skip to Main Content
Menu

Chapitre 39 : Le lent passage du Temps


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 8 CHAPITRE 39


     L’Empire O’Brien restreignait l’adoration des autres religions au sein de ses frontières, ce qui obligeait l’Église de Lumière et le Culte des Ombres à garder leurs forces cachées. Si ce n’était pas le cas, lorsque leurs forces étaient découvertes, l’Empire O’Brien les tuait impitoyablement.

Cette attitude de l’empire avait rendu l’Église de Lumière incapable d’élargir son influence au sein de l’empire même.

Dans les endroits importants tels que la capitale impériale ou les capitales provinciales, l’église avait quand même réussi à placer quelques forces cachées. Mais dans les villes préfectorales, ils avaient au maximum quelques douzaines de personnes.

Quant aux villes ordinaires, certaines avaient deux-trois personnes, tandis que d’autres n’en avaient aucune.

Et les villages dans tout ça ? Cela n’était même pas la peine de les mentionner. L’Église de Lumière n’avait évidemment pas l’influence nécessaire pour s’établir au sein même des villages de l’empire.

La densité de leur toile d’influence n’était pas aussi importante. C’est pourquoi les forces que l’Église avait envoyées pour localiser Linley ne réussirent pas à trouver une seule trace de lui. Ils n’avaient aucune idée de l’endroit où il avait pu s’enfuir.

Même s’ils ne savaient pas où il se cachait, Lyndin et son équipe de six experts quittèrent quand même l’Île Sacrée pour être prêts dans l’éventualité de leur découverte.

.

À l’extérieur de la capitale de Basil de la province administrative du Nord-Ouest. Le village de Toit-de-Nuage.

Linley, Zassler, Barker et ses frères, Rebecca et Leena, vivaient tous paisiblement ici. Lorsqu’elles ne s’entraînaient pas, Rebecca et Leena s’occupaient de faire en sorte que Linley et les autres se nourrissent.

L’explication qu’ils avaient donnée aux villageois locaux, était que Linley était un noble. Zassler était son intendant tandis que les cinq frères Barker étaient ses gardes.

La résidence qu’ils avaient faite construire se trouvait à plusieurs centaines de mètres des autres résidences locales, ce qui leur permettait une certaine intimité.

– Grande sœur, le squelette que j’ai appelé aujourd’hui était trop mignon ! Il semblait si bête. Rebecca et Leena revenaient de leurs courses au marché local et avaient donc dans les bras des sacs remplis de légumes.

– Rebecca, ne perds pas toujours ton temps à t’amuser. Une fois que tu appelles un squelette, relâche-le. Tu perds trop de temps à jouer avec eux. Leena était légèrement mécontente.

Rebecca était trop indisciplinée. Chaque jour, elle s’amusait et jouait à séduire les guerriers squelettes qu’elle invoquait.

– Je sais grande sœur. Je vais te rattraper bientôt, dit Rebecca d’une petite voix. Sa sœur était déjà capable d’invoquer des zombies.

Il pouvait être dit que Rebecca et Leena étaient toutes les deux assez talentueuses. Elles progressaient rapidement dans les arts de la nécromancie.

Les deux continuèrent de marcher et arrivèrent rapidement dans un endroit vide de terre. Actuellement, le manoir dont Linley avait fait les plans était encore en phase de construction. Et il avait donc érigé des séries de cabanes en bois pour qu’ils aient un endroit où vivre en attendant.

– La méthode d’entraînement de grand frère est vraiment trop bizarre, murmura Rebecca.

À cet instant, Linley tenait son épée en adamantine d’une main tandis qu’il tenait l’épée divine Sang-Violet de l’autre. Entre ses mains, la lourde épée en adamantine dansait comme si elle ne pesait rien. Mais Sang-Violet était l’opposé ; elle semblait peser des milliers de tonnes dans chacun de ses coups.

– Manier quelque chose de lourd comme si c’était léger, manier quelque chose de léger comme si c’était lourd…

Linley avait l’ombre d’un sourire sur les lèvres.

Que ce soit l’épée Sang-Violet ou son épée lourde, son niveau de compréhension pouvait être appliqué aux deux. Le niveau ‘impose’ pouvait par exemple être utilisé sur toute sorte d’attaque.

Les sabres, les épées, les bâtons, les cordes, les poings, les coups de pieds, etc.

Le niveau ‘impose’ pouvait être utilisé avec n’importe lequel d’entre eux.

C’était la raison pour laquelle, ce niveau pouvait être décrit comme « l’appel des forces de la terre et des cieux ».

Quant au niveau de « manier quelque chose de lourd comme si c’était léger », c’était impossible de l’utiliser sur l’épée divine parce que l’épée était déjà trop légère. Après avoir réfléchi là-dessus pendant dix jours dans une pose de méditation, Linley était soudainement devenu conscient d’à quel point le vent qui soufflait dans le ciel était réellement lourd et enveloppant. Et il eut finalement un éclair d’inspiration.

Le vent était invisible. Lorsqu’il était gentil, il était comme le baiser d’un amant. Mais lorsqu’il se levait pour former une puissante tornade, il pouvait ouvrir des montagnes et briser des pierres.

– « Manier quelque chose de léger comme si c’était lourd ».

Linley trancha l’air de son épée Sang-Violet. L’épée, presque invisible, laissa échapper un son semblable au tonnerre et, une tornade apparut soudainement de nulle part.

– Le sort de vent de combat au corps à corps, « Lame Dimensionnelle » est une attaque magique ciblée extrêmement puissante. Le pouvoir du sort de Lame Dimensionnelle est si puissant qu’il peut briser les murs des dimensions eux-mêmes. Aussi… serait-il possible de dupliquer les effets du sort de Lame Dimensionnelle au travers de techniques d’escrime ?

Linley considéra la question.

Les chemins qui étaient corrects, menaient à la même direction, quelle que soit la voie empruntée. Le niveau au-dessus de ‘impose’, lorsqu’il était utilisé avec l’épée en adamantine, avait été découvert par Linley en utilisant sa compréhension des Lois de la Terre.

De la manière dont Linley le voyait, s’il voulait avoir un équivalent pour son épée Sang-Violet, il se devait d’utiliser sa compréhension des Lois du Vent.

Ce n’était qu’en sélectionnant la bonne méthode que son entraînement mènerait à quelque chose.

À cet instant, Linley considérait avec attention la voie dans laquelle il comptait s’embarquer. Mais les Lois fondamentales de l’univers étaient très profondes et extrêmement abstraites. Les comprendre était très difficile. Heureusement pour lui, Linley avait une affinité exceptionnelle avec les essences élémentaires de vent et de terre, ce qui lui permettait d’avoir un niveau d’affinité très élevé avec la nature.

Mais malgré cela, sans de multiples années d’entraînement et du temps, il était impossible de faire de gros progrès.

*Swish.*

Une ombre traversa l’air avant d’atterrir derrière Linley.

– Seigneur César. Linley inclina légèrement la tête immédiatement en respect.

César rit et hocha la tête.

– Où sont Barker et ses frères ?

– Ils s’entraînent derrières leurs cabanes. Seigneur César, suivez-moi. En souriant, Linley se dirigea vers l’endroit où ils se trouvaient, mais lorsque qu’il le faisait, César regarda soudainement les pieds de Linley avec étonnement.

Bien qu’en surface, Linley ne semble pas différent des personnes ordinaires, en réalité…

Quelle sorte de personne était César ? Comment n’aurait-il pas pu le voir ?

Il pouvait sentir que Linley marchait d’une manière extrêmement rythmique, semblant porter avec chaque pas une certaine vibration. En réalité, ce qu’il se passait était que Linley s’était immergé en silence pendant si longtemps dans son entraînement que maintenant, même lorsqu’il marchait, ses pas étaient eux aussi imprégnés de la pulsation de la terre.

– Il est vraiment talentueux. César le complimenta en silence.

Après avoir marché un peu, César vit Barker et ses frères. Les cinq se trouvaient dans une zone qui avait d’innombrables rochers de la taille d’une petite maison et qu’ils utilisaient comme poids pour se muscler. La zone entière était recouverte d’une lumière aux couleurs de la terre.

– Rhaaaaar !!

Les muscles des corps des frères Barker étaient brillants avec leurs veines qui ressortaient, comme des serpents, de leurs corps, leur donnant une apparence extrêmement puissante et majestueuse.

– Seigneur César. En voyant César, Barker et ses frères arrêtèrent immédiatement leur entraînement.

– Vous vous entraînez durement, hein ? César eut un léger sourire. À quel point cet entraînement est-il efficace ?

Le quatrième des cinq frères, Boone [Bu’en], dit avec excitation,

– Dans le passé, lorsque nous nous entraînions, nous ne sentions que peu d’amélioration. Mais maintenant que nous nous entraînons à l’intérieur du Champ de Super-Gravité, nos organes internes, en plus de nos muscles, sont renforcés et s’améliorent.

La zone sous les effets du champ de supergravité voyait sa gravité locale augmenter drastiquement.

Or, une gravité élevée bénéficiait beaucoup au renforcement des muscles, des organes et donc du corps entier.

– Excellent. J’ai fait l’aller-retour et vous ai ramené le manuel secret que j’avais récupéré il y a longtemps. D’un mouvement de sa main, un livre assez fin apparut devant César.

Barker et ses frères avaient les yeux fixés sur le manuel, les yeux brillants.

– C’est le Manuel Secret des Undying ? Le cinquième frère, Gates, le fixait avec des yeux écarquillés, affamés.

– Prenez-le. César se mit à rire.

Le cinquième frère, Gates, l’attrapa si rapidement que sa main se brouilla. Il l’ouvrit immédiatement et se mit à en commencer la lecture, tandis que les quatre autres s’approchaient, le cou tendu, pour regarder par-dessus son épaule avec leurs yeux aussi grands qu’un hibou.

Le spectacle était assez drôle à regarder.

– Haha. César riait et une pointe de sourire était aussi visible sur les lèvres de Linley. César regarda Linley. À voix basse, il le prévint. – Linley, je peux déjà te dire que ces cinq frères sont tout comme leur ancêtre. Ils sont plutôt simples et francs. S’ils voyagent seuls, ils se feront très probablement facilement duper et arnaquer par les autres. J’espère que tu pourras les guider et les aider.

– Seigneur César, ne vous inquiétez pas, le rassura Linley.

Avec les quelques jours qu’il avait déjà passés avec les cinq frères Barker, Linley avait découvert que ces cinq hommes différenciaient clairement la bienveillance et l’inimitié. Ils étaient très directs et ne jouaient pas avec les mots ou faisaient de détours. Ils insultaient et maudissaient ceux qu’ils n’aimaient pas et ne cachaient aucunes de leurs pensées.

Linley aimait lui-même beaucoup ce type de tempérament. C’était simple !

– Les cinq, maintenant qu’ils vont suivre les principes du manuel, devraient s’améliorer très rapidement. Cela ne sera pas difficile pour eux d’atteindre le neuvième rang dans quelques années, soupira César pour lui-même.

Après avoir tourné la tête, il regarda Linley.

– Ce Linley est probablement digne de ma confiance.

Pour César, Linley était loin d’être aussi important que les frères Barker. Les cinq étaient, après tout, les descendants de son meilleur ami alors que Linley n’était rien de plus qu’un sculpteur que César, en tant qu’amateur d’art, appréciait.

Envers Linley, il ne ressentait qu’une certaine appréciation.

Mais envers les cinq frères, il ressentait une affection similaire à celle qu’aurait une personne pour ses petits-enfants.

Peu de temps plus tard, César repartit.

.

Une demi-année passa ainsi, lentement dans le calme, et les travaux de construction du manoir furent enfin complétés. Linley et son équipe purent alors y emménager et continuer leur vie paisible à l’intérieur.

En plus de César, la seule personne qui savait que Linley vivait là, était Yale.

Ce dernier avait mis en place un système de communication pour tenir Linley informé des mouvements de l’Église de Lumière, ainsi que de l’avancement de la formation de Wharton.

Aussi, bien qu’ils vivaient dans un village, Linley était toujours informé des affaires courantes du continent.

.

À l’est du village de Toit-de-Nuage, dans la forêt, Linley s’entraînait seul.

Trois ans passèrent.

Ils passèrent trois années entières dans le village. Durant tout ce temps, les forces de l’Église les cherchèrent en vain. Quant à Linley, il s’immergea totalement dans son entraînement et avança rapidement.

Le vent s’éleva, balayant les feuilles mortes du sol.

Linley leva la tête pour regarder le ciel. Très haut au-dessus de lui, un Faucon aux Yeux Bleus volait avec ses ailes écartées. Une pointe de sourire apparut sur les lèvres de Linley et il envoya soudainement un coup de son épée en adamantine vers le haut.

*Boum !*

Depuis l’épée lourde, une série de petites vagues ondulantes apparurent dans l’espace lui-même, convergeant vers le ciel à très haute vitesse.

En un clin d’œil, les vagues de vibration traversèrent presque un kilomètre.

*Boum !*

Le corps du Faucon aux Yeux Bleus, une créature magique du cinquième rang, trembla avant de chuter complètement.

– J’ai finalement atteint le niveau où je suis capable de créer cent couches d’ondes en une attaque. Les yeux de Linley étaient remplis d’une pointe de confiance. Si Stehle était aujourd’hui de nouveau frappé par mon attaque, il ne s’en sortirait probablement pas avec une blessure aussi légère cette fois.

Les Profondes Vérités de la Terre : Ondes Triples !

Les Profondes Vérités de la Terre : Ondes Décuples !

Les Profondes Vérités de la Terre : Ondes Centuples !

Après trois ans, Linley avait atteint un niveau de compréhension encore plus élevé dans les Lois de la Terre et son pouvoir d’attaque était maintenant encore plus terrifiant.

Comme il venait de le montrer, il pouvait maintenant tuer une créature du cinquième rang se trouvant à un kilomètre de lui.

Il était très probable que même un combattant au début du niveau Saint aurait eu du mal à faire de même. Le Dou Qi était, après tout, lentement diminué lorsqu’il était transmis à travers l’air. Lorsque l’attaque atteignait une certaine distance, le pouvoir de l’attaque devenait alors presque négligeable.

Comparé au Dou Qi, les « vagues vibrantes » étaient quand même légèrement diminuées par le passage dans l’air, mais largement moins.

Lorsqu’il utilisait la technique de l’Onde Triple du passé, Linley ne pouvait tuer une créature du cinquième rang qui se trouvait à environ une vingtaine de mètres de lui. Passé cette distance, les vagues de vibrations devenaient trop faibles pour tuer une créature magique de ce niveau.

Mais lorsqu’il atteignit le niveau des Ondes Décuples, Linley put atteindre une créature du cinquième rang à cent mètres pour la première fois.

Et l’attaque d’Ondes Centuples était encore plus puissante. Trois kilomètres ne lui posait pas un problème, pour ne rien dire d’un seul.

C’était la vraie carte maîtresse de l’arsenal des techniques de Linley. À moins qu’il ne soit dans une situation dangereuse, il ne serait pas prêt à l’utiliser.

– Mais comment briser la barrière des Profondes Vérités du Vent ? D’un mouvement de sa main, Linley retourna l’épée en adamantine dans son fourreau et dégaina l’épée divine Sang-Violet.

Durant ces trois dernières années, Linley avait découvert quelques indices sur le quatrième niveau de Sang-Violet, les Profondes Vérités du Vent. Mais ses découvertes étaient encore limitées au plus simple des niveaux, la technique d’ « Ondulation de Vent ».

– Cela ne devrait pas être le cas. La magie du vent n’est pas que rapide et flexible. Elle devrait aussi posséder une extrêmement puissante attaque. Toute la difficulté est de trouver comment pourrait être exécuté la ‘Lame Dimensionnelle’ à travers une attaque d’épée.

Linley avait le sentiment certain que ce sort interdit de mage pouvait être extrapolé pour en découvrir une attaque à l’arme. Mais c’était comme si la voie de ce niveau était couverte d’un brouillard dense, empêchant Linley d’avoir la moindre idée de comment il devrait essayer de faire cela.

– Grand frère Linley, grand frère Linley ! La voix claire de Rebecca résonna à l’extérieur de la forêt.

Linley attrapa le Faucon aux Yeux Bleus par le cou et sortit de la forêt avec l’oiseau à la main. Le faucon leur servirait pour le dîner.

– Grand frère Linley, une de tes lettres vient d’arriver. Rebecca fit un sourire radieux à Linley.

– Oh ?

Chaque mois, une nouvelle lettre arrivait. Linley jeta le Faucon aux Yeux Bleus sur le côté.

– Rebecca, ce soir pour le dîner, nous aurons du faucon. Tout en parlant, Linley accepta la lettre et l’ouvrit.


Cet article comporte 19 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top