skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 179 – Les protecteurs finaux [Partie 2]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 179 - Les protecteurs finaux `{`Partie 2`}`

Ils ne marchèrent pas longtemps avant de découvrir un ruisseau. Il s’était probablement formé à partir de la neige au-dessus des montagnes qui avait fondu. Il y avait des os d’animaux près du ruisseau et ils semblaient être là depuis assez longtemps. Ils avaient probablement été chassés et tués quand ils étaient venus ici pour boire. Cillin examina les marques de morsures profondes autour des os du cou et des squelettes environnants et déclara : « C’est probablement le travail d’un ‘chien de l’enfer’. »

« Oui, normalement, ils ne chassent que les fugitifs et ne les mangent pas. Ces corps ont seulement profités à d’autres animaux. » Répondit Lung en jouant avec l’eau du ruisseau.

« Devrions-nous regarder aux alentours ? »

Lung acquiesça : « Cette montagne a probablement été formée à cause des mouvements de la croûte terrestre il y a à peine une centaine d’années. Peut-être pourrons-nous trouver des fossiles anciens à cet endroit. Tout ça, c’est de l’argent, mec ! »

Les faits avaient prouvés que leur voyage en valait la peine.

Le détecteur de Lung découvrit le fossile d’une créature ancienne. Bien sûr, il était impossible pour le jeune maître Lung de déterrer le fossile par lui-même. Il ordonna aux robots d’apporter les outils nécessaires à l’aide d’une télécommande longue distance et jeta le fossile dans la navette spatiale une fois tous les processus terminés.

Cillin avait également profité de l’occasion pour obtenir des échantillons. Les échantillons d’anciennes créatures étaient trop chers et peu de gens étaient prêts à dépenser de l’argent pour les acheter. Naturellement, Cillin ne laisserai pas passer occasion en or pareille.

Tandis que Cillin et Lung s’activaient avec l’ancien fossile, les sondes qu’ils avaient envoyées précédemment renvoyaient une transmission.

« On dirait que nous avons trouvé l’emplacement de cette ancienne base de recherche. » Dit Lung en regardant la transmission.

En observant la transmission renvoyée par la sonde, la base de recherche n’était pas trop loin de là où ils se trouvaient. Par conséquent, Cillin et Lung déployèrent leurs hoverboards et volèrent directement vers cet endroit.

La base de recherche avait été enterrée il y a longtemps et il était impossible de trouver une entrée à la surface. Cillin et Lung scannèrent une carte souterraine et choisirent un endroit où creuser un trou.

Le lieu choisi était l’un des nombreux passages de la base de recherche. Ils trouveraient rapidement le passage après être descendus par le trou creusé. Comme cet endroit était enterré depuis trop longtemps, il y avait beaucoup de gaz volatils constitués de poison mortel dans l’air. Cillin et Lung avaient donc mis un masque. Quant au chat gris, ce gars-là n’avait pas peur du tout.

« J’ai entendu dire que de nombreuses personnes avaient été envoyées à la recherche de cette base pour voir s’il restait quelque chose de valable par le passé. Cependant, ils n’avaient rien trouvé non plus parce qu’ils n’avaient jamais trouvé la base ou parce qu’elle était enfouie trop profondément quand ils l’avaient trouvée. À l’époque, la base était probablement enfouie sous terre à cause des mouvements de la croûte terrestre. Elle est seulement remontée à la surface après de nombreux mouvements de la croûte plus tard. Nous avons de la chance, sinon nous n’aurions pas pu entrer dans cet endroit. Qui sait quand la base sera enterrée sous terre à nouveau après cela. » Dit joyeusement Lung.

Il y avait des lampes à énergie suspendues à l’avant du passage, éclairant les nombreux cadavres sur le sol. À en juger par les squelettes, ils ne ressemblaient pas à des humains, mais ce n’était qu’une simple apparence. Cela ne voulait pas dire qu’ils n’avaient pas été autrefois humains. Il y avait beaucoup de condamnés dans ce secteur et il était de pratique courante de sélectionner des humains qui répondaient aux normes d’un sujet à tester à des fins expérimentales.

Après avoir quitté le couloir, ils virent des pièces qui étaient soit hermétiquement fermées ou ouvertes. Cependant, à en juger par leur apparence, ces salles servaient à stocker des outils et du matériel de base.

Après s’être aventurés plus profondément dans les lieux, ils commencèrent à trouver des laboratoires de recherche isolés et certains endroits qui avaient été utilisés pour conserver des spécimens de recherche. Seuls deux des réservoirs de liquide utilisés pour conserver les échantillons de recherche étaient encore intacts. Les autres étaient cassés.

À l’intérieur des réservoirs de liquides intacts se trouvaient deux monstres modifiés qui étaient si méconnaissables qu’ils étaient incapables d’identifier même leurs yeux. L’un des monstres était probablement un sujet adulte, mais l’autre était un enfant à naître. Un bébé gravement déformé.

« Ces condamnés choisis avaient une nourriture spécifique à consommer et des sujets de recherche performants ayant effectué toutes les expériences étaient utilisés pour produire des descendants. Si leurs descendants étaient excellents, ils étaient alors davantage utilisés en tant que parent reproducteurs offrant un plus grand éventail de valeurs pour la recherche… Ceci est particulièrement vrai pour les formes de vie au stade infantile » Dit Lung.

Cillin et Lung connaissaient très bien la démence des scientifiques fous. C’étaient un genre de personnes qui étaient débridés des lois et de la morale. Dans l’intérêt de leur recherche, oubliés les enfants à naître, les nouveau-nés ou les jeunes enfants : ils s’utiliseraient eux-mêmes comme sujet de recherche. Ils étaient impitoyables envers les autres et encore plus impitoyables envers eux-mêmes.

Les spécimens dans la salle de stockage suivante étaient les chiens de l’enfer. Certains des sujets de recherche scellés à l’intérieur des réservoirs de liquide ressemblaient à des humains et d’autres, à des chiens. En réalité, on pourrait retrouver les traces des deux formes de vie sur chacun d’entre-eux. Ce pourrait être leur nez, leurs yeux, leur bouche, leurs oreilles, leurs griffes…

Il y avait beaucoup de nouveau-nés parmi les spécimens. C’étaient probablement des produits d’expériences ratées. Les sujets les plus classiques ayant échoué étaient également scellés en tant que données de recherche.

« J’ai entendu dire qu’il n’y avait pas beaucoup de chiens de l’enfer en premier lieu. Parmi les chiens de l’enfer ayant fait l’objet de recherches fructueuses, les excellents étaient sélectionnés pour élever la génération suivante. Le même processus de reproduction par excellence s’est poursuivi jusqu’à la troisième génération, la quatrième génération et ainsi de suite… Avant la calamité, tous les chiens de l’enfer étaient nés de parents excellents. À l’époque, d’excellents chiens de l’enfer étaient vendus à d’autres prisons pour surveiller les prisonniers. Cependant, la fonction d’un chien de l’enfer étant très réduite dans les zones pénitentiaires, certains d’entre-eux ont été utilisés à des fins de divertissement par les gardes de la prison. Les gardes de la prison voulaient qu’ils s’entre-tuent, le destin de ces chiens de l’enfer était donc de mourir ou d’être estropié. Par conséquent, les vrais chiens de l’enfer n’existent que sur cette planète, ‘Hell’. » Déclara Lung en regardant un bébé, qui n’était ni un homme ni un chien et qui n’avait même pas encore ouvert les yeux, scellé dans un réservoir de liquide.

« Ils ne savent pas comment résister ? » Demanda le chat gris.

« Résister ? » Lung lui sourit : « Tous ceux qui résistaient sont morts. Les chercheurs ont rapidement identifié les spécimens susceptibles de posséder des traits rebelles après leur naissance. Ils ont donc immédiatement tué de tels spécimens. »

Le chat gris frissonna. Comme il le pensait, il était préférable de rester loin d’un scientifique ou de quelque chose du genre.

Après avoir examiné quelques autres salles, ils arrivèrent à l’endroit où les sujets de recherche avaient été emprisonnés. La cage scellée était remplie de toutes sortes de cadavres. Le système de survie fonctionnant toujours normalement, les sujets de test piégés ici s’étaient probablement entre-tués. Certains avaient été déchiquetés. Quand il n’y avait pas de nourriture, les compagnons à côté d’eux pouvaient aussi être transformés en nourriture.

L’autre cage contenait certains des sujets de test les plus problématiques. Ils ne pouvaient que les emprisonner séparément et devaient les attacher avec des chaînes spéciales. Certains de ces sujets de test attachés étaient des chiens de l’enfer, ou autre chose. Que leurs squelettes ressemblent à des êtres humains ou à des animaux, à en juger par les endroits où ils avaient été emprisonnés et les chaînes utilisées pour les attacher, ces gars avaient tous de puissantes capacités.

Hmm ?

Cillin remarqua un type qui ressemblait à un cadavre desséché. Son corps était attaché avec des chaînes spéciales et les ondulations respiratoires étaient absentes. Cela ressemblait juste à un cadavre.

Le chat gris balança sa queue comme s’il faisait une allusion à Cillin : Ce type est vivant.

Cillin et Lung échangèrent un regard avant de s’approcher avec précaution.

Ils ouvrirent la porte de la cage, mais le ‘cadavre desséché’ ne bougea pas du tout.

Les chaînes utilisées pour attacher le garçon étaient toutes rattachées à un collier, et sa longueur n’était pas déterminable puisque la moitié des chaînes étaient bloquées par son corps. Ils regardèrent les éraflures sur le sol. Il y avait beaucoup de traces de griffures dans une certaine zone, mais au-delà de cette zone, il n’y en avait pas. Les chaînes sur les sujets de recherche précédents n’étaient pas trop longues, et la portée était à peu près la même que celle de ces éraflures.

Lorsque Cillin approcha le sujet de recherche, il sentit soudainement que quelque chose n’allait pas. Lung ne continua pas à se rapprocher non plus. En ce moment-même, ils étaient encore à plus de deux mètres de cette ligne de marques.

Cillin regarda une fois encore le gars qui ressemblait à un cadavre desséché. Soudain, ses paupières s’écarquillèrent, et il a attrapa Lung et se retira brusquement en arrière. Au même moment, le type ressemblant à un cadavre desséché, accroupi dans le coin, ouvrit les yeux et bondit vers eux. Ses membres antérieurs se tendirent brusquement et ses griffes étendues mesuraient près de deux mètres. Le champ d’activité de ce type qui ressemblait à un cadavre desséché avait dépassé de plus d’un mètre les marques au sol !

C’était un piège bien planifié !

Les éraflures sur le sol avaient été faites exprès. C’était pour faire croire à ses proies qu’elles étaient en dehors de son champ d’activité alors qu’en réalité elles étaient déjà entrées dans sa zone prédatrice.

Le corps qui ressemblait à un cadavre desséché avait surgi avec une puissance inattendue, et Cillin ne doutait pas le moins du monde que les griffes de ce gars-là pourraient facilement les couper en plusieurs rubans. Même s’ils portaient des masques, ils pouvaient toujours sentir la pourriture et la puanteur qui leur montaient au visage.

Son mouvement avait été très rapide. Il était passé à l’action au moment où Cillin avait décidé de se reculer.

Cillin leva son arme alors qu’il reculait et tira trois fois. Il tira deux balles dans les yeux et une balle dans la tête.

Pak !

La tête du type qui ressemblait à un cadavre desséché explosa et du sang gris fut éclaboussé partout.

Regardant le type maintenant mort et sans tête, puis les chaînes qui avaient été brisées, Lung exhala lentement : « À partir de maintenant, si nous rencontrons quelque chose comme ça à l’avenir, nous tirons immédiatement ! On tire d’abord et on discute ensuite ! Et on ne s’en approche pas, quoi qu’il arrive ! »

Le chat gris s’approcha du type à la tête explosée, le regarda et renifla : «  Quel parfum étrange. Je ne sais pas à quelle espèce il appartenait. »

« C’est probablement un mélange de gènes de plusieurs types de bêtes féroces, et plus particulièrement de créatures à forte endurance. Sinon, il est impossible que ce type ait vécu jusqu’à présent. » Dit Lung.

Cillin jeta un coup d’œil à l’endroit où la chaîne avait été retirée. Le gars avait mordu dans la chaîne pour faire un petit trou avant cela, ou il n’y avait aucun moyen pour que ça se dégage aussi facilement. Cependant, le gars avait bloqué ce trou à la vue plus tôt.

Il savait comment installer des pièges et comment camoufler le trou de la chaîne. Tout ce qu’il faisait était prévu.

« Tous ces sujets de recherche sont-ils aussi intelligents ? » Demanda Cillin.

« Je ne suis pas sûr, mais comme ce sont des sujets de recherche réussis, ils devraient être assez redoutables. »

Dididi——

En parlant, l’alarme sur la main de Lung commença à sonner rapidement. Cillin et le chat gris avaient également remarqué l’anomalie.

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top