skip to Main Content
Menu

JSLC Chapitre 128

Traducteur Français : Axurits
Éditeur : Miss X
Checkeur :

Chapitre 128: La sixième matrice de Li Daoyi

Lorsque Meng Hao sortit de la cinquième matrice portant le dogue, Wang Lihai en émergea également. Sa divinité sanglante, la féroce tortue Xuanwu, était également couverte de plaies.

Li Daoyi, qui n’était pas encore passé par la sixième matrice, devançait Meng Hao et Wang Lihai.

Derrière les deux, cinq personnes étaient encore bloquées dans la cinquième matrice.

Le regard de Wang Lihai se posa sur Meng Hao et ses yeux se rétrécirent légèrement. Puis il s’assit en tailleur sur le côté. Après avoir émergé de la matrice de sort, le pouvoir des cieux et de la terre dans les environs s’était précipité dans Meng Hao, qui l’avait ensuite canalisé dans le mastiff mourant.

Meng Hao produisit de grandes quantités de pilules médicinales, qu’il donna une à une au mastiff pour faciliter le processus de récupération.

Heureusement, l’énergie spirituelle était assez épaisse sur les plates-formes, en particulier celle située en dehors de la cinquième matrice. Le mastiff absorba l’épaisse énergie de Meng Hao et ses blessures commencèrent lentement à guérir. Ses os brisés se régénérèrent progressivement. Après un moment, le mastiff n’était plus au seuil de la mort. Ayant récupéré de l’énergie, il lécha la paume de Meng Hao, puis se mit debout et commença à absorber l’énergie spirituelle par lui-même.

Dans le monde extérieur du Domaine Méridional, tout le monde était en émoi. Près de dix mille paires d’yeux avaient toutes convergé sur Meng Hao et Wang Lihai, des discussions enthousiastes remplissant l’air.

Le temps passa. Sept jours plus tard, Song Jia tituba hors de la cinquième matrice. Son Phoenix sanglant n’émergea pas avec elle…

Elle s’assit immédiatement en tailleur. Peu de temps après, un faisceau de lumière verdâtre émergea au loin de l’autel de pierre verte. Il s’envola vers Song Jia, qui ensuite recracha du sang de sa base de cultivation. Un papillon couleur sang apparut comme par magie et commença à voleter autour d’elle.

Voyant cela, Meng Hao parvint à la conclusion que sa divinité sanglante était tombée. Il n’était pas sûr de savoir comment elle avait réussi à passer à travers la cinquième matrice, mais peu importe ce qui s’était passé, elle avait maintenant la chance de choisir une nouvelle Divinité sanglante.

Quelques jours passèrent. Wang Lihai finit de méditer. Avec un air déterminé, il entra dans la sixième matrice. Song Jia resta assise longtemps avant de le suivre.

Un par un, le reste des concurrents sortait de la cinquième matrice, à l’exception du disciple de la Secte du Givre Doré, qui n’apparut jamais. Il fut le premier concurrent… à tomber dans le tournoi pour l’héritage de l’Immortel Sanglant.

Après sa mort, un autre pratiquant du monde extérieur entra dans la zone d’héritage. Cependant, étant donné que tous les autres avaient déjà passé la cinquième matrice, à moins que cette personne ait vraiment défié les cieux, il n’aurait jamais la chance d’acquérir l’héritage. Il n’y aurait tout simplement pas suffisamment de temps.

La mort du disciple de la secte du Givre Doré amena le jeune concurrent de la secte du Sort Violet à rester un instant pensif sur la plate-forme en dehors de la cinquième matrice. Un certain temps s’écoula avant qu’il ne décide de partir, incertain de sa capacité à passer à travers la sixième matrice. Cela pourrait très bien être sa dernière occasion de s’en sortir vivant.

Après une longue période de réflexion, le concurrent de la secte de l’Epée Solitaire, estimant qu’il était imprudent de continuer, choisit également de partir.

Le disciple de la secte du Démon de Sang, celui qui ressemblait à Wang Youcai d’il y a sept ou huit ans, sortit de la cinquième matrice sans aucune expression et s’assit immédiatement pour absorber l’énergie spirituelle pendant quelques jours. Ensuite, lui et sa divinité sanglante à forme humaine suivirent Li Daoyi, Wang Lihai et Song Jia dans la sixième matrice, le rendant ainsi le quatrième à entrer.

Sur les neuf matrices du tournoi pour l’héritage, la difficulté semblait augmenter de façon exponentielle, en particulier après la quatrième matrice. Même pour ceux qui étaient bien préparés, c’était toujours difficile.

Cela était particulièrement vrai pour les sixième, septième, huitième et neuvième matrices. Au cours des sept derniers tournois, une seule personne avait déjà mis les pieds dans la neuvième matrice.

Et cette personne était un élu du clan Li !

Hormis lui, seuls treize concurrents avaient déjà dépassé la sixième matrice. Seuls six avaient déjà dépassé la septième matrice.

À partir de la sixième matrice, le niveau de difficulté et les conséquences de l’élimination étaient de plus en plus brutaux. Par conséquent, beaucoup partirent après la cinquième matrice. Leur objectif principal en participant n’était pas d’acquérir l’héritage, mais de pouvoir s’entraîner.

On pourrait dire que l’expérience acquise dans le tournoi pour l’héritage était quelque chose que peu de cultivateurs avaient eu l’occasion de recevoir.

Plusieurs jours passèrent et Meng Hao ouvrit finalement les yeux. L’énergie spirituelle qui l’entourait était presque complètement dispersée. Le deuxième pilier Dao en lui était achevé à environ quatre-vingt dix pour cent. Après avoir traversé le sixième portail, il devrait pouvoir totalement le compléter.

Le mastiff se tenait devant lui, complètement remis de ses blessures et de très bonne humeur. Encore une fois, sa base de cultivation avait grandi, elle était maintenant au stade intermédiaire de formation du noyau. Son corps faisait quinze mètres de long et ressemblait à une petite montagne. Ses yeux rouges brillaient sauvagement et son manteau de fourrure rouge était long et luisant. Ses longues dents terrifiantes brillaient de mille feux.

Ses griffes étaient particulièrement effrayantes, aussi longues que le visage d’un homme, et apparemment assez puissantes pour déchirer la terre.

Lorsque Meng Hao se leva, le mastiff sembla particulièrement excité. Meng Hao avança et le chien de la taille d’une montagne suivit. La vue était un assaut sur les sens, empli de puissance, obligeant des milliers et des milliers de spectateurs du domaine méridional à regarder avec le cœur tremblant. Cette scène resterait à jamais gravée dans leurs mémoires.

« La sixième matrice… » Meng Hao la regarda et prit une profonde inspiration, puis jeta un coup d’œil au mastiff. Son expression féroce changea instantanément. Une expression charmante apparut dans ses yeux et il baissa la tête pour que Meng Hao puisse le caresser. Il ferma les yeux avec contentement.

« Je vais certainement te faire sortir d’ici avec moi ! » dit Meng Hao souriant en regardant l’expression heureuse du mastiff. Ses yeux s’emplirent de détermination. Tapotant une dernière fois la tête du mastiff, il s’avança dans la sixième matrice. Le corps du mastiff se transforma en un éclair de lumière alors qu’il le suivait.

« La sixième matrice… »

Dans ce monde, le ciel était rempli de tonnerre et d’éclairs. Dès que Meng Hao fut entré, des coups de tonnerre l’assaillirent. Il était immédiatement évident que ce monde n’était pas très grand.

Le sol était un marais boueux d’où émanait la puanteur de la pourriture et de la mort. Au loin… se trouvait un énorme temple antique. Le temple entier était d’une couleur noire, avec à côté une statue gigantesque. La statue était vêtue d’une simple robe et sa main droite était levée vers le ciel. Sa main gauche touchait la poignée d’une épée.

L’épée… flottait dans les airs.

Le temple semblait presque primordial et rayonnait d’un air ancien. De loin, il ressemblait presque à une montagne. La foudre tomba, semblant vouloir détruire le temple, comme s’il n’approuvait pas son existence.

Les éclairs de lumière illuminaient la boue au sol. On pouvait voir d’innombrables bras décharnés qui sortaient du sol pour atteindre quelque chose. De loin, le champ de bataille semblait s’étendre à l’infini.

Dans la boue, on voyait également des visages qui émettaient des cris tourmentés. Il y avait des hommes et des femmes, vieux et jeunes. Des tentacules verts bizarres émergeaient des visages qui se balançaient d’avant en arrière….

Meng Hao regarda tout cela, et bien qu’il ne soit pas familier avec ce monde, et qu’il n’ait jamais vu le temple qui traînait au loin, il était encore capable de deviner son nom.

« Jugement Dernier… » Des cris résonnaient depuis les visages dans la boue. Les hurlements étaient composés d’innombrables voix combinées. Les cris semblaient être emplis de rage contre le ciel de personnes décédées contre leurs volontés. Leur fureur ne s’apaiserait pas, peu importe combien d’années s’étaient écoulées. Cela faisait partie du nom de leur clan.

Le Jugement Dernier !

L’Ancien Clan du Jugement Dernier, non toléré par la volonté des cieux. L’extermination par tribulation avait été envoyée, mais le clan n’était pas prêt à mourir. Ils avaient réuni tout le pouvoir de leur clan pour former leur temple sacré. Ils avaient revendiqué cette terre comme étant la leur et avaient défié les cieux. La terre ne pouvait être blessée, ni le temple détruit. Le clan du jugement dernier n’avait pas pu être complètement éradiqué !

Au sommet du temple, il y avait un énorme tambour, complètement noir, comme s’il avait été teinté de sang encore et encore au cours des innombrables années.

Au bas du temple, à côté de la statue gigantesque, se trouvait une porte en pierre à demi ouverte. Une lumière rougeoyante en émanait, illuminant les sculptures de diverses créatures féroces qui ornaient la porte.

Une voix archaïque résonna comme le tonnerre : « Si vous souhaitez acquérir mon héritage, entrez dans mon temple ! » Il a retenti au-dessus du son des cris, couvrant le tout.

Les yeux de Meng Hao brillèrent et, à côté de lui, le mastiff de quinze mètres de long, semblable à une montagne, découvrit ses dents acérées et fixa son regard. Un faible grondement monta dans sa gorge et un regard féroce émana de ses yeux. Son énorme stature et sa fourrure cramoisie luxuriante, ainsi que les éperons pointus qui dépassaient de ses os, lui donnaient un aspect choquant.

Le tonnerre grondait dans le ciel et la foudre frappait constamment, illuminant le pays. Le corps de Meng Hao se transforma en un faisceau multicolore alors qu’il volait dans les airs, se dirigeant directement vers l’ancien temple. Derrière lui, le mastiff émit un rugissement et le suivit.

Dès qu’ils se furent envolés, les mains étendues dans la boue commencèrent soudain à s’étirer. En un clin d’œil, ils avaient atteint Meng Hao et étaient sur le point de l’attraper.

Il laissa échapper un grognement froid et frappa sa sacoche. Les deux épées de bois s’envolèrent et tournèrent à toute vitesse autour de lui. Du sang éclaboussa alors que les mains approchant étaient immédiatement coupées, avant même qu’elles ne puissent s’approcher de Meng Hao.

Le sang noir éclaboussait comme de la pluie. Une odeur nauséabonde commença à remplir l’air et, en fait, le monde entier. Le corps du mastiff se mit à rougeoyer. Pas un seul bras n’avait pu le toucher, ils furent instantanément déchirés en lambeaux.

Cependant, alors même que Meng Hao et le mastiff se dépêchaient presque à mi-chemin, un son atroce et strident s’élevait des divers visages dans la vase. Les tentacules parasites verts qui en sortaient se levèrent brusquement l’un après l’autre. Ils se transformèrent en d’innombrables pointes qui se dirigèrent vers Meng Hao.

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top