skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 117 – Qui es-tu ?

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 117 - Qui es-tu ?

Big Q et les autres n’avaient jamais pensé qu’Emmus puisse leur tirer dans le dos. Ils avaient toujours pensé que quelqu’un comme Emmus était plus calibré pour les lignes arrière, où il devrait bricoler avec la technologie, fabriquer des armes et exploiter les ressource pour leur bien-être. Pour dire les chose crûment, ils n’auraient jamais pensé qu’Emmus puisse avoir le courage de leur tirer dans le dos, et donc ce mépris eut comme résultat de leur faire apparaître Emmus comme un technicien qui n’avait jamais quitté le giron de ses formules, de ses paramètres et calculs ; un homme qui n’était pas plus grand, pas plus fort, et pas plus imposant qu’eux tandis qu’il leur délivrait son ultime coup fatal !Ce chapitre a été honteusement copié-collé chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Mais où donc avait-il puisé ce courage ?! Ne savait-il pas ce que cela signifiait de trahir le Skull King ?!

Il n’y avait pas beaucoup de personne à l’intérieur du hall puisque Carranio n’aimait pas avoir trop de gardes autour de lui. Cependant, il aimait élever des animaux de compagnie, et parfois il punissait une personne en le donnant en pâture à ses animaux. Carranio adorait regarder la scène où ses animaux déchiquetaient et consommaient une personne, et voir les réactions des membres de Poison Fang tout autour envers cette scène sanglante également. Que ce soit la peur ou l’excitation, c’était quelque chose que Carranio était ravi de voir.

Normalement, ses animaux seraient les premiers à charger en réponse à n’importe quelle anomalie. Après tout, les animaux étaient souvent plus loyaux que les humains. Mais quelque chose n’allait pas aujourd’hui. Ce n’était que maintenant que Carranio réalisait qu’il avait été négligent. Bien que ses animaux ne se montraient pas d’ordinaire, ils se cachaient tous dans un certain coin de ce hall. Mais où étaient-ils maintenant ? On ne pouvait pas voir un seul d’entre-eux à l’exception de l’animal autochtone qui dormait sous ses pieds. Attendez, ce n’était pas exact. Comment pouvait-il possiblement dormir avec un tel tumulte ?

Peut-être que les choses allaient déjà de travers à l’instant où son araignée s’était échappée de sa main. Mais à ce moment-là, Carranio était captivé par la présentation de Cillin, et son esprit était rempli de plans pour le futur afin de réaliser ses ambitions. Finalement, il avait été trop imprudent !

En tant que chef de Poison Fang, Carranio était un homme avec de véritables capacités. Qui plus est, il n’avait confiance en personne, et même confronté au trépas d’un subordonné qui avait travaillé sous ses ordres pendant dix ans, au mieux, il se lamenterait de la perte de la main-d’œuvre. Il ne ferait pas le deuil, et il ne ferait certainement pas une commémoration pour le mort de quelque manière que ce soit.

La première chose que Carranio avait pensé après la trahison d’Emmus n’était pas pourquoi, mais plutôt d’esquiver et de sortir de son rayon d’attaque comme s’il avait prévu ça tout le temps. Carranio était une personne qui découvrirait le comportement de ses subordonnés et serait sur ses gardes vis-à-vis d’eux, et il avait toujours été sur ses gardes vis-à-vis des personnes qui étaient autour de lui, quelle que soit l’occasion. Par conséquent, même s’il avait renoncé à son piédestal et était descendu de son trône, il n’était pas entré dans la zone d’attaque optimale de quiconque. C’était aussi l’une des raisons pour laquelle il avait été capable d’éviter que ses points vitaux se fassent atteindre.

Tandis que Carranio se retirait hâtivement, il avait activé les boucliers et s’était reculé vers un endroit plus proche du trône. Un mur métallique s’érigea pour isoler la zone du trône du hall en bas.

Emmus savait qu’il n’avait plus une seconde chance de tuer Carranio après avoir raté la première. Avec le niveau de prudence de Carranio, il devait avoir préparé une multitude de chemins de retraite pour lui-même. Là maintenant, Carranio s’était probablement retranché à l’extérieur du hall et avait fait venir ses homme pour l’attaquer. C’était aussi pour cela qu’Emmus ne s’embêta pas à lui courir après. Au lieu de cela, il appuya sur quelques boutons sur les mods de son bras avant que les personnes à l’extérieur ne puissent charger et jeta quelques boucliers lumineux semi-circulaires. Un rayon de lumière surgit rapidement du bouclier semi-circulaire et les enveloppa rapidement à l’intérieur.Lisez votre novel directement à la source chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Il ne se contenta pas d’une défense aussi dérisoire. Trois autres balles semi-circulaires volèrent en succession, tandis que l’homme découpait avec habileté quelques petits morceaux de minerai énergétique rouge et noir et les installait dans les balles, renforçant par là le bouclier deux fois, trois fois, quatre fois au total. La série de mouvements fut réalisée dans un laps de temps extrêmement court, et lorsque les gens à l’extérieur réalisèrent que quelque choses n’allait pas et tentèrent de charger, trois couches entières de bouclier étaient déjà érigées.

Les boucliers énergétiques rouges et noirs avaient complètement enveloppé le hall. Pendant un petit moment, les personnes à l’extérieur n’auraient aucun moyen de les traverser.

À ce moment-là, Carranio était probablement en train d’appeler ses hommes et se préparait à suivre cette affaire. Carranio n’avait aucune pitié pour les traîtres. Bien sûr, Carranio n’avait aucune pitié pour qui que ce soit non plus.

« Très bien. D’après ce qu’on peut en voir, il ne devrait pas y avoir le moindre problème pendant une demi-heure, mais après ce délai, je ne peux pas dire. Carranio doit être en train de mobiliser l’artillerie lourde en ce moment, et il n’est pas quelqu’un qui hésiterait à rayer cet endroit de la carte pour nous tuer. » dit Emmus en s’appuyant contre les caisses contenant les minerais énergétiques. Il ne restait qu’eux trois à l’intérieur du bouclier énergétique, et Emmus n’avait pas l’intention de confier ses arrières à Wa Qing ou Cillin.

Cillin, qui avait l’air d’être sur le point de quitter ce monde un instant auparavant, se leva et essuya le sang sous son nez de manière décontractée. Le sang ne coulait plus de ses narines, et il avait l’air en meilleure santé qu’une personne apte. La même chose se produisait chez Wa Qing au sol tandis que sa respiration se stabilisait graduellement. Wa Qing fixa du regard Cillin et le traître de Poison Fang. Que se passait-il ?

Cillin sortit un pistolet et tira trois fois sur Wa Qing. Les trois balles atterrirent exactement au même endroit et détruisirent ses menottes avec un son tonitruant.

Wa Qing, qui s’était remis, remua ses mains affaiblies et accepta le pistolet que Cillin lui avait lancé. Ensuite, il brisa les liens de ses jambes et ôta l’adhésif sur sa bouche, grimaçant de douleur pendant le processus. Poison fang n’avait probablement jamais ôté l’adhésif, donc le rouleau qu’ils avaient utilisé était tellement collant qu’il aurait tout aussi bien pu être une seconde peau.

Les paupières d’Emmus clignèrent lorsqu’il vit Cillin sortir les armes à feu. Il n’avait pas du tout pu voir d’où il sortait le pistolet, et c’était  encore plus déprimant lorsque Cillin sortit encore une autre arme pour lui-même après en avoir lancé une à Wa Qing, et il avait encore échoué à remarquer d’où les armes provenaient. Bien que le côté de Cillin bloquât la vue, il avait du faire une espèce de mouvement lorsqu’il avait sortit les armes, n’est-ce pas ? En réalité toutefois, Emmus n’avait pas pu voir le moindre mouvement supplémentaire. L’homme avait levé la main négligemment, et le pistolet était déjà là.

Emmus était complètement déconcerté. Logiquement, Cillin avait du être inspecté de multiples fois avant d’être escorté à cet endroit, et pourtant, d’une certaine façon, il s’était arrangé pour transporter tant d’armes à feu sur sa personne après l’inspection ! Donc, la menace que représentait Cillin venait juste d’augmenter d’un niveau dans son esprit.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Cillin regarda une fois Emmus avec indifférence, mais il le leva pas son arme. Au lieu de cela, il demanda : « La raison ? »

Cillin lui-même ne s’attendait pas à ce que quelque chose de ce genre se produise à l’intérieur de Poison Fang, et ce ne fut qu’à la moitié du temps qu’il avait changé ses plans. Pendant qu’il discutait formules et paramètres avec Emmus, celui-ci avait introduit un code que seuls un certain nombre de techniciens professionnels pourraient comprendre. Après avoir décrypté le code, Cillin avait découvert le plan de trahison du Skull King par Emmus et par conséquent avait juste un peu modifié ses plans préalables. C’était aussi la raison pour laquelle il se tenait contre les caisses contenant les minerais énergétiques. Les caisses pourraient bloquer les tirs de rayons, et Cillin n’avait pas totalement confiance en Emmus. Il n’avait aucune intention de se faire tirer dessus ‘par accident’ de toute manière.

Emmus haussa les épaules et dit : «  Je veux vivre, et je veux un peu de temps pour m’expliquer. »

De manière à éviter que Cillin joue un jeu mortel avec lui juste comme avec Big Q et les autres, Emmus s’était détaché de Poison Fang juste à temps et avait exprimé sa sincérité ce faisant en tuant Big Q et les autres avant que Cillin ne puisse le faire.

Même avant que le thé aux fruits ne fut servi, Emmus avait déjà découvert que cet homme, qui était encore plus jeune que lui, avait commencé à exercer sa vengeance. S’il n’avait pas installé un mod spécial sur sa personne, il aurait complètement échoué à remarquer les choses qui étaient entrées dans son corps sans le moindre signe pendant tout ce temps.

Pas étonnant que Cillin ait parlé avec tant d’animation à l’instant. Ce n’était pas qu’il soit trop naïf ; il était simplement en train de jouer la comédie pour attirer l’attention de tous sur lui. Même si quelqu’un allait suspecter qu’il attirait intentionnellement leur attention pour un quelconque plan infâme, il était indéniable que l’explication de Cillin à propos des minerais énergétiques étaient incroyablement attirante et évocatrice. Ce n’était pas étonnant que Carranio lui-même soit devenu imprudent.

« Qui es-tu ? » demanda Cillin.

Emmus sourit. « Si je te dis la vérité, est-ce que tu vas extraire les choses à l’intérieur de mon corps ? »

« Certainement. »

Il comprit que Cillin lui disait la vérité après l’avoir regardé sérieusement en face. Ensuite, Emmus exécuta un geste de la main que chaque Hunter connaissait bien.

Lorsqu’il vit ce geste de la main, Wa Qing, qui venait juste de se remettre debout, sentit immédiatement des sueurs froides couler le long de son dos.

 

 

 

Cet article comporte 8 commentaires
  1. Merci pour le chapitre
    Carranio me rappelle un homme qui ressemble a C19 qui a les même pratique
    Emmus a forme triangle devant son œil,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top