skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 142 – Affronter les Cultivateurs

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 142 – Affronter les Cultivateurs

Le cœur de Jiang Li sombra.

Il ne voulait pas affronter les Cultivateurs mais en tant qu’étudiant à l’Université Astrale, c’était la réalité à laquelle il devait faire face. Il ne pouvait même plus rejeter cela maintenant. Les cultivateurs avaient emporté des étudiants. C’était quelque chose de si grave que l’Université Astrale devait aller porter secours.

Sur la planète Emperor, les cuirassés humains attaquaient fréquemment les terres des Cultivateurs. Pendant ce temps, les Cultivateurs attaquaient également furtivement les étudiants de l’université. Il y avait toujours des batailles et des assassinats à long terme.

Les Cultivateurs n’étaient pas des bêtes. Ils avaient des similitudes avec les humains terrestres et étaient également une forme de vie intelligente. Dans l’affrontement entre les deux parties, les humains terrestres avaient été incapables de laisser tombeur leurs rancunes contre les cultivateurs, et ainsi avait commencé une longue période de querelle entre les deux.

« L’élève attrapé s’appelle Lu Jin. C’est un ancien étudiant et il est très fort. Sa force vitale est de 4.0. Mais il a rencontré un groupe de Cultivateurs qui a brisé son Mecha et l’a capturé vivant. » Ji Qingwu alluma l’ordinateur et l’écran afficha d’autres informations concernant la mission. Elle poursuivit : « On suppose que ce groupe de Cultivateurs l’a envoyé dans les profondeurs de l’empire Da Qian pour interrogatoire. L’école a déjà annoncé la mission de le sauver à tout prix. »

« Et si nous échouons ? » Jiang Li avait entendu qu’il y avait un autre niveau de signification dans les paroles de Ji Qingwu.

« Si nous ne pouvons pas le sauver, alors nous devons le tuer ! » Le ton de Ji Qingwu devint froid : « Si nous laissons ce groupe de Cultivateurs l’emmener dans les profondeurs de l’empire Da Qian et laissons leurs maîtres étudier ses souvenirs, ils prendront rapidement le contrôle de beaucoup de notre technologie. De cette façon, les cultivateurs indigènes avanceront. Avant, les Cultivateurs étaient méprisants envers notre technologie terrestre, mais après avoir beaucoup souffert entre les mains de cette technologie, ils commencent à réaliser son potentiel. Et donc, ils commencent à enlever nos étudiants et à les hypnotiser pour acquérir plus de connaissances sur notre technologie. L’école a déclaré que les élèves en captivité sans espoir de fuite devaient être tués ! Il en va de même pour nous aussi. Par conséquent, nous devons éviter à tout prix la capture par les Cultivateurs. »

« Les récompenses et les points de sauvetage de Lu Jin et du meurtre de Lu Jin sont très différents, il est donc préférable de le sauver. » Lei Zhen déclara : « Lorsque nous partirons, nous pourrons faire face à un grand nombre de Cultivateurs et peut-être même à ceux qui possèdent des armes magiques. Nous devons être prudents et porter le coup fatal à première vue afin qu’ils n’aient même pas la possibilité de réagir. Chaque Cultivateur que nous tuons ou capturons peut également nous rapporter de gros points et récompenses ; ces Cultivateurs sont très bénéfiques pour la recherche scientifique. »

« Les Cultivateurs ont une faiblesse, qui est leur vitesse de vol. Ils ne peuvent pas se comparer aux cuirassés ou même aux méchas. Seuls les Cultivateurs les plus forts ont le pouvoir de détruire un cuirassé, mais nous devons faire attention à leurs épées volantes. » Un autre ancien étudiant planifia la bataille.

Ensuite, le groupe arrêta de discuter. Une demi-heure plus tard, après avoir finalisé l’emplacement, ils entrèrent dans le cuirassé et s’envolèrent.

« Le cuirassé doit voler au-dessus de l’atmosphère. Ce n’est qu’alors que nous serons invisibles pour les Cultivateurs et ne deviendrons pas la proie de leurs sens, afin de pouvoir éviter d’être attaqués par des armes magiques. Lorsque nous arriverons, nous pourrons voler dans des Mechas. Cela augmentera notre agilité ; en attendant, notre cuirassé doit être stationné haut dans les airs. J’ai entendu dire il y a quelque temps que l’Escadron Grande Rivière, apparemment fort, avait été attaquée par des cultivateurs. L’arme magique qu’ils ont utilisée a facilement détruit le cuirassé et décimé toute l’équipe. »

Lei Zhen était dans le cuirassé, vêtu d’un équipement Mecha Supersonique brillant. Son corps était d’une beauté séduisante. Tout le monde dans l’équipe portait ce Mecha Supersonique, et seul Jiang Li était venu sans. Même Lara et Liana avaient mis la main sur un Mecha Supersonique.

« Jiang Li, tu n’as pas de Mecha ? » Demanda Lara.

« Non. » Jiang Li avait rarement été dépendant de choses autres que lui récemment. Avec la Relique de l’Empereur, il pouvait tout faire facilement. Les cuirassés et les Mechas ne pouvaient pas se comparer à ce petit morceau de roche.

D’autres étudiants, cependant, achetaient toujours des Mechas bien qu’ils ne puissent pas se permettre des cuirassés.

« Tu n’as pas acheté de Mechas ? » Ji Qingwu était curieuse : « Mais tu es un nouvel étudiant, je suppose qu’il n’est pas étonnant que tu ne puisses pas te le permettre. J’ai fourni à Lara et Liana leurs Mechas. Il leur est temporairement prêté. Après tout, un Mecha coûte très cher. Normalement, il est très difficile pour un étudiant de l’acheter sans le soutien de sa famille. Néanmoins, nous ne pouvons pas faire cette mission sans Mecha. J’en ai un de rechange ici, tu peux l’utiliser. »

« Merci. » Jiang Li prit le Mecha que Ji Qingwu lui passa. Ce Mecha n’était pas en métal, il était donc très léger mais ferme, construit à partir de matériaux de haute technologie. Sa couleur argentée donnait l’impression que les gens étaient plus puissants et énergiques après l’avoir endossé. On pouvait voir à quel point Ji QIngwu s’était fait une réputation de richesse en voyant comment elle pouvait facilement prêter des Mechas à d’autres personnes.

Les Mechas Supersoniques sont excellents. On pourrait les vendre pour une bonne fortune… Si je pouvais en ramener quelques-uns au marché noir de la ville de Xu Hua, nos forces seraient invincibles.  Se dit Jiang.  La Corporation Sun and Moon prévoit une invasion massive. J’ai peur que Big Black ne puisse pas les arrêter.

Tout était bon marché à l’Université Astrale. Cependant, l’inconvénient était que les produits ne pouvaient pas être retirés des locaux de l’Université. Chaque élève subissait une vérification rigoureuse avant de monter à bord du cuirassé de voyage par trou de ver ; il leur était à tous interdit d’emporter des objets spéciaux avec eux, encore moins des Mechas.

Jiang Li eut une idée soudaine : Au fait, j’ai ma propre dimension de stockage ! Je pourrai acheter quelques Mechas et quelques ressources à mon retour. Ils ne le sauront jamais. Ensuite, je verrai comment la Corporation Sun and Moon peut lutter contre moi.

Grondement ! Le cuirassé s’envola rapidement dans les airs. L’air se précipita férocement alors que le cuirassé basculait continuellement. Jiang Li pouvait voir l’extérieur à travers l’écran de l’ordinateur où les vents violents fouettaient et hurlaient comme s’il allait déchirer le cuirassé.

Le vent était trop fort. Même le métal pourrait en être pulvérisé. Les humains qui volaient dans la haute atmosphère seraient instantanément réduits à un bazar sanglant. Des lames de vent s’abattaient sur le cuirassé, créant de nombreuses étincelles. Cependant, cela n’endommagea pas du tout le navire ; il en ressortait clairement que le navire était presque indestructible.

La dernière fois, le navire de Jiang Tianhe n’avait pas volé assez haut et avait donc été détruit par la main d’or. S’il avait volé plus haut dans l’atmosphère, cela aurait été évité. L’ouragan intense pouvait faire éclater la main dorée, dispersant l’énergie en particules inoffensives.

« Poursuivre, suivre, cibler, verrouiller, poursuivre… »

Le cuirassé envoya des vagues d’ondes électromagnétiques, à la recherche de signes d’activité humaine dans un rayon de quelques centaines de kilomètres. Bien que ces vagues soient absolument sans trace, elles ne laisseraient aucune pierre non retournée dans la recherche d’activité humaine.

Dans une vallée, les arbres se reflétaient dans les eaux du ruisseau. On entendait le gazouillis occasionnel des oiseaux. C’était très calme.

Sept oiseaux Dieu du Feu descendirent subitement. Chacun d’eux avait un cavalier humain. Ces gens portaient des vêtements anciens qui ne cadraient pas du tout avec la société moderne. On pouvait facilement voir qu’ils étaient les natifs de la planète Emperor, mais chacun d’eux était fort !

Le chef sauta de l’oiseau Dieu du Feu et traîna une personne avec lui.

Cette personne avait des vêtements en lambeaux et de nombreuses marques et blessures sanglantes, et son uniforme de l’Université Astrale était à peine visible. Son visage était hideux et il était évident qu’il avait beaucoup souffert entre les mains de ces gens.

« Nie Shi Xiong, pourquoi nous sommes-nous arrêtés ? Les démons étrangers ont ce qu’on appelle un cuirassé. Il vole beaucoup plus vite que l’oiseau Dieu du Feu et pourrait facilement nous rattraper. Nous devons retourner immédiatement dans l’empire Da Qian. » Demanda anxieusement au chef une demoiselle inquiète. Le Chef, que tout le monde l’appelait Nie Shi Xiong.

« Reposons-nous. Les oiseaux Dieu du Feu sont fatigués d’avoir volé pendant si longtemps. S’ils continuent de voler, ils ne pourront pas faire face au stress. » Nie Shi Xiong agita la main et avec un bruit sourd, l’étudiant capturé de l’Université Astrale fut projeté durement sur le sol.

« Démon diabolique ! » La femme vit l’étudiant et la rage bouillonna instantanément en elle. Elle s’avança et fit une coupure sur les poignets de cet élève. Le sang gicla. Cependant, l’élève remua légèrement et le saignement s’arrêta immédiatement, montrant son grand contrôle sur son flux sanguin.

« Dis-moi, démon, pourquoi as-tu violé et tué ma shi mei ! » Cette demoiselle allait encore le trancher avec son épée mais fut arrêtée par Nie Shi Xiong : « Ne le tue pas, il a toujours son utilité. Après l’avoir emmené à l’académie, nous pouvons le forcer à nous remettre la soi-disant technologie des démons étrangers, ce qui rendra notre empire plus fort. Bien sûr, ce ne sera pas suffisant de l’avoir lui seul. Nous devons encore capturer plus de démons étrangers et absorber toutes leurs connaissances. » (Ndt : pour les étudiants sous le même maître : Shi Xiong : signifie étudiant plus âgé. Shi Di : signifie étudiant plus jeune. Shi Jie : signifie étudiante plus âgée. Shi Mei : signifie étudiante plus jeune.)

« Cependant, il y a des gens dans l’empire en désaccord avec ce nous faisons en ce moment. » Un autre étudiant se démarqua : « Bien que notre principal soutien soit l’apprentissage des démons étrangers, notre Premier ministre, le général, les rois et même l’Empereur sont tous en désaccord avec le développement de la technologie car cela ébranlerait les fondations de l’Empire. »

« Quel manque de vision à long terme ! Ces gens qui se délectent du luxe du palais ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. La technologie est en effet forte et peut faire évoluer rapidement l’Empire, mais elle déplacerait le contrôle du palais sur l’Empire. Les pouvoirs actuels aspirent à régner pour toujours, fermant ainsi le pays et limitant leur propre progrès. Soupir… Maintenant, les démons étrangers nous envahissent. Nous devons acquérir tout le pouvoir que nous pouvons pour nous renforcer ! » Dit Nie Shi Xiong.

« Mais, Shi Xiong. Si nous étudions vraiment les arts maléfiques de la technologie, tomberons-nous vraiment sur le chemin sans retour des démons, comme le dit le palais ? » La demoiselle était inquiète. Cependant, cela n’avait pas du tout éteint la haine et la fureur qu’elle avait contre l’élève, et elle s’avança plusieurs fois pour le frapper. L’étudiant supporta en silence.

« Il n’y a pas d’arts démoniaque. Si nous l’utilisons pour le bien, c’est juste, si nous l’utilisons pour le mal, c’est le mal. Si nous tombons vraiment sur le chemin des démons, j’en prendrai la responsabilité. Même si je serai éternellement damné, je protégerai toujours mon Shi Xiong, Di, Jie, Mei ! » Les yeux de Nie Shi Xiong projetaient une lueur glaciale et regardèrent l’étudiant capturé de l’Université Astrale : « Tu t’appelles Lu Jin, n’est-ce pas ? Tu es vraiment psychotique, tu captures d’abord ma Shi Mei, mais pourquoi l’as-tu ensuite violée et tuée ? Je sais que vous, les démons étrangers, avez un autre nom appelé Terriens. Vous avez vos lois et votre morale. Ce que tu as fait est également impardonnable sous vos lois terriennes ; c’est suffisant pour que tu sois condamné à mort. » Nie Shi Xiong prononça ces paroles, prouvant sa familiarité avec les Terriens.

« Pfff ! Comme si vous, bandes de primitifs, aviez un système judiciaire comme le nôtre ! » Lu Jin cracha avec mépris. « Vous êtes la cible de notre conquête et de nos raids. Vous êtes et serez toujours la civilisation de bas rang. La seule issue pour vous est de devenir nos esclaves. » Lu Jin les regarda avec arrogance depuis le sol : « Votre Shi Mei a osé résister après que je l’ai capturée, alors je l’ai laissée ressentir la plus grande douleur du monde. Et qu’est-ce que ça peut faire si je l’ai violée et tuée ? Je vous le dis, nos cuirassés sont presque là. Avec votre pitoyable puissance et votre affiliation misérable avec ces oiseaux Dieu du Feu, vous n’avez aucun moyen de dépasser la vitesse de nos cuirassés. »

« Tu es toujours si têtu, même après que je t’ai capturé ? » Nie Shi Xiong était sans expression. « Vos arts technologiques maléfiques sont en effet forts, mais ton Mecha a quand même été tranché et ouvert par mon épée volante, me permettant de te capturer. Tu me rends furieux pour que je puisse te tuer, mais je ne le ferai pas. Tu as encore de nombreuses utilités ; après notre retour à l’académie, je te ferai devenir notre esclave, te donnant un avant-goût de vivre l’enfer. »

« Haha, dans tes rêves ! Vous, des indigènes de bas étage, voulez vraiment faire des recherches sur notre technologie terrestre ? Quelle blague ! Savez-vous combien de révolutions industrielles notre civilisation a subi ? Même si nous vous donnons notre technologie, vous seriez terrifié et incapable de vous en charger. De plus, même votre petit empereur semble être contre. » Lu Jin riait et n’était pas le moins du monde effrayé.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top