produit juste à l’endroit où ils se trouvaient.

Opportunités…

 

« Cillin, que vas-tu faire ensuite ? » Demanda Lung.

Cillin toucha la porte sur le côté. « As-tu peur ? »

« Peur ? Un peu je suppose. Mais je me sens soudainement très excité aussi. » Lung se frotta les mains. « Allons chercher une planète-prison de troisième niveau avec laquelle jouer une fois que nous aurons récupéré. »

« Très bien. » Cillin tira les coins de ses lèvres.

« Amène-moi avec toi la prochaine fois ! » Dit également le chat gris.

Cillin lui pinça l’oreille. « Si rien d’inhabituel n’arrive, je vous emmènerai tous avec moi. »

Cillin avait utilisé le mot ‘tous’, il voulait donc dire que le petit chien de l’enfer était également inclus.

Le petit gars sembla comprendre cela et remua joyeusement la queue.

Dix minutes plus tard, Cillin sortit du grand trou que le chat gris avait ouvert sur la porte. Il avait récupéré une grande partie de ses forces et marcher n’était pas un problème.

Quand ils trouvèrent une sortie, Lung sortit la clé de la voiture et appuya dessus. La voiture volante vola automatiquement dans leur direction. Lorsqu’il s’y installa, Cillin se rappela soudainement d’une affaire et demanda : « Avez-vous ressenti quelque chose d’étrange lorsque vous êtes venu me chercher ? »

Lung examina son propre corps pendant un moment avant de confirmer : « Non, je n’ai rien senti. »

Cillin regarda le chat gris, et celui-ci secoua la tête. « Je n’ai rien remarqué d’inhabituel. »

Le petit chien de l’enfer baissa les oreilles. Quelle tristesse qu’il ne sache pas encore parler.

Cillin s’appuya contre le siège. « Lung, tu as probablement remarqué qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec les condamnés dans les cellules de la prison, n’est-ce pas ? »

Maintenant que Cillin le lui avait rappelé, il se souvenait qu’ils agissaient de manière tout à fait étrange. À ce moment-là, il avait surtout concentré son attention sur la protection contre ‘Mist’ et ‘Merciless’.

« Quelque chose n’allait pas, ces gens, c’est comme s’ils étaient devenus fous ou quelque chose du genre. Mais je pensais que cela avait été fait par l’une des deux forces et je n’y ai pas réfléchi plus profondément. »

« C’était une sorte de virus, mais ça à maintenant disparu. »

« Auraient-ils pu être détruits par l’autre force ? Non, ça ne peut pas être vrai. Ces virus étaient probablement inefficaces contre quelqu’un à leur niveau, alors naturellement ils n’ont pas eu besoin de gaspiller de l’énergie pour les éliminer. Les survivants à l’intérieur de la prison se sont tous échappés, donc, logiquement, personne n’a eu le temps de bricoler ce genre de choses, n’est-ce pas ? » Demanda Lung.

« Ils n’ont pas été détruits par quelqu’un. » Cillin se frotta le visage : « C’était probablement quelque chose de spécifiquement étudié par la force qui a propagé le virus. Les virus ont reçu une injection de gènes de mort programmée, ce qui a considérablement réduit leur Temps Létal Médian. Le moment était bien choisi pour que la plupart des virus soient morts au moment où ils ont terminé leurs affaires. Maintenant, les virus ont pratiquement tous disparus. »

Cela signifiait que ces personnes savaient également comment créer des problèmes en utilisant des moyens autres que d’y participer elles-mêmes. Bien que le virus utilisé à ce moment-là soit très simple et non fatal, qu’en serait-il la prochaine fois ? Quel genre de virus propageraient-ils ?

Une organisation de tueurs à gages connaissant bien les armes virales était encore plus effrayante que la norme.

Dieu merci, ce n’étaient pas des parasites.

À l’époque, lorsque Cillin avait vu le journal de Chamondine, une ligne était écrite au stylo : « Dans un proche avenir, les parasites remplaceront les virus pour devenir une arme encore plus meurtrière. En effet, non seulement les parasites peuvent être porteurs de virus, ils possèdent également un intellect. »

Peu importe. Arrêtons d’y penser pour l’instant. Cillin se frotta la tête. Ce serait contre-productif s’il y réfléchissait trop maintenant. Il devait d’abord examiner les questions à l’ordre du jour.

Quand Qi Geyou vit Cillin, il était très heureux. C’était un cas rare que quelqu’un soit en mesure de quitter le site. Cela reflétait également le pouvoir, et l’attitude de Qi Geyou à l’égard des personnes les plus puissantes s’était toujours penchée sur le meilleur des côtés, sans compter que Cillin et Lung lui avaient sauvé la vie.

Cillin et Lung ne dirent pas grand-chose avant que leur petit groupe ne soit prêt à partir en navette. Toutes sortes de forces du Secteur S arrivaient l’une après l’autre sur cette planète, et Qi Geyou était lui-même très occupé. Le groupe de Cillin avait également son propre projet. Cependant, avant son départ, Cillin avait révélé quelques informations à Qi Geyou. En ce moment, toute information supplémentaire était d’une grande aide pour l’influence de Qi Geyou dans ‘Flying Snake’.

Lung avait également coupé des séquences vidéo et les a présentées à Qi Geyou. Il tapota les épaules de Qi Geyou et lui adressa un air signifiant : « J’attends de grandes choses de toi ». « Prends vite le vrai pouvoir entre tes mains. Nous allons coopérer les uns avec les autres lorsque cela se produira. »

Les sourcils de Qi Geyou se levèrent. Le fait que Lung puisse dire une telle chose signifiait que son milieu était très profond. Il sourit avec assurance : « Très bien, arrête de dire des bêtises et sors vite ! Si vous ne sortez pas maintenant, ce sera difficile plus tard. »

Il était vrai que le groupe de Cillin aurait du mal à partir une fois que les hauts gradés de toutes les forces seraient arrivés.

Lorsque le groupe de Cillin fut parti dans une navette, Qi Geyou demanda à ses subordonnés de s’occuper d’un certain nombre de choses. Si ce que Cillin et Lung disaient était vrai, les informations qu’il obtiendrait seraient alors suffisantes pour attirer l’attention des supérieurs.

Personne ne connaissait cet incident mieux que ceux qui l’avaient vécu et, mis à part ces deux forces, ceux qui avaient fait l’expérience étaient pratiquement tous morts. Cela reflétait également à quel point les informations que Cillin et Lung lui avaient fournies étaient précieuses.

Au moment où ils retournèrent au vaisseau spatial, ils s’envolèrent immédiatement de la zone au cas où ils seraient découverts lorsque le nombre de visiteurs augmenterait.

Cillin serra son poing en étant allongé sur une chaise. Bien qu’il puisse évidemment ressentir le changement dans ses gènes et que la structure en hélice de son ADN ait un peu changé, il n’avait pas encore découvert de capacités particulières en lui-même. Cependant, sa constitution s’était beaucoup améliorée et sa force avait également augmenté.

Lung s’endormit peu après avoir savouré un repas satisfaisant. Il avait épuisé pas mal d’énergie cette fois-ci et il les reconstituerait dès que possible.

Le chat gris était accroupi sur ses quatre membres tout en apprenant à parler au petit chien de l’enfer. Le petit gars pouvait maintenant dire quelques mots simples, bien que des phrases complètes lui soient toujours impossibles. Même s’il réussissait à le faire, son intonation était toujours incorrecte.

Cillin se devait de douter de la capacité du chat gris à enseigner.

« Wheeze, apprends-lui seulement l’alphabétisation la plus élémentaire. Une fois qu’il saura lire, dis-lui de regarder de lui-même des vidéos éducatives. »

« Je lui ai appris les bases il y a longtemps. » Dit le chat gris avec fierté.

« C’est bon alors. » Cillin prit un casque et le posa sur la tête du petit chien de l’enfer. Ensuite, il apporta des vidéos éducatives de base et lui donna le temps de les regarder. Les vidéos lui apprendraient l’intonation la plus correcte, et des dialogues quotidiens intelligents seraient menés à l’arrière-plan de la vidéo. La vidéo que Cillin avait choisie pour le petit gars était très attrayante et il n’avait plus besoin du chat gris une fois qu’il eut commencé à regarder la vidéo. Le chat gris gisait joyeusement sur les cuisses de Cillin et se faisait gratter le menton en l’écoutant lui raconter en détail ce qui s’était passé à l’intérieur de la prison. Il n’était pas satisfait de l’explication approximative précédente.

Tout en parlant, Cillin entendit soudainement parler venant du côté. Le petit chien de l’enfer disait un mot après l’autre selon le guide dans la vidéo.

Ils étaient tous des termes de base. Il y avait des termes météorologiques et des termes de couleur. Il y avait aussi des termes d’objets courants, etc.

L’intonation du petit gars devint de plus en plus douce après qu’il eut dépassé le tremblement initial. Soudain, il sembla avoir pensé à quelque chose alors qu’il s’arrêtait, il ôtait ses écouteurs et se tournait pour regarder Cillin. « Vent… Écarlate… »

Le chat gris secoua les oreilles et pencha la tête. « Qu’est-ce que c’est ? »

Le petit gars se pointa du doigt et dit : « … Vent… Écarlate… »

« Tu dis que tu t’appelles Vent Écarlate ? » Cillin avait déjà dit au petit gars qu’il se donnerait son propre nom une fois qu’il aurait appris la langue. Il ne pensait pas qu’il proposerait son nom si rapidement.

Il avait probablement pris la décision après avoir vu le mot ‘écarlate’ qui représentait la couleur rouge dans les termes de couleurs et le mot ‘vent’ dans les termes de climat. Comme le vent était très rapide, le petit garçon pensait probablement qu’il pourrait courir aussi vite que le vent.

Voyant le petit garçon acquiescer, Cillin s’approcha et lui frotta la tête en disant : « Très bien, à partir de maintenant, ton nom est Vent Écarlate. »

Cet article comporte 9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top