skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 188 – Changement en prison [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 188 - Changement en prison `{`Partie 1`}`

Logiquement parlant, Snarker était un combattant du type force alors que Serpenter était un combattant du type vitesse. S’ils voulaient faire quelque chose, alors Serpenter et sa vitesse étaient sans aucun doute le choix le plus pratique. Cependant, c’était aussi exactement la raison pour laquelle davantage de gens accordaient leur attention à Serpenter. Si Serpenter devait disparaître des côtés de Qi Geyou, ces personnes penseraient certainement : Qi Geyou a-t-il envoyé Serpenter pour qu’il fasse à nouveau quelque chose de secret ?

C’est pourquoi Snarker put amener Cillin et Lung dans le domaine de Qi Geyou plus secrètement, alors que Qi Geyou et Serpenter attiraient davantage l’attention sur eux-mêmes.

« Le foyer de Petit Serpent Volant est très bien. » Dit Lung qui tournait autour de la pièce que Qi Geyou avait arrangée pour eux.

Ils appelaient cela une chambre, mais en réalité c’était déjà assez proche d’une villa d’invités. Il y avait aussi une piscine. Quand Lung vit la piscine, il enleva tous ses vêtements et y sauta directement pour s’amuser.

Cillin se dit : Dieu merci, Berzett n’est pas là, sinon il serait tellement en colère qu’il perdrait encore des cheveux. Le but de la soi-disant étiquette devait être oublié.

Naturellement, Cillin savait que Qi Geyou était très occupé. Après la grande réunion, il avait dû rassembler ses subordonnés pour une petite réunion, planifier des opérations et régler le conflit interne dans son organisation. En tant que leader de cette petite organisation et en tant que cible principale d’étude et de choix pour prendre la succession de ‘Flying Snake’ à l’avenir, Qi Geyou devait naturellement mieux analyser le problème et mener une guerre de retour après une première défaite.

Shawton avait dit un jour que dans un régiment de Hunters, le développement d’un Escadron B était basé sur la force individuelle, les opportunités et le réseau.

Comparé aux autres Escadrons B de la Vanguard, le sixième escadron manquait cruellement de ‘réseau’. Cela n’avait rien à voir avec la force et la prévoyance individuelles, et la raison principale pour laquelle leur réseau était tombé dans un tel état était parce que l’ancien commandant de l’Escadron Six B était trop ‘solitaire’. Cela avait eut pour conséquence que le développement de l’Escadron Six B était tombé en chute libre au moment où Seru l’avait quitté.

Avec plus de réseau, il y aurait plus de branches de développement et de canaux commerciaux. Alors seulement, le régiment de Hunters pouvait se développer plus rapidement.

De la même façon, Cillin devait découvrir certaines choses que les gens ordinaires ne savaient pas, même s’il était actuellement absent du régiment de Hunter. Non seulement il avait besoin de voyager dans la galaxie, il avait également besoin d’acquérir un canal plus large, tel que les forces locales du Secteur S, pour apprendre plus d’informations. Comme le destin l’avait rapproché de Qi Geyou, le Petit Serpent Volant, après une période d’association, il découvrit que Qi Geyou était un fil qui méritait d’être saisi.

De toute évidence, un membre d’une famille de marchands influents comme Lung l’avait compris encore mieux. Vos aînés ont peut-être des canaux existants à partager avec vous, mais ils ne vous conviennent pas forcément. Après tout, l’autre partie vous avait donné accès pour le bien de votre aîné et non pour vous. Si on devait toujours compter sur ses aînés, ce n’était qu’une question de temps avant que les autres ne vous piétinent.

Cillin prit un bain, se remplit l’estomac, attrapa une bouteille de vin et s’allongea sur un canapé, buvant et regardant les nouvelles locales de cette planète. Il devait dire que les émissions télévisées étaient assez sophistiquées, moins restreintes et parlaient de manière ouverte. Pas étonnant que les gens ici mûrissaient plus tôt que d’habitude.

Tout en regardant, un communicateur sonna à côté de lui. C’était un communicateur que Qi Geyou avait chargé Snarker de leur préparer. De cette façon, ils pourraient communiquer plus facilement sur cette planète.

Une fois la ligne connectée, l’image de Qi Geyou apparut à l’écran. Il avait l’air très fatigué, mais ses yeux étaient tout aussi brillants. Il était évident que la réunion d’aujourd’hui avait donné d’excellents résultats.

« Qu’en dites-vous ? L’endroit est pas mal, n’est-ce pas ? Je n’ai pas maltraité les jeunes maîtres, n’est-ce pas ? » Qi Geyou était assez confiant quant à l’endroit qu’il avait choisi pour le duo. Cet endroit pourrait être considéré comme une zone de luxe, même sur toute la planète.

« C’est plutôt bien. Mais les murs de la salle d’entraînement ne sont pas assez solides et la piscine n’est pas assez large… »

« Deux choix. C’est là ou dans la rue ! »

« Je suppose que je vais rester ici alors. »

« Très bien, s’il y a quelque chose, appelle-moi directement si tu ne peux pas trouver Snarker ou Serpenter. Ils sont capables de traiter certaines des questions ici au moins. Vous ne faites que vous reposer pour la journée. Nous sommes en train de planifier une contre-mesure et nous reviendrons vers vous une fois que nous aurons terminé. Oh oui, avez-vous besoin d’armes ? Nous pouvons vous en vendre à bas prix… »

« Nous avons ce qu’il nous faut en armes. Va à ta réunion. Fais attention à ne plus être traqué jusqu’à encore te retrouver dans une capsule de survie. »

Les paroles de Cillin dérangèrent visiblement Qi Geyou à nouveau alors qu’il coupait la communication avec un bip.

Après avoir coupé la connexion, Qi Geyou regarda à côté de lui et dit : « Que pensez-vous d’eux ? »

Il y avait un vieil homme tenant une canne et assis à côté de Qi Geyou. L’extérieur de la canne avait la forme d’un serpent. Les deux mains du vieil homme étaient placées sur la tête du serpent.

« Ils ne sont pas nos ennemis pour l’instant. C’est bon tant qu’ils ne sont pas nos ennemis. »

« Alors je vais procéder avec le plan original. »

« Mm. Travaille bien. »

Deux jours plus tard, Qi Geyou vint informer Cillin et Lung de l’heure de l’opération et de son itinéraire approximatif. Bien sûr, les détails des opérations de la division interne de Flying Snake ne furent pas expliqués.

« Très bien. Donnez-nous simplement le plan de la prison et nous travaillerons séparément une fois que nous aurons atteint notre destination. Détendez-vous, nous ne vous retiendrons pas. » Lung était étendu au bord de la piscine et déclara : « Nous n’avons pas besoin de vous pour nous fournir de l’équipement, ou quoi que ce soit. C’est une affaire tellement incroyable, non ? »

Qi Geyou négligea directement la dernière phrase de Lung : « D’accord, c’est tout. Snarker vous recevra quand nous partirons. »

Le planning de Qi Geyou était plutôt chargé, et il n’avait pas beaucoup de temps pour communiquer avec Cillin et Lung. Après avoir expliqué plusieurs points importants, Qi Geyou partit rapidement.

« Allons ranger le matériel. » Cillin donna un coup de pied à Lung qui était allongé au bord de la piscine et qui ne voulait pas bouger du tout. « Il est temps de tester les nouveaux produits de ta famille. »

À l’intérieur de la chambre.

Lung ouvrit une boîte et en sortit deux vêtements. Il y avait aussi un masque tellement fin qu’il était transparent.

« Les vêtements, les pantalons et les masques font tous partie d’un ensemble appelé ‘Ensemble de copies’. Il peut copier des centaines de vêtements et de styles. Il est contrôlé à l’aide d’ondes cérébrales et ne convient pas aux personnes qui n’utilisent pas leur cerveau. »

Tout en parlant, Lung mit l’un des ensembles de copies avant d’ouvrir la garde-robe de la pièce. Il étendit les vêtements qui étaient suspendus aux cintres et se plaça devant un costume. Cillin observa alors qu’un costume formel identique apparaissait lentement sur le corps de Lung. De plus, il s’adaptait automatiquement à la taille du porteur et semblait très ajusté à son corps.

Ensuite, Lung alluma un petit projecteur tandis que la tête d’un inconnu s’affichait. En même temps, le visage de Lung se transforma rapidement et devint exactement le même que celui du projecteur.

Cillin l’examina de près et hocha la tête. « C’est bon. Combien coûte cet ‘Ensemble de Copies’ sur le marché ? »

« Il en est encore à la phase de test et n’a pas encore été mis sur le marché. Cependant, il est très difficile d’acheter quelque chose comme cela sans les canaux appropriés. » Déclara Lung tout en rangeant ses vêtements et en se regardant dans le miroir : « J’ai décidé de faire l’expérience de la vie d’un gardien de prison et d’un condamné pendant un moment. Bien que ce ne soit qu’une prison de premier niveau, si tout se passe bien, nous pourrons peut-être recommencer dans une prison de deuxième et troisième niveau. »

Cillin choisit quelques armes qui lui convenaient bien, alors que Lung commença à charger des choses sur son propre corps, comme s’il chargeait un coffre au trésor. Le matériel avait probablement été préparé conformément au personnage de Lung avant son arrivée dans le Secteur S, car il y avait plus d’armes complexes que d’armes directes. Strictement parlant, la variété des armes était davantage axée sur les types d’armes cachées, bien que ces armes cachées soient un peu trop destructrices.

« Vas-tu sérieusement faire sauter la prison ? »

« Non. Mais c’est un voyage rare, et je dois laisser quelques souvenirs, n’est-ce pas ? Qui sait si cela pourrait être pratique. » Lung continua à charger les micro-bombes télécommandées.

Cillin secoua la tête. Ce type était le candidat idéal pour provoquer une dispute.

À l’origine, l’objectif de Lung était de jeter un coup d’œil autour de la prison du Secteur S et de saisir cette occasion pour semer le trouble et se divertir. Cillin avait toutefois le sentiment que leurs gains pourraient être énormes cette fois.

Il y a cinquante ans, certains personnages célèbres avaient tous disparu en même temps. Cillin pensait qu’il pourrait peut-être trouver la réponse dans la prison du Secteur S.

Le grand ermite se retire dans la ville *.

(*La traduction de l’idiome complet serait, ‘le petit ermite se retire dans le désert ; le grand ermite se retire dans la ville’. En bref, cela signifie qu’une personne qui a atteint la véritable illumination ne serait pas dérangée par son environnement et pourrait vivre sa vie comme elle le voudrait.)

Trouveraient-ils des personnes de ce genre dans une prison de premier niveau ?

Cillin attendait cela avec impatience.

Le jour de l’opération arriva rapidement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top