skip to Main Content
Menu

Chapitre 146 – Or, 3e grade

Traducteur en Français : Arpakshaad
Editrice & Checkeuse : Miss X

Chapitre 146 - Or 3e grade

Deux Fantassins de classe V suivaient le Mammouth III. Ils formaient la partie « mêlée » de l’unité. Six Fusiliers de classe V et un Aegis III leur emboîtaient le pas.

Ensemble, ils formaient l’unité d’assaut de base. Une unité de reconnaissance aurait probablement remplacé ces méchas orientés combat pour d’autres types. Pour l’instant, il devait y avoir une dizaine de configurations d’unité, et les méchas ne variaient pas beaucoup d’une alliance à l’autre.

« Capitaine, d’après l’imagerie satellite, il y a des reflux d’énergie à deux kilomètres trente degrés sur la gauche. De plus, les données de la carte sont hazardeuses. »

Mo Yu confirma l’information. « En avant, formation de combat, » ordonna-t-il. En tant que pilote de classe Empereur, c’était lui le chef d’équipe. Il portait aussi toute la responsabilité en cas de réussite ou d’échec, et la vie de ceux dans son équipe. Les deux Fantassins de classe V le suivaient en formation d’aile inversée. Les autres restaient quelques pas en retrait, les fusiliers entourant l’Aegis III. En avançant, les méchas scannaient tous les environs, en alerte.

Ils avançaient inexorablement sous la canopée. Pour une unité de mécha, deux kilomètres ne valaient rien. En traversant la jungle, les arbres s’écartaient d’un coup. Mo Yu n’avait pas besoin de radar pour voir les deux, non trois, personnes au bord de l’eau.

C’était quoi cette lumière verte ? Ce ne sont pas des monstres, la lumière devrait donc être dû à une Discipline.

« Citoyens, identifiez-vous immédiatement. » La voix de Mo Yu leur parvint amplifiée par les hauts parleurs du Mammouth III.

Suivit le crissement du métal contre le métal alors que les fantassins dégainaient leur lames en alliage de titane. Ils prirent position de chaque côté du petit groupe. Les fusiliers mirent leur armes en joue et les pointèrent sur les étrangers. L’apparition de dix énormes mécha rendit la scène au bord de l’eau bien plus tendue.

« Nous sommes de Skyfire Avenue. » La voix grave qui sonna dans les oreilles de chacun des soldats avait la même intensité que si quelqu’un était assis à côté d’eux dans leur cockpit. Tous en furent surpris, Mo Yu y compris. Les deux fusiliers étaient assez surpris pour avoir failli décharger leurs armes accidentellement.

Skyfire Avenue ? Bien sûr que Mo Yu connaissait cet endroit. Il allait continuer ses questions quand une lumière argentée l’aveugla, lui coupant la parole. Le Mammouth III avait une cuirasse épaisse en alliage, et malgré cela, en emblème apparut dans son cockpit, flottant dans les airs.

Mo Yu avait fait son temps, il connaissait les ficelles. Il comprenait ce qu’il voyait. « Discipline Interdimensionnelle. »

Le médaillon ovale était couleur bordeaux, mais en tombant dans les mains de Mo Yu, dix filaments de lumière dorée s’en échappèrent. Ils étaient brillants, puissants, mais sans danger. Les ondes d’information étaient étonnantes.

Le système de contrôle principal du Mammouth III se réveilla, faisant son rapport. « Identité vérifiée, Officier Militaire Or 3ème Grade. »

Or 3ème Grade ?

Mo Yu en tomba presque par terre. Comme toute organisation militaire, l’Est avait son propre système de rangs militaires. Les officiers les plus bas étaient désignés par le ‘fer’. Les sous-lieutenants étaient Fer 1er Grade, les lieutenants Fer 2eme Grade, et les Capitaines 3e Grade. Puis venait le cuivre, puis l’argent. Il n’y avait que les hauts échelons qui avaient de l’Or.

Les généraux planétaires étaient Or 1er Grade. Les amiraux de flotte Or 2eme Grade. Les Secrétaires à la Défense et les généraux les plus hauts gradés étaient Or 3eme Grade ! Et cette marque était celle du Maréchal du Fer et du Sang.

La majorité des militaires des trois Alliances étaient des pilotes de mécha. Mo Yu lui-même n’était qu’un jeune Capitaine, mais avait grimpé les échelons pour mener son escadron. Il n’était que Cuivre 1er Grade. Infiniment loin de l’Or 3ème Grade.

Attends, pensa-t-il, son cœur se mettant à battre plus rapidement. Skyfire Avenue ! Or 3ème Grade !

Mais qu’est-ce que cela voulait dire les deux ensemble ? Les résidents de Skyfire Avenue n’avaient certainement pas la capacité d’être des commandeurs des forces armées, ou ministre de la défense. Ils ne pouvaient même pas être hauts fonctionnaires. Et pourtant, ils tenaient le rôle de protecteurs et défenseurs de l’Alliance.

Un Parangon !

Ce… Ça doit vouloir dire qu’un d’eux est un Parangon ! Il avait enfin compris, l’emblème dans sa main s’illumina une dernière fois avant de disparaître.

Skyfire. Parangon. Pouvoir interdimensionnel. Avec ces trois indices, l’identité de cet homme était évidente.

Mo Yu ravala sa salive. Sa voix était claire et nette sur la fréquence dédiée : « Identité vérifiée, sécurisez le périmètre. Alerte rouge arrêtée pour ces trois-là. »

Les neufs autres méchas reculèrent rapidement. Ils se retournèrent, presque comme un, et dirigèrent leur aura meurtrière vers l’extérieur.

La plaque pectorale du Mammouth III siffla et s’ouvrit. Une simple échelle de métal coula pour laisser le pilote arriver au sol. Mo Yu glissa le long de l’échelle et trotta vers la lumière verte.

« Pas besoin de se rapprocher, » ordonna la voix grave.

« Oui Monsieur ! » Mo Yu s’arrêta net. Il se mit au garde à vous.

« Pilote 34 de l’Alliance de l’Est, Capitaine de la Treizième Escadre de Combat, Troisième Compagnie d’Infanterie. Chef d’escadre Mo Yu, au rapport ! » Mo Yu était tout excité. Sa poitrine montait et descendait au rythme de sa respiration rapide, ses joues rouges.

Comment pouvait-il ne pas être excité ? C’était un Parangon ! En tant que pilote de classe empereur, il était évidemment un adepte, lui aussi. Niveau cinq, pour être précis.

Il avait appris l’existence de Skyfire Avenue quand il était petit. La cour de récré des Adeptes. Résidence de trois Parangons, qui protégeaient l’Avenue.

Même l’Alliance du Nord, puissante comme elle l’était, n’osait pas attaquer l’Est principalement à cause de ces trois puissances. Ils étaient plus dissuasifs que des Bastions.

La puissance destructrice pure d’un Parangon ne pouvait pas atteindre celle d’un Bastion, mais il fallait prendre en compte la taille et la construction d’un Bastion. Comparé à un homme ? Si un Parangon se décidait à tuer quelqu’un, la seule chance pour la cible était de devenir un Parangon. C’était pour cette raison que la présence de Parangon était prise en compte dans l’évaluation de la force d’une Alliance.

Le monde connaissait dix Parangons. Sept d’entre-eux étaient officiellement acceptés comme membres d’une Alliance, ou plutôt, il y en avait sept qui acceptaient qu’une Alliance les déclare chez eux. Ils concentraient leurs efforts sur l’amélioration de leurs peuples, si tel était leur souhait.

Le Nord et l’Ouest en avaient deux chacun. Mais l’Est en avait trois.

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top