skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 192 – Détonateur, le début du chaos [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 192 - Détonateur, le début du chaos `{`Partie 1`}`

La personne vêtue d’une cape regarda silencieusement les images sur l’écran. Il s’agissait des images de surveillance des cellules de la prison. En ce moment même, les cellules de la prison étaient tombées dans le désordre et l’émeute initiale s’était intensifiée. Peut-être eux-mêmes ne savaient-ils pas pourquoi les choses s’étaient passées ainsi. C’est juste que les choses s’étaient détournées du plan original pendant qu’ils se battaient. Ils ne pouvaient pas se contrôler, ne voulaient pas arrêter de se battre et ne pouvaient pas arrêter de se battre.

À ce stade, tous les condamnés avaient tué jusqu’à ce que leurs yeux soient devenus rouges. Le sol était complètement recouvert de sang et les personnes qui n’avaient pas encore expiré étaient piétinées à plusieurs reprises. Presque tous étaient morts d’avoir été piétinés.

Ils étaient comme une bande de fous qui ne ressentaient aucune douleur. Leur conscience de soi avait été progressivement remplacée jusqu’à ce qu’il ne reste plus que l’envie de tuer et de tuer encore.

Le virus les avait envahis depuis longtemps.

Le virus provoquait une excitation excessive, une folie et une soif de sang. Les sons d’explosion et la puanteur du sang avaient particulièrement excité leurs cellules nerveuses.

Le type à la cape regardait les images sur les moniteurs et semblait rechercher quelque chose très sérieusement, ne laissant passer aucun des détails mineurs à l’écran.

Soudain, un œil apparut sur le mur de la salle de surveillance. Ensuite, une forme humaine s’en extirpa lentement. Tout comme le cinglé que Cillin avait rencontré plus tôt, il s’agissait d’une autre personne qui pouvait se déplacer à l’intérieur des murs. Cependant, contrairement à l’autre personne, cet homme n’avait qu’un seul œil.

« Tu l’as déjà trouvé ? » Dit le gars au manteau.

« Non. Les membres de ‘Merciless’ (Ndt : merciless = impitoyable) sont très rusés. Ils ne semblent pas pressés de trouver ‘Secret’. » Remarquant le silence de celui vêtu d’un manteau, l’homme borgne poursuivit : « Tout en les poursuivant, j’ai découvert deux personnes plutôt spéciales. Ils n’appartiennent probablement pas à cette prison, mais ils ont pu retenir un membre de ‘Merciless’ pendant un moment. »

« Ignore les autres et continue à chercher. Ne perds pas de temps s’ils ne sont pas de ‘Merciless’. »

« Bien, Monsieur ! »

Une fois qu’il eut fini de rendre compte, l’homme borgne se fondit une fois de plus dans le mur et s’en alla, laissant derrière lui l’homme au manteau qui continuait à regarder les écrans à l’intérieur de la salle de surveillance.

 

Cillin et P’tite Moustache continuaient à déambuler dans un couloir. D’après ce que Cillin comprenait de l’aménagement de la prison, ils devraient trouver une sortie après avoir traversé ce couloir.

Cependant, le couloir était extrêmement long et en forme d’arc. Il devait y avoir un chemin secondaire menant vers les cellules de la prison. La partie la plus dangereuse du couloir était aussi à cet endroit.

« J’avais l’impression que nous étions surveillés tout à l’heure. » Dit P’tite Moustache tout en regardant attentivement son environnement. « Mais ce sentiment a disparu maintenant. »

Cillin avait également eu la même impression. Il avait déjà senti qu’il y avait une quatrième personne qui observait depuis le banc de touche alors qu’il se battait contre le cinglé un peu plus tôt. Il semblait que la raison pour laquelle le cinglé ait voulu partir rapidement au lieu de continuer à se battre contre Cillin était également à cause de la présence de cet observateur.

Maintenant qu’il y réfléchissait un peu, le cinglé et la personne qui les surveillait en secret appartenaient à deux forces distinctes. Cependant, en regardant leurs comportements, ils ne semblaient pas chercher une confrontation directe. Qu’est-ce qu’ils essayaient donc de faire ?

Une fois arrivés à l’avant, ils s’approcheraient du passage secondaire. Cillin avait déjà détecté que quelqu’un se dirigeait vers eux.

P’tite Moustache avait déjà sorti son arme et s’était préparée sans avoir besoin des instructions de Cillin.

Les pas se rapprochèrent de plus en plus. Rien que par le son, ils savaient que ce n’étaient pas les pas de ces cinglés mais des condamnés de la prison. En ce moment, les cellules de la prison étaient tombées dans un chaos complet où explosions étaient suivies d’explosions. Il n’était pas étrange que les condamnés fuient de là. Cependant, lorsque Cillin vit les condamnés, il comprit immédiatement que quelque chose n’allait pas.

Les condamnés aux yeux injectés de sang tenant des bâtons, des couteaux et même des fusils arboraient des expressions loufoques sur leurs visages. À la seconde où ils aperçurent Cillin et P’tite Moustache, ils chargèrent immédiatement vers eux.

Il n’avait aucune idée de la façon dont ces forçats aient pu acquérir autant de couteaux et d’armes à feu. La direction de la prison était-elle si mauvaise ? Ce n’était vraiment pas tiré par les cheveux quand il y accorda une pensée. C’étaient tous des gens du même secteur, alors les gardes de la prison avaient fermé les yeux.

Cillin évita la pluie de balles et descendit proprement un condamné qui sautait sur lui. Cillin remarqua que le dos de plusieurs condamnés était gravé du tatouage de ‘Flying Snake’. Cillin ne fit que l’assommer uniquement à cause de Qi Geyou, mais si le condamné devait lutter excessivement, Cillin ne se retiendrait pas.

Lorsque P’tite Moustache remarqua les mouvements de Cillin, elle changea également ce qui aurait été un coup fatal en un coup de pied qui assomma son adversaire. P’tite Moustache pensa : « Donc, ce gars était à l’origine membre de ‘Flying Snake’. » Elle se demandait : « depuis quand ‘Flying Snake’ avait une personne aussi puissante dans son groupe ? » Elle connaissait toutes les personnalités parmi ses pairs et elle avait fait un effort pour en apprendre davantage sur le fameux ‘Petit Serpent Volant’ et le ‘Serpent Noir’ parmi la jeune génération de ‘Flying Snake’. Cependant, elle était sûre de n’avoir jamais vu le jeune homme à ses côtés. Bien que Cillin se soit déguisé, P’tite Moustache était certaine que son âge était plus ou moins le même que le sien.

Cela étant dit, il était préférable de se lier d’amitié avec une personne comme Cillin, sans oublier de mentionner qu’ils entretenaient actuellement une relation de coopération. Elle devait lui donner un peu de face, alors elle avait choisi de battre les condamnés un peu plus légèrement que ce qu’elle aurait pu. À tout le moins, elle ne tuerait pas ses adversaires si elle le pouvait. « Il devrait me remercier de l’avoir fait, n’est-ce pas ? »

Cillin jeta un coup d’œil au condamné de ‘Flying Snake’ que P’tite Moustache avait assommé, puis à elle. P’tite Moustache utilisa son pouce pour caresser sa moustache et releva son menton, ce qui signifiait : « tu vois, je sais drôlement bien donner de la face ! »

Cillin aurait pu s’occuper d’eux assez facilement si c’était juste les forçats. Ce à quoi Cillin prêtait attention en ce moment, c’était les virus transportés à l’intérieur des corps de ces condamnés.

Une personne de constitution plus forte pourrait résister à ce type de virus. Cependant, ils devaient avoir une volonté ferme, sinon ils seraient envahis par les virus alors qu’ils étaient inactifs et avant que leur corps ait complètement généré les anticorps, ils deviendraient aussi fous que ces condamnés. Cette folie les garderait excités, et l’excitation consommerait une grande quantité d’endurance et se poursuivrait jusqu’à ce que toutes les énergies à l’intérieur de leurs corps soient dépensées.

Ka !

 

P’tite Moustache brisa le cou d’un membre de ‘Flying Snake’ qui chargeait sur elle directement d’un coup de pied. En regardant la force qu’elle avait utilisée, la tête du pauvre gars se serait séparée de son torse si elle avait mis plus de force dans sa jambe. Les personnes qui l’avaient attaquée avant ce mec n’appartenaient cependant pas à ‘Flying Snake’ et elle les avait tués inconsciemment sans aucune pensée de miséricorde. Cependant, en regardant les corps, on remarquait qu’ils avaient tous été tués d’une balle dans la tête.

Cillin jeta un coup d’œil à P’tite Moustache. Il semblait qu’elle commençait aussi à présenter certains symptômes. Ses yeux commençaient à rougir.

Lorsque Cillin lui jeta un coup d’œil, l’expression de celle-ci changea pendant un instant. Elle semblait regretter son attaque de l’instant auparavant. Elle avait directement frappé ce gars avant qu’elle ne le réalise. À l’origine, elle prévoyait de conserver un peu d’énergie, alors pourquoi l’avait-elle tué d’un coup de pied ?

Après avoir saisi une arme à feu d’un condamné et tué les quelques personnes qui se trouvaient devant eux, Cillin saisit l’ouverture pour dire à P’tite Moustache : « Ils ont été infectés par un virus. Ce virus rend une personne folle et stimule son instinct de meurtre. Attention et ne te laisse pas complètement infecter ! »

Lorsque P’tite Moustache entendit les paroles de Cillin, un choc électrique s’empara de son cœur alors qu’elle ajustait rapidement ses émotions et supprimait la soif de sang et l’excitation qui régnait dans son cerveau.

Plus ils se rapprochaient du chemin, plus ils se heurtaient à des condamnés. Ici, les passages étaient jonchés de cadavres de forçats qui s’étaient mutilés et entre-tués. Cependant, il semblait que les condamnés venaient juste d’atteindre cet endroit. Ils devraient se dépêcher maintenant ou les choses deviendraient difficiles lorsque la majorité des condamnés arriveraient. Traiter avec un ou deux condamnés était acceptable, mais traiter avec plusieurs centaines de personnes n’était que du masochisme.

Boum !

 

Il y eut encore une autre grande explosion.

Contrairement à avant, cette explosion n’était pas loin de là où ils étaient. Un sentiment de danger extrême assaillit soudainement Cillin. Ce n’était pas quelque chose qu’il pourrait gérer.

« Cours ! » Rugit Cillin.

Cet article comporte 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top