skip to Main Content
Menu

RUIC – Chapitre 09

Traducteur Français : Lwienlin
Éditeur : KTA007
Checkeur :

Chapitre 9 : Ennemi de la vie passée

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels. Soutenez le site officiel !

« Peu importe. » Chen Fan haussa les épaules. Il avait prévu d’avertir Xu Rongfei de sa fin tragique, mais l’interruption de Zhang Yumeng l’avait privé de tout intérêt à le faire.

« Comment sait-il que je vais postuler au Yanjing Film and Television College? Je viens d’en parler à mes parents, et à personne d’autre. » Pensa Xu Rongfei

Néanmoins, elle décida de garder son silence devant ses deux amies impertinentes. Mais elle concéda que quelque chose à propos de ce garçon l’avait attirée, peu importe à quel point elle essayait de l’ignorer.

Soudain, un groupe de garçons et de filles bien habillés est apparu à l’extérieur de Starbucks, et ils leur ont fait signe et crié par les portes vitrées.

« C’est Yang Chao; ils sont enfin là ! » Zhang Yumeng sauta de sa chaise et salua le groupe. Elle se tourna ensuite vers ses deux autres amies et dit : « La fête commence MAINTENANT ! »

Dès que Chen Fan sortit de Starbucks, il regarda Zhang Yumeng se jeter dans les bras d’un grand et beau garçon. La vue du visage du garçon fit grincer des dents Chen Fan.

C’était Yang Chao!

Il était le petit ami de Zhang Yumeng et le plus grand ennemi de Chen Fan lorsqu’il étudiait à la ville de Chu Zhou.

Chen Fan se rappela douloureusement que lorsqu’il tomba amoureux de Jiang Churan dans sa dernière vie, il avait été fréquemment réprimé par Zhang Yumeng alors qu’elle le comparait au parfait Yang Chao. Yang Chao a également rendu les choses très difficiles pour Chen Fan car il montrait souvent sa richesse et sa beauté devant les filles, ce qui faisait qu’il était une épine dans le pied de Chen Fan.

« Meng-Meng, qui est ce type ? » Yang Chao pris Zhang Yumeng dans un bras et regarda Chen Fan avec curiosité.

Les jeunes hommes et femmes autour de Yang Chao étaient vêtus de styles beaucoup plus matures et à la mode que Chen Fan. Leurs jolis visages et leurs corps sexy absorbèrent l’attention des spectateurs, faisant que Chen Fan semblait hors de propos.

« Un ami de la famille de Ran-ran. » Zhang Yumeng dit en roulant des yeux. Et puis elle chuchota quelque chose dans les oreilles du garçon.

Yang Chao hocha la tête alors que le mépris lui traversait le visage. Il tendit la main et dit : « Je m’appelle Yang Chao, le mari de Meng-meng. Ma famille dirige un hôtel : le Tiansheng Grand Hotel. Tu  as des couilles pour faire un pas vers Jiang Churan, mon pote. Que fait ton père ? » Ses mots étaient entremêlés de vanité.

Il savait que Chen Fan venait d’une famille ordinaire, mais il voulait être un connard et le montrer exprès.

Chen Fan ne lui a même pas jeté un coup d’œil. Il a mis les deux mains dans sa poche, refusant la poignée de main et a ensuite dit lentement:

« Chen Fan. »

Ayant eu assez de merde de Yang Chao dans sa vie passée, il décida de ne plus se laisser marcher sur les pieds.

« C’est qu’il a du caractère ! » Yang Chao s’arrêta une seconde alors qu’il jetait un coup d’œil à son entourage, les encourageant à rire de sa remarque. Ils le firent donc.

Il jeta ensuite à Chen Fan un regard effrayant, puis hocha la tête et dit. « Très bien, nous irons dans la même école, et nous apprendrons à nous connaître au fil du temps. »

Il laissa Chen Fan seul après avoir proféré ses menaces, et rassembla des gens pour planifier leur prochain arrêt.

Xu Rongfei regarda Chen Fan avec un visage inquiet. Yang Chao n’était pas quelqu’un avec qui Chen Fan pouvait jouer.

Quelqu’un avait un jour accroché Yang Chao, et le lendemain, la jambe du pauvre garçon avait été cassée par un tas de hooligans de l’équipe de basket-ball. Il abandonna finalement l’école et Yang Chao s’en tira sans une punition après avoir payé, à la famille du garçon, une belle somme d’argent. Après cela, tout le monde appris à rester du bon côté de Yang Chao.

Chen Fan jeta un coup d’œil à Xu Rongfei qui disait « Ne t’inquiète pas. » À sa grande surprise, la jeune fille renifla et lui tourna le dos.

« Il est encore tôt, passons d’abord à KTV. Après l’échauffement, nous irons à l’hôtel de mon père pour le dîner. J’ai préparé une superbe fête d’anniversaire pour Meng-Meng. Après cela, nous irons dans le quartier des bars! Personne n’est autorisé à arrêter avant que je dise que c’est fini! »

En entendant le plan de Yang Chao, la foule applaudit.

« Il y a un nouveau KTV qui vient d’ouvrir ses portes dans le nouveau quartier; il s’appelle le Royal Entertainment. J’ai entendu que c’était sympa là-bas. » Suggéra une fille riche à l’air habillée de la tête aux pieds avec des marques célèbres.

« Ça m’a l’air bien ; Allons-y ! » A annoncé Yang Chao.

« Chier, s’ils suivent leur plan, ils ne reviendront que lorsque le soleil sera couché. Pas étonnant que Tante Tang m’ait dit de m’occuper de sa fille. »

La patience de Chen Fan était mince. Il avait encore besoin de rencontrer Wei Fu ce soir, et donc il ne devrait pas perdre son temps avec ce groupes de gosses.

Bien que le nouveau quartier soit à distance de marche du centre-ville, le groupe de jeunes avait conduit plus de six voitures.

Il y avait des Audi A4, des BMW 330 cabriolet et des Buick 308CC, bien qu’ils ne soient pas les modèles de luxe haut de gamme, c’était un spectacle rare à voir en 2007. Il était évident que tous ces jeunes étaient issus de familles riches.

Le véhicule le plus cher était la Porsche Cayenne de Yang Chao, la version 4.8T, coûtant plus de deux millions. Seule la voiture la plus chère conviendrait à la petite amie la plus chère. Zhang Yumeng sauta sur le siège passager avant et les deux autres filles lui emboîtèrent le pas.

En tant que chef de file, Yang Chao attribua des sièges à tout le monde. À la fin, Chen Fan était la seule personne à ne pas avoir été affectée à un trajet.

Comme s’il venait de remarquer Chen Fan, Yang Chao se frappa la tête et a dit:

« Oh merde ! Je t’ai oublié. Désolé, mec. »

Yang Chao n’avait pas du tout changé. Il a toujours été très désolé de la gêne occasionnée par ses actions.

« Ah merde! Toutes les voitures sont pleines. Peux-tu prendre un taxi ? »

Dès qu’il finit de parler, tout le monde éclata de rire vis à vis du misérable Chen Fan.

Chen Fan s’était fait un ennemi du groupe en refusant de serrer la main de Yang Chao. Par conséquent, personne ne souligna qu’il restait des sièges vides dans deux voitures.

Le front de Chen Fan se contracta un peu alors qu’il soutenait le regard glacé de Yang Chao. Il le provoquait depuis leur rencontre; il était peut-être temps de lui donner une leçon.

Le développement rendit Jiang Churan mal à l’aise, après tout, c’est sa mère qui l’avait invité à la fête, donc à un certain degré, Chen Fan était son invité.

Alors même que Jiang Churan était sur le point d’offrir un siège à Chen Fan, elle entendit Xu Rongfei s’exprimer : « Eh bien, tu peux t’asseoir à côté de moi, je peux me serrer. »

Tout le monde fut choqué par les paroles de Xu Rongfei, et même Jiang Churan lui lança un regard accusateur.

« Qu’est-ce qui ne va pas avec cette garce aujourd’hui ? » Pensa Yang Chao.

Tout le monde au lycée Ivy League savait que Xu Rongfei avait les normes les plus élevées de toutes les filles. Même Chu Minghui n’avait pas réussi à gagner son cœur, alors aucune chance pour ce moins que rien.

Zhang Yumeng roula des yeux et s’agita : « Peux-tu arrêter de faire semblant d’être gentil ? Parce que tu ne l’es pas. Bon, très bien. Viens-ici, Chen Fan. Je te laisse la place. »

Elle sauta du côté passager et alla sur le siège arrière. La Cayenne était spacieuse à l’intérieur et il y avait beaucoup de place pour trois filles.

Chen Fan aperçu Xu Rongfei et pensa que la fille était aussi gentille qu’elle l’était dans sa vie précédente. Ce n’était pas la première fois qu’elle l’aidait car elle l’avait fait tant de fois et continuerait de le faire.

Chen Fan monta tranquillement dans la voiture.

« Eh bien, allons-y. » Yang Chao était légèrement agacé par sa tentative ratée d’humilier Chen Fan. Il jeta un coup d’œil froid à Chen Fan puis appuya sur la pédale d’accélérateur. Sa voiture sortit du parking avec les autres dans son sillage.

Le nouveau quartier était une nouvelle extension de la ville de Chu Zhou. Il était rempli de nouveaux restaurants, hôtels et lieux de divertissement tels que les KTV.

Lorsque Chen Fan et d’autres arrivèrent à destination, le Royal Entertainment KTV, toutes les lumières décorant sa façade étaient déjà allumées.

À l’intérieur du couloir se tenait une rangée de personnel en uniforme avec un look supérieur à la moyenne. Ils saluèrent les clients avec un salut profond.

Le petit ami de la fille qui avait été ici avant marcha devant, et le directeur de la KTV le repéra tout de suite. Le manager se précipita vers lui tout en arborant un sourire onctueux.

« C’est l’anniversaire de mon amie, pourriez-vous s’il vous plaît prendre des dispositions pour nous? La salle impériale est-elle toujours disponible ? »

« Je-je suis vraiment désolé, Jun Shao. La salle Imperial a été réservé, je vous propose la salle de la Reine. »

Jun Shao se retourna vers Yang Chao, voyant l’acquiescement de ce dernier, Jun Shao hocha la tête.

C’était l’anniversaire de Zhang Yumeng; Yang Chao paierait la facture, c’était donc sans appel.

Après s’être installés dans leur chambre privée, ils commandèrent du vin français, de la bière allemande et une assiette de fruits. Sous les yeux ravis du manager, Yang Chao ouvrit deux bouteilles de Louis XIII, de vingt mille yuans chacune. Le manager était si heureux, que Chen Fan se demanda s’il pourrait fermer la bouche à nouveau.

Assis dans la cage dorée et entouré par les plus riches, Chen Fan se sentait comme une goutte d’eau dans l’huile. Il n’y avait rien qu’il voulait dire à ces gamins gâtés.

Le sentiment semblait être réciproque. La plupart des gens se connaissaient et, par conséquent, il leur était facile de commencer à converser entre eux. Cependant, personne n’a fait d’effort pour inclure Chen Fan dans leur conversation.

« Tant mieux. » Pensa Chen Fan.

Il trouva un coin et se versa un verre de Hennessy. Il a fait tourbillonner le contenu de son verre alors qu’il réfléchissait à la façon de partir avec Jiang Churan dès que possible.

Il a toujours un rendez-vous avec Wei Fu. Jamais il n’aurait pensé qu’un dîner d’anniversaire impliquerait autant d’activités, KTV, clubbing et banquet. Chen Fan n’avait de temps pour aucun d’entre eux.

Tout le monde se passa le micro, mais d’une manière ou d’une autre, il n’arriva jamais à Chen Fan.

Sans surprise, Xu Rongfei était la meilleure chanteuse de tous. Chen Fan se souvint que Xu Rongzhen avait participé au Concours national de musique des lycées au nom du lycée Ivy League et avait remporté le premier prix.

Ce chapitre provient de l’Empire des Novels. Soutenez le site officiel !

Soutenez NOVEL/EDEN

Chapitre supplémentaire :

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top