skip to Main Content
Menu

JSLC Chapitre 117

Traducteur Français : Daolateur
Éditeur : MissX
Checkeur : Lwienlin

Chapitre 117 : Une toute petite punition

Chapitre 117 : Une Toute Petite Punition

Seul Meng Hao pouvait entendre cette voix. Personne d’autre n’aurait pu détecter le moindre mot. Bien que Chu Yuyan soit dans le volcan avec Meng Hao, elle n’aurait pas pu l’entendre non plus.

Tandis que le son résonnait dans sa tête, le regard de Meng Hao était intense.

« L’Ancien Clan du Jugement Dernier… Ne me dites pas que nous sommes proches de l’Ancien Temple du Jugement Dernier ! ? L’héritage de l’Immortel Sanglant…  » Meng Hao fut choqué. Il était relativement familier avec tous les différents niveaux de Cultivation. Après l’Âme Naissante venait la Scission Spirituelle, suivie par la recherche du Dao et finalement l’Ascension Immortelle.

Cependant, au cours des dernières dizaines de milliers d’années, seulement sept ou huit personnes avaient réussi d’attendre ce stade. Même atteindre la Recherche du Dao n’était pas commun.

« L’Héritage de l’Immortel Sanglant. Est-ce que cette personne s’est simplement appelée l’Immortel, ou est-ce qu’elle a vraiment atteint l’Ascension Immortelle…? » Bien qu’il soit excité, il repensa tout à coup à la bataille entre le Patriarche Reliance et le Seigneur Révélation, et aux deux mots qu’il avait mentionnés. L’immortelle du Soleil Levant. (je sais plus comment je l’avais traduit)

Son regard vacilla tandis qu’il observait l’énorme tête avec sa bouche ouverte, au-delà de laquelle semblait venir un genre de tunnel. Entrer dans ce dernier signifierait le début de la poursuite d’un Héritage.

« Neuf s’ouvriront dans le Domaine Méridional, toute la création saura. Est-ce que cela voudrait dire… qu’une fois que j’entre, neuf autres entrées vers l’Héritage s’ouvriront alors dans le monde extérieur ? Puis le vent et les nuages seront perturbés, et tout le monde le saura ? » Il hésita alors qu’il fixait la bouche du regard, plongé dans ses pensées.

« Cela devrait se passer ainsi. Il y a neuf entrées où les personnes peuvent entrer afin de chercher l’Héritage. Parmi elles, l’une sera choisie pour bénéficier de l’Héritage de l’Immortel Sanglant… Donc, il y a neuf endroits similaires à celui-ci. Si l’un s’ouvre, les autres s’ouvrent en suivant. Je me demande juste si quelqu’un l’a déjà ouvert auparavant… » Soudain, il regarda aux alentours vers les rives du lac. Ils étaient éparpillés avec des os blêmes. La plupart des os étaient des crânes humains.

Les crânes avaient des marques d’usures ; de toute évidence, cela faisait plusieurs années qu’ils étaient là. Cela était peut-être dû à l’étrangeté de cet endroit s’ils ne s’étaient pas éparpillés, mais qu’à la place ils soient restés ici pendant tout ce temps.

Dans tous les cas, Meng Hao n’avait aucun moyen de savoir depuis combien de temps ils étaient là, ni déterminé s’ils étaient des intrus, ou des sacrifices au moment où cet endroit avait été créé.

Il réfléchit pendant un moment, et décida finalement de ne pas juste foncer tête baissée dans l’entrée en forme de bouche. Il recula doucement. Tandis qu’il reculait, l’énorme tête s’enfonça doucement dans le lac, accompagné par l’autel. Lorsqu’il atteignit la distance de trois cents mètres, tout était redevenu silencieux.

Alors qu’il reculait, il remua la manche, récupérant quelques os dans sa sacoche spirituelle. Puis il resta là, observant le lac de sang pendant un moment avant de se retourner et partir.

Bientôt, il était revenu à l’extérieur de la grotte ressemblant à une fissure où Chu Yuyan se trouvait. Son visage était pâle, et elle se concentrait sur le chaudron à pilule. Elle sortit quelques plantes médicinales, pressant le jus de celles-ci pour les placer ensuite dans le chaudron. Meng Hao s’assit en tailleur à quelques mètres d’elle. Un profond air pensif apparut dans ses yeux. Il sortit l’un des crânes qu’il venait de récupérer pour l’examiner étroitement.

« Si je ne peux pas déterminer l’âge de ces os, je ne peux pas courir nonchalamment après l’Héritage de l’Immortel sanglant. » Il repensa à tout ce qui s’était passé dans l’État de Zhao, ce qui lui avait appris l’importance d’être prudent. Il leva le crâne devant lui pour l’observer attentivement.

Le temps passa lentement. Bientôt, cinq jours s’étaient écoulés. Chu Yuyan marcha vers Meng Hao. Épuisée, elle lui balança une pilule médicinale.

Elle était d’un profond bleu, et son apparence était très belle. Elle dégageait une lueur bleuâtre, sans odeur.

« J’ai échoué une fois, mais ai réussi la deuxième fois. Ceci est la pilule dont tu as besoin. Maintenant, donne-moi des vêtements. » Elle le regardait avec des yeux fatigués. Cela était le prix à payer pour faire de l’alchimie.

Meng Hao prit la pilule médicinale et l’examina étroitement. Il la rangea dans sa sacoche de Cosmos, et puis, récupéra un autre fragment de jade avec deux assemblés complets d’ingrédients. Il sortit également un assortiment de vêtements. Il les posa devant lui, à la suite de quoi Chu Yuyan les ramassa et retourna à la grotte. Un peu plus tard, elle émergea, portant la robe de Meng Hao, ses longs cheveux étendus sur ses épaules. Elle avait l’air d’une élégante jeune fille. Elle était épuisée, mais cela lui donnait un charme différent, comparé à auparavant.

Tandis que Meng Hao l’observait, il se rendit compte que Sœur Aînée Xu ne pouvait pas se mesurer à elle en termes de beauté. En fait, Chu Yuyan était peut-être la plus belle femme qu’il avait vue dans toute sa vie. Seulement la belle jeune fille qu’il avait rencontrée au fond de la Mer Nord pouvait  rivaliser.

Maintenant qu’elle avait changé ses vêtements et recouvert un peu de sa nudité, Chu Yuyan n’avait plus l’air si mal à l’aise devant Meng Hao. Alors qu’elle sortait, elle aperçut le crâne qu’il était en train d’examiner.

Ses yeux brillèrent subitement avec une étrange lueur, laquelle disparut presque immédiatement.  » Si tu n’as rien de mieux à faire, » dit-elle froidement, « tu peux monter la garde auprès du bouclier. Il y aura peut-être des Cultivateurs qui passeraient qui pourront nous sauver. Ça sera mieux que de rester assis-là à regarder un ancien crâne.  »

« Combien de dizaines de milliers d’années ces crânes ont été ici ? » demanda-t-il soudainement.

Elle poussa un rire froid. Il semblait qu’en changeant ses vêtements elle avait récupéré son arrogance d’avant. Apparemment, elle pensait qu’en concoctant des pilules dont Meng Hao avait besoin, il n’oserait pas la traiter de la même manière qu’il l’avait fait dans le passé. Sans tenir compte de lui, elle retourna à son lieu de travail d’alchimie. Meng Hao se mit à rire et frappa sa sacoche spirituelle. Une épée en bois en sortit, laquelle se tira directement vers elle.

Elle était rapide, et l’atteignit instantanément. Étant donné l’état de sa base de Cultivation, elle n’avait aucun moyen d’esquiver. Elle n’essaya pas non plus. Elle fixa Meng Hao d’un regard arrogant et moqueur.

La pointe de l’épée se trouvait déjà à son cou. Un air sinistre et froid se dégageait de son corps. Mais son menton était tout aussi levé, ses yeux remplis de dérision.

« Tu as trois secondes pour retirer ton épée, » dit-elle nonchalamment. « Si tu ne le fais pas, ou si tu me nuis, tu n’auras alors personne pour concocter tes pilules pour toi. » Sa peau était blanche comme la neige et sa tête présomptueusement inclinée.

Elle était convaincue que Meng Hao ne tenterait rien contre elle. L’épée était seulement pour la menacer, et des telles menaces pour Chu Yuyan étaient infantiles et dérisoires.

Elle était le genre de personne qui ne tolérait pas d’être lésée. Maintenant qu’elle avait fabriqué avec succès l’une des pilules, elle pouvait garder la tête haute et faire réfléchir à deux fois Meng Hao avant de se frotter avec elle. Elle pourrait même prendre l’avantage.

« Tu as raison, » répondit Meng Hao en fronçant les sourcils. « Sans toi, je n’aurais en effet aucun moyen de concocter des pilules. » Au vue des choses, il semblait vraiment qu’il ne pouvait rien faire contre elle. Cependant, Il savait que la flamme de la rébellion devait être étouffée, de peur qu’elle devienne encore plus problématique. Il réfléchit pendant un moment, puis sourit soudainement. Lorsque Chu Yuyan vit ce sourire, son cœur se mit à battre inexplicablement, et soudain, elle ne se sentit plus du tout à l’aise.

« En fait, » dit-il calmement, « Étant donné que tu es le disciple de Grand Maître Pill Démon, si je t’offense de quelque manière, tu pourras facilement fabriquer les pilules de manière erronée, ou peut-être même glissé quelque chose de mortel en elles. » Le ton de sa voix était calme, et son expression énigmatique. Chu Yuyan se sentit davantage mal à l’aise. Elle avait, bien évidemment, pensé à faire ce qu’il avait dit. Tuant Meng Hao avant l’heure n’influencerait pas la foudre. Mais désormais, il avait exprimé ses propres pensés. Elle ignorait ce qu’il planifiait, mais elle se dit tout de même que son alchimie l’empêcherait de lui nuire. Elle poussa un son offusqué froid.

« De quoi parles-tu ? » répliqua-t-elle froidement. Elle avait vraiment l’impression qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec son sourire.

« La façon dont je, Meng, gère les choses est ainsi : si personne ne m’offense, je ne les offense pas. J’ai promis de te faire sortir d’ici, et je ne reviendrai pas sur ma parole. Mais ne soit pas si arrogante à cause de ton alchimie. N’essayes pas de prendre le dessus. »

L’épée en bois retourna vers lui subitement, laissant une toute petite entaille sur la gorge de Chu Yuyan. Elle ouvrit la bouche par réflexe, et alors qu’elle le faisait, Meng Hao frappa sa sacoche spirituelle. Une pilule médicinale rose en apparut, qui se tira directement dans le fond de sa gorge. Elle se dissolue aussitôt qu’elle entra. Chu Yuyan recula, son expression, stupéfaite. Elle voulait recracher la pilule, mais ne pouvait pas.

« Quelle pilule viens-tu de me donner !? » demanda-t-elle, fixant Meng Hao avec un regard furieux.

« Tu as utilisé une technique spéciale sous forme de façade afin d’essayer d’absorber ma base de Cultivation, » répondit Meng Hao nonchalamment. « Nous n’avons toujours pas réglé nos compte à propos de cela. Penses à cette pilule comme une sorte de petite punition. » Il ferma ensuite les yeux en l’ignorant.

Un tel comportement de sa parte servit seulement à rendre Chu Yuyan encore plus perturbée. Ses compétences en alchimie étaient exceptionnelles, mais elle n’avait vraiment aucune idée de quelle pilule elle venait d’avaler. Elle grinça de ses belles dents. Soudain, de la vapeur chaude se mit à s’accumuler en elle. Cette dernière la remplit rapidement, poussant une expression d’inquiétude à apparaître sur son visage.

Elle s’assit immédiatement en position de fleur de lotus pour méditer, tentant de le supprimer. Mais sa base de Cultivation était réduite à presque rien ; elle ne pouvait actuellement qu’utiliser le pouvoir du troisième niveau de la Condensation de Qi. Comment cela pourrait-il être suffisant pour contrer la pilule ?

Elle s’assit en méditation le temps qu’un bâton d’encens se consume. Un rugissement remplit sa tête et elle commença à perdre l’habilité de même penser. Puis, elle sombra dans une profonde hallucination.

C’est alors à ce moment que Meng Hao ouvrit les yeux. Ils étaient calmes, pas le moins du monde perturbé. La pilule à l’instant avait été récupérée dans la vallée montagneuse, là où le vieux au crapaud lui avait donné différentes pilules toxiques en guise de respect.

Au départ, il n’avait pas eu l’intention de la donner à Chu Yuyan, mais elle l’avait vraiment bien cherché. Son arrogance s’était manifestée avec la réussite de la concoction de la pilule. Il n’avait pas d’autre choix sauf d’éradiquer cette fanfaronnade. Afin de réduire sa fierté, Meng Hao avait choisi de lui donner la pilule.

Ses yeux étaient clairs et vifs, ayant pris sa décision. Après être descendu dans ce volcan, il avait eu Chu Yuyan sous son contrôle total. Elle n’avait pas de marge de manœuvre.

Son obstination et son arrogance s’étaient manifestées à plusieurs reprises même jusqu’à aujourd’hui… et pourtant, elle était toujours incapable de se libérer de l’emprise de Meng Hao.

 

Cet article comporte 6 commentaires
  1. Merci pour le chapitre.

    Pourquoi est ce que je sens que l’on va avoir droit à un syndrome de Stockholm.
    Enfin, on verra bien si les chapitres suivant me donnent tord ou raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top