skip to Main Content
Menu

Chapitre 52 – Indignation et Oscillation


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 52


    

Lan Jue fut pris par surprise. Il ne s’attendait pas à voir Chaire Fraiche se lancer dans une tirade complète avant d’attaquer. Il ne pouvait s’empêcher de rire à la blague, et dans la fraction de seconde, avait baissé sa garde.

Les attaques de Chaire Fraiche étaient instantanées et vicieuses. Même avec ses facultés, contrôler ce mécha de niveau usine sous ce type d’assaut se révélait difficile.

Les pointes de ses pieds se levèrent et soudain, il fonçait en arrière. Au même instant, la lame dans sa main dessina un arc, arrivant tout juste à dévier l’arme de Chaire Fraiche. Sa jambe droite se leva pour rencontrer le coup de pied ennemi et le repousser sur le côté.

« Un bon niveau de réaction mec ! » La voix de Chaire Fraiche sonnait pleine de louanges.

« Je vais te crever les yeux, » cria-t-il ! Ses jambes mécaniques jaillirent soudainement pour s’enrouler dans celles de Nooblet.

Nooblet était instable, sa rapide retraite le faisant tituber. Il ne pouvait éviter le croche-patte adverse. Le corps de Chaire Fraiche se tordit alors avec l’agilité d’un singe en essayant d’amener Nooblet au sol.

Jiujitsu ! Chaire Fraiche avait appris à intégrer du jiujitsu dans ses techniques de combat de mécha.

« Tu sais, j’ai eu ma part de malchance récemment, » continua Chaire Fraiche pendant sa prise. « J’étais à la cafétéria pour bouffer hier, et dans mon assiette, il y avait un morceau de porc couvert de poils. Je me suis dit, la vache, les gens de la cafétéria de l’école n’en ont vraiment rien à faire de l’hygiène. Alors, j’ai soigneusement enlevé les cheveux un à un, et l’ai mangé. Et bordel, qui aurait imaginé que c’était du gingembre ! »

Si quelqu’un avait été dans la cabine de Lan Jue, il aurait pu voir tout son dégoût sur son visage.

Chaire Fraiche avait cloué le mécha de Nooblet au sol, leurs jambes enchevêtrées. On dirait que les histoires inutiles de Chaire Fraiche lui donnaient un avantage significatif. Même après toute son expérience sur le terrain, c’était la première fois que Lan Jue faisait face à un adversaire comme… ça.

Profitant de la situation, Chaire Fraiche s’extirpa de la prise et posa sa masse métallique directement sur le dos de Nooblet. Il s’appliqua à faire une clé au bras de Nooblet qui tenait son arme.

« Heh ! Qu’est-ce que t’en penses mec ? Elle est cool ma blague, hein ? » Chaire Fraiche sonnait particulièrement fier de lui. « Mais tu n’es peut-être pas convaincu. Tu sais quoi, si c’est pas le cas, tu peux me taper. Vas-y, frappe-moi ! Hehehe ! »

« Ne pense pas que tu as déjà gagné, » grogna Lan Jue.

« Eh ? » Chaire Fraiche sonna surpris. « Gagné ? Oh ne t’inquiète pas, je ne vais pas te laisser partir aussi facilement – Je n’ai juste pas envie que tu fasses du mal à ton mécha ! Comme ça, DreamNet ne nous interrompra pas pendant notre petite conversation. »

Soudain, Chaire Fraiche sentit le mécha de Nooblet trembler sous lui. L’amplitude n’était pas très forte, mais c’était très soudain. Le plus surprenant, cependant, n’était pas le tremblement – mais le fait que ça avait relâché sa prise !

« Non… ! » Cria Chaire Fraiche. Nooblet se tordit et, d’une manière que Chaire Fraiche ne comprit pas, il était tout à coup celui pris dans la prise. Puisque, avec un coup à tordre du métal, Nooblet le jeta au sol, et l’y cloua.

« Oscillation ! Tu oscilles ! » Chaire Fraiche était trop choqué pour essayer un contre.

Oscillation, il avait essayé de s’y exercer pendant des années !

Chaire Fraiche était bien le grand frère de Tang Mi, Tang Xiao. Il était bien connu, un des meilleurs élèves de la section de combat de mécha. Déjà pilote de Niveau Souverain Première Classe, et un des dix meilleurs dans tout le département de combat.

Une fois évalué comme pilote de mécha Niveau Souverain, on se voyait attribuer le grade de Lieutenant par n’importe quel état des trois Alliances.

Même pour les Étudiants Nationaux, le prérequis pour être diplômé n’était que de Seconde Classe. Des pilotes de Niveau Souverain Seconde Classe étaient souvent appelés pour commander des escadrons de dix unités.

Mais même avec tous ces classements et attentes — Niveau Souverain, Première Classe, top dix — Tang Xiao était toujours incapable d’effectuer la technique de l’Oscillation.

L’Assaut Brunois était une technique de spectacle, peu utilisable en combat réel. Mais l’Oscillation, c’était une manœuvre de corps-à-corps hautement valorisée. Il était raisonnable de dire que c’était à un niveau d’aptitude que tous les pilotes rêvaient d’atteindre.

Pour de vrai, même les plus bas pilotes de troisième classe s’entraînaient à l’Oscillation, mais même les pilotes classés Souverains… peut-être même certains pilotes classés Dieu n’arrivaient pas à la maîtriser. Il fallait un certain niveau de talent que tout le monde ne possédait pas.

La technique connue sous le nom d’Oscillation faisait vibrer tout le mécha à très haute fréquence. Cela résultait en des lésions traumatiques pour l’adversaire, ou la possibilité de s’extraire de prises difficiles. Les ondes cérébrales sont importantes dans la manipulation d’un mécha, mais l’oscillation – cela requérait une vitesse manuelle inconcevable !

Les méchas modernes avaient besoin d’ondes cérébrales et de commandes manuelles pour opérer, mais l’oscillation était une autre paire de manches. Il fallait que le pilote exécute une série de mouvements à haute fréquence, parfaitement minutés et en un instant. Autant dire que cela nécessitait une dextérité exceptionnelle. Des mouvements répétitifs, effectués encore et encore en aussi peu de temps que possible. Voilà ce que c’était que l’oscillation.

Les trois alliances avaient essayé de résoudre le problème de l’oscillation technologiquement, usant d’études et d’expériences exhaustives. Le problème persistait cependant, que l’oscillation ainsi produite était bien moins flexible que celle produite par le pilote. C’était aussi très coûteux, aussi bien fiscalement qu’énergétiquement.

Il allait sans dire que le mécha de Nooblet ne possédait pas ce genre de technologie. La seule explication était que cela venait des facultés du pilote.

Quand ils vantent la vitesse manuelle comme prérequis à l’oscillation, ce qu’ils veulent dire c’est que le contrôle effectif doit atteindre trois cents. C’est-à-dire que le pilote doit exécuter au moins trois cents actions parfaites en une minute avant de pouvoir parvenir à l’oscillation.

Tang Xiao savait qu’il pouvait atteindre le marqueur de trois cents, mais rarement et avec beaucoup d’efforts. Il n’arrivait qu’à cent quatre-vingts efficacement.

Nooblet pressa un poing contre la tête de Chaire Fraiche. « Vas-y, parle, » gronda-t-il.

Chaire Fraiche bouillonna tout excité. « Comment as-tu appris à osciller ?! À — à quelle vitesse vont tes mains ? Quel âge as-tu ? Tu étudies ou enseignes ici ? Tu peux m’apprendre ? Tu dois être un prof, non ? Il n’y a aucun élève capable d’osciller ici. »

« T’enseigner ? » Un sourire sadique s’étira sur le visage de Lan Jue. « Bien sûr, je peux t’apprendre, n’est-ce pas ? Où es-tu ? »

La joie de Chaire Fraiche était assommante. « Je suis dans le département de recherche. Dis-moi juste où aller, et je viendrais à toi ! »

« Il y a un petit carré d’herbe derrière le bâtiment des électifs. Je t’y attendrais. Sois-y dans dix minutes, où je m’en irais. » La voix de Lan Jue était douce et égale.

« Bien, oui ! J’y serais ! » Tang Xiao était clairement extatique, comment pouvait-il ne pas l’être. Il n’avait jamais rencontré quelqu’un qui savait osciller. Qui que soit cette personne, il devait être arrivé récemment.

« Mais avant que tu ne t’en ailles, on va te faire un peu plus expérimenter l’oscillation en direct… » Le poing appuyé contre la tête de Chaire Fraiche devint flou, et en un instant, se planta dans la tête du mécha.

Crunch !

 

 

<< Précédent << >> Suivant >>

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top