skip to Main Content
Menu

Second Coming of Gluttony, chapitre 25

Traducteur Français : Mithestral

Chapitre 25 : Un potentiel caché qui surgit (deuxième partie)

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels. Soutenez le site officiel !

Le matin du 30ème jour.

 

Comme prévu, Cinzia annonça le prolongement de la Zone Neutre pour une durée de deux mois supplémentaires. Elle laissa penser qu’elle se montrait exceptionnellement généreuse, rassurant bon nombre de survivants, car très peu étaient parvenus à rassembler 1000 Points.

 

Bien sûr, tout le monde n’eut pas la même réaction.

 

« Qu’est-ce qu’il y a, Hao Win ? »

 

Cinzia avait remarqué que Hao Win la regardait fixement depuis un moment, mais ne décida d’interpeller l’homme au costume noir que maintenant. Ce dernier haussa légèrement les sourcils.

 

« Ce n’est rien, vraiment… C’est juste… »

« Juste quoi ? »

« C’est différent de ce qu’on m’avait dit. »

 

C’était trois mois de Zone Neutre depuis le début, pas vrai ? Hao Win semblait avoir trouvé une façon de sous-entendre cette question sans avoir à la vocaliser. Évidemment, il n’avait aucun intérêt à dévoiler la vérité et se mettre à dos Cinzia.

 

« Vraiment ? Quel dommage. Je ne sais pas quel crétin t’as raconté ces trucs, mais peut-être que tu n’as pas entendu que je suis la responsable de la Zone Neutre cette fois-ci. »

« Si vous parlez en ces termes, alors je n’ai rien à ajouter, » répondit Hao Win en haussant les épaules avant de se retourner pour éviter son regard.

 

Cinzia parcourut des yeux le reste de l’assemblée.

 

« Alors, comment était ce premier mois dans la Zone Neutre ? »

 

Personne ne répondit. En vérité, même s’ils avaient formé des groupes, aucun d’entres eux n’était parvenu à accomplir une mission de difficulté ‘Normale’.

 

« À moins d’être un parfait demeuré, je suis certaine que vous avez commencé à réaliser la dure vérité. Ah, je suis vraiment un bon à rien. Si je quitte la Zone Neutre maintenant, je vais immédiatement crever. Je pense que vous vous êtes fait ce genre de réflexion, non ? Qu’est-ce que t’en dis, burrito ? » Le mexicain costaud qui s’était plains de ne pas pouvoir accéder directement au Paradis fut trop embarrassé pour croiser son regard. « Il semblerait que vous vous soyez tous réveillés maintenant, » dit-elle, visiblement satisfaite de leurs réactions. Son ton s’adoucit légèrement. « Maintenant que vous vous êtes rendus proprement compte de votre situation, vous serez sans doute un peu réceptifs à ce que je vais vous dire. La plupart d’entre vous devrait avoir amassé au moins quelques Points de Survie, non ? »

 

C’était effectivement le cas. Il n’y avait quasiment personne qui n’avait pas frénétiquement essayé de compléter des missions. Même ceux qui avaient terminé le Tutoriel avec 0 points en avaient maintenant quelques centaines.

 

« Eh bien, j’ai préparé un cadeau pour vous tous. »

 

Le seul mot « cadeau » suffit à faire briller les yeux des survivants.

 

« Demain, et demain seulement, la Chambre de l’Éveil s’ouvrira pour vous. À l’intérieur de cette Chambre de l’Éveil, vous rencontrerez les sept dieux veillant sur ce monde. De plus, vous recevrez une ‘classe’, qui correspondra au mieux à votre situation et votre potentiel. Pour le dire autrement, vous serez capable d’utiliser de la mana à partir de ce moment-là. »

 

L’assemblée, silencieuse jusqu’à maintenant, explosa d’excitation.

 

« Une fois que vous recevrez votre classe, il devrait être plus facile pour vous d’identifier les missions que vous devriez compléter et les rôles que vous devrez remplir lorsque vous serez en groupe. D’ailleurs… » Elle marqua volontairement une pause. « Les Points de Survie que vous avez déjà gagnés vont devenir encore plus précieux. »

 

Beaucoup de personnes l’interpellèrent pour lui poser des questions. Contrairement au premier jour, Cinzia prit le temps de répondre à toutes les questions.

 

Pendant son temps, sur le côté, Agnès soupirait doucement. Elle savait déjà ce qui allait se passer dans la Zone Neutre après l’Éveil. Comme l’avait indiqué Cinzia, dès lors qu’un survivant obtenait une classe, il pouvait utiliser de la mana. Cela sous-entendait également que le survivant allait devoir apprendre à l’utiliser grâce à des entraînements spécialisés, taillés sur mesure pour sa nouvelle classe.

 

Ou alors, ce problème pouvait être résolu grâce aux PS. Il suffisait d’acheter ‘Capacité’ et ‘Application de Mana’ dans les boutiques.

 

C’était le cœur du problème : les survivants deviendraient plus forts très facilement grâce aux Points de Survie, mais cela limiterait d’autant leur potentiel naturel. S’ils utilisaient ces deux produits pour devenir plus forts, ils atteindront rapidement une limite qu’ils ne pourraient plus jamais dépasser.

 

Il y avait une différence importante entre se baser sur la Fenêtre de Statut et percevoir par soi-même la ‘vérité’. Cette différence devenait de plus en plus importante au fur et à mesure que l’on gagnait en niveau.

 

Peut-être que c’était le but de Cinzia que de transformer ceux qui dépenseraient leur Points de Survie juste après l’Éveil en soldats utilisables aussi rapidement que possible. Ceux qui ‘savait ce qu’ils faisaient’ seraient laissés tranquille, et ceux qui n’avaient pas la moindre idée de la façon optimale de faire les choses seraient menés à la baguette.

 

La façon de faire de Cinzia était trop ambiguë pour être qualifiée de mauvaise, et Agnès n’avait pas vraiment d’arguments concrets pour la pousser à faire autrement. Ce n’était, au bout du compte, qu’une question d’opinion. Et puis, c’était Cinzia la responsable de la Zone Neutre, il lui appartenait le choix de la façon ‘d’élever’ ses petits oisillons.

 

 

 

 

Seol fut ravit d’entendre que la Zone Neutre resterait ouverte deux mois de plus. Il serait maintenant capable d’utiliser toutes les fioles de Compétence qu’il avait achetées sans se sentir pressé. Oui, il pouvait utiliser les objets achetés dans la Zone Neutre au Paradis, mais la Zone Neutre était un lieu protégé, construit dans le seul but d’assurer leur formation et leur survie. Il s’agissait indéniablement du meilleur endroit pour utiliser la Compétence.

 

« Votre classe sera déterminée demain dans la Chambre de l’Éveil, » dit Agnès tout en découpant son entrecôte juteuse.

 

Grâce à la proposition d’Agnès, Seol avait accepté d’arrêter de manger de la malbouffe et déjeunait maintenant correctement au restaurant. Après ce changement, il nourrit deux regrets. Le premier était de ne pas avoir profité des restaurants plus tôt. Bien sûr, la nourriture était d’une qualité exceptionnelle, mais elle lui apportait aussi tous les nutriments dont il avait besoin. Non seulement il mangeait à sa fin, mais son corps devenait de plus en plus sain. Bien sûr, plus la nourriture était de qualité, plus elle coûtait cher, mais cela n’était absolument pas un problème pour lui.

 

Son second regret était d’avoir découvert qu’il ne devait jamais plaisanter avec Agnès au sujet de la nourriture. Quelques jours auparavant, Seol avait accidentellement rompu sa promesse de lui offrir un repas tous les jours. Elle lui avait dit froidement : « Vous avez déjeuné seul, je vois. Pourquoi ne reprendrions-nous pas l’entraînement tout de suite ? ». Elle ne lui avait ensuite plus adressé la parole pendant quatre jours. Et quand il repensait à tout ce qu’il avait dû faire pour calmer sa colère, eh bien…

 

« Qu’est-ce qui vous tracasse ? »

« … Rien. Le truc c’est que j’ai déjà décidé la classe que je voulais. » Seol se dépêcha d’inventer une réponse.

« Vous ne pouvez pas choisir votre classe, ce sont les dieux qui la décident, » soupira doucement Agnès.

« Oh… ah bon ? »

« Les sept dieux veillant sur ce monde choisissent ensemble une classe parmi quatre pour chaque survivant : Archer, Magicien, Prêtre ou Guerrier. »

« Il n’y en a que quatre ? » s’étonna Seol. « Je m’attendais à plus. »

« Ce ne sont que les quatre classes de départ. En montant en niveau, d’autres spécialisations seront disponibles. » Agnès s’arrêta un instant pour mâcher puis avaler un bout de viande. « Par exemple, prenons un Guerrier niveau 1 qui décide d’utiliser l’épée comme arme principale. Au niveau 2, il deviendra un Épéiste, et ainsi de suite. S’il utilise une hache, il deviendra un Manieur de Hache. Pareil pour les Archers : ceux qui préfèrent les dagues aux arcs et arbalètes deviendront des Assassins au niveau 2. »

 

Donc, pour résumer, tout le monde partirait de la même base, mais aurait une évolution personnalisée en fonction de son propre développement. Une question lui vint immédiatement en tête.

 

« Que se passerait-il si l’on a été désigné Magicien mais que l’on utilise tout le temps l’épée ? »

« Vous deviendriez un Épéiste Magique, mais je ne recommande vraiment pas cette option. Déjà qu’il est difficile de se concentrer sur une seule chose, alors monter le côté épée et le côté magie en même temps… »

 

Effectivement, il serait plus cohérent de monter les statistiques appropriées à sa classe. Il était inutile de devenir un touche-à-tout qui n’excellerait sur aucun point. Seol acquiesça donc, pendant qu’Agnès poursuivait ses explications.

 

« D’ailleurs, lorsque l’on arrive niveau 5, le point séparant les Bas Rangs des Hauts Rangs, on nous demande de choisir un dieu à servir. C’est à ce moment-là que les spécialisations choisies deviennent incroyablement importantes. C’est la même chose au niveau 7. »

« Je vais devoir choisir un dieu ? »

« C’est plutôt que votre classe va évoluer ou se spécialiser encore davantage pour correspondre aux pouvoirs des dieux que vous allez choisir. Mais pour l’heure, je pense que vous n’avez pas besoin de plus d’information. »

 

Le visage de Seol se renfrogna. Il pensait que le système de classe allait être quelque chose de simple, mais d’après ce que lui avait expliqué Agnès, ce serait sans doute assez complexe. Il se dit simplement qu’il découvrirait les tenants et aboutissants en temps voulu.

 

« Quant à nos prochains entraînements… » commença Agnès. Le corps de Seol se tendit immédiatement. Son corps réagissait automatiquement dès lors qu’Agnès mentionnait le mot ‘entraînement’. « Vous allez devoir m’informer de votre classe aussi tôt que possible, car nous allons devoir les adapter à celle-ci. »

« Vous parlez des entraînements sur mesure liée à la classe et de l’entraînement au mana ? »

« Oui, donc vous êtes déjà au courant. »

« Madame Cinzia en a parlé aujourd’hui. Mais c’est juste que… »

« Je déconseille formellement d’utiliser les Applications disponibles dans les magasins, » dit-elle d’un ton plus ferme que d’habitude, ce qui surprit Seol. « Il est parfaitement possible d’apprendre à utiliser la mana et les sorts liés à votre classe grâce à un entraînement normal. Ce n’est pas difficile, donc inutile de dépenser des PS pour cela. D’autant plus que vous possédez la Compétence spéciale de la boutique VIP, cela ne vous prendra donc que très peu de temps. »

« … »

 

Seol avait le sentiment qu’il y avait une autre raison pour laquelle elle lui interdisait d’acheter les Applications, mais il ne l’interrogea pas davantage. Si ces dernières semaines passées avec elle ne lui avaient appris qu’une seule chose, ce serait qu’Agnès parlait d’or. Il suivrait religieusement ses conseils.

 

« À partir de maintenant, les entraînements physiques n’auront lieu que le matin, l’après-midi sera réservé à l’apprentissage de l’utilisation de la mana. »

 

Seol fut sur le point de lui demandait quand est-ce qu’il pourra commencer à faire des missions mais s’arrêta au dernier moment. Il s’était déjà promis de recommencer les missions que lorsque sa confiance en lui-même serait revenue. Certes, il ressentait une certaine angoisse mêlée à un sentiment d’urgence, mais il devait se contrôler et s’autoriser à attendre un peu plus longtemps.

 

Je ne pourrais plus revenir dans la Zone Neutre, il faut que je m’en rappelle.

 

Il était certain qu’Agnès avait une bonne raison pour l’occuper de la sorte. Seol ne connaissait rien du monde au-delà de la Zone Neutre, il ne devait pas ignorer les recommandations de la jeune femme. Il s’humidifia les lèvres et posa ses couverts.

 

« Nous déciderons donc demain, après avoir reçu ma classe. »

 

Agnès acquiesça, montrant qu’elle était satisfaite de sa réponse.

 

 

 

 

Le lendemain matin, la Chambre de l’Éveil s’ouvrit.

 

Les survivants furent invités à se rendre au septième étage et à former une file d’attente. Comme le couloir n’était pas suffisamment long pour accueillir tout le monde, cette file s’étendit jusque dans les escaliers.

 

Le procédé était relativement simple. Les premières personnes à rentrer dans la Chambre en ressortirent en moins de trente seconde, semblant un peu secoués et perdus. Il n’y avait que peu de différences entre les survivants, les plus rapides prenant quinze secondes et les plus longs une petite minute. C’est pourquoi la queue avança rapidement. Yi Seol-Ah, qui craignait de ne pas recevoir de classe, ressortie de la Chambre avec le même regard hagard de ceux l’ayant précédée.

 

« Je suis une Archère maintenant. »

« Une Archère ? » s’étonna Seol.

 

Plus de la moitié des survivants avaient déjà reçu leurs classes. Il n’y avait rien de garanti, mais de ce que Seol avait entendu des autres, la majorité avait obtenu la classe de corps-à-corps, le Guerrier. Les Archers étaient déjà plus rares. Seuls quelques survivants obtinrent la classe de Prêtre, et de ce qu’il avait pu voir, aucun n’avait encore reçu la classe de Magicien.

 

Il y avait quelque chose d’étrange en fonction des classes. Dans l’ensemble, les Guerriers ressortaient de la Chambre avec une expression neutre, mais les Archers comme Yi Seol-Ah semblaient troublés par quelque chose. Pour ceux comme Shin Sang-Ah qui avait obtenu la classe de Prêtre, ils ressortirent de la chambre dans un état pitoyable.

 

« Et la mana alors ? Tu peux la sentir ? » lui demanda Seol.

« Heuuuuu, je ne sais pas encore… Mon corps me semble un peu plus chaud qu’avant, mais… » dit-elle en se frottant le torse et le ventre, pas convaincue.

 

Seol fut soudainement surpris par l’ouverture brutale de la porte et le bruit de quelqu’un tombant à terre. Tournant la tête dans cette direction, il vit une jeune femme tenant difficilement debout sortir de la Chambre. Elle marchait d’un pas hésitant, chancela et tomba à quatre pattes. Elle était à bout de souffle. Son dos était couvert de sueur, et elle haletait bruyamment.

 

Après quelques instants, Odelette Delphine parvint enfin à se relever. Elle pencha la tête légèrement en arrière, plaçant ses mains sur sa poitrine et son ventre. Elle semblait réaliser lentement quelque chose.

 

Se pourrait-il qu’elle… Alors que Seol se demandait si Delphine avait reçu la classe de Magicien, son tour arriva enfin. Juste avant d’entrer dans la Chambre, il croisa le regard d’Odelette Delphine. Les yeux brillants de curiosité, elle semblait le pousser du regard à l’intérieur, visiblement impatiente d’apprendre la classe qu’il obtiendrait.

 

« Est-ce que vous vous sentez bien ? » demanda Seol, plus par politesse que par empathie.

« J’ai l’impression d’être enceinte, » s’amusa Odelette Delphine.

 

Seol lui fit un sourire et passa la porte de la Chambre de l’Éveil. Il ferma la porte derrière lui, se retourna et…

 

Hein ?! 

 

L’intérieur de la Chambre avait complètement changé.

 

Tout était blanc. Non, il était sans doute plus exact de dire que ce lieu n’avait aucune couleur, au point qu’il lui était difficile de dire s’il se tenait debout sur un sol tangible ou s’il flottait dans les airs.

 

Comme Seol avait déjà utilisé de nombreux parchemins et subit ce genre de téléportation de nombreuses fois, il fut capable de s’habituer rapidement à ce changement. Il ne put en revanche pas se défaire du sentiment d’émerveillement qu’il ressentait en ce moment. Tenant toujours la poignée de la porte d’une main, il commença à étudier ses alentours.

 

Soudain, plusieurs choses énormes firent leur apparition. Il s’agissait de statues de pierre, sept au total. Elles formaient un cercle autour de la porte.

 

[Il est enfin là.]
[Commençons par son Éveil.]

 

Des voix puissantes tonnèrent dans sa tête. Seol eut subitement l’impression qu’une main géante vint se poser sur sa tête. Il tressaillit ; il avait l’impression que tous ses nerfs s’activèrent en même temps. Il en eut la chair de poule.

 

« Ah ! »

 

Était-ce ce que l’on ressentait lorsque l’on se faisait aspirer par un aspirateur ? Seol pouvait parfaitement ressentir tous ses pores s’ouvrir les uns après les autres. Heureusement, cette sensation d’aspiration ne dura qu’un instant.

 

Quelque chose avait changé en lui.

 

La zone sous son nombril le démangeait inexplicablement. Une graine d’énergie semblait y germer doucement, avant que le développement ne s’accélère rapidement. En moins de cinq secondes, la petite pousse s’était transformée en une importante vigne.

 

[Oh ? Tellement de mana… Cela devrait être au moins ‘Intermédiaire (Élevé)’, non ?]
[Il a une Capacité Innée.]
[Je vois, je comprends mieux !]
[Il a dû ouvrir ses yeux à un jeune âge.]
[Il y a des traces indiquant qu’il a perdu son pouvoir au moins une fois.]
[Comme c’est dommage, comme c’est dommage…]

 

Plusieurs voix résonnaient dans sa tête. Une des voix semblaient prodigieusement arrogante, une autre tonnait d’une rage infinie, une troisième semblait paresseuse et ennuyée, mais il y avait également une voix sensuelle réveillant ses désirs enfouis…

 

Seol n’avait pas le temps de s’attarder sur ces voix. L’afflux d’énergie provenant de son ventre s’introduisait dans tous les recoins de son être, il était incapable de penser à quoique ce soit.

 

[Effectivement, c’est dommage. Son niveau de mana a beaucoup baissé depuis qu’il a perdu son pouvoir. Si seulement cela ne s’était pas produit…]
[Il serait peut-être déjà au-delà de ‘Élevé (Bas)’]
[On ne peut rien y faire. Il n’aurait pas eu connaissance de la mana sur sa planète de toute façon.]
[Prenons une décision. Indéniablement, c’est un Magicien. Nous sommes tous d’accord ?]
[Naturellement, inutile d’en débattre.]
[Deux Magiciens d’affilée… C’est une bonne récolte. Très bonne récolte, oui…]

 

Seol avait l’impression d’être dans son tourbillon sans fin. Alors même que sa tête tournait encore et encore, il parvint à entendre clairement le mot ‘Magicien’. Il fit appel à tout ce qui lui restait de volonté et se pinça la cuisse.

 

« Lance… » parvint-il à murmurer. Les voix se turent un court instant.

[…Lance ?]
[Quel jeune homme curieux. Il souhaite devenir un Guerrier.]
[Maintenant que vous le dites, il possède effectivement un potentiel important comme Guerrier. Je refuse d’abandonner cette possibilité.]
[Mmm. Oui, certainement… Je vois aussi cette compatibilité. La classe de Magicien n’est peut-être pas la plus appropriée.]
[Mais de quoi parlez-vous ? Avec ses talents, il peut devenir un Unique en très peu de temps !]
[C’est difficile… un choix vraiment difficile…]

 

Bon sang, je me fiche de la classe, mais décidez-vous à la fin ! supplia intérieurement Seol. Il voulait sortir de cet endroit au plus vite. Alors qu’il ne ressentait pas de fatigue physique, il lui était de plus en plus difficile de tenir debout. C’était comme s’il était sous une forme d’hypnose, ou quelque chose du genre.

 

[Arrêtez donc de jacasser ! Avez-vous oublié que plus il reste longtemps, plus la contribution est importante ?]
[Pourquoi ne donnerions-nous pas à cet enfant la classe qu’il souhaite ?]
[Non !]
[Il suffit. Passons à un vote.]

 

Seol se força à ouvrir les yeux lorsqu’il réalisa qu’ils étaient sur le point de prendre une décision. Sa vision était trouble, comme si ses yeux étaient emplis de larmes.

 

[Magicien.]
[Magicien.]
[Guerrier.]
[Magicien.]
[Guerrier.]
[Guerrier.]

 

Trois votes pour Magicien, et trois votes pour Guerrier.

 

[…Gula. Pourquoi n’avez-vous rien dit encore ?]

 

Gula ? Alors qu’il parvenait à peine à se maintenir debout, Seol essaya de parcourir ses souvenirs, car ce nom lui paraissait extrêmement familier…

 

[Je…]

 

Lorsque Seol entendit la fin de la phrase, il savait instinctivement que c’était enfin terminé. Il prit la poignée de la porte et sortit de la Chambre.

 

 

 

 

L’air frais à l’extérieur refroidit rapidement son corps en ébullition. Jusqu’à maintenant il n’avait jamais réalisé qu’il faisait si froid dans la Zone Neutre. Il s’adossa au mur avant de sursauter lorsqu’il remarqua à quel point il avait le dos trempé de sueur, comme le reste de son corps.

 

Il se sentait lourd. Le foisonnement d’énergie qu’il avait ressentit s’accumulait et se logeait doucement dans la zone entre son cœur et son nombril. Il avait une envie forte de dormir, mais grâce au simple fait de respirer longuement, son état s’améliora progressivement.

 

« Pfiou… »

 

Seol ouvrit enfin les yeux et vit des dizaines de yeux le fixant du regard. Il se dit qu’il était probablement sorti de la Chambre dans le même état qu’Odelette Delphine.

 

« J’en étais sûre, » annonça Odelette Delphine, assise par terre en attendant Seol. « J’imagine que vous êtes également devenu un Magicien. »

 

Visiblement, elle se sentait déjà beaucoup mieux qu’avant, puisqu’elle le regardait avec anticipation, ses yeux brillants semblant vouloir dire je le savais.

 

Seol reprit doucement son souffle avant de prendre la parole.

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels. Soutenez le site officiel !

Cet article comporte 4 commentaires
  1. Un énorme merci pour ce novel :). Franchement j’accroche à 100% !! Et prend soin de toi cest le plus important, on peux attendre quelques semaine tkt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top