skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 106 – Petite fille

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 106 - Petite fille

« Meng Xing Yun ? » Jiang Li regarda le dos de l’étudiant et put sentir sa force immense. Jiang Li ne pouvait définitivement pas le vaincre.

Mais, son sixième sens lui disait que quelque chose n’allait pas. Il ne savait pas comment, mais il pouvait sentir les qualités de ‘Cultivateur’ de cet étudiant qui semblait différent de l’être humain de la Terre.

C’est vrai, il était un ‘immortel’.

Jiang Li se rappela de son rêve, du continent du cadavre dans les égouts, que tous les pratiquants étaient collectivement désignés comme des frères ou des ‘cultivateurs’, dans la langue maternelle de la Terre.

Il avait appris le Chi de ces ‘cultivateurs’ plusieurs fois dans son rêve. Ils n’avaient eu aucun contact avec personne et avaient créés plusieurs écoles d’arts martiaux et il n’existait pas de régime unifié. Tous les grands et petits pays étaient gérés par ces écoles.

S’il n’avait pas rêvé à maintes reprises et appris les arts martiaux du continent des Cultivateurs, il ne pourrait jamais ressentir les qualités de ‘cultivateur’ de cet élève en utilisant son sixième sens.

Une pensée lui vint rapidement. Est-il un espion envoyé par les Cultivateurs ? 

Cependant, il n’y avait aucune preuve, et il ne pouvait que le sentir. Les autres n’avaient pas vécu la même expérience que lui.

Effectivement, il y a beaucoup de talents non découverts parmi les nouveaux étudiants de l’Université Astrale, sait-on combien de maîtres existent encore en dehors de Meng Xing Yun ?  Jiang Li n’avait pas osé passer le test de qualification à la légère.

Il n’avait pas à penser à obtenir la première place.

Bien que Jiang Li ait vécu des aventures, il était encore trop faible et ne savait pas combien de jeunes gens renversants étaient confinés dans la base humaine, dont beaucoup deviendraient plus que des concurrents dignes des dix premières places.

Ce qui rendait les choses plus difficiles, c’est qu’il ne voulait pas utiliser le Sceau du Vent de l’Empereur et le Sceau de la Foudre de l’Empereur.

Wang Chang Rong savait que ces arts martiaux venaient de la planète extérieure, ce qui voudrait dire qu’ils seraient accessibles à d’autres membres experts parmi les étudiants. Alors, il se prépara à s’entraîner à un autre art martial pour le test de qualification.

Mais comme c’était une bataille entre experts, il devait utiliser sa technique la plus familière. Changer le style et l’exécution des arts martiaux était un tabou absolu.

La deuxième nuit, il commença à absorber le Chi Spirituel des Cieux et de la Terre et interrogea Wang Chang Rong sur les arts martiaux.

« Chang Rong, mon Sceau du Vent de l’Empereur et mon Sceau de la Foudre de l’Empereur ne peuvent pas être utilisés pour les tests de qualification. Vous avez une riche expérience en arts martiaux, quel art martial devrais-je utiliser ? Peut-être pourriez-vous m’apprendre les Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la Foudre de votre famille Wang ? Permettez-moi de l’utiliser contre mes adversaires. »

« En effet, tes Sceaux du Vent et de la Foudre de l’Empereur seront facilement révélés car les traces des arts martiaux de la planète extérieure sont trop fortes. L’université Astrale compte de nombreux étudiants remarquables qui sont probablement plus forts que moi, et ils vont certainement le découvrir en un éclair. » Wang Chang Rong réfléchit un moment.

« Je peux t’apprendre les Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la foudre, mais étudier cette technique aussi rapidement ne provoquerait probablement pas la défaite de tes adversaires. Ces jours-ci, je réfléchissais à la combinaison de ta technique martiale et de notre technique Wang. J’ai maintenant quelques idées pour modifier un peu les Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la foudre. Discutons-en. Cet art martial utilise le pouvoir du vent et de la foudre et, après l’avoir combiné avec tes deux sceaux, les autres ne peuvent pas le découvrir et penseront que notre art martial de la famille Wang s’est amélioré. »

Jiang Li était très humble : « S’il vous plaît, donnez vos instructions avec bonté ! » Les recherches de Wang Chang Rong sur les arts martiaux lui valurent un grand respect.

Durant les deux jours restants, Jiang Li fut très concentré et sérieux en apprenant les [Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la foudre] de Wang Chang Rong. Il utilisa le Sceau de l’Empereur comme base et, après quelques heures, maîtrisait déjà les manœuvres et il se sentait de plus en plus confiant dans ses chances de gravir les échelons.

« En fait, tu es en mesure de t’entraîner aux arts martiaux de classe supérieure après ton entrée dans la Stase. Ce Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la Foudre n’est qu’un art martial de classe B ; tu seras en désavantage si tu fais face à un art martial de classe A lors du test, ce qui est très probable. » Le prévint Wang Chang Rong. « J’ai maîtrisé un art martial de classe A appelé le [Sceau des Cieux du Big Bang]. Mais cet art martial nécessite plusieurs années d’entraînement et parfois même des décennies pour le maîtriser totalement. Ton seul choix est d’utiliser maintenant les arts martiaux de classe B contre tes adversaires. »

Jiang Li en était sous le choc : « Un art martial de classe A ! » Il avait vu ce genre d’arts martiaux ; Jiang Liu en avait déjà fait la démonstration, [Le Dragon et l’Éléphant Brisant les Cieux] ! C’était en effet très puissant et pourrait augmenter le potentiel d’une personne. Jiang Li ne pourrait y résister seulement qu’avec le Sceau du Vent de l’Empereur et le Sceau de la Foudre de l’Empereur.

Maintenant, il était trop tard pour apprendre un art martial de classe A.

Mais Jiang Li devait garder à l’esprit une chose : si les gens étaient assez forts, sans parler des arts martiaux de classe A, même avec un art martial de classe D, ils pourraient libérer un pouvoir immense, tel que l’ancêtre martial Ba Li Ming, qui semblait être capable de détruire le ciel d’un simple coup, et pouvait rendre les gens nerveux avec sa simple apparence.

Ce genre de personne était semblable à Bouddha. Cependant, Jiang Li était toujours faible et devait s’entraîner très dur. Après avoir absorbé le Chi Spirituel des Cieux et de la Terre pendant trois jours, ses os, ses organes internes et ses cellules devinrent de plus en plus puissants ! Enfin, sa force vitale avait atteint 2.3 !

Lara et Lina s’étaient également entraînées durement ces trois jours. Elles n’avaient pas rencontré Jiang Li et étaient complètement immergées dans l’apprentissage. Après la mise à niveau, la puce pourrait récupérer instantanément toutes les informations de la bibliothèque de l’Université Astrale. Ce serait un véritable trésor pour ceux qui aiment apprendre.

Ding dong !

Trois jours de repos étaient passés.

La puce émit un son : « Tous les étudiants doivent se rendre dans la salle de combat pour que les nouveaux étudiants puissent participer au test de qualification. Le premier tour est l’élimination ! »

Jiang Li répondit rapidement au message :  « Je suis prêt. »

Swoosh !

Soudainement, une énergie tomba du ciel, l’enveloppant. Lorsque l’énergie se dispersa, il était déjà arrivé dans un anneau scellé.

Jiang Li se sentait comme s’il était dans un monde XianXia, et tout dans la base de l’Université Astrale était contrôlé par des énergies telles que la téléportation et la livraison de marchandises, le tout accompli par l’énergie. Jiang Li regarda autour de lui et réalisa que l’anneau tout entier était enveloppé par une énergie. Il ne pouvait pas voir à l’extérieur et n’avait aucun auditoire. Il savait que l’énergie était contrôlée par un énorme ordinateur holographique.

Il avait également lu les règles maintenant. Le combat dans les tests de qualification était très brutal. Afin d’éviter des pertes, tous les étudiants passaient le test dans une salle de combat formée par l’énergie. Pour réduire le nombre de victimes, une fois que l’élève était en danger, l’ordinateur arrêtait le combat et affichait le score.

Jiang Li frappa du pied sur le sol et trouva qu’il était dur comme du fer avec une texture vitreuse. Cela consommait une grande quantité d’énergie en une seconde, et seule l’Université Astrale en avait les moyens.

Swoosh !

Juste à ce moment, une énergie envoya un autre étudiant dans cette pièce et disparut. Cela montrait les vraies couleurs de cet étudiant.

C’était un jeune mâle de race jaune. Il avait l’air paresseux et arborait un sourire cynique sur son visage : « Ouh ouh ouh… Alors tu es mon adversaire ? Quel est ton nom ? Je suis Mo Xiyun. »

Jiang Li hocha rapidement la tête pour montrer ses manières : « Bonjour, je suis Jiang Li. »

Hong long !

À ce moment, le cynique Mo Xiyun saisit l’occasion et avança sur le sol, devenant instantanément très puissant. Puis il lança le [Poing des Dieux et des Démons] de classe B comme attaque sournoise.

Dans tous les arts martiaux de classe B, le [Poing des Dieux et des Démons] était ce qui était le plus approprié pour lancer une attaque surprise, et qui avait un mouvement appelé [Va et Viens comme les Dieux et les Démons]. C’était l’exemple classique d’une attaque surprise. Tous les étudiants étaient enthousiastes à l’idée de s’entraîner à ce mouvement. Une fois qu’ils avaient réussi à libérer le mouvement, ils pouvaient renverser l’adversaire facilement.

Jiang Li put éviter ce poing et il relâcha soudainement un coup de paume. Cette paume semblait entourer son adversaire et bouger de manière fugace et imprévisible.

[Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la Foudre], [Souffler les Nuages Flottants] « Qu’est-ce que c’est que ça ? » Mo Xiyun donna des coups de poing en l’air quand il vit les ombres de la paume voler pour l’entourer. Il était incapable de voir où se trouvait Jiang Li et était visiblement surpris.

« [Balayer les Nuages qui se Dispersent] ! »

Hong long !

Soudainement, Jiang Li changea ses mouvements de ‘Souffler les Nuages Flottants’ à ‘Balayer les Nuages qui se Dispersent’, et le vent siffla et les ombres de la paume secouèrent immédiatement le ciel.

Mo Xiyun fut touché par une dizaine de coups de paume et chaque paume détruisit sa puissance de combat et faillit lui ôter la vie.

Les ombres de la paume disparurent par la suite.

Jiang Li se tenait debout et Mo Xiyun était tombé au sol, incapable de bouger même un de ses doigts. Son teint n’était plus rempli de cynisme et il serra les dents et dit : « Incroyable… Vraiment fort, je me souviendrai de toi, Jiang Li ! »

Après cela, il fut renvoyé par l’énergie.

Un son sortit de l’ordinateur : « Au premier tour, Jiang Li contre Mo Xiyun, Jiang Li triomphe. Reposez-vous pendant 30 minutes, puis entrez dans le deuxième tour. »

La force vitale de ce Mo Xiyun n’était pas plus de 1.6, et il serait naturellement vaincu par Jiang Li. Il y eut une secousse soudaine après 30 minutes et l’énergie envoya une autre personne à l’intérieur. Puis l’ordinateur dit : « Le second tour commence ! »

Cet étudiant était en fait une jeune fille qui souriait gentiment, donnant une apparence brillante et courageuse avec son uniforme. Elle portait une queue de cheval rebondie et resplendissait de jeunesse.

Jiang Li la salua avec de bonnes manières et ne déclencha pas une attaque soudaine : « Je suis Jiang Li, quel âge… Quel âge avez-vous ? » Cette fille était très jeune, elle n’avait que 15 ans environ. Le fait qu’elle ait été admise à l’Université Astrale à cet âge montrait qu’elle était un pur génie.

La petite fille sourit : « Ne me demande pas mon nom, je ne te le dirai pas. Selon les règles, seul le gagnant a le droit de connaître le nom du perdant. Le perdant ne connaîtra jamais le nom du gagnant pour l’empêcher de se venger du vainqueur à l’avenir. Que devrais-je faire si tu te venges plus tard ? »

Jiang Li n’a pas pu s’empêcher de rire et a pensé que cette petite fille était amusante : « Es-tu sûre de gagner ? »

« Bien sûr. » La fille à la queue de cheval cligna des yeux et fit ressentir à Jiang Li une forte jeunesse, éclatante d’enthousiasme.

« D’accord, le temps presse, commençons le combat. »

Jiang Li applaudit et se mit en posture pour relâcher les Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la Foudre.

« Huit Trigrammes de la Paume du Vent et de la Foudre ? L’art martial de la famille Wang ! C’est amusant… » La petite fille se mit à rire : « Votre nom de famille n’est pas Wang, mais vous pouvez réellement libérer l’essence des arts martiaux du nom de Wang ? Il semble que vous ayez modifié cet art martial, et votre véritable contemplation de la culture spirituelle n’est pas la vraie Paume du Vent et de la Foudre, mais un autre martial du vent et de la foudre, intéressant ! En utilisant une autre méthode de cultivation spirituelle pour contrôler ce mouvement, n’avez-vous pas peur d’être possédé ? »

Cette fille est tellement incroyable, elle a des yeux si vifs !  Jiang Li était choqué : il avait seulement montré une petite posture avant que cette petite fille ait tout compris. Sa sagesse avait déjà dépassé celle de Wang Chang Rong.

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top