skip to Main Content
Menu

JSLC Chapitre 126

Traducteur Français : Axurits
Éditeur : Miss X
Checkeur : Lwienlin

Chapitre 126: Sorti de nulle part

Sur le rivage opposé se trouvait une fleur qui fleurissait avec sept couleurs ; son nom signifiait Ascension Immortelle[1].

Chaque lys de résurrection dans le monde se nourrissait de la vie de quelqu’un de puissant, et était arrosé de son sang. À la suite des innombrables condensations de volonté mystique, il vivait, passant d’une couleur à l’autre, jusqu’à sept en tout.

Meng Hao avait été infecté par un lys de résurrection à trois couleurs. En face de lui était un lys de résurrection à quatre couleurs. Des sentiments compliqués surgirent en lui. Il pouvait clairement sentir que cette fleur avait été autrefois comme lui, un cultivateur.

Dès qu’il aperçut le lys de résurrection, une brume tricolore émergea du haut de sa tête et forma un magnifique lys de résurrection tricolore. Il oscilla d’avant en arrière. Les pétales formaient un visage démoniaque qui semblait vouloir pleurer, mais ne le faisait pas. C’était comme si se rappeler sa vie lui avait donné envie de pleurer, mais que, en même temps, il ne voulait pas se le permettre.

Peu à peu, le lys de résurrection aux quatre couleurs devant Meng Hao commença également à se balancer d’avant en arrière. Finalement, Meng Hao réalisa que se tenant au sommet de la fleur était l’image pâle d’un homme en robe blanche. Il se tenait là en silence et bien que sa silhouette fût indistincte, il regardait directement Meng Hao.

Ils semblaient se regarder l’un l’autre à travers le temps, comme depuis les rives opposées d’une rivière. Un long moment passa et finalement l’homme à la robe blanche soupira. Il leva la main droite et l’agita. A côté de lui dans le sable apparut une porte rougeoyante.

Les personnes qui partagent le même sort n’ont pas besoin de se compliquer la vie entre eux. La porte rougeoyante menait à l’extérieur ; la franchir signifiait quitter la quatrième matrice.

Dès que la porte rougeoyante apparut, l’homme à la robe blanche disparut. La seule chose qui restait était le lys de résurrection, qui se balançait lentement d’avant en arrière. On aurait dit qu’il avait envie de pleurer, mais qu’en même temps, il ne voulait pas.

Meng Hao resta silencieux pendant un moment. Puis, il joignit les mains et s’inclina profondément. Sur ce, il releva la tête et franchit la porte rougeoyante, son humeur partagée et complexe. Le monde autour de lui se fragmenta puis redevint stable. Il était sur une grande plate-forme pleine d’énergie spirituelle dense qui les enveloppa immédiatement, lui ainsi que le mastiff.

Devant lui était la cinquième matrice et Li Daoyi. Tous les autres étaient coincés dans la quatrième matrice. Sortir de la quatrième matrice en moins de dix jours était quelque chose qui n’était jamais arrivé pendant tous les tournois pour l’héritage depuis les temps anciens. Meng Hao avait chargé à travers la quatrième matrice plus rapidement que quiconque dans l’histoire !

À l’extérieur, dans le domaine méridional, l’apparition de Meng Hao provoqua un tollé. Tous ceux qui regardaient les écrans à l’extérieur des zones d’héritage regardaient la silhouette indistincte de Meng Hao, sous le choc. Ils ne pouvaient tout simplement pas y croire.

 » Sept jours ! Cette personne a traversé la quatrième matrice en sept jours ! Comment a-t-il fait ? Dans l’histoire du tournoi de l’héritage, cela ne s’était jamais produit ! »

“Basé sur sa performance dans la quatrième matrice, il surpasse maintenant tous les autres ! Maintenant, la seule personne devant lui est Li Daoyi ! S’il réussit aussi bien dans la cinquième matrice, alors même s’il n’acquiert pas l’héritage de l’Immortel Sanglant, il sera toujours célèbre dans tout le domaine méridional. ”

« D’où vient ce gars ? Je ne peux pas croire qu’il n’a pas d’antécédents… A moins que… à moins qu’il ne soit de la secte du Filtre Noir. Après tout, lorsque les sept zones précédentes du tournoi pour l’héritage ont été ouvertes, la secte du Filtre Noir ne s’est jamais présentée !  »

Au milieu du tumulte continu, l’excentrique Song regardait la forme indistincte de Meng Hao alors qu’il était assis en train de méditer. Il n’y avait pas que lui. Wu Dingqiu de la secte du Sort Violet, Zhao Shanling de la Secte du givre d’or et même Zhou Yanyun de la secte de l’épée Solitaire, ainsi que Chen Fan, accordaient une attention toute particulière à Meng Hao.

Bien sûr, aucun d’entre eux n’avait le moindre moyen de savoir que tous l’avaient déjà rencontré.

Wang Tengfei jeta un coup d’œil sur Meng Hao, les mains jointes. Il n’avait aucun moyen de le reconnaître non plus et, de toute façon, accordait plus d’attention à son frère, Wang Lihai.

Dans le clan Li, des sourcils froncés étaient apparus sur les visages des deux anciens cultivateurs au stage d’âme naissante. Ils se sentaient maintenant légèrement menacés par Meng Hao.

Tandis que le monde extérieur bourdonnait au sujet de Meng Hao traversant la quatrième matrice en sept jours, il était assis à méditer, absorbant l’énergie spirituelle illimitée du ciel et de la terre aussi rapidement que possible. Le contour de son deuxième pilier de Dao devenait de plus en plus distinct. Son mastiff absorbait aussi rapidement l’énergie spirituelle. Bientôt, il était aussi gros qu’une personne. Debout à côté de Meng Hao, qui était assis en tailleur, cela inspirait de la peur.

Une épaisse et luxueuse couche de fourrure rouge sang recouvrait son corps et même son museau. Au travers de la fourrure qui recouvrait sa tête, on distinguait deux yeux rouge sang qui brillaient d’une lumière froide et sanguine. Ses griffes étaient aussi tranchantes que des épées et semblaient capables de déchirer le ciel et la terre. Quand il ouvrait la bouche, la première chose que l’on pouvait voir était de longues dents pointues, qui semblaient capables de déchirer tout ce qui était vivant.

Meng Hao continua à méditer pendant huit jours après avoir quitté la quatrième matrice. Finalement, l’air ondula et Wang Lihai émergea. Quand il le fit, il regarda Meng Hao avec surprise. Il avait supposé qu’il serait la première personne après Li Daoyi à émerger de la quatrième matrice. Avoir traversé la matrice en un demi-mois aurait dû faire beaucoup de bruit dehors. Cependant… toute l’agitation qu’il aurait pu causer avait déjà été volée par Meng Hao.

Il regarda attentivement Meng Hao pendant un moment, puis s’assit en tailleur pour méditer. Trois jours de plus s’écoulèrent avant que Song Jia ne sorte. Elle chancela un peu, du sang coulant de sa bouche, avant de s’asseoir en tailleur pour commencer des exercices de respiration.

Meng Hao ouvrit les yeux. L’énergie spirituelle dans cet endroit se dissipait. Il grommela pendant un moment. Le contour de son deuxième pilier de Dao était presque complètement formé. Si l’énergie spirituelle environnante restait aussi épaisse qu’au début, alors il n’aurait besoin que d’un demi-mois pour solidifier complètement le pilier de Dao.

Mais l’énergie spirituelle était faible maintenant et il lui faudrait du temps pour se reconstituer.

“La fondation parfaite….” Encore une fois, le désir de Meng Hao pour la Fondation parfaite grandit.

Soudain, son dogue leva la tête vers le ciel et laissa échapper un rugissement étonnant. Meng Hao, ainsi que les autres sur la plate-forme, regardèrent immédiatement.

Ce qu’ils virent, c’est que l’aura du mastiff devenait de plus en plus puissante. Son corps grossit soudainement de trois mètres. Son apparence était maintenant vraiment effrayante. Une telle croissance était assez étonnante, mais il y avait plus. De multiples éperons en os rouge sang émergèrent soudainement de ses pattes et ses dents grandirent tellement qu’il n’était même pas obligé d’ouvrir la bouche pour qu’on puisse les voir. Un seul regard ferait louper un battement de cœur à quelqu’un.

Il y eut un bruit rugissant lorsque sa base de cultivation grandit. En un instant, il n’émettait plus l’aura de l’établissement des fondations, mais… la phase de formation du Noyau !

Le monde extérieur éclata de nouveau, sous le choc.

« Formation du Noyau !  » « La divinité sanglante de ce type est la deuxième à atteindre la formation du Noyau !  »

“Il semble qu’il soit le seul à pouvoir offrir un challenge à Li Daoyi !  » « Qui est ce type ?  »

Meng Hao regarda l’apparence redoutable de son mastiff et son aura choquante, et soupira dans son cœur. Le chien ne pouvait exister que dans cet endroit et ne pouvait être emmené à l’extérieur. S’il le pouvait, alors basé sur l’amitié qui s’était développée entre eux deux, Meng Hao se sentirait beaucoup plus en sécurité dans le monde des Cultivateurs à l’extérieur.

« Et il n’a toujours pas fini de grandir… » pensa Meng Hao, les yeux brillants. « La seule façon de l’emmener à l’extérieur est d’acquérir l’héritage de l’Immortel Sanglant. » Il tendit la main pour caresser le dogue. D’autres pourraient penser qu’il avait l’air cruel et sauvage, mais aux yeux de Meng Hao, il était incroyablement mignon. En le caressant, il laissa échapper un grondement joyeux, comme quand il était petit. Puis il se coucha sur le ventre et lécha la main de Meng Hao, le regardant avec les mêmes yeux noirs que ceux qu’il avait quand il était jeune. La seule différence était maintenant que sa langue était de la taille de la main entière de Meng Hao.

Il semblait qu’il pouvait traiter tout dans ce monde avec une sauvagerie féroce, mais quant à Meng Hao, peu importe ce qu’il se passerait, il le verrait exactement comme il l’avait toujours fait. Meng Hao le caresserait, il lui lécherait la main et tout serait paisible.

« En fait, je me fiche bien de l’héritage de l’Immortel Sanglant, mais je vais me battre pour emporter cette divinité sanglante avec moi… » Meng Hao leva la tête et ses yeux brillèrent. Il se leva lentement. Maintenant que l’énergie spirituelle était faible, rester était une perte de temps. Il avait trois mois au total à passer ici et un demi-mois s’était déjà écoulé. Il s’avança et le mastiff suivit. Sous le regard attentif du monde extérieur, ils se lancèrent tous les deux dans la cinquième matrice.

Jusqu’à présent, seul Li Daoyi était entré dans la cinquième matrice. Dès que Meng Hao fut entré, la voix archaïque se fit entendre.

« Cette matrice est celle du vide, le vide est la fin, ainsi le nom « fin du vide ». Il y a des runes de sang qui forment un sceau sur une myriade d’esprits; gagne l’illumination, et il peut être brisé. Si vous le brisez, vous le conservez après avoir acquis l’héritage. Échouez à acquérir l’héritage, et il sera effacé.

Cette matrice est extrêmement difficile, la divinité sanguine peut donc choisir de partir à tout moment. Cependant, le concurrent du tournoi doit mener la bataille jusqu’au bout, même si sa fin est dans la mort. ”

Au moment où la voix s’évanouissait, un nouveau monde se matérialisa devant Meng Hao. Pour être précis, c’était une montagne. Au sommet de la montagne se trouvait une énorme stèle de pierre. À côté de la stèle se trouvait une porte brillante qui ne pouvait être utilisée que par la Divinité sanglante.

La stèle de pierre était recouverte de symboles magiques couleur sang. Les symboles scintillaient, contenant apparemment un type de Dao qui nécessitait une illumination pour être compris.

Lorsque Meng Hao apparut dans ce monde, il se retrouva au sommet de la montagne, au pied de la stèle de pierre. Le mastiff se tenait à côté de lui, regardant autour de lui avec vigilance.

Les yeux de Meng Hao étaient pensifs alors qu’il regardait les symboles magiques sur la stèle de pierre. Alors même qu’il le faisait, son visage se tordit d’étonnement. Quelque chose se passait qui ne s’était pas passé durant tout son temps dans la zone d’héritage. Il frappa sa sacoche spirituelle et un arbre de printemps et d’automne apparut. Il le prit dans sa main.

Cependant, il n’avait soudainement plus le pouvoir d’absorber l’arbre de Printemps et d’Automne. Apparemment, dans la cinquième matrice de sorts, il était complètement coupé de l’arbre. L’expression de Meng Hao changea de nouveau.

Avant de pouvoir faire autre chose, son corps trembla soudainement et il cracha une gorgée de sang. Le sang était noir et avant même de pouvoir toucher le sol, il s’était transformé en un lys de résurrection tricolore. Son visage de pétales, pleurant et ne pleurant pas, regardait directement Meng Hao.

Le visage de Meng Hao pâlit et dans ses yeux apparurent des visages faits de pétales de fleurs tricolores. Son corps trembla encore plus fort et une douleur intense le parcourut, menaçant de le rendre inconscient. Il bascula en avant alors que le poison dans son corps s’embrasait à nouveau.

« J’ai supprimé le poison il y a seulement un mois et demi dans le volcan… » pensa-t-il, se forçant à garder les yeux ouverts. Il se répéta à plusieurs reprises de ne pas s’évanouir ; s’il perdait connaissance dans la cinquième matrice, il mourrait certainement.

En vrai, la résurgence du poison n’avait rien à voir avec la cinquième matrice, mais avec la quatrième. Après avoir vu le lys de résurrection à quatre couleurs, le poison dans son corps avait été réveillé, le faisant éructer.

Le corps de Meng Hao était couvert de sueur et une douleur indescriptible l’envahissait comme une inondation, le faisant redevenir comme un mortel sous tous ses aspects. Son visage se tordit misérablement et il serra les dents avec ténacité.

Le mastiff ne comprenait pas ce qu’il se passait, mais le fait de voir Meng Hao de cette façon lui valut un gémissement nerveux. Et c’est à ce moment que soudainement, une multitude de cris rugissants se firent entendre, venant du bas de la montagne.

En bas, un horde de silhouettes apparut. C’était un groupe de personnes vêtues de lambeaux, comme des barbares. Ils étaient grands et leurs yeux étaient remplis de cruauté alors qu’ils couraient vers le sommet de la montagne.

Basé sur leur vitesse, ils atteindraient le sommet de la montagne en l’espace de quelques respirations seulement. Le visage de Meng Hao était pâle et son corps tremblait. Cette éruption était de loin plus intense que les précédentes. Il n’avait même pas l’énergie de lever la main. Il pouvait seulement regarder autour de lui vers le groupe massif de personnes qui se précipitaient sur lui.

[1]                     Le nom du lys de résurrection en chinois contient une référence à un concept bouddhiste appelé Pāramitā, qui se traduit littéralement par « l’autre rive »

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top