skip to Main Content
Menu

Chapitre 31.1 Équipement de consolidation, Compétences stockées – Évaluation d’étoiles


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate et Lwienlin


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 4 CHAPITRE 31-1


       Même si Mu En ne donna pas à son petit vaurien de disciple un cadeau de bienvenue, quand le groupe quitta le campement de l’Unité des Arcs Divins, Zhou Weiqing eut quand même le droit à un changement d’équipement, et son arc de l’aube violette fut remplacé par un énorme arc noir. Les arcs de l’aube violette étaient déjà considérés comme étant assez grands, et faisait presque 1.5m de haut, mais l’arc noir qu’il portait maintenant faisait presque 2m de haut ! C’était définitivement un énorme contraste avec le petit arc de l’Esprit Vert de Shangguan Bing’er.

Naturellement, le grand arc noir avait été donné à Zhou Weiqing par Luo Ke Di. Même s’il aimait boire et que c’était un vaurien par nature, il respectait quand même toujours ses promesses. Cependant, ce qui avait légèrement attristé Zhou Weiqing était le poids de cet arc noir, qui pesait quasiment 40 kg, presque quatre fois le poids d’un arc de l’aube violette ! Tendre la corde de l’arc n’était pas plus aisé qu’avec son Arc Suprême, et même avec son physique actuel augmenté par son joyau physique, il avait quand besoin de faire circuler un peu d’Énergie céleste et de relâcher son bracelet physique pour pouvoir le tendre au maximum.

Mu En avait dit à Zhou Weiqing que cet arc s’appelait Arc de l’Aube Noire, et qu’il n’était pas vendu n’importe où. Il était fait de bois étoilé ayant au moins mille ans, et il avait la plus grande portée de tir parmi tous les arcs à l’exception des équipements de consolidation. Il était parfait pour entraîner et augmenter la force, de même que l’endurance et le physique complet d’une personne.

Heureusement, ils ne voyageaient pas à pied, et alors qu’ils s’en allaient, Hua Feng les amena vers un grand chariot luxueux tiré par quatre chevaux qui était stationné à l’extérieur de la cour, même si Zhou Weiqing n’avait aucune idée de quand il avait bien pu arriver ici. Le chariot était au moins deux fois plus grand qu’une calèche normale, et il était décoré par de l’or et du jade sur les côtés, avec des décorations ostentatoires, presque vulgaires.

Dans la calèche, les quatre parois étaient garnies de tapis de fourrure inconnue, et les larges et spacieux banc étaient semblables à des sofas, car leur assise était douce mais ferme, et ils étaient extrêmement confortables. Une telle calèche pouvait aisément transporter une douzaine de personnes dans le confort le plus total.

‘‘Maître, vous êtes vraiment extravagant, combien coûte cette calèche ?’’ Même si Zhou Weiqing disait cela, il était pratiquement en train de baver par terre en la regardant. Une telle calèche aussi confortable et luxueuse, s’il pouvait voyager de par le monde avec cette calèche et avec quelques beautés dans ses bras, ce serait la meilleure chose au monde, même si l’extérieur était un peu trop décoré à son goût.

Entendant Zhou Weiqing mentionner la calèche, Mu En ne put s’empêcher d’avoir un air indigné sur le visage : ‘‘Cette calèche n’est pas la nôtre, elle appartient à Hua Feng, et c’est sa propriété personnelle. Tu penses qu’on peut s’y asseoir gratuitement ? Ce miséreux nous demande un paiement qui dépend de la distance parcourue, et chaque fois que nous partons en mission, au moins un 5e de notre paye lui revient.’’

Hua Feng qui était déjà assis dans la calèche, entendit les mots de Mu En, et fit un Humph : ‘‘Vieille Fripouille, n’as-tu pas de conscience quand tu parles ? Cela ne vaut-il pas plus que la peine de voyager dans ma calèche ? Après tout, elle est construite en titane, et possède même un système d’absorption des chocs, en plus elle est beaucoup plus rapide sur les longues distance que nous, et son confort nous permet de nous concentrer pleinement sur la mission. En plus, la paye de plus n’est pas seulement pour les coûts de la calèche, mais aussi pour tous les biens consommables durant les missions. Si vous voulez prendre cela en charge, je vous les laisse.’’

Mu En tourna la tête avec un *Huff*, alors que Luo Ke Di, qui se tenait en retrait avec une bouteille de vin dans les mains dit : ‘‘Assez, vieille Fripouille, toi et ton cher disciple m’avez déjà arnaqué assez, et moi, Ton Père, n’a pas pour autant chialé.’’

Mu En lui fila une taloche et dit : ‘‘Petit vaurien, tu es le plus jeune ici. De qui es-tu le Père, hein ?!’’

Luo Ke Di répondit fâché : ‘‘Merde, de la merde puante ! Ton disciple n’est-il pas humain ? Est-ce que le disciple de Boss Hua Feng est un humain ? Sont-ils plus vieux que moi ?’’

Le silencieux Han Mo regarda froidement Luo Ke Di et s’ajouta à la conversation : ‘‘Si tu continues à faire du bruit, je te balance à l’extérieur !’’

Luo Ke Di dit exaspéré : ‘‘C’était la vieille Fripouille qui a commencé à me provoquer. Pourquoi ne le lances-tu pas dehors, lui ?’’

Han Mo dit sans émotion : ‘‘Je ne peux pas le battre, mais toi oui. Une seule tape n’est probablement pas suffisante, mais si je te lance à l’extérieur, ça fera l’affaire.’’

‘‘Humph, prendre avantage des faibles et avoir peur des forts. Petit Mo Mo, je vais me rappeler de celle-là.’’ Luo Ke Di avait maintenant un visage sombre alors qu’il avalait plus de vin, mais il se tut.

La calèche avait un conducteur spécialisé, qui semblait avoir une quarantaine d’années avec un visage honnête. Toutes les quatre heures de route, ils s’arrêtaient pour reposer les chevaux, et ne voyageaient au final qu’entre 14 et 16 heures par jour. Toutefois, Hua Feng n’avait pas exagéré; même s’ils traversaient de longues distances, être assis dans cette calèche si confortable rendait le voyage plaisant. En plus, il y avait des compartiments cachés sous la calèche, stockant nourriture, boissons et flèches.

Une fois, Zhou Weiqing avait accidentellement cogné les murs de la calèche, et il avait réalisé que même s’il avait utilisé son Arc Suprême pour tirer dessus, il n’aurait probablement même pas été capable de percer la dense concentration de titane qui composait la calèche. Il pouvait à peine imaginer le prix d’une telle calèche, et ne put s’empêcher de se réjouir- puisque lui et Bing’er n’auraient de toute façon pas de part du butin de cette mission, cela ne pouvait pas être plus réduit, alors il voyageait gratuitement.

Et pour la mission, personne ne leur avait dit ce que c’était. La seule chose que Zhou Weiqing et Shangguan Bing’er savaient vaguement, c’était que l’objet de leur mission se trouvait quelque part sur la frontière de l’Empire Fei Li.

En seulement sept jours, assis dans cette luxueuse calèche, ils étaient déjà arrivés sur la frontière entre l’Empire des Arcs Divins et l’Empire Fei Li. Alors que la calèche avançait tranquillement, ils entrèrent dans une vallée montagneuse. Même s’il y avait une route qui traversait cette vallée, elle était relativement étroite. La dernière fois que Zhou Weiqing et Shangguan Bing’er avaient voyagé jusqu’à l’Empire Fei Li, ils n’avaient pas pris ce chemin, mais une autre route encore plus petite qui était aussi plus rapide. Cependant, avec leur calèche, ils n’avaient pas d’autre choix que de prendre des chemins avec des routes plus larges pour qu’ils puissent y passer. À ce moment, Zhou Weiqing avait les yeux fermés, et cultivait son énergie céleste. Soudainement, il entendit du bruit alors que les chevaux se cabraient, et que le conducteur poussait des hauts cris, avant que la calèche ne s’arrête.

Hua Feng ouvrit lentement les yeux, et sans même regarder à l’extérieur, il dit à Mu En : ‘‘Vieille Fripouille, il y a du travail, tu peux prendre Petit Wei avec toi.’’

Les yeux de Mu En s’allumèrent et il sourit en disant : ‘‘Je ne vais pas dire non à une si belle offre. Petit Wei, allez viens.’’

Les autres membres se sentirent lésés, même Han Mo, lui qui normalement ne révélait aucune expression sur son visage. Luo Ke Di lança un regard implorant à Mu En et dit : ‘‘Vieille Fripouille, n’as-tu pas besoin de l’aide de ton compagnon ?’’

Mu En lui lança un regard et dit : ‘‘Aide ta sœur oui…’’ et Luo Ke Di lui répondit d’un signe avec son majeur.

Zhou Weiqing qui avait plein de questions, sortit de la calèche avec Mu En et dit : ‘‘Maître, mais que se passe-t-il ?’’

Mu En dit avec un grand sourire : ‘‘C’est une opportunité pour nous de nous faire de l’argent ! Hua Feng nous a fait un grand honneur, cela compte probablement comme un cadeau de bienvenue pour toi. Ce boss qui est le nôtre est astucieux et perspicace comme un diable. Pourquoi crois-tu qu’il ait rendu l’extérieur de la calèche aussi luxuriante et vulgaire ? Voila la raison.’’

Alors que Mu En finissait de parler, un fort cri leur vint de devant eux : ‘‘Arrêtez-vous ! Cette montagne m’appartient, ces arbres ont été plantés par moi, et si vous voulez traverser cette route, vous devrez payer le prix, sinon, vous devrez faire face à la mort !’’

‘‘Bandits ?’’ Zhou Weiqing était quelqu’un d’intelligent, et il comprit rapidement le sous-entendu des mots de Mu En. De façon inattendue, ils utilisaient la luxueuse calèche pour attirer l’attention des bandits pour pouvoir les voler en retour. Une telle idée… seule cette bande d’étranges énergumènes pouvaient bien parvenir à un tel plan…

Alors que les deux sortaient de la calèche, Ils virent que la route bloquée par un grand groupe de bandit, plus d’une vingtaine, qui tenaient tous des armes. Sur le côté de la montagne, il y en avait une douzaine d’autres tenant arc et flèches et qui les visaient. Ces bandits étaient tous habillés en bleu, et leur chef avait même une cotte de maille, ils étaient définitivement un groupe organisé.

Le chef des bandits semblait avoir une quarantaine d’années, avec un grand couteau dans les mains : ‘‘Vous avez du courage pour traverser la crête de la montagne de la Brise légère avec seulement une calèche ! Comme on dit, il faut laisser de la place pour que la faveur vous soit retournée. Si vous voulez vivre, laissez la moitié de vos objets de valeur, vous pouvez partir avec l’autre moitié. Vous devez par contre laisser les chevaux et la calèche, puisque maintenant, ils appartiennent à Moi, Votre Père.’’

Mu En lui lança un regard miséreux, avançant son corps tremblant de quelques pas et dit avec une expression plaintive : ‘‘Grand frère Bandit, regarde-nous, jeune et vieux, sans chevaux, comment pourrions-nous voyager ?! Rendez-nous une faveur, et laissez-nous passer, vous pouvez avoir la moitié de nos biens, mais nous avons vraiment besoin de cette calèche.’’

Le visage du bandit changea : ‘‘Merde, mais qui est-ce que tu appelles grand frère ? Moi, ton Père, je vais te battre à mort pour cela ! Tu es plus vieux que moi d’au moins vingt ans et tu oses m’appeler grand frère ? Suis-je si vieux hein ?’’

Zhou Weiqing observait la scène sur le côté, et il put clairement sentir la respiration de Mu En s’accélérer, et son apparence humble changer. Zhou Weiqing sourit intérieurement en sachant que son Maître haïssait s’entendre dire qu’il était vieux.

‘‘Gamin ! Ceux en face sont à toi, je prends ceux sur les côtés.’’

‘‘Mais laisse-moi celui-là, je vais personnellement m’en occuper. Allez !’’ Mu En avait été enragé par le chef des bandits et il ne voulait plus continuer à faire semblant pendant un instant de plus.

Zhou Weiqing acquiesça et dit : ‘‘Parfait.’’ Tout en disant cela, il avait déjà pris son Arc de l’aube Noire, avait rapidement circulé son énergie céleste et avait aussi relâché ses bracelets joyaux. En encochant une flèche, il tira sur la dure corde de l’Arc de l’Aube Noire jusqu’à se qu’elle soit entièrement tendue, et visa devant lui.

Le chef des bandits fut surpris, car il n’avait jamais pensé que cette paire, le vieux et le jeune daignent résister : ‘‘Tuez-les !’’

Les bandits sur le côté tirèrent leurs flèches, mais à ce moment, Mu En bougea. Zhou Weiqing tira sa flèche en même temps.

*Swoosh* comme un éclair noir, la flèche partit. L’arrogant chef des bandits sentit une vague de chaleur passer sur son oreille, et une douleur apparut au niveau de son lobe, alors que quatre des bandits tombaient. La flèche avait transpercé les quatre bandits et avait continué son chemin au loin.

Même Zhou Weiqing avait été surpris par la puissance de l’Arc de l’Aube Noire ; s’il ne calculait que la portée et le pouvoir de pénétration, il était presque aussi puissant que son Arc Suprême.

À ce moment, les flèches pleuvaient sur eux, concentré sur Mu En et Zhou Weiqing. Mu En bougea en même temps, et avant que Zhou Weiqing ne puisse voir quoi que ce soit clairement, il vit une ombre grise se mouvoir, et Mu En réapparut une fois encore avec 20 flèches entre les mains.


Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top