skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 118 – Chi Sympathique

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 118 - Chi Sympathique

« Meng, était-ce vraiment ton ami ? Jiang Li de l’Université Astrale ? » Après le départ de Jiang Li, Xiao Feng arborait une expression choquée : « Ton meilleur ami ? »

« Oui. » Guo Meng hocha la tête, l’air toujours abasourdi par la direction dans laquelle Jiang Li avait disparu : « Nous avons joué ensemble depuis tout petits jusqu’à la fin du lycée. Il vient de me donner 1 million de stars en me disant de bien vivre. »

« Waouh, 1 million ! » Les deux filles du dortoir de Xiao Feng étaient toutes excitées, un million était un montant astronomique pour elles.

« Si seulement il était mon petit ami, Guo Meng, Guo Meng, branche-moi avec lui. Allons dîner avec lui ce soir ? » Youyou attrapa Guo Meng et lui demandait désespérément.

« Youyou, n’y penses pas. Jiang Li n’est pas le même type de personnes que nous. Il est loin au-dessus comme un dieu. Nous ne pouvons pas nous approcher de lui et être amis avec lui. » L’autre fille était plus calme.

Soupir… Youyou était pleine de regrets et soupira : « Oui, nous ne sommes pas le même genre de personnes que lui. Nous sommes juste des gens normaux. L’essence de sa vie est différente de la nôtre. Je veux vraiment devenir comme lui. »

« Il pourrait ne pas être aussi heureux également. Le taux de mortalité des étudiants de l’Université Astrale est très élevé chaque année. Plus le pouvoir est grand, plus la responsabilité est grande. Nous pouvons vivre une vie paisible sans nous battre dans des situations de vie ou de mort. C’est aussi un type de bonheur. » Guo Meng s’approcha et tira Xiao Feng par la main : « Allons manger. Je vais créer ma propre entreprise avec cette somme que Jiang Li m’a donnée ! Je vais te faire vivre une vie heureuse. »

Xiao Feng sourit et acquiesça en marchant tout en tenant Guo Meng par la main.

Les différents étudiants empruntèrent chacun leur chemin différent pour défendre leurs idéaux respectifs.

Sur le chemin de la vie, chacun prenait ses propres décisions.

Jiang Li avait estimé que parmi tous les êtres vivants, chacun était une histoire.

Qu’était l’espace vide ? Les gens étaient venus de l’espace vide au monde mortel à cause de quoi ?

Après avoir quitté Guo Meng, Jiang Li semblait comprendre quelque chose mais ne le comprenait pas vraiment en même temps. Il était un peu confus.

« Grand frère, ma force vitale est passée à 1.0 ! »

Dans le bâtiment de la Safety, sa petite sœur Jiang Xuan avait soudainement sauté et s’était glissée devant Jiang Li comme une moineau glissant sur la surface de l’eau.

« Tu progresses si vite. On dirait que dans quelques années, tu pourras entrer à l’Université Astrale. » Jiang Li regardait sa sœur avec joie.

« Oui, mon Maître purifie mon corps tous les jours. Maintenant, je suis aussi un Hypnotiseur Élémentaire ! » Jiang Xuan sourit. Elle alluma un ordinateur et montra son certificat en disant fièrement : « J’ai déjà un contrat avec la Corporation Safety. Je peux hypnotiser 4 à 5 personnes chaque jour ! »

« Petite soeur peut aussi gagner de l’argent maintenant, je peux la laisser en toute sécurité prendre soin de maman et papa. » Jiang Li se sentit soulagé. La situation était complètement différente de celle d’il y a un an.

Jiang Xuan vénérait officiellement Wang Kurong comme son maître et étudiait les arts martiaux au quotidien ainsi que les techniques spirituelles. Dans quelques mois, son pouvoir s’envolerait.

Wang Kurong était presque le plus fort des 36 villes et l’un des rares maîtres du monde. Avec ses bases solides, ses pouvoirs avaient connu des changements écrasants après avoir retrouvé son Dao.

« Jiang Li, viens à la salle d’entraînement ! »

Une voix voyagea à travers le ciel. C’était la vague de pensée de Wang Kurong qui créait l’effet de transmission du son depuis des milliers de kilomètres de distance.

Bien sûr, des milliers de kilomètres étaient une exagération. Avec les prouesses spirituelles actuelles de Wang Kurong, il ne pouvait envoyer sa pensée que dix kilomètres plus loin.

C’était la distance en ligne droite. Si c’était en cercle, la distance ne serait que de quelques kilomètres.

À moins qu’il ne s’améliore une nouvelle fois et qu’il forme son Fœtus Saint et parvienne à la Respiration Fœtale, il pourrait alors diffuser sa pensée dans toute la ville et deviendra un super hypnotiseur. « Petite sœur, tu dois travailler dur la cultivation. » Dit Jiang Li, et il disparut de là où il était. Il était plus rapide que le démarrage d’une voiture, atteignant 50 mètres par seconde en très peu de temps.

À ce moment-là, il n’avait fallu que 2 secondes pour parcourir 100 mètres.

Avec une force vitale de 2.5, il avait un pouvoir écrasant et on pouvait déjà l’appeler Superman. Son corps puissant était comme un super moteur lui permettant de se défendre contre les machines.

Lorsqu’il arriva dans la salle d’entraînement, Wang Kurong cultivait ses capacités physiques. Il semblait de plus en plus jeune et avait l’air d’avoir 40 ans. Il était autoritaire sans être en colère. Devant lui, il y avait un poteau en bois de l’épaisseur d’un poignet.

Il se tenait à 5 pas et inspira soudainement. Puis il ouvrit la bouche et une rafale blanche jaillit comme une épée volante. À cet instant, le poteau en bois fut coupé en deux.

« Tuer des gens en exhalant ! »

Jiang Li regardait, cela tuait les gens avec de l’air.

« En effet, il s’agit du Chi Sympathique taoïste et peut être utilisé pour tuer des gens. Lorsque la vitesse atteint un certain point, les ondes atmosphériques peuvent déchirer le corps humain. » Wang Kurong avait les mains derrière le dos. « Récemment, ma force vitale a atteint 3.0. Avec ton Sceau du Vent de l’Empereur, j’ai compris la véritable essence de la vitesse. Par conséquent, je t’ai demandé de venir afin que nous puissions en discuter. Si tu peux saisir les secrets du Chi Sympathique. Ensuite, tu augmenteras tes dégâts plusieurs fois. »

Tandis qu’il parlait, il coupa l’air avec sa paume.

Pang !

Il y eut une vague d’air.

Jiang Li sentit juste que l’air autour duquel Wang Kurong frappait devenait comme des vagues dans l’océan, le forçant à faire quelques pas en arrière inconsciemment.

Sous la forte vague d’air, le poteau en bois explosa en morceaux.

« La Paume Tranchant l’Air ! » Jiang Li pouvait dire que lorsque Wang Kurong avait tranché avec cette paume, son corps avait subi des milliers de vibrations chaque fois. Cela avait condensé l’air en une boule qu’il avait ensuite poussée à une vitesse extrême, créant une forte explosion d’air. Cela avait brisé le poteau en bois dans l’air.

C’était un art martial quasi divin.

Les arts martiaux de Jiang Li devaient connecter ses poings au corps des adversaires pour être efficaces. Juste des vagues d’air ne suffisaient pas à déchirer le corps humain et encore moins à briser un poteau en bois.

Alors que Wang Kurong pouvait utiliser une puissance explosive pour contrôler le flux d’air et briser le poteau en bois en cinq étapes. Son pouvoir et sa technique étaient bien meilleurs que ceux de Jiang Li.

Shua !

Il agita de nouveau la main et immédiatement, un autre poteau en bois à cinq pas fut tranché. La surface était lisse comme un miroir.

« Lame de Vent ! »

Les yeux de Jiang Li s’illuminèrent à nouveau. Au même moment, Wang Kurong agita la main, l’utilisant comme une lame pour trancher l’air. La vitesse rapide créa une lame de vent qui coupa le poteau en bois.

Wang Kurong se retourna et dessina un cercle dans les airs avec ses poings. Ensuite, il le poussa vers Jiang Li.

Immédiatement, Jiang Li sentit que l’air le poussait comme un mur, le faisant suffoquer. Il se dépêcha de reculer jusqu’à ce que le mur d’air disparaisse.

Cette méthode de contrôle de l’air était presque magique.

« Lorsque les arts martiaux atteignent un certain état, on peut obtenir des effets magiques lorsque l’on contrôle le flux d’air. À l’époque des États souverains, bien que les maîtres en arts martiaux aient pu atteindre cet État, leurs capacités physiques ne pouvaient pas les suivre. Leur corps ne pouvait pas retenir la puissance des ondes et ne pouvait donc pas avoir l’effet du Chi Sympathique. Mais maintenant, c’est différent, le corps humain peut être plus fort que le fer et l’acier. »

Wang Kurong dit calmement : « Ton corps est très fort en ce moment. Avec la cultivation du Sceau du Feu de l’Empereur ainsi que la viande génétique que tu as mangée sur la planète Luo Sha, ton corps est devenu impénétrable aux couteaux et aux épées, de sorte que tu peux à peine utiliser le Chi Sympathique. C’est juste que tu ne comprends pas très bien ta technique. »

« Mon corps est en effet très résistant. » Jiang Li sortit une épée à côté de lui et se coupa soudainement le bras.

Au moment où la lame et son bras se connectèrent, son bras trembla et cette épée fut brisée en plusieurs morceaux.

Si Jiang Li utilisait ses techniques de cultivation, son bras serait fort comme des écailles et pourrait vraiment devenir impénétrable aux épées et aux couteaux. Mais si c’était ces alliages super tranchants qui coupaient le métal en tranches comme des griffes, il ne pourrait toujours pas le bloquer.

Et, il sentit qu’il ne pouvait certainement pas se défendre contre les explosions aériennes et les lames de vent.

« Meng Xingyun qui t’a battu dans les matchs de classement de l’Université Astrale a saisi l’essence du Chi et pourrait tuer des gens avec l’air. La raison pour laquelle tu ne fais pas le poids ne se mesure qu’à un centimètre plus loin, un centimètre plus fort. Même si ta portée d’attaque augmentait d’un centimètre, cela serait fatal lors d’un combat. Je peux dire que le Chi Sympathique de Meng Xingyun peut tuer des gens à dix pas de lui. Cela signifie une distance de 4 à 5 mètres. Son rayon d’attaque est de 4 à 5 mètres plus long que le tien. Dix comme toi ne seraient pas à la hauteur contre lui. » Analysa Wang Kurong.

Jiang Li entra dans une profonde réflexion.

C’était un vrai problème existant. Les poings ne seraient efficaces que s’ils se connectaient au corps de l’adversaire. Pendant ce temps, l’adversaire pourrait vous blesser en coupant l’air à 4 ou 5 mètres de distance.

« En fait, ton Sceau du Vent de l’Empereur contient la véritable essence du Chi, mais tu n’as toujours pas été en mesure de la comprendre. C’est tellement dommage. » Wang Kurong soupira : « Avec ton corps, tu peux utiliser un Chi Sympathique qui est efficace sur 3 pas. Cela équivaut à gagner 1 mètre de plage d’attaque. La cultivation du Chi Sympathique peut également augmenter ta force. Le vent rend le feu plus fort ! Le Sceau du Vent de l’Empereur est un art martial très puissant. Si tu ne peux pas maîtriser les bases et apprendre les arts profonds immédiatement, tu ne pourras pas le comprendre. J’ai conçu un ensemble de méthodes de cultivation pour le Chi Sympathique que tu apprendras. Il est dérivé de l’art martial de notre famille Wang : la [Collection Tai Chi Chi]. »

Tandis qu’il parlait, Wang Kurong se leva et s’installa en position du cavalier. Il tendit le bras et saisit l’air.

Jiang Li sentit immédiatement une bouffée d’air attrapée par sa main. Elle s’était en fait transformée en balle et tourna pendant une seconde avant de se dissiper.

L’air semblait s’être matérialisé sur sa main. Sa vitesse était trop rapide et pouvait en effet prendre l’air.

Quand il attrapait, toutes les glandes pileuses de son corps s’ouvrirent et se fermèrent. Cela ressemblait à un ballon qui se gonflait et se dégonflait.

« Rendre l’air intangible en quelque chose de solide. Si tu pratiques lentement, tu peux cultiver le Chi Sympathique. » Wang Kurong expliqua clairement : « Entre inhalation et expiration, tes glandes capillaires changent, tes organes respirent. Dans le processus de collecte de Chi, ton corps est comme une conduite d’air. Il utilise Chi pour laver ton corps et le durcir progressivement. Avec la cultivation du Sceau de Feu, je pense que tes capacités physiques vont encore s’améliorer d’ici un mois. »

Jiang Li comprit immédiatement ce qui lui avait été dit et adopta également cette position. Il inspira et expira en saisissant l’air. Cependant, il ne pouvait que saisir l’air en faisant des vagues et en le faisant onduler mais ne pouvait pas le contrôler en une boule tourbillonnante dans ses mains.

« Vas-y lentement, c’est aussi un type de cultivation. Tes techniques de base ne sont pas bonnes donc tu ne peux pas contrôler l’air. Tu ne peux pas montrer l’essence du Sceau du Vent de l’Empereur. La [Collection de Tai Chi Chi] de notre famille Wang est le meilleur moyen d’établir tes fondations. » Wang Kurong avait les mains derrière le dos : « Si tu cultivais sur la planète Emperor, les effets seraient bien meilleurs. Elle a une gravité trois fois supérieure à celle de la Terre et contient du Chi Spirituel dans son atmosphère. L’air y est bien meilleur que l’air de la Terre. Je crois que lorsque tu iras à l’école, ton professeur te l’enseignera dès la première leçon. Je me demande qui sera ton professeur ? Si c’est quelqu’un avec une force vitale de 10.0, alors il peut utiliser les [Cent Pas des Poings Magiques]. Dans un rayon de 100 pas, tous les arbres et toutes les plantes seraient détruits par la vague d’air créée par ses poings. »

Jiang Li continua à cultiver les techniques de base.

La [Collection Tai Chi Chi]. Un geste de saisie, une secousse, un cercle. Les mains semblaient moelleuses mais contenaient en réalité des tonnes d’énergie. Ce n’était qu’à travers cela que vous pouviez prendre l’air et le transformer en une balle en rotation en cet instant.

Cependant, il avait attrapé l’air plus de 10 000 fois mais ne pouvait toujours pas lui donner la forme d’une balle.

Pendant ce temps, sur le côté, Wang Kurong lui donnait continuellement des conseils.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top