skip to Main Content
Menu

Chapitre 33.2 Gros Chat est devenu un énorme Gros Chat !


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 4 CHAPITRE 33-2


       ‘‘Wuhu’’ Le large corps de l’Ours Roi se tint debout, les pattes de devant croisées sur son torse, d’une façon si humaine comme s’il rendait hommage à Gros Chat. Les trois autres ours firent de même, et après cela, ils avancèrent lentement en avant, sans plus aucune haine dans leurs mouvements.

Gros Chat enleva sa patte des deux petits ours, se retourna vers Zhou Weiqing pour le regarder, alors que celui-ci essayait toujours de reprendre le contrôle de son corps. Une fois encore, deux lumières blanches sortirent des yeux de Gros Chat pour se poser cette fois sur Zhou Weiqing, et instantanément, il sentit deux courants chauds passer de ses yeux à son dantian, et sa soif de sang et ses sentiments violents se dissipèrent comme neige au soleil, en même temps que ses tatouages noirs.

Shangguan Bing’er sur le côté, était complètement stupéfiée. Elle avait d’abord pensé qu’ils périraient ensemble dans la neige, et même quand Zhou Weiqing était entré dans son changement démoniaque, cette pensée ne s’était pas dissipée. Contre des bêtes de niveau Zong, ils ne pouvaient que prolonger l’instant de leur mort.

Cependant, ce qui venait juste d’arriver, lui donna un clair exemple que dans ce monde, tout était effectivement possible.

Les quatre gros ours se collèrent pour toucher les deux petits ours sur le sol, poussant des petits cris dans leur direction. Sur le côté, Gros Chat, avec sa tête haute, ignora fièrement les Ours à l’âme glacée.

Après un moment, il sembla que les ours eurent assez de contact intime avec leurs enfants, et l’Ours Roi prit les deux petits ours, avant de les placer devant Gros Chat, puis de s’agenouiller devant Gros Chat dans la neige. Après qu’il se soit relevé, il poussa un autre faible cri, auquel Gros Chat répondit d’un léger rugissement. L’Ours Roi regarda une fois encore les deux petits ours avant de s’en aller avec réticence et les 3 autres ours.

Zhou Weiqing avait finalement réussi à regagner le contrôle de son corps et ses sens, et voyant que les quatre n’étaient non seulement partis, mais avaient laissé leurs enfants derrière, il ne put s’empêcher de regarder avec stupéfaction l’énorme tigre blanc, Gros Chat. Ce tigre, qui était capable de faire peur à quatre bêtes de niveau Zong, mais qu’elle était sa vraie force ? !

Zhou Weiqing ne put s’empêcher d’avaler sa salive, se rappelant comment il s’amusait à ses dépens quand il était ennuyé. Maintenant qu’il était un énorme Gros Chat…

Juste alors que Zhou Weiqing devenait nerveux dans son coin, Gros Chat, amena les deux petits ours dans sa direction, les replaçant dans ses bras.

Zhou Weiqing les prit inconsciemment, et juste à cet instant, le corps de Gros Chat sauta vers Zhou Weiqing.

Est-ce le moment de la vengeance, déjà ? Involontairement, Zhou Weiqing fit un pas en arrière, mais avant que Gros Chat ne lui tombe dessus, son corps rapetissa en plein air, avant d’atterrir tout doucement sur son épaule puis dans ses bras, se tortillant pour trouver une position confortable. Les deux petits ours s’étaient déjà trouvés une place à l’intérieur de ses vêtements, et l’arrivée de Gros Chat les poussa sur le côté.

Regardant la mignonne petite chose dans ses bras, avec seulement la moitié de sa tête qui sortait, ses yeux fermés alors qu’il s’était rendormi, Zhou Weiqing pouvait à peine croire que c’était la terrifiante bête royale qui venait de faire peur à quatre bêtes de niveau Zong.

Shangguan Bing’er marcha jusqu’à Zhou Weiqing, et lui lança un regard incrédule : ‘‘Mais qu’est-ce qui vient de se passer ? !’’

Zhou Weiqing dit impuissant : ‘‘Je n’en suis pas certain moi-même. Gros Chat, cette petite chose peut en fait devenir aussi énorme. Maintenant au moins nous sommes sûrs que c’est une bête céleste. Peu importe sa force actuelle, nous pouvons être certain qu’il a un talent incroyable et quand il va grandir, il sera encore plus puissant. Sinon, il n’aurait pas été capable de faire peur aux ours à l’âme glacée. De toute façon, ça fait du bien d’être vivant ! Héhéhé ! C’est ce qu’on appelle avoir du caractère ! Bing’er n’as-tu pas remarqué ? Ton mari a un tel caractère, capable de tourner un malheur en quelque chose de chanceux ! Wahahaha !’’

Shangguan Bing’er roula des yeux dans sa direction, pensant pour elle-même : ce petit vaurien a une telle résistance mentale, si c’était quelqu’un d’autre, il serait probablement mort de peur et terrifié à la simple idée de l’origine de ce tigre. À la place, lui il agit comme si c’était grâce à lui, sans oublier de prendre avantage de moi. Toutefois, elle commençait à apprécier de plus en plus ses manières directes. Même s’il avait un caractère de vaurien et de malandrin, au moins c’était vrai. ‘‘Réveillons nos Maîtres et partons d’ici.’’

‘‘Hein…’’ ce n’est qu’à cet instant que Zhou Weiqing se réveilla de son moment de vantardise non mérité, pour se rappeler des membres de l’Unité des Arcs Divins qui étaient évanouis sur le côté. Dire qu’il n’avait pas été surpris et inconscient des événements de la journée, serait quelque chose d’impossible, car après tout, il avait vu la mort en face. Cependant, sa capacité à tourner ses émotions de 180 degrés était sans égal, et il avait recouvré ses esprits très rapidement.

…..
Deux ans plus tard. Forêt étoilée, Camp de l’Unité des Arcs Divins.

‘‘Mu En ! Zhou Weiqing ! Espèce de tab***ak ! Vous avez du culot, ne vous enfuyez pas !’’ Un cri aigu et fâché résonna, et une ombre jaune chargea d’une des maisons de bois du camp.

C’était une dame, d’environ 30 ans, et sa belle silhouette était déformée par son visage complètement furieux. Ses cheveux étaient encore mouillés, mais sa main droite tenait un couteau de cuisine, et elle ressemblait étrangement à un volcan en éruption. Cependant, la cour était vide, et ses cibles n’étaient pas en vue.

‘‘Hua Feng ! Ramène tes fesses ici tout de suite ! Je n’en peux plus !’’ Cria la dame avec rage, sa formidable poitrine se soulevant et s’abaissant rapidement due à sa colère, causant un spectacle impressionnant pour les yeux.

‘‘Pfff, ces deux vauriens, ils ne nous laissent jamais en paix.’’ Dit Hua Feng avec impuissance, alors qu’il sortait de sa maison pour regarder la dame fâchée aux cheveux mouillés. Il dit : ‘‘Petite herbe, calme-toi. Ne connais-tu toujours pas Mu En depuis le temps ?’’

Petite Herbe regarda Hua Feng, et son expression devint beaucoup plus douce : ‘‘Frère Feng, je n’en peux plus, c’est la 12e fois cette année. Je ne peux même plus prendre ma douche en paix. Mais quel genre de merde est-ce que Mu En lui apprend ? Il se justifie même en disant qu’il entraîne les yeux de ce vaurien de Zhou Weiqing à compter le nombre de cheveux que j’ai ! ? Si ce n’était à cause du fait que je ne peux pas le battre, je l’aurai déjà battu à mort depuis le temps. Je m’en fous, je veux réparation. Une vieille fripouille c’était déjà un mal de tête assuré, mais maintenant, il y a aussi ce jeune vaurien qui a déjà surpassé son Maître. Durant les deux dernières années, tu peux demander à tout le monde, qui n’a pas été torturé par ces deux-là hein ? !’’

‘‘Petite herbe, toutes tes plaintes sont inutiles. Ne sais-tu pas que ton frère Hua Feng a été soudoyé ?’’ Une étrange voix d’outre-tombe sonna. Une autre belle femme arriva d’une maison de bois proche. Elle mesurait environ 1.75m, avec une tête de cheveux roses qui flottaient dans son dos, et un doux et fin visage. Le seul problème était qu’elle n’avait pas de seins et quelque chose que la plupart des femmes n’avaient pas… une pomme d’Adam.

Hua Feng dit exaspéré : ‘‘Yi Shi, Petite herbe est déjà assez fâchée, ne la pousse pas à bout s’il te plaît. Mu En et Petit Wei en font peut-être trop des fois, mais c’est sa façon unique de lui apprendre.’’

Yi Shi lui répondit d’un froid Humph, faisant signe vers Lan Hua : ‘‘Boss, ils n’ont pas seulement offusqué Petite Herbe, ils ont même osé jeté un coup d’œil pendant que je prenais mon bain.’’

Hua Feng ne put s’empêcher de se mettre à rire : ‘‘Je m’en rappelle encore. Petit Wei est définitivement encore loin derrière son Maître, il a eu une aiguille dans l’œil cette fois-là !1 Après cela, il n’a plus jamais osé t’offusquer.’’

Petite Herbe lui fit un autre Humph fâchée, disant : ‘‘Ne mentionne pas ce maudit Zhou Weiqing ! Quand Bing’er est là, il agit comme s’il était bon et honnête, et dès qu’elle s’en va stocker des compétences, il devient une fripouille et un vaurien, il devient littéralement un mix entre Mu En et Luo Ke Di ! De toute façon, je m’en fous, si tu ne résous pas ce problème, je vais me faufiler dans ton lit tous les soirs !’’

Yi Shi pouffa de rire et dit : ‘‘Petite Herbe, n’essayes-tu pas juste de trouver une excuse pour faire exactement cela ? Tu rêves de rentrer dans son lit depuis des années. Ta sœur ici présente te supporte !’’

Petite herbe dit fâchée : ‘‘Maudit travesti, va-t’en ! Ta Mère, Moi, hais les travestis le plus !’’

Yi Shi, lui fit un Humph et dit : ‘‘Même si ton frère Feng n’est pas un travesti, il aime quand même les hommes. C’est quoi la grosse différence entre un homosexuel et un travesti ?’’

Petite herbe eut un spasme et dit : ‘‘C’est une question de préférence. Au moins Frère Feng est encore un vrai homme.’’

Juste à cet instant, une jeune femme arriva de l’extérieur, entendant l’échange entre les trois, elle soupira intérieurement. Notre unité des Arcs Divins ne contient vraiment personne de normal, c’est juste une bande de gens bizarres.

La jeune femme était assez grande, 1m70, avec une tête de cheveux bleus qui flottaient doucement derrière elle et une aura de jeunesse. Sa silhouette parfaitement proportionnée était encore jeune et pas complètement développée, mais sa fraîche beauté n’en était que décuplée. Sa paire de doux yeux vert était remplie de grâce et d’une attirante et brillante lumière. ‘‘Bing’er tu es finalement de retour.’’

‘‘Si tu n’étais pas revenue, je serais allée tuer ton mari à l’instant.’’ Voyant la fille, Petite Herbe sauta vers elle et l’enlaça.

Effectivement, cette jeune femme qui revenait de l’extérieur était Shangguan Bing’er. Après ces deux années, elle avait maintenant 18 ans, et était dans l’âge de la jeunesse. Et pour Petite Herbe, elle était la dame mentionnée par Mu En plus tôt, le Maître élémentaire de terre qui était amoureuse de Hua Feng. Son tempérament était de feu, et outre Hua Feng qu’elle traitait gentiment, son tempérament éclatait souvent comme un volcan. Étrangement, même si elle était toujours contre Zhou Weiqing, elle était très proche de Shangguan Bing’er.

Shangguan Bing’er dit impuissante : ‘‘Je… je ne me suis pas encore marié avec lui, alors ce n’est pas encore mon mari. Grande sœur Petite Herbe, si Petit Gros t’a encore énervée, je vais m’excuser de sa part. Ce vaurien ! Même si sa bouche est assez mauvaise, son cœur est encore bon !’’

Petite herbe roula des yeux et dit : ‘‘Assez, je ne veux plus parler de lui, tu es empoisonnée par l’amour. Pfff… maintenant, toi et ta sœur, moi, nous sommes pareil.’’ Disant cela, elle lança un regard amer en direction de Hua Feng, le faisant frissonner.


Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top