skip to Main Content
Menu

Chapitre 8 : Un Désir Excessif de Tuer


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 6 CHAPITRE 8


      Durant la récente tentative d’assassinat, Linley perdit dix-huit Chevaliers de l’Église de Lumière, quatre servantes et deux serviteurs. Suite à cette tentative, l’Église de Lumière renforça la sécurité autour de son manoir.

La nuit de la tentative d’assassinat, dans sa demeure.

– Linley, comment vas-tu ? Demanda gentiment le Roi Clayde.

– Je ne suis que légèrement blessé, votre Majesté. Le bras de Linley était entouré d’un bandage thérapeutique.

En réalité, Linley n’avait pas du tout été blessé durant l’attaque, mais il ne voulait pas que les autres sachent exactement son niveau de puissance. C’est pourquoi, il s’était blessé lui-même en utilisant son ciseau droit pour se blesser au bras.

Pour Linley, qui avait déjà connu la douleur de sa transformation initiale en Corps de Dragon, ce type de douleur n’était rien.

– Tant que tu vas bien, Linley. Le Duc Patterson, qui était aux côtés du Roi Clayde, se mit à rire.

Linley le regarda.

Ce soir aurait dû être la nuit de sa rencontre avec le Duc Patterson, mais, à cause de la tentative d’assassinat, la possibilité d’avoir une conversation en privée avec lui s’était évaporée.

– Second frère, c’est mieux de ne pas déranger plus Linley. Laissons-le se reposer, dit Clayde qui venait de tourner la tête.

– Oui, votre Majesté. Patterson regarda Linley puis suivit le Roi Clayde à l’extérieur.

Linley eut l’impression de voir une lueur d’impuissance dans le regard que Patterson lui avait envoyé. Clairement, le plan original de Patterson n’avait pas été celui-ci. Il devait y avoir quelque chose dont il aurait aimé pouvoir discuter durant leur conversation privée.

Mais ce n’était clairement plus le moment approprié pour cela.

Les quelques jours suivants, la propriété retourna à son calme habituel.

– Boss, nous sommes le 18 mai aujourd’hui, n’est-ce pas ? Bébé, qui prenait le déjeuner avec Linley, lui parla soudain mentalement.

– Oui, qu’y a-t-il ? Linley regarda Bébé.

Bébé frotta son petit nez. D’un sourire, il dit mentalement,

– Boss, as-tu oublié ? Ce Bernard, le patriarche du clan Debs nous a dit que le 18 juin serait la date de la cérémonie des fiançailles de son fils. Il t’a invité à venir aussi. C’est aujourd’hui le 18 mai, il ne te reste plus qu’un mois.

– Des fiançailles ?

Linley était stupéfait.

Dans un mois, Alice et Kalan seraient fiancés.

– Ce n’est aucunement mes affaires. Linley retrouva rapidement son attitude calme avant de baisser la tête et de se remettre à manger.

Les petits yeux de Bébé roulèrent trois fois dans leurs orbites et il utilisa alors sa petite patte pour se caresser le ventre. Une lueur de suspicion sur le visage, il se dit,

– Se pourrait-il que moi, Bébé, soit en train de me tromper ? Cela ne devrait pas être le cas. Je suis si merveilleux après tout. Mon jugement est excellent. Dans son cœur, le Boss s’intéresse certainement à cette affaire. Si c’était moi, Bébé, j’écraserais le crâne de ce Kalan d’un coup de patte.

– Seigneur Linley.

L’un des gardes entra dans la salle principale.

– Seigneur Linley. Le Cardinal Guillermo est là.

– Guillermo ? Linley hésita un instant avant de poser ses couverts et d’aller à la porte.

De toute la hiérarchie de l’Église de Lumière, le Cardinal Guillermo était la personne avec qui il était le plus familier et celle avec qui il avait la meilleure relation. Lorsque quelqu’un le traitait aussi courtoisement que le faisait Guillermo, Linley agissait en retour sans aucune arrogance.

– Linley, il y a quelque chose que je dois te dire. En voyant Linley, Guillermo eut un petit sourire de joie.

Linley regarda Guillermo, un air interrogateur sur le visage.

– Qu’est-ce ?

Souriant, Guillermo dit,

– Linley, sais-tu qu’au sein de notre Église de Lumière, nous avons un groupe spécial de personnes connues sous le nom… d’Ascètes ?

– Oui, en effet. Linley hocha la tête.

Lorsqu’il s’était fait kidnapper par les experts du Culte des Ombres, c’était un Député Adjoint du Tribunal Ecclésiastique ainsi qu’un Ascète et plusieurs Exécuteurs qui les avaient fait fuir. Ce n’était qu’après qu’ils étaient arrivés qu’il avait pu rentrer indemne chez lui.

– À l’intérieur de notre Église de Lumière, il y a de nombreuses personnes obsédées par la magie ou le combat qui ont intégré les rangs des Ascètes. Dit d’une autre manière, ni les Chevaliers de l’Église de Lumière, ni le Tribunal Ecclésiastique ne possèdent autant d’experts dans leurs rangs que ceux qui sont rassemblés chez les Ascètes.

Guillermo avait un grand sourire tandis qu’il tapotait l’épaule de Linley.

– Ce que je m’apprête à te dire est que tu as la chance de devenir le disciple d’un Ascète légendaire.

– Un Ascète légendaire ? Linley fronça les sourcils.

Guillermo sourit légèrement.

– Ce légendaire Ascète est considéré comme faisant partie des plus puissants parmi eux. Il possède aussi un statut extrêmement élevé au sein de l’Église de Lumière. Quant à son pouvoir, même en regardant le continent Yulan dans son ensemble, il n’y a peut-être que trois erreurs de la nature qui le surpassent en termes de puissance.

– Trois erreurs de la nature ? Linley devint instantanément curieux. Seigneur Guillermo, qui sont ces trois phénomènes dont vous parlez ?

Tout en parlant, les deux continuaient de marcher et étaient arrivés dans le hall principal.

Guillermo ne répondit pas immédiatement. Il fit un signe du regard au Vicaire qui se trouvait à côté de lui et celui-ci emmena immédiatement tout le monde au loin avant de sortir et de fermer la porte derrière lui.

Dans la pièce principale, ne se trouvait maintenant plus que Linley, Guillermo et Bébé.

– Linley, dans le futur, il est possible que tu rencontres ces personnes, ce n’est donc pas un grand problème si je t’en parle maintenant, dit Guillermo en prenant un air mystérieux.

Linley le regarda avec curiosité.

Guillermo soupira.

– Actuellement, dans le continent Yulan, il y a trois individus qui surpassent l’existence des combattants de niveau Saint. Ces trois « erreurs de la nature » dont je parlais, sont précisément ces trois phénomènes.

– Ceux qui ont dépassé le niveau de Saint ? Cela ferait d’eux des Dieux ? Linley était choqué.

– En effet. Tu peux te référer à eux en tant que Dieux. Guillermo hocha la tête.

Linley ouvrit immédiatement grand ses oreilles pour écouter attentivement.

Guillermo dit lentement,

– À travers le continent Yulan, il n’y a que trois tels phénomènes. Le premier est le « Haut Prêtre du Temple Vivant » de l’Empire Yulan. De nombreuses personnes se réfèrent simplement à lui en tant que « Haut Prêtre ». Je n’ai, en tout cas, aucune idée de l’âge qu’à ce Haut Prêtre. Il est en vie depuis simplement trop longtemps.

Linley acquiesça.

– Le second phénomène est en vie depuis encore plus longtemps. Il est le dirigeant du troisième endroit le plus dangereux du continent Yulan, la Forêt de l’Obscurité. Ce fou serait apparemment une créature magique à la base, mais il a déjà atteint le niveau où il est capable de se transformer en humain. Linley, tu devrais savoir que lorsqu’une créature magique atteint le niveau Saint, elle devient capable de suffisamment transformer son corps pour pouvoir parler le langage humain, mais elle n’est pas pour autant capable de se transformer en humain. Tu peux imaginer de toi-même à quel point une créature qui peut se transformer en humain est terrifiante.

Linley hocha la tête légèrement.

Il avait entendu dans le passé Doehring Cowart parler de ces deux individus. Même lorsqu’il était encore en vie, ces deux étaient déjà des présences invincibles.

– Et la troisième personne ? Demanda Linley.

Guillermo soupira.

– La troisième personne est quelqu’un que je respecte énormément. Il fut l’Empereur fondateur de l’Empire O’Brien, l’Empire militaire le plus puissant du continent. Les gens l’appellent le « Dieu de la Guerre O’Brien ».

– O’Brien ? Linley mémorisa le nom.

Étant donné que l’Empire O’Brien avait été nommé d’après le nom de cette personne, il était facile d’imaginer à quel point il devait être extraordinaire.

– Cinq mille ans plus tôt, le Dieu de la Guerre s’est élevé, battant un combattant de niveau Saint après l’autre. Durant cette ère-là, il y avait de nombreux super-combattants tels que les Quatre Guerriers Suprêmes qui existaient aussi pendant cette période. Guillermo sourit à Linley.

Linley revit l’image de son propre ancêtre, Baruch.

Le premier patriarche du clan Baruch était apparu exactement cinq mille ans plus tôt aussi.

– À l’époque, les Quatre Guerriers Suprêmes étaient extrêmement puissants mais leur éclat fut totalement éclipsé par celui du Dieu de la Guerre. Celui-ci vainquit de puissants combattants de niveau Saint les uns après les autres et, à la fin, il s’engagea même dans un grand combat avec le Haut Prêtre au-dessus de la rivière Yulan. Durant leur combat, les ondes de choc, à elles seules, tuèrent plus d’une dizaine de milliers de personnes. À la fin, l’Empire O’Brien et l’Empire Yulan acceptèrent tous les deux d’abandonner leur hégémonie sur de nombreux territoires, permettant ainsi la création de trois Royaumes indépendants servant de zone tampon entre les deux grands empires. Guillermo soupira d’émotion.

– Linley, dans l’esprit de nombreuses personnes, le Haut Prêtre est l’humain le plus puissant en vie. Mais le Dieu de la Guerre avait été capable de combattre à arme égale contre lui. Alors qu’il avait quel âge par rapport à ce Dieu ? C’est la raison pour laquelle tant de personnes sont en admiration devant lui. Qui sait le niveau de pouvoir qu’il a maintenant, après cinq mille ans d’entraînement.

Linley acquiesça intérieurement aussi.

– Ce Dieu de la Guerre. Il s’est battu contre le Haut Prêtre à arme égale, sans que personne ne gagne ? La voix de Doehring Cowart résonna dans l’esprit de Linley. Comment est-ce possible ?

À son époque, l’éclat du Haut Prêtre éclipsait tout le reste.

Dans son cœur, le Haut Prêtre était invincible et imbattable.

– Papy Doehring, chaque ère voit émerger de nouveaux super-combattants. Si tu n’étais pas mort à l’époque et que tu avais continué à t’entraîner, peut-être qu’un jour, tu aurais toi aussi dépassé la barrière du niveau Saint et que tu serais devenu un expert du même niveau que le Haut Prêtre, dit Linley mentalement.

Doehring Cowart laissa échapper un soupir avant de se plonger dans le silence.

– Assez de discussion à propos de ces trois bizarreries de la nature. La personne que tu t’apprêtes à rencontrer n’est que légèrement inférieure à eux. Si tu peux devenir son disciple, cela te sera d’un grand bénéfice dans ta poursuite de pouvoir, dit Guillermo.

Linley se mit à rire intérieurement.

Si on parlait de quelqu’un qui n’était que légèrement plus faible que ces trois phénomènes… son propre Papy Doehring, n’était-il pas lui aussi au sommet du niveau Saint ?

– Quel est le nom de cet Ascète ? Demanda Linley.

– Son nom est… Mortefeuille.

Dans l’un des quartiers pauvres de la ville de Fenlai.

Ce n’est qu’à ce moment que Linley réalisa qu’à l’intérieur de la ville de Fenlai, l’une des plus larges et plus prospères villes du continent Yulan, il y avait autant de pauvreté et de misère. C’était bien pire que même son village natal.

À ce moment, Linley et Guillermo marchaient côte à côte dans une allée sombre.

– Seigneur Guillermo, le Seigneur Mortefeuille dont vous parliez, vit ici ? Linley ne pouvait pas y croire.

– En effet. Guillermo acquiesça. Linley, rappelle-toi cela. Ce Seigneur Mortefeuille déteste les nobles qui se croient supérieurs aux autres. C’est pourquoi tu dois être modeste et courtois, même envers les pauvres.

Linley posa son regard sur les pauvres qui étaient dans la rue.

Non loin, il vit un enfant de sept ans, souffrant de malnutrition au point de n’avoir plus que la peau sur les os, qui portait des haillons. Celui-ci fixait Linley, de la peur dans les yeux.

Du fait de sa maigreur, ses yeux engoncés dans ses orbites semblaient particulièrement larges.

Ses yeux innocents firent trembler le cœur de Linley.

Il ne fit toutefois rien et continua de marcher aux côtés de Guillermo. Sur la route, Linley voyait un pauvre orphelin après l’autre. Aucun d’entre eux n’avait de véritables vêtements et tous paraissaient extrêmement pauvres.

– Nous voici arrivé, dit soudainement Guillermo.

Linley tourna la tête pour regarder.

Ils se trouvaient devant un bâtiment métallique. Un vieil homme qui ressemblait à un mendiant était assis au milieu du bâtiment. Il était si maigre qu’il faisait peur à voir. Ses mains ressemblaient aux ergots d’une poule. Elles n’avaient que la peau et les os.

Le vieil homme regardait Linley avec curiosité.

– Seigneur Mortefeuille, dit Guillermo, respectueusement.

– C’est réellement le Seigneur Mortefeuille ? Linley n’était pas sûr, mais en voyant Guillermo agir de cette manière, il se força à y croire.

Mais comment le vieil homme qui se trouvait face à lui et qui ressemblait à un mendiant prêt à se faire emporter par la première brise de vent pouvait-il être un combattant de niveau Saint ?

– Guillermo, est-ce la personne dont tu m’as parlée, le jeune ayant soi-disant du talent ? Demanda le vieux mendiant.

– Oui, Seigneur Mortefeuille, dit Guillermo, respectueusement.

– Papy Mortefeuille, Papy Mortefeuille, vite, aidez-moi à sauver ma maman. Elle s’est faite tabasser par quelqu’un ! Une jeune voix retentit et une fille arriva en courant. Elle portait sa maigre mère sur le dos.

Le vieux mendiant se tourna immédiatement avant de sortir une main de ses haillons.

Le corps de la femme blessée se retrouva alors entouré d’une lumière et ses blessures commencèrent à se refermer à une vitesse impressionnante.

Le vieux mendiant se tourna pour regarder Linley.

– Je n’enseigne qu’à ceux qui ont un cœur aimable et une âme pure. Mais toi… ton cœur est empli d’un désir excessif de tuer. Je ne t’enseignerai pas.

Guillermo ne put s’empêcher d’être abasourdi en entendant ces mots.

– Un désir excessif de tuer ? Une pointe de sourire apparut sur le visage de Linley.

Le besoin de chercher à venger ses parents lui avait causé beaucoup de tourments et de douleurs. Chaque minute, il désirait tuer Pattereson, mais il se forçait à rester calme et rationnel. Cette sorte d’auto-répression faisait en effet monter progressivement son envie de tuer de plus en plus.

– Si c’est ainsi Seigneur Mortefeuille, je m’en vais donc. Linley s’inclina légèrement avant de se tourner et de partir.

Le vieux mendiant avait originellement prévu de dire quelques mots de plus. En voyant Linley se tourner et partir si brusquement, il ne put s’empêcher d’être surpris. Puis, une pointe de sourire apparut sur son visage.


Cet article comporte 21 commentaires
    1. Et bé ! Alors comme ça, tu te mets aussi à guetter les chapitres du we ?
      Il semblerait que ton entraînement du début ait porté ses fruits, parce que franchement, je suis épaté !
      Ton chapitre supp arrive dans ta boîte mail.

        1. beau et puissant letyure pourrais-tu mettre le chap supp dans la catégorie spoil stp j’ai plus rien à lire je suis en manque là

  1. Merci pour le chapitre et au passage sur l’image féminine de Doehring, elle a les bras croisé mais on les voit avec des bandages 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top