skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 39

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 39 : Jiang Chen paie ses dettes


 

Avec la nature fière de la princesse Gouyu, si Jiang Chen avait dit quoi que ce soit d’autre, elle l’aurait carrément ignoré.

Mais, Jiang Chen arriva à toucher son point le plus sensible, le plus profond et le plus inquiétant!

Oui, elle était bloquée à dix méridiens de qi pendant trois bonnes années. Quand elle avait 18 ans, la princesse Gouyu dans son heure de gloire avait fait sensation en passant neuf méridiens de qi successifs. En arrivant à dix méridiens de qi, elle devint le plus jeune maître de qi du royaume.

A ce moment là, la princesse Gouyu avait résolument affirmé que sa vie serait dédiée à la pratique du dao martiale.

Elle s’entraina et poursuivît la quête du Dao martial tout le temps au cours de ces trois dernières années et laissa presque complètement toutes les missions ordonnées  par son frère Eastern Lu à Du Ruhai.

Ce fut aussi la raison pour laquelle Du Ruhai pouvait commander la pluie et le beau temps dans les épreuves du Dragon caché. C’était vraiment parce qu’elle lui avait donné trop de pouvoir.

Mais durant ces trois années, peu importe ce qu’elle avait essayé, elle s’était aventurée pour se former, avait voyagé du nord au sud, elle était tout de même incapable d’atteindre le onzième méridiens du qi.

Ce moment d’ascension traîna ses pieds et ne voulait arriver.

Durant ces trois ans, elle avait tout essayé, combattu courageusement, agi follement et même pleuré en silence dans l’obscurité de la nuit quand personne d’autre n’était là.

Mais ce fut comme si des cadenas avaient été placées sur son chemin du dao martial. Elle n’a jamais été en mesure d’atteindre le monde des onze méridiens de qi.

Elle avait presque soupçonné qu’elle s’était surestimée.

Dix méridiens de qi étaient-ils la limite supérieure de son potentiel?

La période quand elle était revenue à la capitale, qui était aussi la plus terrible, était la période ou elle était la plus anéantie dans sa vie.

Cette expression froide sur son front s’étala légèrement et de subtiles notes d’émotions surgirent visiblement de ses yeux limpides. Cependant, cette apparence ne parut qu’un bref instant.

Princesse Gouyu reprît son attitude froide après.

 

« Tu es jeune, il ne faut pas dire n’importe quoi concernant les problèmes du dao martiale. »

« Est-ce vraiment dire n’importe quoi? » Jiang Chen sourît alors qu’il était assis et attendît. « Tu ne sais probablement même pas que l’anxiété d’être incapable d’atteindre le niveau 11 que tu arbores est écrit sur ton visage. »

Ce qui est probablement en train de t’arriver, a ce rythme, non seulement tu seras incapable d’atteindre les onze méridiens, mais tu n’es pas loin d’une déviation de ton chemin d’entrainement qui se retournera contre toi.

Tu dois aussi admettre qu’à chaque fois que le soleil se couche, tes émotions deviennent agitées et irritables, comme si ta poitrine était brulée par des centaines d’incendies cherchant à te réduire en cendres.

Tu peux le nier, mais je dois encore te le dire. Prend le comme si je te retournais ta faveur. Quant à savoir si oui ou non tu veux m’écouter, là, c’est ton problème. »

Jiang Chen afficha un gentil sourire. Le sourire d’un jeune de quinze ou seize ans était le plus brillant et rempli de soleil et aussi celui qui dissipe le plus facilement les nuages sombres.

En effet, ce genre de sourire avait pu étonnamment abstenir la têtu princesse Gouyu de s’en aller et réfuter Jiang Chen. Elle le regardait plutôt avec un regard compliqué.

Regarder un jeune homme qu’elle comprenait de moins en moins.

« Ton potentiel, la méthode avec laquelle tu t‘entraines, sont suffisant pour te permettre de percer au onzième niveau de qi. Ton corps possède même le potentiel pour atteindre le dao spirituel.

Mais malheureusement, tu es trop plié sur la victoire. Ta personnalité d’entêtée affecte ton état d’esprit ».

« Et alors » Princesse Gouyu était un peu insatisfaite mais souhaitât toujours que Jiang Chen puisse poursuivre rapidement la parole.

« Très simple, un seul mot -. Tranquillité » Jiang Chen sourit légèrement. « Le feu qui est en toi brûle trop fort, ce qui entraîne une surabondance du qi de yang dans ton corps et provoque un déséquilibre de ton yin et de ton yang. Cela affecte aussi  la circulation de tes méridiens. Ajoute à cela ta nature impatiente qui affaiblit encore davantage ton contrôle des méridiens. »

« Seulement ça? » Princesse Gouyu ne semblât pas le croire tout à fait.

« Si tu dis que c’est simple, c’est simple. Mais si tu dis que ce n’est pas si simple, ce n’est également pas si simple. S’entrainer au dao martial n’est pas que seulement lire des livres et des théories. On doit aussi cultiver un état de tranquillité et de bannir les démons de nos cœurs. Comment est-ce si simple? Avec ta personnalité, je pense que la difficulté est très élevée. N’as-tu pas remarqué que tu marches de plus en plus vers une déviation du chemin d’entrainement ? »

 

Princesse Gouyu était touchée. Une trace de faiblesse d’esprit apparût à travers la beauté incomparable de son visage. Elle ne voulait vraiment pas l’admettre, mais son instinct lui dît que c’était la vérité.

Soudain, ses sourcils légèrement froncés se levèrent légèrement puis posât une question, « Jiang Chen, as-tu un moyen de résoudre ce problème? »

Princesse Gouyu avait utilisé presque toute sa force pour poser cette question. Elle avait même senti qu’elle était vraiment faible. Pourquoi était-elle si puéril pour lui demander des réponses? S’il répondait qu’il ne savait pas, quel honte ça serait?

Les émotions de Gouyu étaient extrêmement complexes en l’espace d’un instant, elle ne possédait même pas le courage de croiser les yeux de Jiang Chen. Le regard de ce jeune homme semblait qu’il pouvait percer à travers les roches métalliques et profaner directement son esprit intérieur.

« Je te dis que je t’en dois une. » Sourît Jiang Chen. «Je vais aller voir la princesse Zhiruo, veux-tu venir? »

Princesse Gouyu frappa du pied, mais ses pieds lâches la trahirent pour le suivre.

Princesse Zhiruo était ravi de voir Jiang Chen. Tout son être semblait voler d’exaltation et un air de bonheur incomparable jaillissait de ses yeux.

« Frère Jiang Chen, n’avez vous pas dit que tu viendrais une fois par mois? La raison de la visite d’aujourd’hui est-elle parce que Zhiruo vous manque? » La petite fille était jeune et possédait naturellement quelques réserves quand elle parlait.

« Comment pourrais-je être à l’aise si je ne te surveillais pas. Et s’ils te torturaient et ne suivaient pas mes instructions? Si quelque chose t’arrive, alors ma tête sera coupée pour t’accompagner. » Jiang Chen était tout aussi détendue et décontractée avec princesse Zhiruo.

Les deux avaient ri et parlé sans aucune trace de détachement.

La princesse Gouyu nouvellement arrivé était témoin de cette scène et se sentait un peu bizarre dans son cœur. Elle enviait plutôt le fait qu’ils pouvaient discuter si intimement.

Mais elle avait vaguement aussi senti que ce n’était pas tout à fait approprié.

Mais elle ne dît rien à la fin.

«Tata, vous êtes venu me voir. Que c’est merveilleux, Zhiruo a pu voir deux de ses gens les plus aimés en l’espace d’une seconde aujourd’hui. Quelle joie! »

« Zhiruo, va chercher un pinceau et du papier, je vais écrire quelque chose pour ta tante. » Jiang Chen avait tenu une attitude de je-suis-le-boss. Il était également la seule personne qui osait ordonner Eastern Zhiruo de cette manière dans tout le royaume.

Même Eastern Lu était trop tendre pour ordonner à sa fille comme une femme de chambre.

 

Mais, cette petite fille courut joyeusement, comme si un adulte avait donné un bonbon à un enfant plein d’énergie.

Elle semblait être honoré de faire quelque chose pour Jiang Chen.

Après avoir reçu le pinceau et le papier, Jiang Chen réfléchit en silence pendant un moment alors qu’il tenait le pinceau, puis commença à écrire.

Deux formes avaient été rapidement écrites.

« La première forme est un ensemble d’incantations pour attendrir ton qi. Prend le pour l’étudier, il te sera absolument utile pour rechercher la tranquillité. Quant à la seconde forme, c’est une prescription. Tu peux la prendre et te prescrire des médicaments. » Jiang Chen mît ces deux éléments dans les mains de la princesse Gouyu avec un mouvement fluide.

Elle les avait acceptées avec des mouvements robotiques.

« Tu dois penser, tu n’es qu’un idiot, tu es en train de me bombarder avec ces choses? » Jiang Chen sourit joyeusement. « Tu peux choisir de croire, ou de ne pas croire. De toute façon, je t’ai retourné la faveur.

Ah oui, si vraiment tu ne me crois pas, tu peux alors prendre la prescription et la vendre aux enchères au manoir de la guérison. Peut-être cela te rapportera trois ou cinq millions de taels d’argent. »

Jiang Chen commença à se promener dans les quartiers de la princesse Zhiruo après qu’il lui ait donné ces instructions.

La pierre du yang couchant avait été placée selon ses instructions. Mais pour le moment, ces pierres de yang couchants étaient encore des éléments morts qui ne communiquaient pas les uns avec les autres et n’avaient pas encore formé un effet de matrice.

Cependant, ce fut le maximum qu’il pouvait faire en ce moment. Avec son niveau actuel d’entrainement, il serait un peu irréaliste de manipuler une matrice.

Temporairement, c’était plus une forme qu’une fonction. Il serait tout à fait convenable si l’on pouvait développer un dixième de sa puissance.

«Très bien, vous deux avez eu une belle discussion, j’ai encore des choses à faire et besoin d’y aller. Ne sois pas malicieuse et n’oublie les choses que je t’ai dites. »

Jiang Chen sentit que l’atmosphère de la scène était un peu bizarre et décida de prendre son congé.

Eastern Zhiruo était un peu déprimé. « Frère Jiang Chen, me quitter quand vous venez à peine d’arriver? Ne vous inquiétez pas, Zhiruo va vivre sainement pour frère Jiang Chen et je ne vous tirerai pas vers le bas avec moi. »

Jiang Chen était sans voix après avoir entendu ces mots et prît congé.

Princesse Gouyu dévisagea la figure fuyante de Jiang Chen et murmura: «Cette personne aime bien se vanter et être arrogante. »

 

« Heh heh, tata, ce n’est pas bien de dire des mauvaises choses sur une personne qui a le dos tourné.» La petite fille se mit à rire malicieusement. «Sans oublier que quelqu’un vient de bénéficier de cette personne arrogante. »

«Très bien, petite gamine, tu prends parti avec des étrangers et tu oublies ta propre famille? » Princess Gouyu était assez proche de cette nièce et elles agissaient généralement beaucoup plus comme sœurs.

Les éclats de rire, d’amusement et de jeu retentissaient. La joie résonnait dans toute la cour à ce moment.

L’esprit de Jiang Chen s’était finalement calmé quand il quitta le palais. Il résumait les gains et les pertes de la journée quand des hommes et des chevaux remplirent la rue.

Le chef était vêtu lourdement d’une armure. Il était le chef de la Garde de fer de la famille Jiang, Jiang Ying.

« Jeune duc, duc Jiang m’a ordonné de venir vous aider. » Jiang Ying descendît de son cheval avec douceur, d’un mouvement bien pratiqué. Ses yeux étaient remplis de méfiance, ils scrutaient tout le voisinage pendant qu’il parlait.

«Oncle Ying, que faites vous ici? » Des pensées commençaient à affluer quand Jiang Chen semblât comprendre immédiatement quelque chose.

« Nous discuterons de cela après que nous auront escorté le jeune duc au manoir.» Le contingent de la Garde de fer avait déjà entouré Jiang Chen pour une protection rapprochée pendant que Jiang Ying parlait.

« Quelque chose est arrivé? » Jiang Chen demanda doucement.

«Quand Sa Seigneurie était sorti tout à l’heure, il a été pris en embuscade à la porte du manoir. La situation est assez chaotique dans la capitale, ainsi Sa Seigneurie m’a ordonné de venir aider le jeune duc. »

« Quoi? Mon père est-il blessé? »Le visage de Jiang Chen s’assombrît. Il semblait qu’il avait sous-estimé la situation chaotique dans la capitale.

« Juste quelques blessures légères, il sera très bien après un repos de quelques jours.» Les yeux de Jiang Ying patrouillaient constamment la zone comme un faucon quand il répondît. Son niveau de méfiance était assez élevé.

« Qui l’a fait? Avons-nous des indices? »Jiang Chen s’était détendu légèrement en entendant que son père n’était pas sérieusement touché. Pour être honnête, la première personne qu’il avait vu dés son arrivée en ce monde était cet adorable père.

«Je n’ai pas eu le temps d’enquêter. » Jiang Ying répondît simplement.

 

« Hmph. On dirait qu’ils ont été incapables de prendre nos terres avec la veine spirituelle par la ruse, alors maintenant ils sont prêts à utiliser la force. »Jiang Chen pourrait utiliser seulement ses orteils pour comprendre que cela devait être une autre marionnette que le duc du dragon Montant , long Zhaofeng, avait utilisé.

Du Ruhai avait joué le rôle d’un attaquant en bloquant Jiang Chen durant les trois examens fondamentaux. Ajoutez maintenant à cela l’agression de son père à la porte d’entrée – ce fut de toute évidence une série d’attaques interconnectées.

Jiang Chen était furieux, vraiment furieux du fond de son cœur.

Les provocations avec lesquelles il avait été accueilli depuis son arrivée dans ce monde, étaient toutes de petites interludes, des combats mineurs et bagarres aux yeux de Jiang Chen. Il avait toujours vu cela avec une attitude détachée.

Mais maintenant, une vérité sanglante était en face de lui. Ce n’était pas une bagarre mineure  mais un combat sanguinaire à mort.

« Long Zhaofeng … » Jiang Chen répéta silencieusement ce nom dans son cœur, une forte envie de tuer se précipita pour la première fois.

 


Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top