skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 172 – Prêt pour le départ [Partie 1]

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 172 - Prêt pour le départ `{`Partie 1`}`

« Je suppose que nous ne pouvons pas dire qu’ils étaient les seuls à garder profil bas, car en réalité, tout le monde le faisait. C’est juste qu’ils étaient extrêmement discrets, même comparé aux autres. Au cours des cinquante dernières années, il n’y a pas eu de conflit particulièrement intense entre les quatre grands régiments de Hunters, les Quatre Grands et l’armée, et les milieux des affaires, de la politique et autres. C’était un tampon que tout le monde avait accepté par hasard. » Poursuivit Lung.

Cillin ne disait rien.

Depuis qu’il avait rejoint la Vanguard, il avait été attentif aux mouvements des quatre grands régiments de Hunters. Globalement, les quatre grands régiments de Hunters étaient à l’image d’un indicateur dont les mouvements étaient plus ou moins suivis par les régiments de Hunters dans l’AG.

Cependant, comme il en comprenait de plus en plus avec le temps, Cillin découvrit que les Quatre Grands actuels n’étaient plus aussi éblouissants et flamboyants qu’ils ne l’avaient été. On pouvait dire qu’ils agissaient beaucoup plus discrètement que ce que les archives racontaient. Maintenant qu’il y pensait, cela pouvait être dû à l’influence de cet incident d’il y a cinquante ans. S’il n’avait pas vu le contenu du journal intime d’Enji, il pourrait ne pas savoir, même maintenant, qu’il y avait eu un incident il y a cinquante ans si énorme qu’il avait influencé l’AG toute entière. Cependant, ce que Cillin ne savait toujours pas, c’était ce qui s’était exactement passé il y a cinquante ans et qui avait amené même les Quatre Grands à rétracter leurs griffes.

Dans l’AG, l’incident de cinquante ans auparavant n’avait pas été évoqué, que ce soit dans les réseaux électroniques ou dans les archives physiques. Peut-être que certaines des personnes âgées qui avaient traversé cette période sauraient quelque chose, mais craignaient toutes d’en parler.

« As-tu vérifié le département de communication de Blue Butterfly lorsque vous étiez sur la planète de transit ? » Demanda Lung.

Blue Butterfly était l’un des Quatre Grands dont Lung avait parlé et qui avait gardé profil bas pendant tout ce temps. Blue Butterfly était un peu spécial parmi les Quatre Grands en ce sens que leur nombre pourrait ne même pas atteindre le dixième du nombre des trois autres régiments de Hunters tels que la Vanguard. Cependant, leur force moyenne était aussi beaucoup plus élevée. En regardant le classement des régiments de Hunters de l’AG, la force globale des Quatre Grands ne différait pas beaucoup les unes des autres, et il était difficile de distinguer exactement qui était supérieur aux autres. Cependant, la puissance de combat individuelle moyenne de Blue Butterfly était publiquement connue comme la plus puissante de tous les régiments de Hunters de l’AG. De plus, les Escadrons B n’existaient pas à Blue Butterfly. C’est ce qui avait rendu Blue Butterfly si spécial.

Chaque membre de Blue Butterfly avait un tatouage en forme de papillon sur le corps. Il y avait des papillons démons, des papillons à queue d’hirondelle et toutes sortes d’autres motifs, et sous ces catégories principales, le tatouage de chacun variait selon les personnes.

Cillin secoua la tête en entendant la question de Lung. Il s’était dirigé directement vers la Vanguard au moment où il avait trouvé les coordonnées. Il n’avait pas prêté attention à la situation des services de communication des autres régiments de Hunters.

« Le service de communication de Blue Butterfly n’a jamais eu trop de monde, et même si on y allait, on ne trouverait que des unités de base. Cependant, personne ne savait où étaient les forces principales de Blue Butterfly depuis leur disparition il y a plus de quarante ans. » À ce moment, Lung laissa échapper un ricanement et dit : « Mais cette fois, il est probable que même les plus discrets des membres de Blue Butterfly reviennent. En fait, ils reviendront en force. »

« Sais-tu ce qu’il s’est passé il y a cinquante ans ? » Demanda Cillin.

Lung fit un geste d’excuse et déclara : « Je ne connais que les questions liées à notre famille et une impression approximative des autres forces. Bien que tout le monde ait été impliqué dans l’incident d’il y a cinquante ans, leurs objectifs et leurs besoins différaient les uns des autres. Personne dans la Vanguard ne t’en a parlé ? Mais je suppose que c’est naturel puisque c’est un secret public. Si je n’étais pas le premier jeune maître de la famille Andrea, je n’aurais pas la qualification nécessaire pour savoir tout ce qui impliquait ma famille à l’époque. »

« Laisse tomber alors. » Cillin exprima son indifférence : « Parlons de cette mission. Quelles sont tes intentions exactement ? »

« Mes intentions ? Ne l’ai-je pas dit assez clairement auparavant ? Je sollicite ta coopération pour mener à bien cette mission. En parlant de cela, cette mission est également bénéfique pour vous, la Vanguard. »

« Cette tablette électronique ne parlait que d’une mission au Secteur S, mais elle ne précisait pas exactement ce que nous allions faire là-bas. »

Lung utilisa la main avec laquelle il se frottait la jambe plus tôt pour se gratter la tête : « Euh, pour résumer, cette mission essentielle de la famille Andrea ne nous tombera pas sur le dos. De toute façon, mon père ne me laisserait pas faire quelque chose comme mener la charge et percer les lignes ennemies. Il a dit que mes capacités manquaient et que je n’avais pas planté de graine pour continuer la lignée familiale. Ça serait pire que tout si j’allais là-bas et que je ne revenais pas, alors à la place, je me suis inscrit pour une mission supplémentaire de mon propre chef de la part de mon père – un incendie criminel ! »

« Un incendie criminel ? »

« Ouais. S’ils se battent comme des dingues dans la cour avant, nous allons mettre le feu à la cour arrière. Ce sera une sorte de distraction et une chance de nous endurcir. Il n’y a pas de conditions de victoire absolue ni d’objectifs définitifs. C’est purement un divertissement avec un haut degré de liberté. »

« L’endroit que tu choisis pour le pur divertissement est vraiment spécial. Un pas dans la mauvaise direction et nous allons perdre nos petites vies et être tout de même misérables. »

Lung dit avec enthousiasme : « Ça va aller. Même mon père n’a pas rejeté l’idée après que le niveau de difficulté ait été abaissé. C’est une opportunité rare, et j’ai le sentiment que, le moment venu, le Secteur S sera assez chaotique, alors pourquoi ne pas tenter le coup et rendre les eaux plus troubles. Nous serons juste des spectateurs de tout cela. »

Cillin y réfléchit. Ce n’était pas comme s’il avait quelque chose à faire, et ce n’était pas une opportunité qu’il laisserait passer. Lorsqu’il avait vu l’expression ‘Secteur S’, il avait déjà décidé de ne pas renoncer à la mission. Cela étant dit, il était toujours préférable d’obtenir des réponses à quelques questions.

« Pourquoi cinquante ans ? Quelque chose s’est passé il y a cinquante ans, puis plusieurs personnes ont été condamnées à une peine de cinquante ans. Cela ne semble pas juste. »

« En excluant les poids lourds, le menu fretin était soit mort soit condamné à des peines de prison allant de dix à cinquante ans. Il y avait des personnes qui avaient été libérées et qui étaient revenues du Secteur S, mais le nombre de personnes qui revenait sans risque du Secteur S était inférieur à un millième. En fait, à un certain moment, les personnes libérées du Secteur S ont été complètement annihilées. Le taux de retour en toute sécurité ridiculement bas est l’une des raisons pour lesquelles chacun s’est préparé de manière à protéger le retour des poids lourds. En ce qui concerne les raisons pour lesquelles cette mission n’a abouti qu’à cinquante ans de prison, nous devons remercier les groupes militaires et politiques. Les universitaires qui détenaient le pouvoir de décision ont également conclus une sorte d’accord clandestin avec tout le monde, raison pour laquelle tout le monde a travaillé de concert pour réduire les peines de chacun à cinquante ans. »

« Je vois. » Cillin se rappela un certain nombre de choses. Ce n’était pas que les régiments de Hunters n’aient aucune réussite dans ‘gloire’ ou ‘code’, c’était simplement devenu des réalisations de quelqu’un d’autre. Tout cela faisait partie de la transaction.

« Par conséquent… » Lung s’approcha de Cillin avec des yeux brillants. « Allons semer la zizanie. »

Cillin leva les yeux et jeta un coup d’œil à Lung : « Ce n’est peut-être pas parce que ton père t’a proposé de faire une telle mission, c’est parce que tu en avais marre des affaires du Secteur H, n’est-ce pas ? »

« En plein dans le mille. Allons, allons-y, le moment venu, je te dévoilerai secrètement quelques-uns des secrets de l’époque. »

« Je n’ai pas dit que je n’irais pas. »

« Haha, alors marché conclu ! » Lung rebondit et courut vers la porte, mais juste au moment où il était sur le point de l’ouvrir, il s’arrêta et revint sur ses pas avec un air amer sur le visage. Il mit ses chaussures, arrangea ses vêtements et redressa les touffes de cheveux qu’il avait grattées jusqu’à ce que tout soit parfait. Finalement, il se racla la gorge et ouvrit la porte avec une apparence profonde.

Ils retournèrent dans la grande salle de réunion, approfondirent la négociation, discutèrent de rémunérations et d’autres questions, signèrent le contrat, se serrèrent la main et se dirent au revoir. Mais parce que Cillin avait demandé à rester ici pendant plusieurs jours, Lung et les membres de la famille Andrea restèrent également dans le district de K-J. La Vanguard leur avait réservé un logement temporaire.

Bien sûr, il était hors de question qu’ils autorisent les membres de la famille Andrea à rester à long terme sur la Planète Vanguard. Ils avaient donc organisé leur hébergement sur une autre planète aux abords. Cependant, Lung perdit patience après y être resté pendant une journée et emmena ses hommes directement sur la planète de transit pour s’amuser. Il dit à Cillin de le trouver là-bas après qu’il se soit suffisamment reposé et ait réglé toutes ses affaires.

Shawton ne fit aucun commentaire sur le choix de Cillin. Il dit simplement à Cillin de bien se reposer pendant les quelques jours où il serait à l’Escadron Six B.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top