skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 114


Traducteur : Mithestral


Chapitre 114 : Insei Reis l’handicapé

 

Nie Yan sauta du rebord, dévala la falaise et commença à récolter son butin de guerre.

Des Kobolds de classe Leader, il obtint cinq pièces d’équipement de qualité Argent, chacun pour une classe différente, Guerrier, Voleur, Mage, Paladin et Prêtre, mais de niveau 20. Quand il serait à ce niveau, un équipement de qualité Argent serait probablement très loin de l’intéresser.

Il jeta cet équipement dans son sac avant de commencer à ramasser l’argent provenant des Kobolds. Après avoir confirmé qu’il n’avait rien raté, il compta ses profits : douze pièces d’argent, une somme considérable.

Néanmoins, son objectif premier pour ce déplacement avait été de rapidement monter en niveau. Maintenant qu’il avait accompli cela, il remit son équipement normal, rangea les pièces augmentant l’Intelligence avant de sortir un Parchemin de Retour.

Vingt secondes plus tard, une lumière éblouissante l’enveloppa et le téléporta en ville. Avant de faire quoique ce soit d’autre, il inspecta le classement officiel des joueurs. En ce moment, le joueur en première position était au niveau 9, tout comme lui.

L’immense majorité des joueurs étaient encore au niveau 5. En voyant cela, Nie Yan ne se sentit plus pressé de gagner des niveaux. Pour le moment, sa priorité serait de récupérer le second chapitre du Livre de l’Ordre.

Il reçut soudainement un appel.

[Boss, je-je…]

[Quoi ? Exprime-toi.]

[Les matériaux que tu m’as donné… je les ai tous utilisés… mais…] bégaya Bird avec nervosité.

[Oh ? Et quels ont été tes résultats?]

[Peut-être que tu pourras récupérer trois pièces d’argent… Je suis vraiment désolé… Mon taux de succès est juste tellement bas…] répondit Bird, visiblement très gêné. Il savait parfaitement que les ingrédients alchimiques que Nie Yan lui avait fournis valaient au moins dix pièces d’argent. Pour s’entraîner, il avait réussi à tous les utiliser en moins d’un jour, et pourtant, malgré ses plus grands efforts, il n’avait même pas réussi à amortir un tiers des coûts. Il importait peu que son employeur soit excessivement riche. Bird craignait que ce niveau d’incompétence ne soit toléré par personne.

[Rends-toi à la Guilde des Alchimistes. Je te rejoindrai à l’entrée.] Nie Yan avait eu le souffle coupé en entendant les résultats de Bird. Même l’incompétence avait une limite… Le taux de succès de Bird étaient presque trop bas. S’il avait donné les mêmes quantités d’ingrédients à n’importe quel autre Alchimiste, même s’il était peu probable qu’il fasse du bénéfice, au moins il n’aurait pas eu de pertes ! Pourquoi Bird avait-il un taux d’échec aussi élevé ?

[Ok…] Bird, qui avait déjà été inquiet avant la discussion, était maintenant au bord du désespoir. Il semblerait que cette fois-ci Nie Yan allait probablement le virer.

Bird faisait les cents pas devant l’entrée de la Guilde des Alchimistes. Nie Yan avait simplement demandé à le voir, mais il avait tiré des conclusions hâtives et était certain de se faire remercier.

De nombreux Alchimistes entraient et sortaient de la Guilde. Leurs apparences pouvaient varier, mais la majorité arborait un insigne de lune en argent sur leurs torses, le symbole officiel d’un Apprenti Alchimiste. Occasionnellement il était également possible de croiser un ou deux Alchimistes Juniors portant un insigne de lune en or. Quand l’un d’eux passait à côté de lui, Bird avait du mal à cacher sa jalousie.

À ce stade du jeu, l’insigne en or représentait un statut de noble. Dans une guilde, ces Alchimistes étaient très importants, car les pilules, potions, toniques et autres concoctions qu’ils pouvaient préparer étaient vitales à la croissance de la guilde ! En général, quand un Apprenti Alchimiste rejoignait une guilde, il recevait une grande quantité d’ingrédients alchimiques en échange du bénéfice réalisé sur les concoctions. Cela voulait concrètement dire qu’il fournissait un travail gratuitement. D’un autre côté, s’il parvenait à améliorer son efficacité et à atteindre le rang d’Alchimiste Junior, son statut deviendrait bien plus important. Lorsqu’une guilde découvrait un tel talent, la personne en question recevrait de nombreux avantages. De plus, au lieu de ne faire aucun profit de quelque sorte que ce soit, ses revenus deviendraient soudainement équivalents à ceux d’un cadre.

Il n’y a pas si longtemps, Bird rêvait lui aussi d’atteindre une telle position au sein d’une guilde. Mais en ce moment, il avait déjà perdu tout espoir.

Dark Hero, son ancienne guilde, était plutôt bien connue. Avant la sortie de Conviction, ils avaient déjà eu une présence remarquée sur plusieurs autres jeux. Même s’ils n’étaient pas une grande puissance sur Conviction, ils étaient néanmoins bien plus soudés qu’une guilde lambda. La seule raison pour laquelle ils avaient fait une exception et avaient autorisé Bird à rejoindre leurs rangs prestigieux était parce qu’il avait obtenu une compétence cachée. Mais il avait été expulsé après seulement quelques jours à cause de son taux de succès épouvantable. Ils avaient rapidement compris qu’entraîner un Alchimiste aussi incompétent, dénué de tout talent, allait peser trop lourd sur leurs réserves de matériel. Même s’ils étaient loin d’être pauvres, l’argent ne poussait pas sur les arbres après tout.

Pourquoi était-il incapable d’accomplir quoique ce soit, alors que de nombreux autres Alchimistes étaient déjà devenus extrêmement riches ?

Dans la vraie vie, Bird n’avait assez d’argent que pour survivre encore quelques mois, et il se sentait donc incroyablement pressé par le temps. Alors que tout semblait aller enfin mieux, ayant trouvé un autre sponsor prêt à l’aider à progresser, il avait une fois de plus tout gâché. Normalement, tous les Apprentis Alchimistes devraient avoir grosso modo le même taux de succès, pourquoi le sien était-il si bas ?

Faisant les cents pas devant l’entrée, il leva la tête et vit Nie Yan s’avancer vers le bâtiment.

« B-boss ! » dit Bird, ne sachant que dire d’autre.

« Garde tes excuses pour plus tard, commençons par rentrer. Est-ce que tu as ton propre atelier ? » demanda Nie Yan. La Guilde des Alchimistes possédait de nombreux ateliers que les joueurs pouvaient louer pour trente cuivres par jour, ce qui leur permettait de travailler en toute tranquillité, sans être dérangés. Pour ceux qui n’avaient pas les moyens d’en louer, ils n’avaient d’autre choix que de travailler dans les halls débordants d’activité de la Guilde, où le bruit et les cris influenceraient probablement très négativement les résultats de leurs concoctions.

« Non, c’est trop cher d’en louer un… », répondit Bird. Il ne voulait vraiment pas dépenser autant d’argent juste pour être au calme.

Nie Yan se dirigea vers la réception. La réceptionniste travaillait derrière un bureau en bois de pin dont le fil ondulait, lui donnant un air d’antiquité. Ce PNJ très séduisant portait une robe bleue à fleurs et répondait au nom de Salania. Ses sourcils formaient un arc de cercle parfait et ses yeux étaient aussi bleus qu’un saphir. Son nez était parfaitement droit, et deux boucles de cheveux ornées d’un rubis reposaient sur ses épaules. Elle incarnait l’essence même de l’élégance viridienne, et la technologie du jeu était capable de la rendre avec fluidité, offrant avec précision une interprétation du mot « perfection ».

« Bonjour, comment puis-je vous aider aujourd’hui ? » demanda Salania. Sa voix était analogue à un champ de rossignol, incroyablement plaisante à entendre. Une femme aussi parfaite était capable de capturer le cœur de n’importe quel homme.

Mais Nie Yan, lui, était habitué depuis longtemps à ces PNJs. Il n’était pas du tout affecté et répondit « J’aimerais louer un atelier privé. »

« Quel type d’atelier ? Il y en a de qualité basique, intermédiaire et de luxe pour des prix respectifs de trente cuivres par jour, cinq pièces d’argent par jour et soixante pièces d’argent par jour », l’informa Salania.

« Un atelier basique s’il vous plaît », choisit Nie Yan. À ce stade du jeu, les ateliers basiques étaient amplement suffisants pour tout Alchimiste.

« Est-ce que ce n’est pas du gâchis ? » s’alarma Bird. Il s’agissait de trente cuivres supplémentaires jetés par la fenêtre chaque jour ! Nie Yan avait déjà investi tellement d’argent sur lui, et il n’avait pas réussi à produire le moindre résultat, ce dont il avait profondément honte.

« Ce n’est que trente cuivres. » Nie Yan sélectionna un atelier et paya le prix avant de se tourner vers Bird et de dire : « Ok, allons-y. »

Bird suivit Nie Yan dans l’atelier.

Nie Yan observa l’intérieur. L’atelier n’était pas très grand, ayant une surface de cinq mètres par cinq mètres. Mais comme le matériel était encore relativement rare à ce stade du jeu, c’était largement suffisant pour concocter des préparations. Sur la gauche se trouvaient deux meubles contenant diverses potions. Les bouteilles en cristal contenaient des liquides rouges, bleus, verts, et toutes les autres couleurs de l’arc-en-ciel, et avaient une étiquette blanche sur le côté indiquant le nom et le prix. Ces potions étaient fournies par la Guilde, mais n’étaient pas gratuites et leur utilisation devait être réglée au moment de quitter l’atelier.

Au centre de la pièce se trouvait une paillasse rectangulaire avec plusieurs ustensiles alchimiques.

« Quand tu concoctes une préparation, est-ce que tu as du mal à te concentrer ? » dit Nie Yan en regardant Bird.

Ce dernier réfléchit aux dernières fois qu’il avait travaillé et réalisa qu’il y avait véritablement un nuage noir obscurcissant son esprit, ce qui le rendait de plus en plus inquiet. Son empressement d’accomplir quelque chose dans le domaine de l’Alchimie avait impacté de manière très négative son état d’esprit, ce qui impactait également ses résultats au point d’avoir un taux de succès trois fois inférieur à un Alchimiste moyen.

« Oui, je crois. »

« Lorsque l’on concocte des potions, l’idéal est d’être dans un état d’esprit calme, d’oublier tout le reste, et de te dévouer complètement à l’Alchimie. Ce n’est que de cette façon que ton taux de succès atteindra les soixante pour cent, la moyenne pour un Alchimiste. La qualité de tes instruments et outils a également une influence, et le meilleur matériel existant peut te permettre d’atteindre les quatre-vingt-dix pour cent. À partir de maintenant, vide-toi la tête de tout ce qui pourrait te distraire et concentre-toi sur la concoction. Vas-y, essaye », lui indiqua Nie Yan. Même s’il n’y avait encore aucun Alchimiste de haut niveau pouvant transmettre son expérience à Bird, Nie Yan avait l’avantage de venir du futur. Ses conseils étaient le fruit des expériences des Alchimistes pendant sa vie antérieure, et il n’allait pas cacher son savoir.

Nie Yan plaça plusieurs lots d’ingrédients alchimiques sur la table.

« Compris ! » acquiesça Bird. Il prit un des lots et commença à préparer les ingrédients en suivant le conseil de Nie Yan.

Peut-être était-ce parce que Nie Yan se tenait juste à côté de lui, mais Bird se sentait nerveux et cela se voyait lorsqu’il manipulait les ingrédients.

Est-ce que c’est vraiment le Roi de l’Alchimie de mon ancienne vie … ? se demanda Nie Yan en fronçant les sourcils. Ça n’a pas de sens ! Je suis certain que le Roi de l’Alchimie s’appelait Bird Leaves No Eggs ! Mais en y réfléchissant bien… peut-être est-ce normal. Personne ne devient un Roi de l’Alchimie en une nuit. Il a probablement dû faire énormément d’efforts pour atteindre ce niveau.

« Quelle que soit l’activité, il est nécessaire de maintenir un état d’esprit calme. Ne laisse pas ton environnement t’influencer. Si tu deviens aussi maladroit à chaque fois que tu concoctes quelque chose en face de moi, tu peux aussi bien t’en aller tout de suite. Arrête de te ridiculiser », le réprimanda sans retenue Nie Yan. Il avait donné à Bird une chance, c’était maintenant à lui de la saisir. Si Bird ne montrait toujours aucun signe de progrès, il n’aurait d’autre choix que de le mettre à la porte. Peu importe combien d’argent il avait en excès, il n’allait pas le dépenser sur un Alchimiste incapable.

En entendant ces mots, Bird eut l’impression qu’on lui poignardait le cœur. Nie Yan avait-il une raison de continuer à lui fournir des ingrédients pour s’entraîner ? Non, aucune ! Si Bird continuait à se montrer aussi incompétent, alors le scénario de la guilde Dark Hero se répéterait et Nie Yan le jetterait dehors sans la moindre hésitation. Et même si Nie Yan ne le chassait pas, il aurait trop honte pour rester. Ce genre d’occasions était vraiment très rare, et il n’allait pas la laisser passer !

Bird prit une profonde respiration, essaya de se calmer et de concentrer toute son attention sur la bouteille entre ses mains. En agitant la préparation médicinale, une couleur vive commença à apparaître. En voyant ça, ses mouvements se raidirent en passant à l’étape suivante, et la couleur disparut immédiatement.

[Système : la concoction a échoué…]

J’ai quand même raté… Bird ne leva pas la tête pour observer la réaction de Nie Yan. Au contraire, il regarda distraitement le bureau sur lequel se trouvaient encore dix lots d’ingrédients. Il ne lui restait plus que dix chances… S’il ne parvenait pas à améliorer son taux de succès, alors après avoir utilisé ces dix lots il partirait sans doute de lui-même, sans que Nie Yan n’ait à le forcer.

Si je rate encore une fois, ça voudra dire que je ne suis juste pas né pour être un Alchimiste. Peut-être que je devrais alors supprimer ce personnage et commencer avec une classe de combat.

Cette décision prise, Bird continua avec le prochain lot. Il n’avait rien à perdre, et au contraire tout à gagner.

« Tiens la bouteille par le col et tourne-la à vitesse constante. Tu n’as pas besoin d’utiliser trop de force… » Nie Yan n’avait jamais exercé l’Alchimie, donc il ne pouvait que se reposer sur les informations qu’il avait rassemblées dans sa vie antérieure.

Bird comprit qu’il s’agissait de sa dernière change et parvint enfin à ne se concentrer que sur la concoction. Il était complètement absorbé par sa tâche, et secoua le flacon dans ses mains.

[Système : Vous avez concocté une Potion Anti-Para basique avec succès!]

J’ai réussi ! Bird trembla d’excitation et soupira de soulagement. L’immense pression qu’il avait ressentie s’était un peu dissipée après ce succès tombant à point nommé, et enchaîna sur la potion suivante avec davantage de confiance.

Il semblait être parvenu à éjecter toute pensée inutile de son esprit, dont la présence de Nie Yan. Fixant attentivement la potion devant lui, il compléta une à une les étapes de la concoction avec succès. L’attitude très concentrée de Bird surprit même Nie Yan, après quoi il fut enfin convaincu que cette personne était bien le fameux Roi de l’Alchimie de sa vie précédente.

Bird produisit plusieurs autres potions, pour un taux de succès de cinquante pour cent. Même si c’était toujours un peu inférieur à un Alchimiste moyen, il s’agissait d’une grosse progression pour lui.

Il semblait avoir enfin trouvé sa voie dans l’Alchimie.

Après avoir enfin trouvé un point d’appui, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne devienne le Roi de l’Alchimie. Nie Yan quitta discrètement l’atelier pour permettre à Bird de se concentrer davantage. Évidemment, ce dernier avait été trop immergé dans son travail pour remarquer son départ.

Une fois qu’il avait épuisé tous les ingrédients, Bird regarda les cinq potions produites avec fierté. Il était très heureux, et quand il se retourna pour voir la réaction de Nie Yan, il découvrit que ce dernier était déjà parti.

[Boss, j’ai réussi à faire cinq potions!] écrivit avec excitation Bird à Nie Yan. Il désirait maîtriser l’état d’esprit que lui avait enseigné son bienfaiteur. Ses précédents échecs l’avaient laissé au bord du désespoir, mais maintenant il voyait enfin la lumière au bout du tunnel.

[Ok, pas mal. Ça reste un taux de succès de cinquante pour cent, donc tu as encore une marge de progression. Continue de t’entraîner,] répondit Nie Yan. Quelle que soit sa classe, une fois qu’un joueur trouvait un point d’accroche sur le bon chemin, selon son talent et les efforts fournis, il était tout à fait possible d’atteindre le sommet !

[Oui, je comprends!] dit Bird d’un ton enjoué. Ses progrès avaient été au-delà de son imagination. Auparavant, il aurait été satisfait de concocter deux potions sur onze essais. Tant que Nie Yan ne le mettait pas à la porte prématurément, il était certain de pouvoir améliorer progressivement son taux de succès.

[Je me rends à l’hôtel des ventes pour acheter d’autres ingrédients alchimiques. Je te les enverrai par courrier. Dépêche-toi de devenir un Alchimiste Junior. Pour les concoctions de qualité supérieure, ne les vends pas encore, car je prévois d’ouvrir un magasin de potions. Le moment venu, tu en deviendras le manager,] lui expliqua Nie Yan. Maintenant qu’il possédait autant de propriétés, la suite logique était d’ouvrir une ou deux boutiques. De plus, les parcelles se trouvant dans des coins peu intéressants, cela ne lui coûterait pas trop d’argent d’ouvrir et d’améliorer ses boutiques. Il estima qu’il aurait à débourser deux ou trois pièces d’or pour en améliorer une en une boutique de première classe. S’il attendait que ces quartiers pauvres deviennent un hub commercial prospère, le coût des améliorations atteindrait des sommets vertigineux. Pour l’instant, son objectif était de transformer l’une de ces parcelles en une boutique de première classe.

[Moi ? Le manager d’une boutique?] demanda Bird avec émotion. Cela avait toujours été l’un de ses rêves de posséder son propre magasin, mais il n’avait jamais eu les fonds pour le réaliser. Ce n’avait jamais été qu’un rêve inatteignable. Mais en tant que manager d’une boutique de potions, il n’aurait jamais à se soucier du manque d’argent, car son salaire quotidien serait tout sauf bas.

[Oui, donc continue de t’entraîner. Je ne compte pas maltraiter ceux qui travaillent pour moi.]

[Je vais tout donner!] En ce moment, Bird était dans une humeur indescriptible. Il y a quelques heures, il avait été prêt à tout arrêter et à abandonner. Qui aurait pu savoir que la réponse à tous ses problèmes lui arriverait à un moment aussi opportun. C’était comme si les nuages sombres étaient enfin partis et dévoilèrent la lune brillante dans toute sa splendeur : tout était devenu parfaitement clair. Il prit une profonde respiration et tenta de réprimer son excitation, mais ne put empêcher ses mains de trembler.

[Système : la concoction a échoué…]

« Merde ! »

Nie Yan était plongé dans ses pensées. S’il décidait d’ouvrir une boutique de potions, il ne serait plus pressé de se débarrasser de son Phénol Noir. Au contraire, il pouvait l’utiliser pour faire exploser la popularité de son futur magasin !

S’il vendait du Phénol Noir, que tout le monde s’arrachait à l’hôtel des ventes, dans son magasin, il pouvait être certain de devenir extrêmement populaire !

Nie Yan avait maintenant préparé un plan. Il se rendit à l’hôtel des ventes, acheta pour dix pièces d’argent d’ingrédients alchimiques avant de les envoyer par courrier à Bird pour que ce dernier cesse de s’inquiéter de tomber à court de matériaux et puisse se concentrer sur son Alchimie. Il vendit également quelques bouteilles de Phénol Noir ainsi que quelques lots d’ingrédients permettant d’en fabriquer, ce qui lui rapporta trois pièces d’or. Il se rendit ensuite dans le quartier est de la ville pour inspecter les différentes propriétés qu’il avait achetées.

Pour le moment, ce quartier était un véritable bidonville. Les PNJs présents portaient des vêtements usés et en lambeaux, et des deux côtés des rues se trouvaient des maisons en bois miteuses au bord de l’effondrement.

Avec son apparence actuelle, il s’agissait d’une mauvaise blague de penser que ce ghetto se transformerait en la plus grande plateforme de commerce de Calore.

Nie Yan avait acheté toutes les propriétés dans les environs qui se trouvaient à des emplacements stratégiques dans le but ultime d’aider la future entreprise de son père. Dans sa vie antérieure, ces propriétés avaient appartenu à Cao Xu, mais cette fois-ci, à cause de l’intervention de Nie Yan, cette ‘légende du business’ allait devoir aller voir ailleurs !

D’après ses connaissances du futur, le meilleur endroit pour ouvrir la boutique de potion était proche d’une certaine intersection. Il s’approcha de l’emplacement le plus approprié parmi les douze qu’il possédait.

[Système : Êtes-vous certain de vouloir améliorer la propriété ? Cette amélioration coûtera 2 pièces d’or.]

Oui !

[Système : La propriété a été améliorée avec succès.]

Un bâtiment apparut sur la parcelle que Nie Yan avait sélectionnée. Il s’agissait d’une maison à un étage fait de briques de marbre blanc, dont l’apparence était raffinée. À l’intérieur se trouvaient un comptoir et plusieurs rangées d’étagères. Il y avait même des gravures de toute beauté sur les coins, ajoutant à l’atmosphère une très forte influence viridienne.

[Système : Souhaitez-vous engager un assistant?]

Nie Yan jeta un coup d’œil à la liste des employés possibles. Il y avait des lignes et des lignes de noms sur plusieurs pages, et sur chaque page se trouvaient les informations du PNJ, le prix de l’embauche et plusieurs autres détails accessibles au joueur.

Les PNJ employés pouvaient représenter le joueur dans la gestion du magasin, et il était possible de leur confier la vente de certains objets. Ils ne pouvaient cependant vendre que de la marchandise au prix prédéfini par le propriétaire, et ne pouvaient pas décider par eux-mêmes, ils n’étaient pas programmés pour cela.

Nom : Carady

Sexe : Mâle

Age : 30

Confiance : 30

Capacité : Course rapide

Prix d’embauche : 20 pièces d’argent / mois

Nom : Tesla

Sexe : Mâle

Age : 26

Confiance : 28

Capacité : Force améliorée

Prix d’embauche : 18 pièces d’argent / mois.

Nie Yan continua de parcourir les noms, à la recherche d’un PNJ satisfaisant. Les PNJs avaient des différences au niveau de leurs capacités : certains avaient des capacités liées à la Vitesse, d’autres à la Force, d’autres à la Puissance… Et avec la différence de capacité venait une différence de prix.

C’était quoi le nom de l’employé à la Boutique de Potion de l’Âge d’Or déjà ? Hmm… Les souvenirs de Nie Yan à ce sujet étaient un peu flous. C’était un handicapé, j’en suis sûr. Son nom était… Rais peut-être ?

Nie Yan continua à parcourir la liste, et en arrivant vers la fin, un nom familier retint son attention.

Nom : Insei Rais l’Handicapé

Sexe : Mâle

Age : 56

Capacité : ???

Prix de l’embauche : 50 pièces d’argent / mois

Je m’en rappelle ! C’est lui ! Même si son prix était parmi les plus élevés, Nie Yan n’eut aucune hésitation au moment de confirmer sa décision.

Ce PNJ handicapé possédant une capacité inconnue coûtait cinquante pièces d’argent par mois. Il y avait clairement quelque chose de louche. D’après ses souvenirs de sa vie précédente, il se rappela que la Boutique de Potions de l’Âge d’Or avait toujours entretenu le mystère autour de cet handicapé. Mais quelqu’un était parvenu à dévoiler sa capacité : il s’agissait de la capacité Diplomatie, qui était très rare. Elle lui permettait d’avoir très facilement des discussions avec tous les PNJs et même de leur donner une très bonne impression de lui !


Cet article comporte 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top