skip to Main Content
Menu

Chapitre 38 : Est-ce vrai ?


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX et Strike
Checké par : Lwienlin et MissZareik


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 38


      L’Empereur Johann ne put s’empêcher de froncer les sourcils face à l’attitude de Linley. Quelle que soit la personne devant lui, il restait tout de même l’Empereur du tout puissant Empire O’Brien.

– Empereur Johann ! La voix de Linley se fit encore plus profonde, et ses yeux transpercèrent l’Empereur.

Ce dernier eut soudain l’impression de sombrer dans de sombres et froides abysses. Il commençait à avoir du mal à respirer sous le poids du regard de Linley. Sa gorge se serra, et il réussit à dire,

– Maître Linley, qu’est-ce que cela signifie ? Vous ne Nous faites pas confiance ?

À côté de lui, Délia gardait la bouche close.

Linley fixa l’Empereur Johann. D’une voix d’outre-tombe, il dit,

– Empereur Johann, ce n’est pas que je ne vous crois pas. Seulement, Reynolds est un de mes amis chers. Et tout d’un coup, vous me dites qu’il est tombé au combat ? Dites-moi… comment ne pourrais-je pas vouloir découvrir la vérité derrière cette affaire ?

– La vérité derrière cette affaire ?

L’Empereur se dressa de toute sa taille, et dit, assombri par les paroles de Linley,

– Maître Linley, se pourrait-il que Nous ne disions pas la vérité ? Laissez-Nous vous le dire une fois de plus, Reynolds a été poursuivi et tué par les forces de l’Empire Rohault devant les murs de la ville de Neil, où il est tombé au combat. Il n’y a rien de plus à en dire !

– La ville de Neil ? Les yeux de Linley s’étrécirent. Empereur Johann, si Reynolds avait déjà fui jusqu’aux murs de cette ville, comment se peut-il que tous les soldats de Neil n’aient pas réussi à sauver Reynolds ?

L’empereur hésita, puis dit avec plus de fermeté,

– À ce moment-là, Nous n’étions pas là-bas. Cependant, d’après ce que Nous avons appris, c’est au moment où Reynolds est arrivé devant les murs de la cité qu’il a été tué et c’est pour cela que les soldats de la ville n’eurent ni le temps, ni la chance de lui porter secours.

Son quatrième frère était mort !

Linley ne voulait pas y croire. Alors qu’il interrogeait l’Empereur Johann, des scènes et des souvenirs des instants passés avec son quatrième frère resurgissaient dans son esprit, faisant encore plus grandir le sentiment de perte dans son cœur.

L’Empereur Johann pouvait sentir que l’aura de Linley se transformait. L’atmosphère autour d’eux était devenue extrêmement oppressive. De grosses gouttes de sueur se mirent à apparaître sur le front de Johann, mais il continua de fixer Linley du regard.

Quoi qu’il arrive, il ne pouvait pas ouvrir la bouche pour dévoiler la vérité. Il devait insister sur le fait que Reynolds était tombé au combat, et que les soldats de la ville de Neil n’avaient pas pu le secourir.

Linley ferma les yeux, forçant ce sentiment terrible qui montait dans son cœur à se calmer. Il expira longuement.

Lorsque ses yeux s’ouvrirent de nouveau, ils s’illuminèrent comme des éclairs. L’Empereur Johann, sous les feux du regard de Linley, ressentait une pression psychologique extrême. En tant que guerrier ordinaire, comment son énergie spirituelle pouvait-elle se comparer à celle d’un Grand Mage du neuvième rang tel que Linley ?

– Empereur Johann, vous devez me comprendre, peut-être que vous me dites la vérité. Mais êtes-vous capable de garantir aussi que la personne qui vous a apporté cette information disait aussi la vérité ? La voix de Linley était très douce.

L’Empereur Johann acquiesça sans aucune hésitation, avant de rajouter, avec conviction,

– Linley, vous devez Nous croire.

Linley lui jeta un regard, puis dit calmement,

– Empereur Johann, je ne suis pas de bonne humeur aujourd’hui. Je vais rentrer. Veuillez en informer mon frère et Nina.

Bien que son front fût couvert de sueur, l’Empereur réussit tout de même à esquisser un sourire.

– Maître Linley, Nous pouvons tout à fait comprendre vos sentiments. Maître Linley, rentrez et reposez-vous. Nous allons définitivement informer Wharton et Nina.

Linley hocha la tête, puis quitta le palais impérial, avec Délia à ses côtés.

En voyant Linley partir, l’Empereur laissa finalement s’échapper un soupir de soulagement. Essuyant la sueur de son front, il se dit intérieurement, Par les cieux, mentir devant Linley est absolument terrifiant. S’il venait à succomber à sa colère, personne ici n’aurait été capable de l’arrêter.

Après s’être calmé, l’Empereur Johann plaqua de nouveau son sourire noble et majestueux sur son visage, avant de retourner dans le hall principal du palais.

..

Linley et Délia marchaient épaule contre épaule, dans la rue de la Roche. Sur la route du retour du palais impérial, Linley avait été silencieux durant tout le trajet. À côté de lui, Délia pouvait ressentir toute la peine qu’éprouvait Linley.

Après un long moment, Délia l’appela doucement,

– Linley.

Linley sortit de sa torpeur par cette voix. Elle l’avait ramenée de ses souvenirs. Il regarda Délia.

– Qu’y a-t-il ?

Délia répondit d’une douce voix calme et apaisante,

– Penses-tu encore à Reynolds ?

Linley hocha doucement la tête.

– Délia, dans mon cœur, Boss Yale, deuxième et quatrième frères sont comme de véritables frères pour moi. Je n’ai jamais considéré la possibilité que quatrième frère tombe au champ d’honneur. Bien que Linley ait gardé une voix calme pour prononcer ces mots, Délia voyait que ses yeux étaient devenus rouges.

Malgré toute sa résistance, les yeux de Linley étaient humides. Il était facile d’imaginer à quel point c’était douloureux pour lui.

Même s’il ne repensait pas activement au passé, les souvenirs de sa jeunesse lui revenaient, incontrôlablement. Il se rappelait encore des moments passés avec ses trois frères à boire et jouer ensemble, riant avec joie. Il se rappelait encore comment, dans leur résidence, ils discutaient des filles de l’Institut. À ce moment-là, Reynolds et Yale avaient toujours été de tous les coups. En repensant à l’attitude négligente et nonchalante de Reynolds, Linley ne put s’empêcher de se sentir encore plus misérable.

Ils étaient arrivés au manoir du Comte Wharton.

– Monseigneur, le saluèrent respectueusement les gardes à la porte.

Après avoir regardé pendant un instant la résidence, Linley tourna la tête vers Délia.

– Délia, tu peux rentrer maintenant.

– Où vas-tu ? lui demanda Délia. Précipitamment, elle dit, – Linley, s’il te plaît, ne fais rien de stupide. Délia savait qu’étant donné la situation actuelle de Linley, il était possible qu’il puisse causer une désastreuse catastrophe .

Linley secoua la tête,

– Non, je vais juste aller dans la maison de Reynolds… le clan Dunstan !

Le clan Dunstan était aussi l’un des plus vieux clans de l’Empire O’Brien et dans l’armée, leur clan possédait une influence extrêmement grande.

Aussi leurs résidences étaient situées non loin du palais impérial.

Après avoir utilisé le sort de Pas d’Ombre, Linley s’éleva gracieusement dans les airs, au-dessus de la ville. Avant même que la plupart des gens n’aient eu la possibilité de le remarquer, il les avait déjà dépassés d’une centaine de mètres.

… …

– Mec, je t’avais dit d’être attentif et de ne pas énerver Madame. Tsss… Deux gardes du clan Dunstan discutaient entre eux. L’un des deux se moquait de l’autre.

L’autre garde caressait avec douleur son visage, qui était marqué d’une empreinte de main rouge vive.

– Je n’ai rien fait pour l’énerver ! Seulement, quand Madame est arrivée, je ne me suis pas assez reculé , et elle m’a alors crié dessus avant de me gifler. Merde, mec. C’est tellement injuste.

– Ne te plains pas, justice ou pas. Le jeune maître Reynolds est mort au combat. Les personnes qui énervent Madame en ce moment ne demandent qu’à mourir.

Les deux gardes discutaient nonchalamment, lorsque soudainement, avec une bourrasque de vent, une silhouette humaine apparut devant les portes du manoir du clan Dunstan.

Les deux gardes furent surpris.

– Puis-je vous demander qui vous êtes, Monseigneur ? lui demanda l’un des deux gardes.

– Va dire à ton seigneur que Linley souhaite rencontrer le chef du clan Dunstan. La voix de Linley était calme, mais elle possédait un certain pouvoir pénétrant, qui faisait trembler l’âme.

– Maître Linley ? Les deux gardes échangèrent un regard, de l’incrédulité dans les yeux.

Quelle sorte de personne était Linley ? C’était l’un des plus puissants experts de tout le continent Yulan, au même niveau que l’Empereur Sacré ou Haydson.

Les deux gardes s’inclinèrent immédiatement avec un profond respect.

– Maître Linley, veuillez attendre un instant s’il vous plaît. Je vais immédiatement prévenir le Seigneur. L’un des deux gardes courut immédiatement à toute vitesse à l’intérieur du manoir. Linley attendit devant les portes, aussi droit et rigide qu’une lance.

Peu de temps après cela, trois hommes d’âge moyen se dépêchèrent d’arriver en courant. Le chef de ces trois hommes était le chef du clan Dunstan et le père de Reynolds : Néon [Ni’en] Dunstan.

Néon Dunstan, en apprenant que Linley était venu, avait immédiatement accouru jusqu’à la porte pour l’accueillir personnellement.

Ils savaient qu’aujourd’hui était le grand jour du mariage entre Wharton et Nina. Mais, du fait de la nouvelle de la mort de Reynolds, le clan Dunstan était extrêmement déprimé, et avait décidé de ne pas assister au banquet de mariage de Wharton et Nina, expliquant ainsi la raison de leur absence.

– Est-ce Maître Linley ?

Néon Dunstan épia de loin Linley. C’était une personne importante et puissante. Néon pouvait sentir d’un seul regard la présence écrasante de Linley.

C’était une sorte de pression spirituelle.

Lorsque des experts s’entraînaient jusqu’à un certain niveau, leur esprit et leur âme se transformaient. Les experts de niveau Saint, même si leurs habits étaient en lambeaux, semblaient en général bien plus nobles que la plupart des vrais nobles.

Linley tourna la tête et vit Néon et les deux autres arriver.

Lorsque son regard électrique balaya les trois hommes, ils prirent tous une profonde inspiration avant de l’accueillir par des mots chaleureux. Le chef du clan, Néon, fut le premier à parler.

– Maître Linley, s’il y avait quoi que ce soit dont vous aviez besoin, vous auriez pu envoyer quelqu’un. Je serais venu parler avec vous. Vous n’aviez pas besoin de venir en personne, Maître Linley.

Linley ne perdit pas d’instant en des mots inutiles, et entra directement dans le manoir du clan Dunstan. Il passa devant les trois hommes et s’engagea directement à l’intérieur.

Néon Dunstan et les autres furent surpris, mais le suivirent immédiatement.

Avec la compréhension actuelle du vent que possédait Linley, il n’avait besoin que d’une pensée pour activer le sort de Sonde du Vent, lui permettant de « voir » tout à plusieurs kilomètres. Alors que Linley s’avançait dans le hall principal du clan Dunstan, il vit que de nombreuses personnes étaient déjà rassemblées ici. C’était tous des hommes.

– Respectueuses salutations à vous, Maître Linley. Tous les hommes s’inclinèrent respectueusement devant lui.

Linley se força à esquisser un sourire, puis dit,

– Vous n’avez pas besoin d’être aussi courtois. J’imagine que tout le monde ici sait pourquoi je suis venu aujourd’hui.

Néon Dunstan et les autres échangèrent un regard. Ils furent stupéfaits pendant un certain temps.

– Reynolds est mort. Le regard de Linley balaya les hommes qui l’entouraient, et sa voix se fit profonde. – Reynolds était l’un de mes meilleurs amis. Nous étions aussi proches que de vrais frères !

La voix de Linley emplit tout le hall avec une aura envahissante.

– Maintenant, ce que je veux savoir, c’est : comment exactement est mort mon quatrième frère ? Était-ce vraiment dû aux soldats de la ville de Neil qui n’ont pas réussi à le sauver à temps ? Le regard de Linley s’arrêta sur Néon Dunstan.

Ce dernier soupira profondément.

– Linley, Reynolds était mon fils. Je suis profondément peiné par sa mort. Mais il n’y a rien à faire. À la guerre, les gens meurent. Le clan Dunstan ne peut pas s’insurger juste parce que mon fils est mort. Le clan Dunstan est un clan militaire. La raison originelle pour laquelle nous avons décidé il y a fort longtemps d’envoyer pendant dix ans chaque fils dans l’armée était pour les préparer mentalement à mourir pour leur pays. S’ils ne sont pas capables d’être aussi solide que de l’acier, comment pourraient-ils être utiles ?

– Je comprends cela.

Linley regarda calmement Néon Dunstan.

– De sacrifier sa vie pour sa patrie n’a rien de honteux. Cependant… que Reynolds soit mort devant les murs de la ville de Neil me semble difficile à croire. Comment se pourrait-il qu’il n’y ait eu aucun expert présent là-bas ? N’aurait-il pas été facile pour eux de tout simplement sauter pour les secourir ?

– Oncle Néon ! Linley fixa Néon Dunstan du regard. Vous devez comprendre. Mon frère est mort. S’il est mort d’une mort glorieuse au combat, je ne pourrais ressentir que de la fierté pour lui ! Mais s’il est mort inutilement, ou à cause d’une autre raison, alors je dois définitivement découvrir ce qui est arrivé à Reynolds !

– Si sa mort a pour cause d’autres personnes qui ont volontairement précipité sa mort ? Alors, je les ferais suivre le même chemin !!! Les yeux de Linley lançaient des dagues.

Néon et les autres sentirent tous leurs cœurs trembler.

– Oncle Néon ! La façon dont Linley s’était adressé à Néon Dunstan lui avait fait trembler le cœur.

– Dites-moi. Votre fils. Mon frère. Est-il mort d’une mort injuste ? Linley contemplait Néon Dunstan, attendant sa réponse.

Un air très compliqué apparut sur le visage du chef du clan Dunstan, mais il regarda Linley droit dans les yeux, et répondit avec fermeté,

– Maître Linley, merci beaucoup. Cependant, mon fils est tombé avec honneur au combat. Sa mort n’a pas été injuste.

Linley balaya du regard les visages de tout le monde.

– Alors, je vous dis au revoir. Linley se tourna et quitta immédiatement le clan Dunstan.

En voyant Linley partir, Néon et les autres poussèrent tous de discrets soupirs de soulagement. Néon ordonna immédiatement d’une voix claire,

– Tout le monde, retournez à vos affaires habituelles.

Après avoir dit cela, il quitta immédiatement le hall principal et retourna dans son bureau.

– Reynolds… pardonne ton père ! Alors qu’il marchait, les yeux de Néon se firent rouges.

Étant donné l’influence et le pouvoir que le clan Dunstan possédait dans l’armée, ils savaient naturellement exactement ce qu’il s’était passé. Le fils de Néon s’était battu contre l’ennemi pendant un certain temps sous les murs de la ville de Neil avant d’être tué. Mais le Prince Julin avait personnellement ordonné que personne n’ouvre les portes de la ville pour le secourir.

Sa mort avait été injuste !

Le cœur de Néon était empli de larmes amères.

– Maître Linley pourrait tuer le Prince Julin pour te venger. Mais sa Majesté Impériale tient beaucoup au Prince. Même s’il n’oserait pas se venger contre Maître Linley, il le ferait définitivement contre notre clan.

Il n’y avait rien à faire !

Si un homme était mort, il était mort. Ils se devaient d’agir pour ceux qui vivaient encore !


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top