skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 128 – L’homme qui était assis sur la croix

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 128 - L’homme qui était assis sur la croix

Lorsque le premier rayon de lumière aspergea cette terre en ruine, la poussière dansant dans l’air s’était déjà reposée. La seule chose qui continuait à dériver au-dessus des ruines, c’était l’odeur persistante de la poudre, de la chair et du sang.

À l’intérieur du grand hall, les quatre boucliers énergétiques s’amenuisèrent lentement et s’évaporèrent.

C’était l’heure. D’après Cillin, ils pouvaient maintenant marcher hors du bâtiment et n’avaient pas besoin de recharger une source de puissance après que les boucliers énergétiques se soient évaporés. Qui plus est, avant même qu’ils ne le sachent, on ne pouvait plus voir un seul membre de Poison Fang dans tout le grand hall.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

C’était une chose que de penser, et une autre que d’agir. Ni Emmus ni Wa Qing étaient capable de faire le premier pas.

Ils étaient tous les deux des vétérans. L’odeur persistante dans l’air était devenue encore plus distincte après que les boucliers énergétiques se soient éteints, semblant raconter une histoire à propos d’une peur distante et de désespoir caché au beau milieu d’une nuit sombre.

Emmus et Wa Qing observèrent prudemment les alentours. Emmus était prêt à jeter un bouclier énergétique à tout moment.

Une minute passa.

Deux minutes passèrent.

Cinq minutes plus tard, Wa Qing inspira profondément et fit le premier pas.

En voyant que Wa Qing avait fait le premier mouvement, Emmus le suivit également.

Les deux hommes avancèrent à pas prudents. Chaque équipement de surveillance dans la zone avait cessé de fonctionner, et Emmus ne pouvait en acquérir aucune image. Quelques corps morts depuis longtemps appartenant à Poison Fang gisaient disséminés à travers le grand hall, bien que leur nombre ne s’étendit pas à plus de dix personnes.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

S’il ne devait se fier qu’à sa seule ouïe, Emmus pouvait confirmer qu’il n’y avait personne autour d’eux. L’homme activa ses scanners, et ils indiquèrent aussi qu’il n’y avait aucune autre personne vivante à proximité à l’exception d’eux deux.

Emmus savait très bien combien de membres de Poison Fang étaient stationnés sur cette planète. C’était la raison pour laquelle il avait peur de croire à la réalité devant lui.

Peu importe la manière dont on voyait la chose, mais le grand hall était une partie du cœur de la base, n’est-ce pas ? Même si trente ou cinquante mille personnes c’était un peu poussé, il devrait rester au moins dix mille personnes ici, non ? Mais en réalité, le scanner n’avait même pas trouvé un seul être vivant. Au mieux, il y avait occasionnellement des vers qui les dépassaient en sautillant.

Emmus et Wa Qing arboraient une terreur indescriptible vis-à-vis des vers. Peut-être était-ce par ce que la ‘surprise’ qu’avait laissée Cillin un peu plus tôt était trop grande, mais lorsqu’ils virent quelques vers bondir, ils essayèrent instinctivement de s’en échapper. Cependant, les vers ne semblaient pas s’intéresser à eux, ce qui fut la raison pour laquelle le duo finit par se détendre après l’avoir réalisé.

Le soulagement ne dura pas longtemps avant qu’un trou n’explose soudainement de la poitrine d’un homme mort. Le son clair des os qui se brisaient firent immédiatement ajuster la vision d’Emmus et de Wa Qing dans cette direction. Ils ne s’embêtèrent pas à essuyer la sueur froide qui dégoulinait de leur front tandis qu’ils regardaient droit vers l’endroit d’où le son provenait.

Ce fut alors que le duo vit un ver, un peu plus gros que ceux qu’ils avaient vus auparavant, bondir hors de la poitrine ouverte du corps. Après leur avoir jeté un coup d’œil, le ver se mit rapidement à sautiller hors de leur ligne d’horizon.

Ni Emmus ni Wa Qing n’avaient manqué l’instant où le ver s’était ramassé sur lui-même pour les attaquer. Cependant, il s’était arrêté à la dernière seconde et leur avait jeté un regard une fois avant de finalement s’en aller.

Ce ne fut qu’à ce moment là que le duo fut en mesure de connecter cette occurrence avec les événements qui s’étaient produits plus tôt.

La terreur, ce n’était pas la destruction instantanée. C’était de faire un pas après l’autre vers une mort qui était analogue à de la torture. C’était de savoir que l’horreur vous attendait devant, mais que vous ne pouviez pas l’éviter.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Cillin avait apporté avec lui ces racines de terreur sur cette planète, et Poison Fang n’était ni capable d’échapper à la terreur, ni à la mort elle-même.

Le duo fut silencieux pendant quelques minutes. Finalement, Emmus dit : « Allons au champ de croix pour jeter un œil. Il y avait un combat à grande échelle un peu plus tôt. »

Ils avaient entendu parler du tumulte même s’ils se cachaient à l’intérieur du grand hall. Wa Qing n’avait pas pu contacter Cillin, donc il n’objecta pas à la suggestion d’Emmus.

Ils pouvaient bien intérieurement s’être mentalement préparés à la scène, mais il était tout de même difficile de se calmer lorsqu’ils virent la réalité des lieux.

C’était comme une offrande : une offrande qui était matelassée avec de la chair et du sang et soutenue par le feu de la guerre. Il y avait partout des membres brisés et des débris. On ne pouvait même pas trouver un endroit régulier même si le champ de croix était massif.

Jadis, c’était le terrain d’exécution où Poison Fang punissait les pécheurs et où ils se divertissaient. Maintenant, c’était juste un champ de ruines. Cinquante mille personnes étaient enfouies à cet endroit, mais ils étaient incapables de trouver ne serait-ce qu’un seul corps intact. En fait, certains de ces corps avaient été dévorés de façon si nette qu’il n’en restait que des os.

Que s’était-il passé ici ?! C’était Poison Fang ! L’organisation de dingues tristement célèbre du Secteur V !

Le duo se tenait au bord du champ de croix et regardaient l’homme au centre des ruines. Leurs yeux étaient empêtrés d’émotions mitigées.

Un objectif jaillit du mod de l’œil gauche d’Emmus. À travers la lentille, il fut en mesure de voir clairement la situation à l’intérieur du champ de croix et de la filmer en même temps.

Il y avait une croix verticale d’environ cinq mètres de haut au centre du champ de croix, et en bas de celle-ci se trouvaient de nombreux emblèmes de Poison Fang empilés. Emmus ne savait pas exactement combien il y en avait, mais s’ils étaient ici, cela signifiait que tous leurs propriétaires étaient morts.

Un squelette gisait en haut de la pile d’emblèmes. Il ne ressemblait pas au squelette d’un humain ordinaire, et il avait même deux rangs d’os améliorés dans la zone de son torse.

Au-dessus de la croix, Cillin était assis nonchalamment, tenant un livre dans sa main et le lisant à un rythme lent. Un chat gris était accroupi sur ses épaules et dont les yeux à demi fermés lui donnaient l’air d’être très à l’aise.

La voix de Cillin n’était ni rapide ni lente, mais elle donnait l’impression d’être une brise plaisante, claire, qui balayait les ruines et le Désert Écarlate, calmant, pour une mystérieuse raison, le cœur agité de quiconque l’entendait.

Emmus ne comprenait pas le langage qu’il utilisait, mais le traducteur avait traduit le texte automatiquement pour lui.

Il s’agissait du langage standard du Secteur X.

 

« …

Les criminels sur leur lit de mort écoutent les cris honnêtes de leur coeur

Se blottissant dans l’univers

Parmi les étoiles ridiculement belles

Le vent et la pluie annoncent une nouvelle ère

D’oiseaux du paradis

Passant à travers le monde humain…

»

Cillin ne remarqua pas Emmus et Wa Qing, et continua de lire tout à loisir. La lumière monta lentement de derrière son dos, dessinant les ombres longues d’un homme, d’un chat, d’une pile d’emblèmes et d’une croix.

Il y avait une expression dans l’AG qui disait que cinquante ans constituaient les réussites d’une génération entière. Cela faisait maintenant presque cinquante ans depuis la gloire apportée par la génération précédente. Était-il déjà temps que la prochaine génération s’élève ?

Emmus sourit. Sa mission sous couverture à Poison Fang était arrivée à son terme, et s’il n’y avait pas d’autres surprise en plus, alors la prime de sa vie arriverait bientôt après qu’il soit retourné à l’armée. Par conséquent, dans cette aube naissante, combien deviendraient des pionniers de cette nouvelle ère ?

Quoi qu’il en soit, Emmus était reconnaissant de vivre dans cette nouvelle ère à ses débuts. Même s’il ne devenait pas un pionnier lui-même, il serait quand même en mesure d’être le témoin de la gloire de ce nouvel âge.

En comparaison au commandant Shawton de l’Escadron Six B, et aux autres commandants des Escadrons B de la Vanguard, Emmus croyait que Cillin de l’Escadron Six B était celui qui était qualifié pour être inscrit dans la Liste des Hunters !

La Liste des Hunters était une liste créée spécifiquement pour viser les Hunters, et seuls le personnel de niveau Senior au sein de l’armée avait les qualifications requises pour être au courant des noms qui y étaient listés.

Chaque personne listée sur la Liste des Hunters aurait droit à un traitement spécial par l’armée, encore plus de la manière dont il avait traité le Skull King Carranio. À quel point ce traitement serait-il préférentiel, Emmus n’en était pas sûr. Mais il pensait qu’il pourrait bien le découvrir très rapidement.

Maintenant, Cillin avait fini de lire le poème, et referma le livre. Cependant, il ne sauta pas de la croix.

« Vous êtes arrivés. »

 

Cet article comporte 16 commentaires
    1. Merci infiniment, Ô lecteur assidu, de me remémorer mes bourdes (rares, soit dit en passant sans vouloir me jeter de fleurs ^^)
      De cette manière, je suis assurée de n’en point faire demain 😀 😀 😀
      (Et là, tous les autres lecteurs vouent Flo aux gémonies, pensant « T’aurais pas pu la fermer !!! Laisse-la se planter sans intervenir !!! » ) PTDRRRRRRRRR
      Merci à toi 😉

      1. 😀 avec plaisir. c’est vrai qu’il y a très peu de fautes que ce soit orthographes ou autres(souvent des fautes de frappes ou l’oublie d’un ‘s’ ou des petites choses comme cela qui ne sont pas vraiment importante. Surtout pour moi qui en fait 100x plus).
        C’est plaisant à lire donc encore une fois merci. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top