skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 107 – Mon nom de famille est Tang

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 107 - Mon nom de famille est Tang

« Viens, attaque-moi ! »

La petite fille n’utilisa aucune position. Elle fit juste signe à Jiang Li de venir. Elle était à l’aise et très confiante.

Jiang Li ne la prit pas du tout à la légère. La force vitale de cette petite fille était très forte et ses arts martiaux incroyablement bons. Elle était définitivement un adversaire difficile à affronter. Même avec une force vitale atteignant 2.3, il ne pouvait pas la sous-estimer.

Il se demandait à quelle grande famille elle appartenait.

Certaines familles puissantes pouvaient même se permettre d’utiliser des pierres spirituelles pour cultiver leurs enfants dès leur plus jeune âge. Cela avait pour résultat une puissance de combat extrêmement grande.

Au Royaume des Cultivateurs dans le rêve de Jiang Li, certaines factions puissantes pouvaient même rassembler des pierres spirituelles et constituer une formation qui lavait le corps des nourrissons.

« Le Vent et les Nuages se Lèvent ! »

Les pas de Jiang Li étaient légers, utilisant un autre mouvement de la Paume des Huit Trigrammes du Vent et de la Foudre. Il changea beaucoup ses mouvements car il avait l’intention de tester son adversaire.

« Pas mal ton Vent et les Nuages se Lèvent ! » La petite fille éclata de rire, ses pas tournoyèrent, sa voix ressemblant à une clochette d’argent. Cependant, son corps se balança comme elle le souhaitait et utilisa soudainement la technique corporelle la plus dure du Poing des Dieux et des Démons : ‘Envelopper l’Ombre du Démon.’

Jiang Li attaqua avec des dizaines de paumes consécutives, mais toutes furent ratées.

Swoosh !

La petite fille esquiva les paumes et tendit soudainement le bras en pointant de son doigt. Ce doigt était une technique très courante appelée ‘Immortel Montrant Le Chemin’, mais il était bourré de puissance, comme si un chi agréable était en train de sortir des doigts.

La vague de force des doigts avait déjà presque atteint la gorge de Jiang Li.

Jiang Li tourna son corps comme un grand anaconda évitant à peine les doigts. Il prit une profonde inspiration alors que tout son corps se gonflait comme une grenouille. Avec un rugissement, sa paume se transforma en un éclair fou furieux !

C’était une lame de couteau qui sectionnait, à chaque fois, sa lame était rapide comme un éclair qui crée un arc de cercle tandis qu’il tranchait. Il dirigea des attaques féroces sur la petite fille. À ce moment, il se fichait totalement de savoir qui était son adversaire, il était complètement plongé dans les merveilles des arts martiaux.

Cette petite fille était un adversaire rare.

La foudre violente était un geste ultime de la Paume des Huit Trigrammes du Vent et de la Foudre de la famille Wang. L’ancêtre de la famille Wang avait imité l’arc lorsque la foudre avait frappé et avait créé ce mouvement de lame. L’utilisateur avait contemplé l’éclair et l’avait combiné avec le mouvement du corps. Lorsque l’attaque commença, le tonnerre retentit immédiatement pendant que la foudre dévastait l’espace. Son pouvoir était incroyable.

Quand la petite fit face à ce mouvement, ses yeux s’illuminèrent tandis qu’elle tournait la paume de sa main vers l’extérieur.

Immédiatement, les tranchants de ses mains formèrent un éclair. C’était en fait aussi un éclair violent.

Combattre la foudre avec la foudre.

Crac crac….. Leurs deux bras s’affrontèrent plus de 200 fois en 10 secondes. Jiang Li sentit juste qu’à chaque affrontement, les bras de son adversaire étaient comme s’ils étaient faits d’un alliage métallique. Ils étaient terriblement forts. Mais parfois, ils étaient mous comme s’ils étaient désossés, dissipant complètement son pouvoir.

GRONDEMENT !

Les deux adversaires se séparèrent.

Chacun recula de cinq pas.

La petite fille scruta Jiang Li avec confusion : « Ta force vitale est aussi forte que ça ? Je t’ai sous-estimé, tu as également utilisé des pierres spirituelles ? Sans le renforcement du Chi Spirituel, ton corps ne peut pas être aussi fort. »

« Tu n’es pas différente toi-même. » Après cette bagarre, Jiang Li pouvait déjà dire que la force vitale de la petite fille était à peu près la même que la sienne.

Elle devrait également être de 2.3.

Cependant, son expérience en arts martiaux semblait être supérieure à la sienne.

Ensuite, le combat sera plus difficile.

« Tu as le potentiel d’être dans le top dix ! » La petite fille sourit, ses pas semblaient légers mais étaient en réalité très lourds. Chaque pas secouait le sol, donnant aux gens une sensation de choc extrême.

En ce moment, Jiang Li ne semblait pas faire face à une petite fille mais à une armée qui le chargeait conjointement.

Surtout, il avait vu que chaque fois que la fille tremblait, il y avait des vagues d’air sous son pied. Lorsque les ondes se dispersaient, elles semblaient former un lotus.

C’était un art martial de Rang A, le [Pas du Lotus].

Une fois que cette technique d’arts martiaux des pieds avait été apprise, l’utilisateur pouvait utiliser le chi pour contrôler ses traces, les rendant ainsi très complexe, comme si le Bouddha apparaissant dans le ciel sauvait les masses.

Chaque pas avait un grand pouvoir, sa force et son esprit pouvaient faire peser une menace sur l’esprit des gens en les faisant halluciner.

Cette petite fille était aussi un hypnotiseur, également en Stase.

Si elle n’était pas dans la Stase, Jiang Li n’aurait même pas besoin de bouger et pourrait la paralyser avec son esprit. Mais comme elle était également en Stase, alors il serait très difficile de l’hypnotiser à moins que Jiang Li n’atteigne la Grande Stase.

Roaarrr !

Face aux [Pas du Lotus] de la petite fille, Jiang Li utilisa la Paume des Huit Trigrammes du Vent et de la Foudre de toutes ses forces.

Paume du Vent ! Le vent soufflait les nuages, le vent soufflait l’herbe…

Paume de la Foudre ! Un éclair violent, rugissant dans les cieux…

En faisant tourner ses paumes, en attaquant à gauche et à droite, le vent croisant l’éclair, Jiang Li utilisait intérieurement toute l’essence du Sceau du Vent et de la Foudre de l’Empereur. Avec un long hurlement, il y avait des images résiduelles de paumes partout. « Hé hé, incroyable ! » La petite fille sourit face à une attaque aussi féroce. Elle utilisa ses Pas du Lotus tandis que ses mains changeaient de position. C’était un autre art martial ultime.

Art martial classé A, [Dragon et Éléphant Brisant les Cieux] !

C’était le même art martial que celui utilisé par Jiang Liu, mais à l’évidence, Jiang Liu ne le maîtrisait pas. Tandis que cette petite fille y était très expérimentée. À chaque poing, un mammouth rugissait, un dragon hurlait. Quand elle avait attaqué pour la première fois, il semblait vraiment y avoir la puissance de dragons et d’éléphants !

Dans ces romans consacrés aux arts martiaux, il existait un art martial appelé la [Puissance telle le Dragon et l’Éléphant]. On disait qu’avec une paume, on avait le pouvoir de dix dragons et dix éléphants. Bien que cela ait été exagéré, lorsque le corps humain était devenu vraiment fort, dix dragons et dix éléphants n’étaient plus qu’un petit nombre.

Ceux avec une force vitale à trois chiffres pourraient survivre dans des explosions de bombes nucléaires, dix dragons et dix éléphants n’étaient rien comparés à cela.

Le [Dragon et l’Éléphant Brisant les Cieux] était un art martial semblable à celui-ci : éléphant de la main gauche, dragon de la main droite, alors que les paumes frappaient, le dragon et l’éléphant s’entrelaçaient.

À chaque attaque, il y avait des sons tonitruants.

Leurs deux paumes s’affrontèrent, créant des explosions aériennes fracassantes. Il y avait des grondements partout et ce son pouvait presque briser le corps humain de ceux qui étaient proches.

Bip, Bip, Bip…

À ce moment-là, le système énergétique résonna.

Une grande quantité d’énergie sépara les deux.

L’ordinateur dit sans émotion : « Vous deux êtes à égalité, vous obtenez chacun un point. Reposez-vous pendant 30 minutes et entrez dans le prochain tour. »

« C’est vraiment décevant. » La petite fille secoua la tête avec regret : « J’ai rencontré un adversaire tout aussi habile que moi, c’était vraiment amusant de se battre avec toi, on devrait en faire plus. Je m’appelle Tang Yan. Quel est ton nom ? »

« Je suis Jiang Li. » Jiang Li pensa à l’énergie qui les séparait. Le système avait estimé que si tous les deux continuaient à se battre, ils seraient tous deux gravement blessés. Après des milliers de calculs, le résultat déterminé avait été l’égalité.

« Je l’ai mémorisé, Jiang Li, à la prochaine fois, ho. » La petite fille Tang Yan agita sa main alors qu’elle était transportée par l’énergie.

« Son nom de famille est Tang… Et ses arts martiaux sont si forts, pourrait-elle être de la famille Tang ? » Le corps de Jiang Li trembla.

Il y avait beaucoup de familles colossales dans la société humaine, mais la famille Wang avec le chef Wang Chao se tenait au sommet. Il était le plus fort de l’ère souveraine. Plus tard, il était devenu le premier humain à atteindre une force vitale à trois chiffres.

Pendant ce temps, l’épouse de Wang Chao venait de la famille Tang, la famille de Tang Zichen.

Au début, lorsque Wang Chao et Tang Zichen s’étaient mariés, ils avaient dit que s’ils avaient un fils, il adopterait le nom de famille Wang et que s’ils avaient une fille, elle adopterait le nom de famille Tang. Par conséquent, en l’espace de 200 ans, elles étaient devenues des familles colossales.

Ces deux familles étaient au-dessus de la loi. Bien que la famille Jiang soit forte, elle était bien loin de l’une des deux.

On disait que Tang Zichen était en fait le maître de Wang Chao, qu’elle lui avait enseigné tous ses arts martiaux.

Seule une famille aussi colossale pourrait enseigner à une fille aussi effrayante. Elle pouvait réellement faire égalité avec Jiang Li ? Et son expérience dans les arts martiaux était évidemment meilleure que celle de Jiang Li. Si elle avait également eu 18 ans, Jiang Li aurait été loin d’être à la hauteur.

« Tang Yan… Elle est forte. » Jiang Li avait acquis pas mal d’expérience en arts martiaux grâce au combat qui venait de se dérouler. Il ajusta sa respiration comme il pensait, sentant qu’il devenait de plus en plus fort et se sentait très confiant pour le combat suivant.

30 minutes s’étaient écoulées et il était à nouveau plein d’énergie.

À ce moment, une bouffée d’énergie apporta quelqu’un. C’était un homme de race blanche, avec le nez d’un faucon et les yeux perçants d’un hibou. Il lança une attaque agressive dès qu’il vit Jiang Li.

Sa force vitale était d’environ 1.8 et ses arts martiaux étaient un autre art martial de rang B appelé le [Poing de Combat de l’Ange].

Cette technique de poing était un art martial des Blancs.

Il y avait 12 coups, chacun représentant un ange.

Lorsque l’utilisateur cultivait cet art martial, il contemplait également les 12 grands anges.

C’était le dieu de la civilisation occidentale, semblable à Bouddha, chaque ange représentait un bon espoir pour l’humanité. Les contempler pouvait infuser cette croyance dans le corps.

Jiang Li n’avait pas beaucoup de connaissances dans cet art martial.

Heureusement, la force vitale de l’adversaire n’était pas forte. Après avoir utilisé 12 coups consécutifs, il fut envoyé voler par la paume de Jiang Li.

Une autre victoire.

Par la suite, il y aurait une bataille toutes les 30 minutes. C’était un match avec classement, pas un match avec élimination. Il y avait un système de points qui garantissait la plus grande équité. Sinon, si deux étudiants dont la force vitale était supérieure à 2.0 se rencontraient et que l’un d’entre eux était disqualifié, la correspondance perdrait son sens.

Chaque victoire, 2 points attribués, chaque défaite, pas de point attribué, chaque égalité, les deux parties obtenaient un point chacune.

Ces matches se poursuivaient et après des dizaines de tours, les dix avec le plus grand nombre de points seraient sélectionnés. Ensuite, ces dix personnes auraient un combat public pour les classer dans l’ordre. Ils auraient différents traitements en fonction de leur rang.

Si l’on pouvait obtenir la première place, la récompense serait certainement abondante.

Parce que, chaque année, le premier de l’Université Astrale recevait une récompense si grande qu’elle était difficile à croire.

Parfois, c’étaient des pierres d’esprit, parfois, c’était un Mecha secondaire, parfois, même un petit cuirassé… C’était la liste de souhaits de tout être humain.

Jiang Li ne se souciait pas vraiment des pierres d’esprit. Il voulait une armure secondaire. De cette façon, il pourrait voyager en toute sécurité sur la planète Emperor. Si c’était un petit cuirassé, ce serait encore mieux, il était plus sûr de se déplacer dans un cuirassé.

Bien sûr, ces petits cuirassés ne pouvaient pas traverser des trous de ver. Tout au plus, ils étaient comme les avions de chasse de 200 ans auparavant. Cependant, leur structure et leur défense n’étaient pas quelque chose auxquelles les avions de combat pouvaient se comparer.

Le cuirassé pouvait facilement traverser la lave.

C’était la grandeur de la technologie humaine.

Cependant, c’était la récompense pour le premier.

Jiang Li estima qu’il ne pouvait pas obtenir la première place. Mais il ne l’espérait pas de toute façon. S’il se concentrait sur la cultivation, il surpasserait le premier tôt ou tard.

Zzzzzzzz…

Une rafale d’énergie transporta un autre adversaire, le nouveau combat était sur le point de commencer.

Cet article comporte 6 commentaires
  1. merci pour le chapitre
    Tang Yan aura un rôle majeur dans le futur de Jiang Li, c est juste une supposition de ma part
    ps: hyper vitesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top