skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 135 – Quelle est la gamme de prix pour les Services des Quatre Grands ?

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 135 - Quel est la gamme de prix pour les Services des Quatre Grands ?

Le rugissement avait attiré l’attention des touristes environnants. Ils virent une voiture volante au design unique suspendue dans l’air, et il y avait quelques personnages ayant l’air de gardes du corps et un vieil homme vêtu comme un majordome entourant un jeune garçon d’environ 10 ans. Le vieil homme arborait une expression impuissante sur son visage, mais il n’avait pas l’air d’être impatienté par le gamin. En fait, il avait plus l’air d’adorer le petit garçon.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Cillin savait que quiconque avait une voiture volante personnelle dans cet endroit ne devait pas être un touriste normal. Après tout, la gestion sur cette planète était plus stricte que d’habitude. À en juger par leur apparence, ces personnes devaient être drôlement influentes. Même s’ils ne faisaient pas partie de la famille Feniers, ils devaient en être proches.

Celui qui avait hurlé ‘sors de là’ à l’instant, c’était ce petit jeune maître. Sa tenue à elle seule montrait qu’il était certainement le jeune maître d’une certaine famille, sans mentionner que le dédain et l’arrogance qu’il arborait en regardant les personnes tout autour rappelaient Pride à Cillin.

À cet instant, le petit gars avait l’air plein de colère. Un garde du corps près de lui fit un pas en avant, mais ensuite il regarda le petit gars qui lui jetait un regard noir et cela ne lui donna pas d’autre choix que de reculer vers sa position initiale et prétendre qu’il était une statue.

C’était là ce que l’on appelait le caractère pourri-gâté d’un petit garçon, et il apparaissait qu’il était délibérément provocant également. Après tout, un moment auparavant, tu disais à ton garde du corps de sortir, et l’instant suivant, tu lui jetais un regard noir pour qu’il recule dans sa position à nouveau. Que voulais-tu exactement ?Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Tang Qiuqiu ignorait ce que les touristes environnants pensaient de la situation, mais personnellement, elle trouvait cela insupportable. Cela dit, elle ne voyait pas non plus pourquoi elle devrait s’en soucier, donc elle donna un petit coup de coude au chat et montra les photos sur l’appareil en disant : « Ignorons-les et continuons à regarder. Wheeze, que penses-tu de cette photo ? »

Cillin avait pris cette photo pour eux lorsqu’ils passaient par le Pont Arc-en-ciel. Tang Qiuqiu tenait le chat à l’extérieur de la fenêtre où les gouttelettes d’eau éparpillées réfléchissaient des rayons brillants aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Le chat gris s’approcha plus près jusqu’à ce que sa tête recouvre l’image. Il était évident que lui aussi adorait énormément cette photo.

« Tu me bloques la vue. Mets-toi un peu sur le côté ! » Tang Qiuqiu gratta le pelage au-dessus de la tête du chat gris en souriant.

En fait, après que le petit jeune maître ait hurlé son cri, les personnes tout autour étaient inconsciemment devenues silencieuses ou parlaient entre elles à voix basse. Par conséquent, le fait que Tang Qiuqiu n’ait pas baissé la voix fit qu’elle détonnait parmi la foule. Il était aussi incroyablement évident que Tang Qiuqiu avait complètement et entièrement ignoré tout le monde autour d’elle tandis qu’elle monologuait devant le chat gris.

Le jeune maître jeta un regard noir à Tang Qiuqiu, mais celle-ci et le chat gris fixaient l’appareil photo des yeux et ignorèrent complètement son regard. Cela le rendit furieux à un tel point que son visage en devint rouge. Il n’avait jamais vu qui que ce soit oser l’ignorer de cette manière jusqu’à ce jour ! C’était littéralement impardonnable !Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

« Pauvre fille ! »

Il ne s’agissait là que de deux mots, mais ils furent criés avec tant de force que cela résonnait de manière encore plus impressionnante que le ‘sors de là’ d’avant. Si l’on avait besoin d’une preuve attestant que le petit gars était un jeune maître d’une grande famille, et bien elle était là, se lamentaient intérieurement tous les gens autour. Malheureusement, il semblait bien que les choses n’iraient pas bien pour la fille. Il était évident que ces personnes n’étaient pas du genre à être prises à la légère. La foule regarda Tang Qiuqiu avec de la compassion dans les yeux.

Cillin avait observé le vieil homme depuis le début. Bien que les gardes du corps aient l’air de littéralement agir sur un regard du petit jeune maître, la véritable personne en charge ici, c’était ce vieil homme à l’air d’un majordome. Cela dit, la bonne nouvelle, c’était que le vieil homme n’ait pas exprimé de mauvaises  intentions à leur endroit.

Lorsque Tang Qiuqiu entendit ce rugissement de colère plutôt impressionnant provenant du petit jeune maître, elle leva la tête et lui jeta un regard. La signification derrière ce regard était très évidente : Ferme-la. Cesse de nous déranger pendant que nous regardons nos photos.

Le regard à l’évidence dédaigneux de Tang Qiuqiu transforma complètement le visage du petit jeune maître en le faisant passer du rouge au noir. Il était tellement furieux qu’il avait quasiment sauté sur ses pieds.

Cependant, le jeune garçon sembla se rappeler de quelque chose et sentit sa colère refluer petit à petit. Au lieu de cela, elle fut remplacée par un sourire étrange rempli de mauvaises intentions.

Les sourcils du vieil homme se haussèrent d’un cran. Il avait un mauvais pressentiment à ce sujet…

Le petit jeune maître releva le menton bien haut et prit sa pause de jeune maître, s’avançant un pas après l’autre jusqu’à ce qu’il soit devant Tang Qiuqiu. En même temps, les gardes du corps et le vieil homme imitèrent les action du petit gars et ne s’éloignèrent pas de lui d’un demi pas.

En voyant que Tang Qiuqiu et le chat gris continuaient à faire comme s’il n’existait pas, le petit jeune maître se fendit d’un sourire arrogant et la pointa du doigt, en disant au vieil homme près de lui : « Ne manquons-nous pas de gardes du corps ? Je la veux. »

Tang Qiuqiu éteignit son appareil photo et mit un bonbon au miel dans sa bouche. Elle sauta du banc et tira le bras de Cillin. « Allons voir quelques fleurs de plus, nous nous sommes assez reposés. » Elle ne voulait pas s’ennuyer avec ce dingue de petit jeune maître.

« Arrête-toi immédiatement ! »

Tandis que la voix du jeune garçon résonnait, les gardes du corps bloquèrent le chemin devant Cillin et Tang Qiuqiu. Cillin empêcha Tang Qiuqiu d’aller en avant et de leur donner un coup de pied, et regarda en direction du vieil homme.

Le vieil homme lui fit un regard d’excuses avant de s’avancer et de se présenter sans oublier les bonnes manières : « Je suis Castella, et voici mon jeune maître. Puis-je avoir l’honneur de vous inviter tous les deux pour le thé ? »

Tang Qiuqiu regarda Cillin, sachant qu’elle ne pouvait pas parler imprudemment dans cette situation. L’autre parti allait utiliser la force pour obtenir ce qu’ils voulaient.

Cillin regarda le vieil homme et dit en souriant : « Je vais vous en prier alors. »

Lorsque Castella s’était présenté, il avait sciemment révélé un emblème sur sa manche. C’était l’emblème de la famille Feniers.

Puisque l’autre partie n’avait pas envenimé les choses et leur avait même gracieusement tendu la main, il serait contre-productif de leur opposer un refus maintenant. De plus, cette planète appartenait à la famille Feniers. Même s’ils voulaient se quereller, il n’était pas conseillé de choisir un ennemi qui était à domicile.

Cillin était certain que le vieil homme devant eux ne lèverait pas la main contre eux juste à cause de cet incident. Par conséquent, il accepta la proposition de Castella.

Le jeune garçon fixa Tang Qiuqiu d’un regard complaisant avant de faire signe à la voiture volante suspendue dans les airs de descendre.

La voiture volante était énorme et d’environ la taille d’une grande voiture-fleur. Cependant, son intérieur était bien plus luxueux.

Cillin et Tang Qiuqiu entrèrent et prirent un siège. Le chat gris sauta sur les genoux de Tang Qiuqiu pour qu’elle puisse le grattouiller.

Les gardes du corps s’assirent sur les places avant et arrière de la voiture. Il n’y avait que quatre personnes assises au milieu : Cillin et Tang Qiuqiu assis en face du petit jeune maître et de Castella. Tang Qiuqiu se moquait éperdument des sentiments des personnes assises en face d’elle et fronça les sourcils en regardant le chat sur ses genoux, et se mit à lui gratter la joue.

La voiture volante s’éleva dans les airs et s’arrêta après avoir parcouru une courte distance.

Une petite table à thé apparut au centre, et Castella leva une théière et remplit quatre tasses pour eux.

Castella ouvrit la discussion et statua clairement que cet incident était un malentendu. Ils n’avaient pas eu d’autre choix que d’amener Cillin et Tang Qiuqiu dans la voiture, parce que cela créerait une mauvaise image s’ils continuaient à se disputer là en public. Ensuite, Castella commença à dire que la suggestion du petit jeune maître était également un malentendu. Mais avant qu’il ne puisse finir, le petit jeune maître interrompit de force le discours de Castella.

« J’ai déjà dit que je voulais qu’elle devienne mon garde du corps. N’avez-vous pas dit que vous vouliez augmenter le nombre de gardes du corps hier ? C’est parfait alors. Je la choisi, elle. »

Avec un air étrange sur le visage, Tang Qiuqiu s’approcha de l’oreille de Cillin et ‘chuchota’ : « Frère Xiao Shang m’a dit une fois que ceux qui laissaient les femmes les protéger étaient tous des gigolos qui vivaient sur le dos des femmes. »

La voix de Tang Qiuqiu n’était pas forte, mais à l’évidence, Castella et le petit jeune maître pouvaient l’entendre puisqu’ils étaient près les uns des autres. C’était son intention ; elle voulait que le petit jeune maître entende ce qu’elle disait.

Le vieil homme réagit à peine, mais le petit jeune maître devint furieux. Il écrasa sa main sur la table à thé dans devant lui dans un ‘bang’ et dit : « Qui crois-tu donc être ? Je suis celui qui te fait une faveur en t’offrant la chance de devenir mon garde du corps ! Comment oses-tu m’insulter ?! »

« Pfff, dit le morveux froussard qui ne connaît rien à rien. »

« Tu n’es même pas aussi grande que moi, espèce de naine !! »

« Gigolo ! »

« Mocheté ! »

Cillin et le vieil homme observaient leurs gamins se regarder en chiens de faïence, taper sur la table et envoyer des postillons voler partout avec leur dispute. Aucun des deux hommes n’était perturbé par la situation et ne pipa mot.

Bang !  Tang Qiuqiu écrasa son poing sur la table et grinça des dents. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour ne pas sauter par-dessus la table et filer un coup de pied à ce plouc. Par le passé, elle avait en gros fait ce qu’elle voulait, et les cas où une balle était servie juste à cause d’une petite remarque étaient bien trop communs dans le Secteur V. Bien qu’elle ait réfréné de tels comportements depuis qu’elle avait rejoint l’Escadron Six B, ce gars lui tapait vraiment sur le système.

Tang Qiuqiu se tourna vers Cillin et lui demanda : « D’après les règles, je peux accepter des missions pendant mon temps libre, n’est-ce pas ? »

Cillin réfléchit et répondit : « Oui. »

« Très bien. » Tang Qiuqiu regarda le morveux froussard en face d’elle et dit : « Si la paye est bonne et si c’est pendant mon temps libre, alors je vais accepter la mission et te protéger, gigolo ! »

Le petit jeune maître la fixa d’un regard dédaigneux et dit : « Combien penses-tu que quelqu’un comme toi vaut ? Tu te surestimes ! Je pourrais tout aussi bien louer les services de quelqu’un des Quatre Grands. »

Les Quatre Grands faisaient référence aux quatre grands Régiments de Hunters.

Tang Qiuqiu fit une pause, semblant hésiter à propos de quelque chose.

Cillin prit une gorgée de thé et dit : « Vas-y. Si quoi que ce soit arrive, je suis juste derrière toi. »

Les lèvres de Tang Qiuqiu se tordirent en un rictus en entendant les paroles de Cillin. Elle sortit un objet suspendu à son cou et le claqua sur la table. « Tang Qiuqiu de l’Escadron Six B de la Vanguard des Quatre Grands Régiments de Hunters vous salue bien. Maintenant, mon petit gigolo de jeune maître, sais-tu quelle est la fourchette de prix pour les services des Quatre Grands ? »

Cet article comporte 16 commentaires
  1. Est ce qu’il y a une description du gamin dans le chapitre suivant ?
    Je n’arrive pas à l’imaginer moi-même tellement elle doit être hilarante !
    Sinon Merci pour le Chap

  2. Ah ! je sens que le chapitre suivant va être drôle.
    J’ai tellement hâte de « voir » la tête que va faire ce sale gosse pourri gâté.
    En attendant, merci pour ce chapitre et pour tout le travail fournis.

  3. Merci pour le chapitre
    je vois pourquoi «sors se la «
    pour moi a la fin de ce mini arc le comportement du gamin et se lui de la petite devrai évoluer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top