skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 30

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 30 : Avoir du fun avec Yan Yiming, encore


 

Le lendemain, la princesse Gouyu rendît personnellement visite au manoir des Jiang Han avec une citation impériale et une grande quantité de récompenses pour féliciter le duo père et fils des Jiang.

La raison donnée: le duo père et fils des Jiang avait accompli un exploit en aidant la princesse Zhiruo à combattre sa maladie.

Cette raison était encore méconnue, mis à part les quelques témoins qui étaient présents cette nuit là, personne ne pouvait comprendre comment Jiang Feng et son fils auraient pu aider la princesse Zhiruo.

Mais ceux qui avaient assisté au banquet du Dragon Montant avaient découvert que la princesse Zhiruo parlait et riait gentiment et que son apparence était plus saine. Son état de santé s’était grandement amélioré par rapport à ce qu’il était.

Serait-ce réellement le duo père et fils des Jiang qui aurait accompli quelque chose au sujet de la maladie de la princesse Zhiruo?

Les rumeurs se propagèrent rapidement tandis que le monde extérieur spéculait.

Une chose était certaine, Jiang Feng et son fils étaient destinés à devenir des personnes célèbres dans la capitale dans un avenir proche.

Quand au principal protagoniste de l’affaire, Jiang Chen, il n’avait jamais été préoccupé par les réactions du monde extérieur. Ce qui le souciait davantage c’était de développer sa propre force.

Pendant que le temps passait, la date limite pour l’examen de la fin du mois approchait.

Jiang Chen n’avait aucune raison de paniquer. Le contenu des trois examens fondamentaux n’était que du gâteau pour lui.

Trois jours passèrent très rapidement.

Pendant ces trois jours, Jiang Chen se concentra à renforcer son cinquième méridien. Après trois jours de forgeage, la solidité de son cinquième méridien était pratiquement devenue la même que les quatre précédents.

De cette manière, les cinq méridiens pouvaient progresser côte à côte et ils étaient au  même niveau.

Ce jour-là dans le manoir du Dragon Montant, Jiang Chen n’avait utilisé que seulement la force de trois méridiens de qi et il n’avait même pas pensé à utiliser la véritable force de cinq méridiens de qi.

Il était bien sûr conscient qu’il y avait de nombreux facteurs hasardeux derrière sa complète domination de Bai Zhanyun qui possédait huit méridiens de qi.

Premièrement, son niveau de savoir du dao martial était à des années lumières devant un simple praticien de qi.

Deuxièmement, les deux avaient convenu d’utiliser le point royal oriental lors de leur combat. En ce qui concerne une simple technique telle que le point royal oriental, Jiang Chen avait en effet atteint le niveau légendaire. Par conséquent, il pouvait naturellement battre Bai Zhanyun qui avait un niveau d’accomplissement « d’impeccable » dans cette technique de combat.

Troisièmement, aussi le point le plus important, c’était que Bai Zhanyun avait déjà montré le poing royal oriental précédemment. Jiang Chen avait complètement vu à travers sa version du poing royal oriental.

Finalement, Bai Zhanyun avait perdu toute initiative avant même que le combat ne puisse commencer. C’était normal pour lui d’être contrecarré à chaque fois.

Bien sûr, Bai Zhanyun était également extrêmement malchanceux. Comment pouvait-il savoir que son adversaire serait une exception, dont la connaissance du dao martial dépasserait de loin ce monde?

Si les deux parties avaient utilisé leurs techniques les plus avancées et s’étaient données à fond dans un match réel, il aurait été difficile de déterminer qui aurait pu gagner si Jiang Chen avait fait face à la plus puissante force de frappe de Bai Zhanyun.

Après tout, la force actuelle de Jiang Chen était de cinq méridiens de qi et Bai Zhanyun était à huit méridiens. Les trois niveaux de différence entre les deux englobaient un domaine tout entier.

Jiang Chen pensait aussi que s’il était en mesure de prendre ou éviter une trentaine de coup venant de Bai Zhanyun, il serait le vainqueur au final.

Après avoir simulé un combat, Jiang Chen avait une meilleure compréhension de la véritable force  d’un praticien du domaine du qi.

« Parler de milliers de lignes et faire des théories de dix mille lignes, à la fin ce n’est que du blabla. Un combat du dao martial est en constante évolution et retournement de situation. Je peux être assis ici et exécuter des simulations mais les nombreux rebondissements durant un combat ne peuvent pas tous être simulé. Au cœur de tout cela, je dois continuer à me perfectionner. Heureusement, mon cinquième méridien est passé par les premières étapes de renforcement. L’étape suivante consiste à utiliser la résonance des acupoints pour localiser le sixième acupoint. »

Il venait juste d’arriver en ce monde et au bout de quinze jours, il avait pu s’entrainer de trois méridiens de qi et arriver à cinq méridiens. Même la crème des génies du premier ordre auraient eu besoin de trois à cinq mois.

Mais Jiang Chen l’avait fait en seulement quinze jours.

Cependant, ce fut loin d’être suffisant.  Posséder cinq méridiens de qi était encore un peu trop faible. Jiang Chen pourrait encore être victime de nombreuses petites défaites dans des escarmouches contre les autres héritiers, sans mentionner la lutte contre les puissants praticiens dans  le royaume.

« Les examens finaux des épreuves du dragon caché approchent rapidement. A en juger par l’atmosphère dans la capitale, il semble que les vents poussent les nuages ​​dans un entonnoir. Il semblerait même que dans un petit royaume, de grands tourbillons pourraient se former lorsque les vents et les nuages ​​sont en turbulence. Ma force actuelle est encore largement insuffisante pour naviguer dans ce vortex avec facilité. »

La fin du mois arriva rapidement.

Le dernier jour du mois, Jiang Chen arriva au lieu du test avec Jiang Zheng, il se sentait très à l’aise.

Si ce n’était pas qu’il était déjà connu, qui aurait cru qu’une telle personne insouciante n’avait même encore passé les trois examens fondamentaux?

En raison de sa performance au manoir du Dragon Montant cette nuit-là, l’apparition de Jiang Chen avait attiré un peu d’attention. La seule différence était que, par rapport à ce jour dans le manoir de la guérison, les gens présents  étaient plus réservés et méfiants aujourd’hui.

Naturellement, Jiang Chen ne se soucia pas du tout de ce que le monde extérieur pensait de lui et se dirigea directement vers la structure ou devait se tenir les tests.

Quelqu’un venait de sortir quand il allait entrer. C’était l’héritier du Yanmen, Yan Yiming

« Jiang Chen! » Les yeux de Yan Yiming crachaient du feu en voyant Jiang Chen.

Sa défaite face à Jiang Chen en un seul coup durant le banquet de la dernière fois était la honte de sa vie pour Yan Yiming. Non seulement avait-il perdu tout son honneur devant ses pairs, mais plus important encore, il avait été tourné en bourrique devant Long Juxue. Même maintenant, Long Juxue était plutôt distante avec lui.

Yan Yiming sentît que c’était de la faute de Jiang Chen. S’il n’y avait pas ce bâtard de Jiang Chen, comment pouvait-il lui, Yan Yiming, être relégué au rang de bouffon dans toute la capitale?

«Tu es Yan le singe qui a volé mon siège? » Jiang Chen n’avait pas reconnu immédiatement la personne en face de lui.

Cependant,  cette réaction instantanée  était encore une insulte de plus aux yeux de Yan Yiming.

« Jiang Chen, comment oses-tu me traiter de cette façon! Si  ce n’était pas ta fourberie diabolique, penses-tu que tu aurais pu me battre avec tes simples trois méridiens de qi ?! »Yan Yiming cria d’une voix rauque comme s’il ne prêta aucune attention à ce genre d’occasion.

« Cela signifie que tu n’as pas accepté ta défaite?» Jiang Chen sourît légèrement.

« Acceptes? Qui penses-tu être pour que je puisse concéder ma défaite ? Est-ce que le rang  du territoire des Jiang Han est plus élevé que celui des Yanmen? Ou est-ce que ton niveau de formation est plus élevé que le mien? »

«Alors, que veux-tu faire? » Jiang Chen était resté calme et serein.

«Je … Je veux te combattre! » Hurla Yan Yiming. Il n’avait pas accepté sa défaite, il n’avait pas encore déclaré sa défaite! Il allait regagner son prestige perdu et plus encore!

Et la façon la plus directe était de vaincre le principal responsable, Jiang Chen, qui l’humilia sévèrement, le tyrannisa et le piétina fermement sur le sol!

« Combattre? Je n’ai ni le temps et ni aucun intérêt pour toi! »Jiang Chen sourît en secouant la tête et  passa devant Yan Yiming comme s’il était invisible.

« Jiang Chen, sal lâche! Tu as gagné par un coup de chance et tu n’as plus le courage de me combattre encore? Ok! Je l’ai depuis longtemps su que la famille Jiang est un clan de lâches. Tu ne veux pas te battre? Bien! Je te laisserai partir pour autant que tu admettes devant tout le monde que tu es un lâche! »

Aux yeux de Yan Yiming, que Jiang Chen l’ignorait était un acte de culpabilité. Cela renforça la confiance de Yan Yiming encore plus et lui avait fait croire fermement que Jiang Chen l’avait battu par un coup de chance.

Tout à coup, Jiang Chen s’arrêta.

Que ce soit l’étiquette de lâche ou l’insulte vers son père, c’était des actes qui avaient franchi sa ligne de tolérance.

Ceux qui franchissent ma ligne de tolérance ne peuvent être pardonnés!

« Trois coups! » Jiang Chen le fixa froidement. «Tu n’as aucune qualification de te mesurer à moi! Je reconnais ma défaite si tu n’es pas sur ton dos après trois coups! »

« Hahaha! Tu es très arrogant en effet! Je ne veux pas de tes trois coups! Je suis le grand héritier du Yanmen … »Yan Yiming allait continuer ses fanfaronnades et vantardises quand brusquement les mots s’arrêtèrent net dans sa gorge.

Il n’osait plus et il ne pouvait plus parler davantage car en face de lui, Jiang Chen était devenu comme une flèche armée, émettant une étrange sorte d’aura qui se verrouilla sur Yan Yiming.

« Premier coup, regarde attentivement! »

Jiang Chen ne possédait pas de mouvements extravagants et avait simplement fait un pas en avant. Il leva aussi légèrement son bras quand il avança.

Seulement quand il leva son bras, il donna aux autres un sentiment de frisson.

« Tonnerre! »

Une aura aussi tranchante qu’une épée surgît de son doigt et perça l’air. Elle possédait une trajectoire incroyable, ce fut comme si elle coupait les cieux en deux quand elle se dirigea vers Yan Yiming!

Yan Yiming sentît seulement que ses tympans allaient s’engourdir quand le tonnerre retentît. Cet étonnant poing  se dirigeait rapidement vers ses points faibles comme une flèche.

« Huh. Mêmes vieux tours. Essayer de m’avoir avec ce poing royal oriental? »

Bien que Yan Yiming ait été surpris par la soudaineté de ce point, il était encore confiant qu’il pouvait lui échapper.

Son corps se précipita comme les mouvements des branches d’arbres de saule (willow).

« La marche du saule, les vagues sans vent! »

Le corps de Yan Yiming se déplaçait comme des pissenlits dans les airs. Le rythme du mouvement était comme les ondulations de l’eau causées par le vent, il y avait une élégance indescriptible.

Ce fut l’héritage exclusif (la technique secrète) des Yanmen –  » La marche du saule « .

Yan Yiming était très confiant. Il croyait fermement que la défaite de ce jour-là était due à la restriction des techniques de combats. Aujourd’hui, il allait démontrer pleinement l’héritage de sa famille et battre cette merde de Jiang Chen!

Cependant, son moment de fierté n’avait pas duré longtemps. Jiang Chen avait fait un pas en avant, mais le mouvement de son bras avait quelque peu accélérait.

« Deuxième point, étoile filante! »

Les mouvements de Jiang Chen étaient simples, rapides et sans extravagances. Cela semblait être trop brut et simple aux spectateurs.

Seulement  Jiang Chen lui-même pouvait comprendre le vrai sens de ses mouvements à l’apparence maladroite.

C’était facile de rendre toutes les techniques plus complexes, mais il était difficile pour le complexe de devenir simple.

Les deux poings de Jiang Chen avaient en fait déjà atteint le niveau de simplification des méthodes complexes. Toutes les complications avaient été concentrées dans le mouvement.

Cherchant le changement dans le milieu de la constance.

Une trace d’un sourire fier se dessina sur le visage de Yan Yiming. « Jiang Chen, bien que ton Poing oriental ne soit pas mal mais tu es à présent à court de tours, n’est-ce pas ? Tu veux me toucher? Continue de rêver! »

Mais, ce fut comme s’il n’avait pas parlé.

Toute la posture de Jiang Chen changea soudainement et radicalement. Son doigt se déplaçait légèrement et le rythme avait changé à nouveau.

« Troisième point, sans nom! »

Ce point causa que les fleurs à ne pas être des fleurs et le brouillard de ne pas être le brouillard. C’était indescriptible et inexplicable. C’était évidemment tiré de la technique du poing royal oriental, mais il dépassait de loin le sens que le poing devait avoir.

Une trajectoire incroyable, une courbe incroyable, un poing incroyable.

Un coup ahurissant.

Yan Yiming sentît seulement une vive douleur au niveau de sa cage thoracique dans la même position que la dernière fois, c’était seulement dix fois plus fort. Cela avait déchiré tous ses mouvements et ses défenses comme du papier. Un autre coup!

Le corps de Yan Yiming était à nouveau tombé lourdement sur le sol, son état était inconnu!

 


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top