skip to Main Content
Menu

Chapitre 5 : Partir


Source : Version anglaise

Traduit par : Zareik
Edité par : Kayorko et MissX
Checké par : MissZareik


PANLONG – LIVRE 10 CHAPITRE 5


        Tard dans la nuit. Dans une pièce silencieuse se trouvait un bureau avec une lampe dont la lumière pâle tremblotait.

Au-dessus de la table, un homme maigre au nez aquilin et aux longs cheveux violets était penché sur un épais livre. Sous la pâle lueur de la lampe, les traits de cet homme ne pouvaient être clairement distingués. Mais juste à ce moment-là… *Toc* *Toc* *Toc* Une personne frappa à la porte.

– Entrez. L’homme au nez aquilin ne daigna même pas lever le regard de son livre, continuant à le feuilleter.

*Criiiiiii* La porte s’ouvrit, et un homme majestueux d’âge mûr, aux cheveux d’or, entra dans la pièce. Une fois entré, il referma la porte et s’inclina respectueusement.

– Seigneur Praetor, les forces de Linley se sont déjà emparées de la ville préfectorale de Moat.

L’homme aux cheveux violets était l’illustre Praetor du Tribunal Ecclésiastique de l’Église de Lumière, Osenno.

Officiellement, l’Empereur Sacré était le chef de l’Église de Lumière. Cependant, l’Église devait être impitoyable envers leurs détracteurs pour pouvoir se prétendre pure. Et lorsqu’elle devait s’occuper de missions « délicates », elle envoyait le Tribunal Ecclésiastique, qui s’en acquittait toujours avec une précision extrêmement impitoyable. Leur chef, le Praetor, possédait au sein de l’Église de Lumière une puissance et une autorité qui n’étaient en rien inférieures à celles de l’Empereur Sacré.

– Oh. Osenno continua de lire son livre.

L’homme aux cheveux blonds rajouta respectueusement,

– Qu’il ait pris le contrôle de la ville préfectorale n’est qu’une affaire minime. Plus important… ils ont utilisé cette mystérieuse créature magique, cette Panthère de niveau Saint pour réussir à franchir les murs de la cité !

– Ils ont utilisé la Panthère de niveau Saint ? La tête d’Osenno se releva brusquement.

Les yeux de celui-ci étaient aussi profonds et sombres que les profondeurs de la mer. L’homme aux cheveux dorés sentit son cœur trembler sous le regard d’Osenno, mais il refoula sa peur et dit,

– Seigneur Praetor, le groupe de Linley a osé utiliser des Saints pour combattre. C’est une claire provocation.

En règle générale, les Saints ne s’impliquaient pas dans les combats.

Une fois qu’une personne de niveau Saint s’impliquait, cela signifiait qu’il n’y avait plus aucune chance de réconciliation. Cela devenait un combat à mort.

Comme la ville de Moat ne faisait pas partie du territoire de l’Église de Lumière, les agissements de Linley n’étaient pas une provocation directe envers l’église. Mais qu’il envoie une créature magique de niveau Saint combattre… c’était un geste. Un geste provocant envers l’Église de Lumière. Les intentions de Linley étaient assez claires…

Ma créature magique s’est déjà montrée. Ces forces appartiennent à moi, Linley. Alors, que va faire votre Église de Lumière face à ça ?

En même temps, le groupe de Linley faisait un étalage de leur toute puissance. Comme j’ose envoyer combattre ma créature magique de niveau Saint, si votre Église de Lumière veut se mesurer à moi, elle ferait mieux de ramener des personnes de niveau Saint elle aussi. Ne vous embêtez pas avec de simples soldats.

– Seigneur Praetor ? appela l’homme blond.

Les profonds yeux sombres d’Osenno ne laissaient strictement rien paraître.

Soudainement, il dit,

– Rappelle-toi. À partir d’aujourd’hui, ne te bats pas contre Linley. Nous devons endurer !

L’homme aux cheveux dorés fut choqué par ces paroles, et il regarda Osenno avec incrédulité.

En tant que figure de proue de l’Église de Lumière, son pouvoir n’était pas plus faible que Haydson, voire possiblement supérieur. L’Église de Lumière possédait quelques Saints dans les Terres Chaotiques. Il n’y avait aucune raison pour eux de craindre Linley.

– Seigneur Praetor, le groupe de Linley ne compte que lui et ses deux créatures magiques, dit l’homme blond avec incompréhension.

Osenno expliqua calmement,

– Non. Il ne possède pas seulement ces Saints-là. Les cinq frères Barker devraient être des descendants du clan Armand si nos prédictions sont correctes. Ce sont tous des guerriers du neuvième rang à présent. En se transformant, ils devraient tous atteindre le début du niveau Saint. Seuls des experts au milieu du niveau Saint devraient être capable de les vaincre.

– Des Guerriers Undying ? Une fois de plus, l’homme aux cheveux dorés était choqué par les mots d’Osenno.

Ce dernier lui jeta un regard.

Lorsque César avait sauvé Barker et ses frères et menacé Stehle, l’Empereur Sacré Heidens avait immédiatement suspecté que les frères Barker faisaient partie du clan Armand. Après tout, pour que César agisse de cette manière et si violemment… il n’y avait pas d’autre explication.

– Ils ne sont pas bien plus faibles que nous. Osenno baissa de nouveau la tête vers son livre. Il dit avec quelques derniers mots, calmes. – Rappelle-toi. Endure.

– Mais alors, si Linley érige un Duché et commence à attaquer notre territoire ? demanda l’homme aux cheveux blonds. Bien qu’il soit le superviseur en chef des forces de l’Église de Lumière au sein des Terres Chaotiques, maintenant qu’Osenno était là, c’était naturellement lui qui commandait.

Osenno répondit calmement,

– S’ils nous provoquent, nous endurerons. S’ils attaquent notre territoire, nous battrons en retraite ! Laisse Linley penser que nous le craignons, et que notre pouvoir est inférieur au sien… cependant, comprends cela : lorsqu’il prendra le contrôle de notre territoire, il devra naturellement le réorganiser et utiliser les soldats de ces villes.

– Ah ! Les yeux de l’homme aux cheveux d’or s’illuminèrent. Il comprenait le sens caché des mots d’Osenno.

– Le Seigneur Praetor est sage, dit-il avec excitation.

Osenno ricana froidement,

– C’est ainsi que la guerre a toujours été. Les ressources humaines sont de la plus haute importance ! Comment pourrait-il s’assurer de leur loyauté face à la foi qu’ils ont envers l’Église de Lumière ? Linley… je vais te faire goûter au pouvoir terrifiant de la « foi ».

L’homme aux cheveux blonds était intérieurement secoué.

Osenno était vraiment trop sinistre.

Ils possédaient une grande puissance et de nombreux experts, mais ils utilisaient tout de même des méthodes aussi sinistres. L’homme à la chevelure dorée pouvait totalement visualiser… comment les forces de Linley, arrogantes, et trop sûres d’elles allaient soudainement se retrouver battues si violemment qu’elles retomberaient à leur point de départ.

– Tu peux partir maintenant, dit calmement Osenno en baissant la tête vers ses livres.

– Bien, Seigneur Praetor.

L’homme blond partit respectueusement, laissant derrière lui Osenno avec pour seule compagnie ses livres, et sa faible lampe tremblotante. Le Praetor continua de lire silencieusement. À côté du livre en cours se trouvait un autre parchemin, qui portait en en-tête les quelques mots : « Linley Baruch ».

…….

Dans une zone au Nord des Terres Chaotiques. Ils avaient pris le contrôle en un clin d’œil d’une ville préfectorale et de neuf petites villes, érigeant rapidement un pouvoir qui contrôlait neuf millions de citoyens. Mais bien qu’ils aient pris le pouvoir de la ville préfectorale de Moat, le centre politique du groupe de Linley était toujours dans la ville de Noire-Terre.

L’actuelle Noire-Terre s’était extrêmement développée.

La politique de suppression des impôts avait donné l’envie à de nombreuses personnes de migrer dans la ville, et cela avait fait exploser la population. Cela avait forcé le département de contrôle de la population de la ville à élever les critères d’acceptations des immigrants. Mais en tant que centre politique du nouveau pouvoir émergeant, Noire-Terre continuait d’attirer de nombreuses personnes.

– Boss, Noire-Terre a tellement changé. Sur les épaules de Linley, Bébé l’accompagnait tandis qu’ils marchaient le long d’une des artères principales de la ville.

Linley regardait aussi les hôtels à côté de lui, les magasins de vêtement et d’armes de chaque côté de la rue. Lorsqu’il était venu pour la première fois ici, les citoyens étaient vêtus de haillons, et la plupart semblaient mal-nourris. Mais durant les derniers mois, Noire-Terre avait totalement changé.

Les vieux magasins vétustes avaient tous été complètement rénovés.

Les rues avaient aussi été repavées, et des arbres avaient même été plantés de chaque côté de la rue. Dans plusieurs auberges, Linley vit de nombreux habitants boire des verres en discutant tranquillement. La plupart d’entre eux parlaient de leur « cinq dieux de la guerre ».

Sous la direction de ces cinq dieux du combat quasiment invincibles, leurs vies étaient devenues stables, et le fait de ne pas payer d’impôts avait augmenté leur qualité de vie de plusieurs niveaux.

– Si les cinq dieux du combat se faisaient vaincre… Dès qu’une personne dans une auberge prononça ces mots…

– Bâtard, qu’est-ce que tu racontes ?

– Ils sont invincibles. Comment est-ce qu’ils pourraient être vaincus ? Espèce de sombre crétin, tu ferais mieux de surveiller ton langage.

De nombreuses personnes se mirent instantanément à l’injurier copieusement. Ils appréciaient tous profondément leur vie actuelle, stable. Naturellement, ils ne souhaitaient aucunement que leurs vies soient perturbées.

– Dans l’Empire O’Brien et l’Union Sacrée, une vie paisible se trouve facilement, mais dans les Terres Chaotiques, elles sont si précieuses et importantes. Soudainement, Linley fut ému. C’est à cause du chaos constant.

– Si un jour, les Terres Chaotiques pouvaient être unifiées et que le chaos se terminait…

En voyant les sourires sur les visages des habitants qui l’entouraient, Linley réalisa soudainement que son cœur était heureux et satisfait.

– Une unification ? Linley secoua la tête et rit doucement.

Ce n’était pas son but. Réussir à rendre les personnes qu’il chérissait heureuses, et de pouvoir continuellement s’améliorer dans son entraînement. C’était cela qui le rendait satisfait.

– Je ferais mieux de laisser Zassler et Barker continuer de gérer les affaires de la guerre.

Le corps de Linley tremblota soudainement et disparut avec une légère bourrasque.

À l’intérieur du manoir du gouverneur de Noire-Terre, Jenne, Rebecca, Leena, et les autres étaient en train de déjeuner dans la salle à manger. Soudainement, Linley apparut devant la porte.

– Seigneur. Barker se leva immédiatement, et les autres le suivirent. Linley se dépêcha de dire, – Asseyez-vous tout le monde. Je suis juste là pour vous rendre visite et pour parler de quelques détails mineurs.

Linley sourit et alla s’asseoir sur une chaise.

Zassler dit immédiatement,

– Linley, nous avions prévu de venir te voir pour discuter avec toi des derniers développements. Maintenant que tu es là, Jenne… tu peux faire ton rapport à Linley.

Actuellement, Jenne était l’administratrice la plus haut placée de tout leur pouvoir.

Mais juste au moment où Jenne ouvrait sa bouche et allait commencer, Linley rit doucement et tendit la main vers elle pour l’arrêter.

– Jenne, assieds-toi. Ce n’est pas pressé.

Jenne hocha la tête et s’assit donc.

– Du moment que cela concerne les combats et la guerre, vous pouvez prendre les décisions par vous-même. Pour l’instant, je me dis… il y a encore une certaine période de temps avant que nous ne commencions l’assaut contre l’Église de Lumière. Je veux profiter de cette opportunité pour aller faire un voyage vers le Sud pour me mesurer à quelques Saints.

Linley se rappelait encore de l’invitation de ce Miller.

De s’entraîner contre des experts, surtout des experts qui s’entraînaient dans les mêmes Lois Élémentaires que lui, lui donnerait sûrement de nombreuses idées. De plus, ses forces allaient bientôt se battre contre l’Église de Lumière. Lorsque les combats éclateraient réellement, il ne pourrait plus partir aussi facilement sans s’inquiéter.

Il devait saisir l’opportunité qui se présentait à lui tant qu’il le pouvait encore.

– Seigneur, ne vous inquiétez pas, s’exclama Barker en s’esclaffant. – Cependant, dans sept ou huit jours, nous allons commencer à attaquer les Duchés contrôlés par l’Église de Lumière. D’après ce qu’on avait discuté la dernière fois avec vous, Seigneur, si elle ose nous attaquer de plein front, nous ne faiblirons pas, et dans un mois, nous établirons notre Duché comme étant le Duché Baruch. Et s’ils ont peur de nous, nous pouvons continuer de prétendre tout en les attaquant, et nous choisirons un autre nom pour notre Duché.

Linley acquiesça.

– Très bien, dans ce cas. Haeru restera avec vous, en cas d’urgence. Bébé et moi allons partir, dit Linley en se levant.

– Grand frère Linley, tu ne vas pas manger avec nous ? demanda soudainement Jenne.

Linley rit devant le visage plein d’espoir de Jenne, puis secoua la tête. – Non.

Le corps de Linley trembla, puis disparut de la pièce. Jenne, quelque peu déçue, laissa échapper un léger soupir.

…….

Dans une zone au Sud des Terres Chaotiques. À l’intérieur de ce silencieux petit village mystérieux.

Depuis que la nouvelle de la volonté de Reynolds de rester ici s’était répandue, il s’était fait ostraciser partout ! La raison ? Monica ! Elle était la jeune femme la plus belle et la plus attrayante de tout le village. Il y avait tout simplement trop de jeunes hommes qui cherchaient à la courtiser.

À l’origine, de nombreux jeunes avaient simplement pensé que Reynolds allait définitivement partir et qu’il n’était donc pas une menace.

Mais finalement, Reynolds était resté.

À l’intérieur de l’auberge du village. Reynolds était assis à boire un verre de vin.

– Hey, mec, bouge de là, aboyèrent trois jeunes en s’avançant vers lui et en frappant fortement sur la table qu’occupait Reynolds.

Ce dernier leva la tête et les regarda.

– Quoi, tu as un problème ? Les corps des trois jeunes se mirent à légèrement briller de Dou Qi. Un mage du septième rang n’était pas vraiment impressionnant dans ce mystérieux village. Il y avait des dizaines de jeunes qui avaient atteint le septième rang, et même certains qui avaient atteint le huitième rang. Les trois jeunes en face de lui ? L’un d’eux était un guerrier du septième rang. Le plus puissant d’entre eux était au huitième rang.

Il n’y avait rien qu’il ne puisse faire s’ils décidaient de se défouler sur lui.

Prenant une profonde inspiration, Reynolds garda son calme et s’écarta de la table. Il n’y avait rien qu’il puisse faire… il n’y avait personne sur qui il pouvait compter dans ce village. Mais beaucoup de ces personnes, âgées ou non, et même ces jeunes étaient tous ici des experts. Comment pouvait-il simplement se battre contre eux ? En plus, beaucoup de jeunes avaient grandi ensemble. S’ils s’alliaient, comment pourrait-il se battre contre tous ?

– Qu’est-ce que vous faites ?

Monica et sa domestique arrivèrent, et elle les interpella avec colère.

– Princesse Monica. Les trois jeunes s’inclinèrent immédiatement. À l’intérieur du village, le statut du père de Monica était extrêmement élevé. D’après la légende… ce mystérieux village de montagne existait déjà depuis un millénaire, et à ce moment-là, le père de Monica avait déjà exactement la même apparence que maintenant.

Monica les regarda furieusement, puis attrapa Reynolds par la main,

– Grand frère Reynolds, allons-y.

Reynolds se leva. Prenant de nouveau une grande inspiration, il partit aux côtés de Monica.

– Tout ce qu’il peut faire, c’est se cacher derrière une femme. Créature inutile. Les trois jeunes le maudirent dans leur barbe. Reynolds, qui venait de partir, put naturellement entendre leurs voix. Son corps trembla légèrement, puis il suivit Monica.

Dans ce mystérieux village, il n’avait personne sur qui compter. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était endurer !


Cet article comporte 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top